Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Preview 2019 Seattle Seahawks

Preview NFL 2019 – Seattle Seahawks : Russell Wilson prend le pouvoir

Russell Wilson devra être très costaud en 2019.

La présentation équipe par équipe de la saison 2019 continue ! Au programme aujourd’hui : les Seattle Seahawks. Vous pouvez trouver toutes les fiches déjà publiées en cliquant sur ce lien.

Certains annonçaient une saison 2018 compliquée pour les Seahawks. Et pourtant, comme souvent sous l’ère Pete Carroll, l’équipe s’est montrée accrocheuse et a surpris en allant chercher 10 victoires.

En devenant progressivement l’équipe de Russell Wilson, Seattle doit passer la seconde en 2019 à ce niveau-là. Mais cela ne s’annonce pas chose aisée.

La saison dernière : 10 victoires – 6 défaites

Mouvements à l’intersaison

Comme souvent, l’intersaison a été mouvementée du côté de l’état de Washington. La franchise a vu deux cadres partir (Doug Baldwin en retraite et Earl Thomas via la free agency), des départs de bons joueurs (Franck Clark et Justin Coleman) mais elle a aussi réaffirmé qui sont ses nouveaux cadres en prolongeant Bobby Wagner et Russell Wilson.

A la Draft, les Seahawks ont multiplié les choix (11 au total) des deux côtés du ballon. La défense a eu la priorité sur la quantité, avec un nouveau choix surprenant sur L.J. Collier. Mais la star pourrait être DK Metcalf (photo ci-dessous), receveur numéro un en puissance.

Un impact rapide des jeunes joueurs sera nécessaire.

Arrivées notables : Mike Iupati (G), Ezekiel Ansah (DE), Jason Myers (K)
Re-signatures : Bobby Wagner (LB), KJ Wright (LB), DJ Fluker (G),
Draft : L.J. Collier (DE), Marquise Blair (S), D.K. Metcalf (WR), Cody Barton (LB), Gary Jennings (WR), Phil Haynes (G), Ugo Amadi (S), Ben Burr-Kirven (LB), Travis Homer (LB), Demarcus Christmas (DT), John Ursua (WR)
Pertes notables : Doug Baldwin (WR), Franck Clark (DE), Earl Thomas (S), Justin Coleman (CB), JR Sweezy (G)

Le(s) point(s) fort(s)

Seattle n’est pas dénué d’atouts, que ce soit en attaque ou en défense. Russell Wilson (3 448 yards lancés, 35 touchdowns, 7 interceptions, 65.6 % passes complétées et 110.9 d’évaluation) est le nouveau patron en ville. Son gros contrat l’atteste et difficile de donner tort aux Seahawks. Avec Wilson, la franchise a un quarterback d’excellent niveau, capable d’élever son jeu aux moments cruciaux et surtout capable d’aller chercher des victoires lors de matchs accrochés. Il est assurément devenu la pierre angulaire de cette attaque et de cette équipe.

Même si Seattle est l’équipe de Wilson, la franchise n’en n’oublie pas pour autant d’être efficace dans le jeu au sol. L’an dernier, Chris Carson (RB) a couru pour 1 151 yards (4.7 yards/portée) et 9 touchdowns. Avec le retour de Rashaad Penny, l’équipe a un duo de coureurs très intéressant et qui saura soulager son quarterback. À noter que si la ligne offensive est douteuse en protection de passe, elle est en revanche plus à son aise pour aider ses running backs.

En défense, Seattle peut se reposer sur une bonne escouade de linebackers, avec l’excellent Bobby Wagner (138 plaquages, 1 sack, 12 passes défendues, 1 interception, 2 fumbles forces), aussi à l’aise contre la course qu’en couverture aérienne. Pour l’accompagner Barkevious Mingo, Mychael Kendricks ou KJ Wright sont des joueurs solides.

N’oublions pas de mentionner le duo de « botteurs » composé du punter Michael Dickson, qui a régalé l’an dernier avec la 2e moyenne de yards par punt (48.2) et du kicker Jason Myers, qui n’aura pas de mal à faire mieux que Sebastian Janikowski.

Enfin, si les coordinateurs soulèvent parfois des interrogations du côté de Seattle, son entraîneur en chef (Pete Caroll) reste l’un des meilleurs coachs de la ligue et parvient depuis des années à faire des Seahawks une équipe accrocheuse.

Le(s) point(s) faible(s)

La saison 2019 ne s’annonce tout de même pas rassurante en défense. Avec le départ d’Earl Thomas, la Legion of Boom a définitivement implosé. Mais la relève n’est pas forcément là.

Si Bradley McDougald est une assurance au poste de safety, pour le reste c’est plus compliqué. Chez les cornerbacks, bien qu’ils soient pourvus de qualités, Shaqill Griffin et Tre Flowers ont été mauvais l’an dernier et doivent se reprendre. Tedric Thompson est un joueur moyen. Le temps de la paire Kam Chancellor – Earl Thomas est bien loin.

Avec ce backfield défensif, la franchise aura besoin d’une bonne ligne défensive, mais… Celle-ci a perdu coup sur coup ses deux meilleurs joueurs avec l’échange de Frank Clark (13 sacks) et la suspension de Jaraan Reed (10.5 sacks) pour six matchs. En attendant son retour, les Seahawks devront bricoler avec le rookie L.J Collier, Ziggy Ansah et Marsh Cassius. Pas forcément enthousiasmant.

Facteur(s) X

Une des interrogations de la saison à venir vient des cibles offertes à Russell Wilson. Bien que le quarterback semble avoir pris les commandes de l’équipe, la franchise ne semble pas lui avoir encore donné toutes les armes.

Avec le départ de Doug Baldwin, la seule cible sûre est Tyler Lockett. C’est bien, mais insuffisant. Pour l’épauler, il faudra attendre de voir ce que donnent les rookies DK Metcalf ou Gary Jennings, ou encore ce que peuvent donner Will Disly ou Jaron Brown.

Si cette escouade aurait pu être placée dans les points faibles, les quelques inconnues qui l’entourent et les surprises qui pourraient en sortir en font un des facteurs X de la saison de Seattle. Car avec des cibles à la hauteur de leur quarterback, l’attaque pourrait alors combler des lacunes défensives.

Le joueur à suivre : DK Metcalf

Le jeune receveur a été l’une des attractions de la Draft. Entre son corps surhumain, sa vitesse ou sa relative incapacité à changer de direction, Metcalf est assurément une des raisons de regarder les Seahawks en 2019.

Sera-t-il une sorte de tank rapide ne sachant foncer que tout droit ou pourra-t-il courir d’autre tracés ? Quoiqu’il en soit, imaginer le bras de Wilson le rechercher dans la profondeur ou les défenseurs adverses le faire tomber au sol est à la fois fascinant et excitant.

Calendrier

Bengals, @Steelers, Saints, @Cardinals, Rams, @Browns, Ravens, @Falcons, Buccaneers, @49ers, @Eagles, Vikings, @Rams, @Panthers, Cardinals, 49ers

En résumé

Russell Wilson devra être costaud cette saison. Sa ligne offensive n’a pas beaucoup progressé, son escouade de receveur semble décimée et la défense a perdu en talent. Mais il devrait pouvoir compter sur son coach et le jeu au sol. Avec ces Seahawks, il est toujours difficile de les voir s’écrouler.

Finalement, ce n’est peut-être pas tant la saison 2019 que celle de 2020 qui est visée par Seattle.

Le pronostic : 8 victoires – 8 défaites

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
22 Nov à 3:20 HOU 1.42 pariez 2.4 IND
24 Nov à 20:00 ATL 1.38 pariez 2.5 TB
24 Nov à 20:00 BUF 1.38 pariez 2.5 DEN
24 Nov à 20:00 CHI 1.27 pariez 3 NYG

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR