Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

Semaine 2 : Ce qu’il faut retenir des matchs de dimanche (22h15)

La deuxième partie de soirée a été intense. Si certains matchs ont été plutôt dénués de suspense, les deux grosses affiches ont tenu leurs promesses. Dans le choc entre les Patriots et les Jets, Mark Sanchez a enfin réussi à donner du rythme à son attaque au cours d’une seconde mi-temps menée de main de maitre par son équipe qui s’impose face à l’ennemi New England et du même coup se rassure.

Pour le suspense, c’est surtout du coté de Washington qu’il fallait aller. Les Redskins et les Texans se sont livré une lutte mémorable ou les deux quarterbacks ont rivalisé de grosses performances pour finalement être départagés en prolongation. Un exercice ou les Texans se sont imposés pour la première fois de l’histoire de la franchise.

Braylon Edwards a répondu présent dans les moments chauds.

New York Jets (1-1) – New England Patriots (1-1) : 28 – 14
Dominateurs en première mi-temps avec deux touchdowns inscrits, les Patriots n’ont rien pu faire dans la deuxième partie du match face à une défense féroce et surtout une attaque des Jets qui a enfin montré de l’explosivité. Mark Sanchez (21/30, 220 yards, 3 TDs) a réussi un des meilleurs matchs de sa carrière. Il n’avait d’ailleurs jamais lancé autant de passes de touchdown dans sa carrière NFL. Il a été bien aidé par un Braylon Edwards (5 rec, 45 yards, 1 TD) bien présent dans les moments chauds, un Dustin Keller (7 rec, 115 yards, 1 TD) toujours aussi fiable et un LaDainian Tomlinson (11 courses, 76 yards et 4 réceptions pour 26 yards) qui refuse de vieillir. Dominateurs pendant toute la seconde mi-temps, les Jets n’ont plus été inquiété à partir du moment ou ils ont pris la tête. Pour la première fois de sa carrière, Tom Brady (20/36, 248 yards, 2 TDs, 2 int) a même lancé deux interceptions dans un match contre les Jets. Le jeu au sol des Pats a été inexistant. Seuls points positifs pour eux, les 6 réceptions pour 101 yards du tight end rookie Aaron Hernandez et le superbe touchdown de Randy Moss sur une réception à une main.
A noter : Darrelle Revis a quitté le match avant la mi-temps avec une douleur à l’ishio-jambier qui l’avait fait souffrir pendant la semaine.

Denver Broncos (1-1) – Seattle Seahawks (1-1) : 31 – 14
Tout a parfaitement fonctionné pour les Broncos qui se sont très vite détachés pour mener 17-0 à la mi-temps. Les Seahawks n’ont jamais sorti la tête de l’eau et il n’ont pu que sauver l’honneur dans la deuxième partie du match. La star de la soirée s’appelle Demaryius Thomas. Pour son premier match en NFL; le receveur a cumulé 8 réceptions pour 97 yards et 1 touchdown. Il a été bien servi par un bon Kyle Orton (25/35, 307 yards, 2 TDs) et complété par un Knowshon Moreno (24 courses, 51 yards, 1 TD et 4 rec pour 67 yards) enfin en forme. Parmi les problèmes de Seattle dimanche, il y avait les pertes de balle. Un des receveurs a perdu un fumble tandis que Matt Hasselbeck a été intercepté 3 fois.

Oakland Raiders (1-1) – Saint Louis Rams (0-2) : 16 – 14
L’ère Jason Campbell (8/15, 87 yards, 1 int) est peut-être déjà terminée à Oakland. A la mi-temps, le quarterback des Raiders a été remplacé par Bruce Gradkowski (11/22, 162 yards, 1 TD, 1 int) qui a mené l’équipe à la victoire. Plus que l’effet Gradkowski, c’est surtout la montée du niveau de la défense et l’excellent match de Darren McFadden (30 courses, 145 yards) qui ont bien aidé Oakland à battre les faibles Rams. En deuxième mi-temps, les Raiders ont marqué 2 field goal et un touchdown, de quoi prendre un avantage décisif fasse à une équipe des Rams qui a eu du mal en attaque malgré un Steven Jackson omniprésent (19 courses, 75 yards et 4 réceptions pour 50 yards) et un Sam Bradford correct (14/25, 167 yards, 2 TDs, 1 int).

Matt Schaub a été l'auteur d'une performance énorme pour aider son équipe à l'emporter.

Washington Redskins (1-1) – Houston Texans (2-0) : 27 – 30 (après prolongation)
Les grandes équipes peuvent gagner des matchs qui semblent perdu. Les Texans ressemblent de plus en plus à une grande équipe. Largement menés, les Texans ont marqué les 17 derniers points du temps règlementaire pour arracher la prolongation. Au cours de la période supplémentaire, ils ont su se montrer patient et ils ont préféré tenter un punt plutôt qu’un long et difficile field goal. Ils ont ensuite su défendre correctement pour forcer les Redskins a tenter un long field goal. Un coup de pied de 53 yards réussi par Graham Gano mais pour rien car Houston avait demandé un temps-mort juste à temps. Une entourloupe qui a visiblement déstabilisé le kicker qui rate son coup lors de la seconde tentative, celle qui compte. Sur la possession suivante, Matt Schaub (38/52, 497 yards, 3 TDs, 1 int) et les siens progressent méthodiquement jusqu’à se retrouver à portée de field goal et laisser Neil Rackers leur gagner le match. Une belle empoignade prolongée ou les statistiques sont forcément impressionnantes. Comme Schaub, Donovan McNabb (28/38, 426 yards, 1 TD) a dépassé la barre des 400 yards. Coté Houston, Andre Johnson (12 réceptions, 158 yards, 1 TD) et Kevin Walter (11 rec, 144 yards, 1 TD), décisif en prolongation, ont été les grands bénéficiaires de la belle soirée de leur quarterback. Arian Foster (19 courses, 69 yards) a été plus discret que la semaine dernière.

San Diego Chargers (1-1) – Jacksonville Jaguars (1-1) : 38 – 13
Soirée cauchemar pour David Garrard (15/23, 173 yards, 1 TD, 4 int). Intercepté 4 fois, le quarterback des Jaguars a même été remplacé par Luke McCown (11/13, 120 yards). Mais Garrard n’est pas le seul fautif puisque Maurice Jones-Drew (12 courses, 31 yards) et Mike Sims-Walker (10 rec, 105 yards, 1 TD) ont chacun perdu un fumble pour porter le total de ballons perdus à 6 coté floridien. Les Chargers se sont sont imposés tranquillement. Très vite devant, ils n’ont jamais laissé leurs adversaires espérer quoi que ce soit. Même la blessure de Ryan Mathews au cours du second quart n’a pas ralenti San Diego. Mike Tolbert a bien pris la relève avec 82 yards et 2 touchdowns en 16 courses. Philip Rivers rend quant à lui une fiche mitigée ou ses 22/29 pour 334 yards et 3 touchdowns sont modérés par 2 interceptions. Mais l’important est d’avoir accrocher une victoire facile.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
16-Déc à 23:30DET1.33pariez2.6CHI
17-Déc à 3:30KC1.8pariez1.7
17-Déc à 20:00BUF1.47pariez2.15MIA
17-Déc à 20:00CAR1.55pariez2GB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une