Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Houston Texans Preview 2019

Preview NFL 2019 – Houston Texans : un cap à franchir

Les Texans peuvent-ils atteindre la finale de l’AFC ? C’est tout l’enjeu de cette saison 2019.

La présentation équipe par équipe de la saison 2019 continue ! Au programme aujourd’hui : les Houston Texans. Vous pouvez trouver toutes les fiches déjà publiées en cliquant sur ce lien.

Après une année 2017 catastrophique où les Texans avaient fini dernier de la division, la franchise a retrouvé les sommets de l’AFC Sud. Avec la retraite d’Andrew Luck, Houston semble avoir le champ plutôt libre pour garder sa couronne, même si les Jaguars et Titans ne seront pas faciles à jouer.

Les joueurs de Houston disposent d’atouts nombreux dans leur équipe, mais aussi de fortes interrogations sur certains postes. Pour réussir, il va falloir apprendre des échecs passés pour passer un cap et, pourquoi pas, représenter l’AFC au Super Bowl.

La saison dernière : 11 victoires – 5 défaites, défaite en match de wild card en playoffs contre les Indianapolis Colts (21-7)

Mouvements à l’intersaison

Les Texans sont une des équipes avec le plus de masse salariale disponible, on pouvait donc s’attendre à un recrutement flamboyant pour tenter de garder le titre de la division. Au lieu de cela, les Texans ont décidé d’adopter une approche différente, misant sur le développement d’un effectif en progression, et l’ajout de joueurs expérimentés sur les postes les plus faibles.

Le plus gros besoin au vu de l’année dernière était la ligne offensive. Deshaun Watson a encaissé 62 sacks, le plus gros total de la ligue. Ce besoin a été adressé de deux manières différentes, avec le recrutement de l’agent libre Matt Kalil, puis la draft de deux jeunes tackles, Tytus Howard et Max Scharping. Ce dernier pourrait également évoluer au poste de guard.

L’autre besoin concerne la ligne arrière de la défense, qui a été très affectée par les départs en fin de saison, dont surtout celui du duo de safety Kareem Jackson/Tyrann Mathieu. La réponse est encore une fois multiple avec du recrutement externe (Tashaun Gipson, Bradley Roby) et un renforcement du poste de cornerback par la draft (Lonnie Johnson, Xavier Crawford).

Le reste du recrutement a pour objectif de renforcer des postes nécessitant une profondeur d’effectif, tel que le poste de tight end, qui est plus fourni que la saison dernière.

Arrivées notables : A.J. McCarron (QB), Darren Fells (TE), Matt Kalil (OL), Tashaun Gipson (DB), Bradley Roby (DB), Briean Boddy-Calhoun (CB), Jahleel Addae (S), Duke Johnson (RB)
Re-signatures : Joel Heath (DE), Angelo Blackson (DE), DeAndre Carter (WR), Joe Webb (QB), Ka’imi Fairbairn (K), Brennan Scarlett (LB)
Draft : Tytus Howard (OT), Lonnie Johnson (CB), Max Scharping (OT), Kahale Warring (TE), Charles Omenihu (DE), Xavier Crawford (CB), Cullen Gillaspia (RB)
Pertes notables : Alfred Blue (RB), Demaryius Thomas (WR), Tyrann Mathieu (DB), Kareem Jackson (DB), Kevin Johnson (DB), Ryan Griffin (TE), Kendall Lamm (OT), Christian Covington (DT), Kayvon Webster (CB)

Le(s) point(s) fort(s)

Lorsqu’on pense aux Houston texans, le premier visage qui vient à l’esprit est celui de J.J. Watt (16 sacks en 2018), de retour au sommet après deux saisons marquées par les blessures. Mais la ligne défensive, et par extension le front seven, ne se résume pas à son leader.

Le groupe regorge de talent, dont notamment le defensive end Jadeveon Clowney (9 sacks en 2018), qui est un des joueurs le plus efficace contre la course, mais également le linebacker Whitney Mercilus (4 sacks, 14 QB hit en 2018) qui doit épauler les leaders défensifs de l’équipe. Le groupe est le même que celui de 2018, à l’exception du départ de Christian Covington, et cette continuité peut permettre de répéter la belle performance de 2018. La seule crainte est l’éventuel conflit sur le contrat de Clowney, qui a reçu le franchise tag pour 2019, et dont la situation pourrait devenir un motif de distraction si aucun accord n’est conclu.

L’attaque des Texans a un nouveau coordinateur offensif, Tim Kelly, qui a été promu en interne et va disposer de nombreux playmakers offensifs capables de faire la différence. Tout d’abord DeAndre Hopkins (1 572 yards et 11 touchdowns en 2018), un des meilleurs receveurs de la NFL, mais également ses jeunes coéquipiers Will Fuller (24 ans) et Keke Coutee (21 ans). Nul doute que ces deux joueurs vont progresser aux côtés d’un cador pareil, et Fuller voudra retrouver son niveau d’avant blessure (503 yards en 7 matches).

Le(s) point(s) faible(s)

La ligne offensive a été la pire de la ligue la saison dernière contre la passe, mais son bilan à la course n’est pas non plus glorieux. Et les choix de recrutement pour combler ce manque laissent perplexe. Au niveau des tackles, le jeune Julie’n Davenport sera sûrement titulaire à gauche, lui qui a déçu en 2018 mais qui peut encore progresser alors qu’il n’a que 24 ans. Mais autour c’est l’incertitude : Matt Kalil n’a pas joué en 2018 et son genou pose question. Seantrel Henderson n’a plus été titulaire depuis 2015, et le jeune Tytus Howard aura besoin de temps pour progresser. Les postes intérieurs n’apportent pas plus de sérénité avec un duo de guard Kelemete/Fulton, décevant en 2018. Le rookie Max Scharping pourrait avoir sa chance assez rapidement si les deux titulaires ne donnent pas satisfaction. La seule satisfaction, toute relative, est le centre Nick Martin (le frère de Zack Martin), qui a réellement progressé entre 2017 et 2018 et qui doit passer un cap en 2019.

Cette ligne offensive tout sauf rassurante ne va pas aider un jeu au sol déjà décimé par la blessure qui a mis fin à la saison de Lamar Miller. Le recrutement du coureur Duke Johnson, joueur polyvalent capable d’être une cible supplémentaire à la passe (2 170 yards en réception en quatre saisons), ne devrait pas tout résoudre. Les coachs vont devoir être créatifs et espérer que la ligne tienne un peu pour que Houston réussisse à se maintenir à la 8e place des attaques au sol, son classement 2018.

L’autre point faible est la défense de la passe, déjà en difficulté la saison dernière malgré un effectif plus complet que cette année. Les safeties titulaires sont partis. Mais contrairement à la ligne offensive, le recrutement est ambitieux. Tashaun Gipson (54 plaquages et une interception en 2018), en provenance des Jaguars, doit devenir ce qu’il n’était pas en Floride, c’est-à-dire un leader de la défense. Son expérience doit permettre d’accompagner le développement du jeune Justin Reid. L’autre gros recrutement est Bradley Roby (50 plaquages et 1 interception en 2018), en provenance de Denver, qui doit confirmer son talent et encadrer le jeune Lonnie Johnson. Ce n’est qu’au prix d’une progression collective que cette ligne défensive pourra être le complément parfait à la ligne défensive des Texans.

Facteur(s) X

Le poste le plus important en NFL est celui de quarterback, et les Texans ne font pas exception pour cette saison 2019. Durant sa première saison, Watson (4 165 yards à la passe, 26 touchdowns en 2018) a époustouflé la ligue avant de se blesser gravement. Heureusement pour lui, il a fait une saison 2018 de haut niveau malgré une ligne offensive catastrophique, réussissant à obtenir une évaluation de 103,1 et une qualification en playoffs.

Àl’image de son équipe il doit faire plus, notamment au sol, où il doit être plus efficace (551 yards et 5 touchdowns en 2018). Il a la capacité de faire une saison digne de Cam Newton sur ce domaine. Ses jambes doivent devenir une arme létale. Pour que cela fonctionne, il faut que le coach Bill O’Brien s’investisse plus dans l’élaboration de jeux dessinés en ce sens, et ne pas voir Watson courir uniquement lorsque la pression est trop forte. Vu l’état du jeu au sol, ce serait une approche audacieuse mais probablement utile.

Le joueur à suivre : Benardrick McKinney

Dans un certain anonymat, Benardrick McKinney est devenu un linebacker ultra solide, et il sera indispensable à la bonne réussite de son équipe en 2019. Chaque saison le joueur progresse, au point de réussir 105 plaquages, 1,5 sack et 7 passes défendues l’année dernière. Devenu un vétéran, il devra accompagner le jeune Zach Cunningham (107 plaquages et 5 passes défendues) dans son développement , les deux pouvant constituer une paire redoutable.

Calendrier

@Saints, Jaguars, @Chargers, Panthers, Falcons, @Chiefs, @Colts, Raiders, @Jaguars, @Ravens, Colts, Patriots, Broncos, @Titans, @Buccaneers, Titans.

En résumé

Les Texans sortent d’une saison aboutie, mais cela n’est qu’une étape vers le sommet, objectif à court/moyen terme qui doit être celui d’une franchise construite comme celle de Houston. La division AFC Sud a emmené deux représentants en playoffs en 2017 et 2018 (Titans et Jaguars en 2017, Colts et Texans en 2018), il faudra donc être très constant pour se sortir de cette division homogène. Oui, Andrew Luck n’est plus là. Mais Nick Foles est arrivé.

Les Texans misent sur la continuité pour atteindre ce but, et s’appuient sur leurs playmakers et leur ligne défensive, menée par l’emblématique duo J.J. Watt/Jadeveon Clowney. L’effectif est talentueux et doit permettre une nouvelle qualification en playoffs au minimum.

Mais la ligne offensive et la couverture aérienne ne devront pas tout faire capoter.

Le pronostic : 10 victoires – 6 défaites

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
8 Déc à 20:00ATL1.45pariez2.3CAR
8 Déc à 20:00BUF2.85pariez1.3BAL
8 Déc à 20:00CLE1.25pariez3.1CIN
8 Déc à 20:00GB1.08pariez5.1WAS

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR

Warning: Use of undefined constant ENV - assumed 'ENV' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/tda/public_html/wp-content/themes/the-league-tda/partials/version-notifier.php on line 1