Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

L'instant ciné

Last Chance U saison 1 : que sont-ils devenus ?

Trois ans après la diffusion originale, retour sur la situation des premiers héros du programme.

En 2016, Netflix proposait à ses abonnés de découvrir le quotidien d’une équipe de Junior College, loin des strass et paillettes de la grande NCAA.

Lors de la saison 1, les caméras se sont posées à Scooba, petite ville de près de 800 âmes dans l’état du Mississippi où l’université d’East Mississippi Community College (EMCC) est à l’honneur. Dirigé par Buddy Stephens, l’EMCC a la particularité de recruter pour son équipe de football des joueurs en difficulté scolaire ou ayant eu des problèmes de comportement par la passé dans d’autres équipes NCAA. La destination n’est pas glamour, les distractions sont minimes mais la méthode a porté ses fruits avec 5 titres nationaux glanés depuis 2011. Scooba représente leur dernière chance pour tenter de percer au plus haut niveau.

Intéressons nous aujourd’hui à quelques joueurs qui ont marqué cette saison inaugurale.

Ronald Ollie, defensive tackle

Dès 2016, ce beau bébé de 133 kilos a joué pour le programme de Nicholls State en Louisiane. Au cours de la première année, il a cumulé 41 plaquages, dont 6,5 pour perte et deux sacks en 10 apparitions mais une seule comme titulaire. Également utilisé sur équipes spéciales, son seul fait d’arme reste un touchdown de 84 yards sur un retour de punt bloqué. Il n’est pas parvenu à se mettre d’accord avec une université d’un calibre supérieur et n’a pas joué en 2017. Il est alors retourné chez les Colonels pour sa dernière année d’admissibilité universitaire où il a eu un impact important au centre de la ligne défensive. En 12 rencontres, il a compilé 13,5 plaquages pour perte, 5 sacks et deux fumbles recouverts.

Ollie n’a pas été drafté mais a reçu un appel des Ravens pour rejoindre Baltimore, avant que l’affaire n’échoue finalement. Oakland lui a alors proposé de venir faire un essai lors d’un mini-camp destiné aux rookies et a tapé dans l’oeil des recruteurs. Il a finalement signé un contrat de 3 ans avec les Raiders où il essaiera de se faire une place parmi les 53 d’ici la reprise en septembre.

Wyatt Roberts, quarterback

Les lumières des projecteurs, très peu pour le régional de la bande. Le quarterback titulaire de la saison 2015 n’a pas reçu d’offre de programme de première division universitaire et s’est tourné brièvement vers Mississippi State pour poursuivre son apprentissage.

La place de numéro 1 des Bulldogs étant confiée à Nick Fitzgerald, il a tout de même fait partie de l’effectif de 2016 avant de disparaitre l’année suivante. Roberts s’est ensuite marié et travaille dans une aciérie à Colombus, Mississippi, tout en terminant ses études en ligne.

D.J. Law, running back

Law s’est engagé avec l’université d’Alabama-Birmingham en 2016 où il a fait forte impression à l’entraineur Bill Clark durant le camp d’entrainement. Une intervention chirurgicale suite à vilaine blessure au genou lui a fait manquer l’intégralité de la saison. Sans pour autant perdre son admissibilité, les Blazers ayant mis leur programme en pause en 2015 et 2016. Il était prévu qu’il joue un rôle important au sein du jeu de course en 2017, mais il s’est vu poussé dehors, faute à un niveau scolaire insuffisant.

Aux dernières nouvelles, il voulait poursuivre sa carrière mais hésitait entre postuler dans une école de la NAIA (National Association of Intercollegiate Athletics) ou se lancer professionnellement au Canada.

John Franklin III, quarterback

L’un des plus connus. Remplaçant en 2015, il s’est servi de son incroyable performance lors du dernier match de la saison (291 yards, 6 touchdowns) pour poursuivre sa carrière du côté d’Auburn. Mais il n’a pas connu la même trajectoire avec 204 yards à la passe (14/26) et un touchdown, auxquels s’ajoutent 430 yards supplémentaires au sol et 2 touchdowns en 12 matchs. Même son de cloche l’année suivante après son transfert à Florida Atlantic. Listé comme receveur, il a complété 1 de ses 2 passes pour 49 yards, gagnant 229 yards au sol pour un touchdown et 95 yards dans les airs pour un autre touchdown.

Malheureusement, Franklin est surtout connu à Boca Raton pour avoir lâché le ballon avant de franchir la ligne de but après une longue course. Il n’a pas été drafté à sa sortie d’université mais a été récupéré par les Bears depuis l’année dernière. Chicago tente de le convertir au poste de cornerback.

Gary McCrae, linebacker

Comme John Franklin III, McCrae a fait le grand saut vers un programme reconnu en 2016 en s’engageant avec Louisville. Mais contrairement au quarterback, son temps de jeu était limité, évoluant principalement sur équipes spéciales.

Deux petits matchs en 2016 et aucune statistique enregistrée. Guère mieux en 2017 avec quatre plaquages au compteur. Il a joué deux rencontres en 2018 avant de se blesser à l’épaule et de manquer le reste de la saison. McCrae est désormais listé comme étudiant diplômé.

Advertisement
tdabanniereunibet
Parier en ligne avec
6 Sep à 2:20 CHI 1.48 pariez 2.25 GB
8 Sep à 19:00 CAR 2.1 pariez 1.55 LAR
8 Sep à 19:00 CLE 1.33 pariez 2.7 TEN
8 Sep à 19:00 JAX 2.45 pariez 1.4 KC

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR