Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft

NFL fiction : pattes de crabe, baseball et Antonio Brown, on a vu la Draft 2019 en avant-première

Kyler Murray serait-il un Cardinal ? Un Raider ? Un joueur de baseball ? Rien de tout ça. Voilà ce qui va se passer jeudi soir.

Jeudi 25 avril 2019, Nashville. Les 32 équipes NFL sont prêtes à faire leur choix. Il est l’heure pour Roger Goodell d’entrer en piste. Première surprise, le commissioner est accueilli par une tonnerre d’applaudissements ! Un supporter des Patriots lui lance son maillot de Tom Brady en hurlant « merci pour tout ! » Le ton est donné, la soirée s’annonce étrange.

Il faut dire que quelques minutes avant le direct, une vidéo tragique a fait irruption sur le net. On y voit Jameis Winston en train de manger des pattes de crabe dans un masque à gaz. Alors qu’il tente d’assaisonner le tout avec ses doigts, le quarterback se casse une phalange sur la glace, panique, s’étouffe avec l’articulation du crustacé et tombe raide. Tampa a besoin d’un nouveau quarterback.

Et tout s’enchaine. Car ce n’est pas pour annoncer la sélection des Cardinals qui Goodell arrive. Les Raiders ont monté un échange avec Arizona, qui récupère les trois choix du premier tour d’Oakland, avec en prime le choix du premier tour de l’an prochain et le choix du premier tour 2021. Car en plus du premier choix, les noir et argent mettent la main sur David Johnson et Chandler Jones.

« L’important, c’est d’avoir des vétérans d’impact », explique Jon Gruden au micro d’ESPN dans la foulée. « On a vu l’apport de Khalil Mack et Amari Cooper à Chicago et Dallas l’an dernier. Il faut des vétérans de qualité. »

Avec le premier choix, Kyler Murray enfile le maillot noir. Un jeune quarterback prometteur sur un petit contrat entouré par des vétérans ? Oakland tente le coup.

Nick Bosa (49ers), Josh Allen (Jets) et Quinnen Williams (Cardinals) partent dans la foulée. Logique. Voilà Tampa à l’horloge. Bruce Arians a eu le temps de sécher ses larmes. Pour sélectionner un nouveau quarterback ? Non. Carson Palmer a répondu à son coup de fil sur le choix précédent. L’ancien Cardinal accepte de sortir de sa retraite. Pour assurer le coup, Arians envoie tout de même un choix du sixième tour à Cleveland pour récupérer Drew Stanton. On ne sait jamais.

Eli forever

Quarterback ou pas ? Le suspense va enfin être levé pour les Giants. Évidemment, Dave Gettleman sélectionne Rashan Gary, un joueur de ligne défensive. La réalisation coupe vers la War Room new-yorkaise, et le manager arrache les boutons de sa chemise pour dévoiler un t-shirt sur lequel on peut lire « Eli forever and ever. »

Après les choix défensifs des Jaguars et Lions, les Bills décident d’apporter une nouvelle cible à Josh Allen. Comme pour leur quarterback, ils misent sur un phénomène physique à gros potentiel. D.K. Metcalf est appelé sur le podium. Le problème ? Après avoir monté les marches, il faut tourner sur la gauche pour aller vers le pupitre. Le receveur d’Ole Miss fonce tout droit et n’arrive pas à négocier le virage. L’arrière de la scène s’écroule et ses jambes continuent de mouliner alors qu’il est dans le mur. Après dix minutes d’attente et deux coupures pub, Roger Goodell décide d’aller lui poser le maillot sur le dos et de passer à la suite.

John Elway est tourmenté. Il reste encore beaucoup de quarterbacks disponibles. Mais lui veut gagner maintenant. Tout de suite. Il lui faut donc un nouveau quarterback moyen. Tiens, les Bengals sont juste derrière. Il leur propose le dixième choix contre Andy Dalton. Vendu ! Cincinnati monte et en profite pour sélectionner Will Grier, lanceur attendu au second ou troisième tour. Pas question pour le propriétaire Mike Brown de viser l’excellence.

Après le douzième choix des Packers, utilisé sur un défenseur, les insiders d’ESPN rapportent en plateau qu’Aaron Rodgers aurait déjà appelé sa direction pour lui soumettre une bordée d’insultes et expliquer que lui aurait fait un meilleur choix.

Duels de regard et emojis

Le rythme baisse enfin un peu. Pour occuper l’antenne, NFL Network décide de retransmettre le compétition de regard organisée par Adam Gase pour les nouvelles recrues des Jets. La rétine desséchée face à son coach, Josh Allen s’écroule. Les kinés le relèvent en lui plongeant la tête dans une bassine de collyre. Gase savoure.

De retour au podium, les Titans ont utilisé le 19e choix pour récupérer le joueur qu’ils ont jugé le moins excitant de la cuvée, histoire de ne pas trop secouer les supporters locaux. Alors que vient le tour des Steelers, Twitter explose.

Emoji énervé, emoji qui rit, emoji courgette, emoji carotte, emoji drapeau britannique. On ne sait pas trop ce que veut dire Antonio Brown, mais il est sur le pont. Pittsburgh utilise les neuf premières minutes de l’horloge pour mettre les sélections potentielles au téléphone avec Ben Roethlisberger, pour voir s’ils tiennent le coup. Finalement, la franchise prend un cornerback, histoire d’assurer un minimum de contact entre le quarterback et le jeunot.

Antonio Brown réagit à nouveau : emoji rire, emoji énervé, emoji lunettes de soleil, emoji parapluie. Kev Adams est mis sur l’affaire pour un décryptage.

Kyler Murray change d’avis !

Le dernier tiers commence avec les Seahawks, qui procèdent comme à leur habitude. Ils prennent un joueur que tout le monde attendait deux tours plus tard sur une position où ils n’avaient pas de besoin. Une sélection immédiatement saluée par une vidéo de Russell Wilson, en sueur, un préservatif usagé sur l’épaule. GO HAWKS !

Les Ravens aussi font comme d’habitude. Ils gèrent. Les mauvais du dessus ont laissé tomber Devin White, qui viendra remplacer C.J. Mosley.

Alors que le premier tour approche de son terme, c’est le coup de théâtre. Terrifié par sa première discussion avec Mark Davis, qu’il a pris pour le fantôme chevelu d’Al Davis, Kyler Murray fait irruption sur le plateau de NFL Network tel Frank Ribéry sur le plateau de Telefoot un matin de juin 2010. Debout avec son micro main, il annonce qu’il part finalement jouer au baseball. Panique à Oakland.

Jon Gruden n’hésite pas longtemps. Il envoie son choix du deuxième tour (35e général) et son choix du premier tour en 2022 à Pittsburgh.

« Il faut des vétérans pour gagner. Ben Roethlisberger sait gagner. Il a deux titres et peut nous conduire à la victoire à Los Ange… Las Veg… San Anto… Oakland. Nous jouons à Oakland », justifie le coach devant les caméras.

Sur Twitter, Antonio Brown rompt un anévrisme.

« covfefe »

Malin, Bill Belichick échange son 32e choix contre les droits de Murray, on ne sait jamais.

Vingt minutes plus tard, Murray réapparait, avec une casquette des Oakland A’s sur la tête. Il prononce quelques mots, puis se souvient de jeter la casquette, et reprend.

« C’est avec joie que je vais devenir la doublure de Tom Brady pour apprendre à ses côtés et sous les ordres de Bill Belichick. Le football a toujours été mon premier choix. L’avenir est radieux », annonce-t-il.

Le premier tour se boucle sur cet ultime rebondissement, ainsi qu’une minute de silence pour Jameis Winston. La deuxième journée s’annonce bien.

*Cet article est une fiction, pas une prédiction. Toutes les mauvaises blagues sont volontaires. 

Visuel par Ben.

Advertisement
tdabannierehrc

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une