Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft

NFL Draft 2019 – 3e tour : les coureurs en force et Cam Newton a une nouvelle doublure

Le troisième tour de la draft fut riche en talents : Zach Allen, Damian Harris, Jaylon Ferguson ou encore Chase Winovich. Ici le récapitulatif choix après choix. Si vous le souhaitez, vous pouvez cliquer sur le lien et en savoir plus sur le joueur que votre équipe a sélectionné (pour la majorité des joueurs en tout cas).

3e tour

65- Arizona Cardinals : Zach Allen, DE, Boston College

Puissant et intelligent, Zach Allen va mettre un autre atout précieux au service des Cardinals : il est un spécialiste des passes contrées au niveau de la ligne d’engagement, à la manière d’un JJ Watt avec Houston ou d’un Chris Jones avec les Chiefs.

66- Pittsburgh Steelers : Dionte Johnson, WR, Toledo

Petit gabarit mais vif et explosif, il est aussi très efficace en tant que retourneur de coups de pieds.

67- San Francisco 49ers : Jalen Hurd, WR, Baylor

L’inverse au choix suivant : un receveur avec beaucoup de taille. 1m95. Ancien running-back avec l’université de Tennessee, sa reconversion au poste de receveur lui a bien réussi.

68- New York Jets : Jachai Polite, DE, Florida

Souvent évalué comme valant un choix du premier tour en milieu de saison, le joueur des Gators a vu sa cote s’écrouler après un NFL Combine calamiteux. Il représente néanmoins un renfort au poste de linebacker après l’échec de la signature d’Anthony Barr.

69- Jacksonville Jaguars : Josh Oliver, TE, San Jose State

Nick Foles a son tight-end. Après beaucoup de spéculations sur une sélection possible de TJ Hockenson au 1e tour, les Jaguars attendent finalement le 3e pour prendre ce joueur très athlétique.

70- Los Angeles Rams : Darrell Henderson, RB, Memphis

Petit mais vif et costaud. Après le départ de CJ Anderson, il vient prêter mains fortes à Todd Gurley. 1909 yards et 22 touchdowns en 2018 !

71- Denver Broncos : DreMont Jones, DT, Ohio State

Auteur de 8,5 sacks depuis l’intérieur, Jones vient apporter ses qualités incisives aux Broncos. Partenaire de Nick Bosa avec Ohio state, il le sera désormais de Von Miller et de Bradley Chubb. Vous le voyez le Vic Fangio en train de se frotter les mains ? Les Broncos continue leur draft first class.

72- Cincinnati Bengals : Germaine Pratt, LB, North Carolina State

Ancien safety reconverti linebacker, Germaine Pratt en a conservé des qualités en couverture. Il est également précieux dans la boite avec des qualités de plaqueur et dans les schémas de blitz du quarterback. (oui on parle de vous Baker, Lamar et Ben le big)

73- Chicago Bears : David Montgomery, RB, Iowa

Après un échange avec les Patriots les Bears sélectionnent un coureur aux qualités complémentaires de celles de Tarik Cohen. Costaud, Montgomery est un spécialiste des plaquages cassés : une boule de bowling réalisant un strike avec les bras des linebackers et autres safeties tentant de le stopper. Son manque de vitesse et d’explosivité l’empêche d’être sélectionné plus haut mais nul doute qu’il va contribuer dans l’attaque des Bears. Il vient remplacer Jordan Howard parti à Philadelphie.

74- Buffalo Bills : Devin Singletary, RB, Florida Atlantic

Encore un running-back. Another LeSean Mccoy dit l’analyste Daniel Jeremiah. Petit mais costaud, Singletary a brillé sous les ordres de l’ancien coordinateur offensif de Alabama, Lane Kiffin. Compétiteur, il n’a pas peur du contact malgré son physique moins imposant que la moyenne. Avec les Bills il ne devrait pas être l’option numéro 1 mais va apporter de la diversité aux cotés de l’original LeSean McCoy, Frank Gore et du nouveau venu TJ Yeldon.

75- Green Bay Packers : Jace Sternberger, TE, Texas A&M

Précis dans ses tracés, il change également facilement de directions, semant ainsi les linebackers. Après avoir dans un premier temps évolué avec l’université de Kansas, Sternberger rejoint les Aggies de Texas A&M pour y devenir une véritable menace dans le jeu aérien : 832 yards et 10 touchdowns en 2018.

76- Washington Redskins : Terry McLaurin, WR, Ohio State

Après avoir sélectionné le quarterback Dwayne Haskins, les Redskins lui offre un choix familier : une cible qu’il connait bien, son coéquipier le rapide McLaurin.

77- New England Patriots : Chase Winovich, DE, Michigan

Les Pats ont perdu Trey Flowers et leur besoin de pass rush sur la ligne défensive est, en partie, comblé. Gros moteur et jeu agressif, il rejoint Tom Brady, lui aussi un ancien de Michigan.

78- Miami Dolphins : Michael Deiter, OL, Wisconsin

Membre d’une des meilleures lignes offensives du pays, Dieter présente l’avantage d’être polyvalent : il a en effet de l’expérience aux postes de tackle ainsi qu’à l’intérieur dans la physique conférence Big 10. S’il n’est pas le plus athlétique, sa puissance alliée à sa bonne technique devrait lui permettre de s’imposer avec les Dolphins.

79- Los Angeles Rams : David Long, CB, Michigan

Agressif et très vif, il vient apporter son aide aux champions NFC. De plus Aquib Talib a 33 ans et jouera sur sa dernière année de contrat.

80- Cleveland Browns : Sione Takitaki, LB, BYU

Linebacker dynamique apportant de la rotation dans une escouade menée par celui qui annonce ce choix : Christian Kirksey. En 2018 il signe 119 plaquages avec Brigham Young dont 10 pour pertes.

81- Detroit Lions : Will Harris, S, Boston College

Les Lions montent un échangent avec les rivaux du Minnesota pour sélectionner un leader doublé d’un bon plaqueur (75 en 2018).

82- Tennessee Titans : Nate Davis, G, Charlotte

Guard avec une spécialité pour le jeu de course. Solide sur ses appuis, il compense ses limites athlétiques par une puissance sur le bas du corps. Derrick Henry approuve ce choix.

83- Pittsburgh Steelers : Justin Layne, CB, Michigan State

Brett Keisel annonce la sélection du cornerback de Michigan State. Layne est grand à 1m88 et au NFL Combine il court le 40 yards en 4,50 secondes. Il tire également avantage de ses longs bras et depuis 2017 il a autorisé dans la Big 10 : 11 réceptions sur 49 lancers, pour 259 yards et seulement 2 touchdowns.

84- Kansas City Chiefs : Khalen Saunders, DT, Western Illinois

Western Illinois. Non vous n’entendez pas souvent le nom de cette université lors des drafts NFL. Dominant au niveau inférieur (division 1-AA, qu’on peut considérer comme la 2e division universitaire), il a néanmoins démontré lors de la semaine du Senior Bowl, qu’il est capable d’être incisif contre les meilleurs aussi.

85- Baltimore Ravens : Jaylon Ferguson, DE, Louisiana Tech

Recordman du nombre de sacks sur une saison avec 17,5, Jaylon Ferguson vient apporter son moteur dans une escouade orpheline de Terrell Suggs et Zadarius Smith.

86- Houston Texans : Kahale Warring, TE, San Diego State

Rapide malgré une grande taille (1m96). Les Texans ajoute une cible pour DeShaun Watson, après avoir sélectionné deux tight-ends en 2018.

87- New England Patriots : Damian Harris, RB, Alabama

Physique ! Le genre de coureur qui épuise les lignes défensives adverses tel un bélier moyenâgeux cognant la porte du donjon. Il vient renforcer le backfield en parfait complément de Sony Michel.

88- Seattle Seahawks : Cody Barton, LB, Utah

Couverture des tight-ends et science du jeu, voilà ses qualités. Il compense son manque de gabarit par son intelligence sur le terrain.

89- Indianapolis Colts : Bobby Okereke, LB, Stanford

Encore un linebacker avec de la vitesse pour les Colts. Son duo avec Leonard promet de faire des dégâts. 94 plaquages dans la Pac 12 dont 10 pour pertes en 2018.

90- Dallas Cowboys : Connor McGovern, G, Penn State

Joueur intelligent et physique pouvant occuper les trois positions intérieures de la ligne. Encore une saison à 1400 yards pour Zeke Elliott ?

91- Los Angeles Chargers : Trey Pipkins, OT, Sioux Falls

Tackle offensif très athlétique. Son plus grand défi sera de réussir un si grand saut entre la division II et la NFL. Rappel : la division I universitaire est divisée en 1-A et 1-AA donc ce que la NCAA nomme la divison II est en fait le troisième niveau.

92- New York Jets : Chuma Edoga, OT, USC

Les Jets veulent protéger Sam Darnold et ils draftent son ancien coéquipier à USC.

93- Baltimore Ravens : Myles Boykin, WR, Notre Dame

Une seule saison comme titulaire mais grand et costaud, Myles Boykin a couru le sprint du 40 yards en seulement 4,42 secondes. Si son physique devrait lui permettre de s’imposer cela n’a pas toujours été le cas au niveau universitaire et cela explique qu’il soit « seulement » le choix numéro 93. Après le speedster Hollywood Brown, les Ravens changent de gabarit au poste, Boykin sera également utilisé en tant que bloqueur lors des nombreuses séquences de courses de Baltimore.

94- Tampa Bay Buccaneers : Jamel Dean, CB, Auburn

Cornerback avec de la taille et beaucoup de vitesse, le joueur de Auburn vient renforcer la secondary après la sélection de Sean Bunting au 2e tour. Pendant quelques minutes seulement il a détenu le meilleur chrono du NFL Combine 2019.

95- New York Giants : Oshane Ximines, OLB, Old Dominion

Joueur explosif pour tourner le coin et sacker le quarterback adverse, Ximines devra s’adapter à une hausse de niveau digne d’un Everest : le niveau de jeu en NFL est bien supérieur à celui de n’importe quelle conférence universitaire, mêmes les meilleures, alors venant de la petite fac de Old Dominion, il aura sans doute besoin d’un peu de temps.

96- Buffalo Bills : Dawson Knox, TE, Ole Miss

Une cible pour Josh Allen. Joueur très athlétique il devrait contribuer rapidement en tant que pass catcher.

97- Los Angeles Rams : Bobby Evans, OT, Oklahoma

Protecteur de Kyler Murray à l’université de Oklahoma, il l’était aussi au lycée dans le Texas. Andrew Withworth a 37 ans et les Rams préparent l’avenir avec ce choix.

98- Jacksonville Jaguars : Quincy Williams, LB, Murray State

Linebacker. C’est tout pour le moment..

99- Tampa Bay Buccaneers : Mike Edwards, S, Kentucky

Safety très bon plaqueur (89  en 2018), il est le troisième choix de cette draft investis sur un defensive back par les Bucs.

100- Carolina Panthers : Will Grier, QB, West Virginia

3864 yards et 37 touchdowns en 2018 ! Will Grier est un nom qui a compté au niveau universitaire, bien qu’il soit moins célèbre que son frère Nash et ses 9 millions de followers sur instagram. Les Panthers espèrent qu’il saura s’adapter au rythme plus rapide et aux schémas plus complexes pratiqués en NFL. Il apprendra surtout à l’entrainement dans un premier temps.

101- New England Patriots : Yodny Cajuste, OT, West Virginia

Puissant et agressif Yodny est un joueur mature après 5 saisons passées sur le campus de Morgantown. Les atouts sont présents mais il va devoir affiner son placement en phase de protection. Sa sélection survient juste après celle de son quarterback. Choix pour tenter de combler le départ de Trent Brown. Dante S va t’il faire encore des miracles ? (Dante Scarnecchia, coach de la ligne offensive).

102- Minnesota Vikings : Alexander Mattison, RB, Boise State

1415 yards en 2018, il est un coureur physique répondant ainsi à la volonté de Mike Zimmer : celle d’être plus efficace au sol. Choix cohérent en ce sens après celle au 1e tour sur le centre Bradbury.

Advertisement
tdabannierehrc

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR