Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft

[tribune] Une loterie pour la draft NFL ? En voilà une mauvaise idée !

Changer le système qui définit l’ordre de la Draft NFL ? Surtout pas !

Le jeudi 15 mai, jour de la loterie de la Draft NBA, le site officiel de la Draft NFL a mis le feu aux réseaux sociaux. Comment ? En réclamant aussi une « loterie » pour distribuer les premiers choix.

Sans rentrer dans les détails du calcul, voici le principe de base : chaque équipe non qualifiée en playoffs dispose de pourcentage de chance d’obtenir un choix de Draft plus ou moins favorable. Les pourcentages varient selon les performances de l’équipe, la plus mauvaise équipe gardant le pourcentage le plus important d’avoir une place sur le podium.

Ce système a été mis en place pour éviter de voir des équipes pratiquer le « tanking » (perdre volontairement des matches pour avoir un meilleur choix de Draft). Le principe est globalement admis depuis longtemps en NBA et en NHL, même si des réformes récentes du mode de calcul sont loin de faire l’unanimité.

Pour illustrer le fonctionnement, voici le tableau des probabilités de la NBA pour 2019.

Contrairement à la NBA par exemple, le principe du « tanking » n’est que très rarement évoqué en NFL. Cependant, la réalité est différente : pour les équipes éliminées en playoffs dès décembre, il est très rentable de ne pas gagner. C’est forcément moins visible sur 2 ou 3 matches de NFL, alors que sur 40 matches en NBA, tout le monde le voit pendant plusieurs mois.

Mais ne soyons pas naïf, les ligues ne mettent pas la loterie en place uniquement pour une pseudo-équité sportive : le tirage au sort est également un show TV, suivi par des millions d’Américains qui permet de faire de l’argent et de la publicité pour la ligue. Vu la popularité de la NFL, et la capacité à mobiliser les foules comme pour la draft, ce serait une manne financière énorme. La NFL pourrait donc être attirée par ce système.

Et pourtant, la NFL refuse depuis toujours d’envisager ce système. Et la NFL a totalement raison. Voici quatre arguments qui expliquent pourquoi la posture de la ligue est la bonne.

Maintenir l’équité du sport

Les sports américains ont des approches différentes concernant le plafond salarial :
– MLB : il n’existe pas de plafond salarial ;
– NBA : le plafond salarial peut-être dépassé dans une certaine limite. En contrepartie, les équipes devront payer une taxe supplémentaire (« Luxury tax ») en cas de dépassement ;
– NFL et NHL : aucun dépassement n’est possible.

La conséquence de ces systèmes est que l’équité sportive n’est pas la même. En NFL et en NHL le niveau est très condensé, et les équipes capables de se qualifier en playoffs sont nombreuses. En NBA, la luxury tax fait que des « superteams » dominent la ligue, en 2019 les Warriors sont favoris pour gagner le titre, avec pourtant deux titulaires blessés (DMC et Kevin Durant), 2 All Star dont un est un des 5 meilleurs joueurs de la NBA. La MLB est le paroxysme de l’iniquité, une équipe pouvant avoir une masse salariale dix fois plus importantes qu’une autre.

Afin de maintenir l’équité, il faut donner ce qui se fait de mieux à l’équipe la plus faible, c’est mathématique et cela marche plutôt bien en NFL. Cela n’empêche pas les dynasties, cela n’empêche pas les équipes mal gérées de rester mauvaises. Mais cela donne à chacun la chance de réussir. C’est le principe même de l’équité.

Éviter les suspicions de tricherie

Et si on s’évitait des théories du complot ? Si vous êtes fan de NBA, vous connaissez peut-être l’histoire trouble de la sélection de Patrick Ewing par les Knicks. La fameuse « enveloppe froide », qui fait parler depuis plus de 30 ans. La ligue a-t-elle tenté d’aider New York ? Impossible à prouver.

Que l’histoire soit vraie ou non, la conséquence est la même : chaque loterie (ou presque) est entachée d’une suspicion qui peut remettre en cause la légitimité du système. Sans loterie, pas de suspicion. Le système de NFL est simple et inattaquable, le dernier à le premier choix, l’avant-dernier le second choix etc…

Dès le début de la saison, les règles sont claires, et tout ne change pas à un mois de la Draft. Ainsi, les observateurs peuvent plus facilement faire leur travail, en ciblant les joueurs potentiellement disponibles aux choix détenues, ces choix étant connus dès la fin décembre.

Ne pas glorifier la défaite

La NFL dure seulement 16 matches pour les équipes non qualifiées en playoffs. La ligue ne dure que 5 mois, obligeant les fans à attendre 7 mois pour retrouver leur ligue préférée. De plus, la fin de saison contient souvent de nombreux matches de division, et en NFL la rivalité toujours grande entre les rivaux de divisions pousse les équipes à se battre même si elles sont éliminées.

En mettant en place une loterie, la ligue enverrait le message qu’il est bon d’être mauvais. Ce qui serait contraire au sentiment de « jouer pour gagner » que la ligue se sent obligée d’insuffler tout au long de la saison régulière, en particulier après Thanksgiving, lorsque  de nombreuses équipes ne sont pas qualifiées pour les playoffs.

Même sans loterie, la draft conserve un formidable goût d’aléatoire et de stratégie

La Draft n’est pas une science exacte. Tom Brady a été sélectionné au 6e tour. La qualité du repérage et, disons le, la chance  sont des facteurs de réussite. L’aléatoire étant déjà présent dans le processus de Draft, pourquoi ajouter une variable aléatoire supplémentaire sur laquelle les équipes ne peuvent pas jouer ?

L’impact d’un joueur sur une équipe est souvent moindre en NFL qu’en NBA pour une raison simple : la NFL compte 53 joueurs dont 22 titulaires (hors équipe spéciale), quand la NBA ne comprend que 15 joueurs et 5 titulaires. Avoir le potentiel meilleur pass rusher de la ligue augmenta-t-il significativement les chances de titres ? Pas forcément. La construction d’une équipe se fait sur la durée, entre Draft et recrutement d’agents libres.

La glorieuse incertitude du sport existe déjà en NFL, et elle est belle. Pourquoi risquer de faire de cette part d’aléatoire une mascarade, alimentée par un système critiqué ?

Advertisement
tdabannierehrc

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR