Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

New England Patriots Transferts

Draft : les Patriots rois de l’échange de choix pour récupérer des vétérans

A l’image de Kyle Van Noy en 2016 et de Jason McCourty en 2018, les Patriots réussissent depuis des années à remplir les postes de leur effectif avec des vétérans d’impact à moindre frais. Ils adorent monter des échanges pour des joueurs dont leur club ne veut plus associés à une légère descente dans l’ordre de choix dans la draft (un ou deux tours maximum). Ils maitrisent les « échanges de tours plus joueur », les « pick swap trades », qui leur permettent de récupérer des vétérans éprouvés tout en perdant un minimum de leur capital de draft. Beaucoup de ces échanges ne comportent aucun risque pour les Patriots, donc Bill Belichick et Nick Caserio continuent de les enchainer.

Sur les 43 échanges de ce type depuis 2014, New England a été une des parties dans 14, soit 32,5% (Spotrac.com, NFL transaction wire).

Les autres équipes ont été : Browns et Raiders (6); les Eagles, Broncos, 49ers, et Buccaneers (5); et les Steelers, Ravens, Dolphins, et Cowboys (4). Les Browns et les Raiders, souvent en reconstruction, sont plutôt des « vendeurs » de joueurs pour monter dans la draft ; les Patriots sont toujours « acheteurs ».

« Beaucoup d’équipes ne sont pas focalisées sur la victoire, ou sur le fait d’optimiser chaque aspect », explique Evan Silva (Rotoworld, NBC Sports) au Boston Herald. « Les Eagles le sont. Les Patriots le sont. Et les Patriots sont pionniers dans l’art de dépister les inefficacités et de les exploser. »

Peur des salaires

Expert des questions de masse salariale et fondateur de OverTheCap.com, Jason Fitzgerald analyse que beaucoup d’équipes hésitent à récupérer de gros salaires dans un échange, surtout lorsqu’il y a une chance que le joueur soit coupé et devienne agent libre non restreint.

« Quand vous comparez les salaires des joueurs qui ont été coupés par une franchise avec ceux des joueurs qui se sont effectivement retrouvés sur le marché libre, c’est très divers. » a dit Fitzgerald. « Cela dépend du salaire prévu au contrat, du moment du contrat. Je pense que certaines équipes pensent juste que c’est trop cher. Si est sur le point d’être coupé, ils peuvent essayé de l’avoir moins cher. Je crois que New England ne se soucie pas autant de ça, et qu’ils sautent sur ces échanges. »

Silva précise que les Patriots apprécient mieux la « variété de la draft » plus que les autres franchises. Cela ne leur pose pas de soucis de descendre de 40 ou 50 choix au milieu ou à la fin de la draft pour récupérer un vétéran car ils considèrent que la différence n’est pas si importante.

Trent Brown n’a rien coûté

Lorsque New England a échangé Trent Brown l’an dernier, San Francisco a reçu le choix 95 et donné le choix 143. Choix grâce auquel les Patriots ont sélectionné le linebacker Ja’Whaun Bentley, qui pourrait avoir une aussi belle carrière que n’importe quel sélectionné avant lui. Au final, les 49ers reçoivent le safety Tarvarius Moore et de la place sur leur cap ; les Patriots reçoivent un left tackle titulaire pour la saison 2018, Bentley, et probablement un choix compensatoire du troisième tour en 2020 suite au départ de Brown. Les compensations s’annulent, New England aura eu une année de Brown et Bentley pour rien.

Des 14 joueurs acquis par des « pick swap trades », seuls Kony Ealy et James O’Shaughnessy ont été coupé durant les camps d’entrainement. Van Noy, Brown, McCourty, Martellus Bennett, et Josh Gordon sont devenus titulaires. Dwayne Allen, Cordarrelle Patterson, Danny Shelton, Jonathan Casillas, Akeem Ayers et Keshawn Martin remplissent des rôles spécifiques. Ils ont tous été obtenus au moindre prix.

« Ils gagnent un bon joueur pour rien. » a dit Silva. « Et ils n’ont pas à négocier un contrat avec lui si il est coupé. Et ils remplissent leurs besoins avec ces pick swap trades qui ne leur coutent rien en choix compensatoires. »

Après avoir monté un de ces échanges pour obtenir Michael Bennett cette année, New England dispose de trois choix du troisième tour qui pourraient se transformer en quatrièmes ou cinquièmes tours si des joueurs intéressants devenaient disponibles avant la fin avril.

Advertisement
tdabannierehrc

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR