Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft

Notes de la Draft – NFC Ouest : Arizona fidèle à son plan, les Seahawks prennent des risques

L’heure du conseil de classe a sonné ! Après la Draft, voici l’évaluation de chaque équipe, division par division. Les évaluations, dans l’ordre de qualité : excellence, félicitations, compliments, encouragements, avertissements, inquiétant. Conseils de classe déjà publiés : AFC Sud – AFC Ouest – AFC Est – AFC Nord – NFC Est

C’était tout ou rien en NFC Ouest en 2018 avec deux équipes en playoffs et les deux autres dans les bas fonds de la ligue, mais cela pourrait bien vite changer avec des Cardinals relookés en attaque et des 49ers qui retrouveront Jimmy Garoppolo aux commandes.

Arizona Cardinals : félicitations

Choix : Kyler Murray (QB, N°1), Byron Murphy (CB, N°33), Andy Isabella (WR, N°62), Zach Allen (DE, N°65), Hakeem Butler (WR, N°103), Deointe Thompson (S, N°139), Lamont Gaillard (C, N°179), Joshua Miles (OT, N°248), Michael Dogbe (DE, N°249), Caleb Wilson (TE, N°254). 

C’était évidemment l’histoire de cette Draft, la sélection ou non de Kyler Murray avec le premier choix. Arizona a décidé de choisir l’ancien quarterback d’Oklahoma et repart ainsi dans une nouvelle dynamique offensive. Les Cardinals ont ensuite entouré Murray avec un centre, un tackle un tight end et deux receveurs dans l’escouade offensive. À différents niveaux, tous ces postes étaient des besoins avant la Draft, même celui de receveur malgré la présence de Larry Fitzgerald et Christian Kirk. Si David Johnson parvient à rester en bonne santé, il devrait parfaitement convenir au système de Kliff Kingsbury. Cette Draft des Cardinals montre qu’ils veulent absolument donner toutes les chances à Kingsbury et Kyler Murray pour qu’ils développent le sytème Air Red et pour tenter de les aider à gagner un premier Super Bowl à la franchise d’Arizona

En défense, les Cards récupèrent donc Byron Murphy, souvent décrit conne le meilleur cornerbacks de cette classe 2019. Zach Allen, de son côté, vient apporter de l’intesité sur la ligne défensive et Michael Dogbe vient lui ajouter de la profondeur et tenter de se faire une place dans la défense d’Arizona pour les prochaines années.

Los Angeles Rams : encouragements

Choix : Taylor Rapp (S, N°61), Darrell Henderson (RB, N°70), David Long (CB, N°79), Bobby Evans (OT, N°97), Greg Gaines (DT, N°134), David Edwards (OT, N°169), Nicholas Scott (S, N°243), Dakota Allen (LB, 251)

Les Rams ne possédaient pas beaucoup de choix avant le début de cette Draft. Ils ont dû faire plusieurs trade downs afin de récupérer plus de choix et remplir leur roster. Taylor Rapp vient s’ajouter à John Johnson et Eric Weddle au poste de safety. L’ancien Husky est plus à l’aise dans la boîte face à la course que dans la couverture aérienne. Il devrait toutefois pouvoir aider dans les deux compartiments de jeu car il joue avec beaucoup de volonté et d’intensité.  David Long, lui, pourrait prendre une partie du travail laissé libre par LaMarcus Joyner, particulièremement les snaps au poste de nickel corner. Greg Gaines devrait pouvoir apporter de l’énergie dans la défense de Wade Phillips. Le defensive tackle

En attaque, les Rams ont commencé à penser à renouveler leur ligne offensive. Bobby Evans d’Oklahoma pourrait reprendre le poste laissé vacant par Roger Saffold III si tout va bien. De manière générale, la ligne offensive des Rams ne rajeunit pas et il est temps de penser à une transition douce plutôt qu’un changement drastique en quelques mois qui s’avère souvent être le mauvais choix. Avec la sélection de Darrell Henderson, Los Angeles prend également un coup d’avance sur le futur au poste de running back. Cela devrait à la fois permettre à Sean McVay de limiter un peu le rôle de Todd Gurley qui a semblé à bout de souffle en fin de saison passée. Si Henderson performe, cela pourrait également permettre de mettre la pression sur Gurley s’il en demande trop lors de sa prochaine négotiation de contrat. Les Rams ont l’un des effectifs les plus complets de la ligue, il est donc normal de les voir simplement ajouter de la profondeur à leur effectif et c’est exactement ce qu’une bonne équipe doit faire pour durer.

San Francisco 49ers : compliments

Choix : Nick Bosa (DE, N°2), Deebo Samuel (WR, N°36), Jalen Hurd (WR, N°67), Mitch Wishnowsky (P, N°110), Dre Greenlaw (LB, N°148), Kaden Smith (TE, N°176), Justin Skule (OT, N°183), Tim Harris (CB, 198

Beaucoup l’annonçaient aux 49ers avant la Draft, Nick Bosa fait désormais partie intégrante de la franchise de San Francisco. Bosa sera long l’Edge rusher à lôpposé de Dee Ford. Solomon Thomas pourrait lui être décalé vers l’intérieur oû il avait montré quelque bonnes choses. Les Niners ont également ajoutés quelques playmakers en attaque. Sans les blessures, Deebo Samuel aurait probablement été le premier receveur sélectionné lors de cette Draft. L’ancien joueur de South Carolina est extrêmement dangereux après la réception et il apporte une plus-value sur les retours de coups de pied. Jalen Hurd, lui, apporte notamment de la taille dans l’escouade de receveur des 49ers et une alternative à George Kittle dans la red zone.

John Lynch et Kyle Shanahan ont surpris en sélectionnant Mitch Wishnowsky relativement tôt durant le 3e jour de la Draft. Bradley Pinion avait pris la direction de Tampa Bay pendant la free agency et il était nécessaire de le remplacer. Pinion avait lui-même été sélectionné relativement tôt par les Niners à sa sortie de Clemson il y a quelques années. San Francisco n’en est donc pas à son coup d’essai avec les punters. Kaden Smith vient lui apporter de l’aide à George Kittle au poste de tight end. Smith sait se positionner dans les intervalles et sera probablement un atout dans le jeu de passe de San Francisco. Il n’est pas un mauvais bloqueur, mais il semble manquer de puissance pour réellement créer du grabuge.

Les trois premiers choix des Niners sont excellents, mais celui du punter au 4e tour est bien plus douteux. John Lynch a probablement eu peur de se retrouver avec uniquement des punters vétérans médiocres dans son effectif et il a préféré tenter sa chance avec du sang neuf. Par la suite, San Francisco a simplement ajouter de la profondeur à son effectif.

Seattle Seahawks : avertissements

Choix : L.J. Collier (DE, N°29), Marquise Blair (S, N°47), D.K. Metcalf (WR, N°64), Cody Barton (LB, N°88), Gary Jennings (WR, N°120), Phil Haynes (G, N°124), Ugochukwu Amadi (CB, N°132), Ben Burr-Kirven (LB, N°142), Travis Homer (RB, N°204), DeMarcus Christmas, DT, N°209), John Ursua (WR, N°236)

Comme les Rams, les Seahawks ont débuté la Draft avec très peu de choix à leur disposition.  Comme souvent, ils ont fait quelques trades down pour accumuler les choix. Quelques sourcils se sont d’ailleurs levés lorsque Seattle a séletionné L.J. Collier en 29e position, mais les qualités de l’ancien joueur de TCU sont très similaires à celles de Michael Bennett. Il était donc probablement logique pour le staff des Seahawks de le sélectionner à cette position. Earl Thomas est désormais un Raven et Marquise Blair devrait pouvoir prendre sa place. Évidemment, on ne remplace pas Thomas comme ça, mais il faut bien commencer quelque part.

D.K. Metcalf était lui une des énigmes de cette Draft. Monstre physique, mais blessé à la nuque l’an passé et très limité dans sa panoplie de tracés, l’ancien receveur d’Ole Miss devra beaucoup travailler techniquement pour devenir un receveur complet. De plus, avec la possible retraite de Doug Baldwin, Metcalf aura peut-être un plus grand rôle que prévu plus tôt que prévu. Les Seahawks ont d’ailleurs drafté un autre grand receveur en la personne de Gary Jennings qui pourrait également s’avérer utile dans le cas oû la situation de Baldwin ne tournerait pas en faveur de la franchise de Seattle. Ugochukwu Amadi est un joueur expérimenté dans le backfield. Il a joué nickel corner, free safety et cornerback extérieur. Avec cette polyvalence, il devrait forcémement trouver un rôle dans le système défensif des Seahawks.

De manière générale, les Seahawks ont rempli des postes à besoins, mais leur sélection du premier tour est tout de même un reach. Pour le reste, les choix semblent relativement justes, mais le poste de tight end a été complètement mis de côté et c’était l’un des besoin primaire des Seahawks. Aussi, ils choisissent D.K. Metcalf, un joueur ayant subi une grosse blessure alors que Doug Baldwin pourrait prendre sa retraite, plutôt risqué.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
15 Nov à 3:20 CLE 1.55 pariez 2.1 PIT
17 Nov à 20:00 BAL 1.4 pariez 2.45 HOU
17 Nov à 20:00 CAR 1.33 pariez 2.7 ATL
17 Nov à 20:00 DET 2.5 pariez 1.38 DAL

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR