Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Jacksonville Jaguars Preview 2019

Preview NFL 2019 – Jacksonville Jaguars : le grand mystère

Les Jaguars entament une saison où ils pourraient à la fois devenir un favoris pour le titre ou pour le top 5 de la prochaine draft. Plus rien n’est surprenant avec eux.

C’est parti pour la présentation de la saison 2019 ! Comme d’habitude, on remonte le classement de la saison précédente. Aujourd’hui retour en Floride, pour aborder cette fois le cas des Jaguars. Vous pouvez trouver toutes les fiches déjà publiées en cliquant sur ce lien.

Quelle version des Jaguars va-t-on voir lors de cette saison 2019 ? Celle de 2017 qui a atteint la finale de conférence, menée par une défense capable de gagner des matchs à elle toute seule ? Ou bien celle de 2018 qui a remporté ses deux premiers matchs de la saison avant de perdre 11 des 14 dernières rencontres ?

Avec Jacksonville, on n’est jamais sûrs de rien au lancement de la saison. Les hauts peuvent être très hauts, et les bas très bas. Cette année encore, la franchise de Floride a le potentiel pour être à la fois, l’une des bonnes surprises de la NFL, mais aussi l’une des équipes à oublier très vite.

La saison dernière : 5 victoires – 11 défaites

Mouvements à l’intersaison

Comme souvent ces dernières années, les dirigeants floridiens ont beaucoup bougé pendant ces quelques mois de trêve. Les supporters des Jaguars peuvent parfois reprocher au front office certaines de ses décisions, mais jamais son apathie. Cette année, la révolution est venue du poste de quarterback. Exit Blake Bortles, coupé un an seulement après sa prolongation de trois saisons. L’attaque sera maintenant menée par Nick Foles, le remplaçant de luxe des Eagles depuis 2017.

Alors que la masse salariale faisait partie des plus élevées de la ligue, la franchise s’est ensuite attelée à la réduire. Pour cela, il fallait se séparer de quelques joueurs en les coupant ou en ne prolongeant pas leur contrat. Les principaux noms à avoir fait les frais de cette politique ont été le défenseur Malik Jackson, parti chez les Eagles, le coureur Carlos Hyde, le safety Tashaun Gispon ou encore le tight end Austin Seferian-Jenkins. Une fois le ménage fait, le sens des arrivées a été ouvert à la circulation. Pour les attaquants notamment. Nick Foles a ainsi vu les receveurs Chris Conley et Terrelle Pryor être signés. Tout comme Geoff Swaim, cette fois au poste de tight end. Au sol, Alfred Blue, Thomas Rawls et Benny Cunningham joueront désormais le rôle de doublure de Leonard Fournette.

Enfin, tout ce beau monde sera coordonné par John DeFilippo, qui gérera l’attaque des Jaguars après son échec dans le Minnesota.

En défense, la stratégie a été un peu différente. Après avoir dépensé de gros sous sur des noms ronflants ces dernières années pour venir renforcer l’escouade, l’idée est désormais de peaufiner en priorité via la draft. Le choix de Josh Allen au premier tour cette année en est l’exemple parfait. Le pass-rusher issu de l’université de Kentucky viendra s’aligner à l’opposé de Yannick Ngakoue sur la ligne défensive de Jacksonville. Il arrive dans une défense qui ne devrait pas beaucoup bouger par rapport à la saison passée, mais qui sera toutefois orpheline de l’un de ses leaders et meilleurs joueurs, Telvin Smith. Le linebacker a annoncé qu’il ne jouerait pas en 2019 pour des raisons personnelles.

Le reste de la draft a été plutôt classique pour les Jaguars qui ont tout de même récupéré Jawaan Taylor au deuxième tour pour renforcer le côté droit de Nick Foles.

Arrivées notables : Nick Foles (QB), Chris Conley (WR), Alfred Blue (RB), D.J. Alexander (LB), Datone Jones (DE), Terrelle Pryor (WR), Thomas Rawls (RB), Jake Ryan (LB), Leonard Wester (OT), Cedric Ogbuehi (OT), Benny Cunningham (RB), Najee Goode (LB), Alex McGough (QB), James Onwualu (LB), Geoff Swaim (TE), Ramik Wilson (LB).
Re-signatures : Josh Wells (OT), Tyler Shatley (C), James O’Shaughnessy (TE), A.J. Cann (G),
Draft : Josh Allen (LB), Jawaan Taylor (OT), Josh Oliver (TE), Quincy Williams (LB), Ryquell Armstead (RB), Gardner Minshew (QB), Dontavius Russell (DT).
Pertes notables : Malik Jackson (DT), Blake Bortles (QB), Tashaun Gipson (S), Austin Seferian-Jenkins (TE), T.J. Yeldon (RB), Ereck Flowers (OT), Carlos Hyde (RB), Donte Moncrief (WR), Barry Church (S), ChrisReed (G), Landry Jones (QB), Cody Kessler (QB), Kai Forbath (K).

Le(s) point(s) fort(s)

La ligne défensive des Jaguars va de nouveau être effrayante cette année. Calais Campbell, Yannick Ngakoue, Josh Allen… les quarterbacks adverses vont en faire des cauchemars. À l’intérieur, Marcell Dareus et Abry Jones compenseront le départ de Malik Jackson et on devrait retrouver une défense qui accumule les sacks et les turnovers.

S’il reste encore quelques questions au niveau des safeties, les lignes arrières de Jacksonville seront de nouveau solides cette année. Le trio Jalen Ramsey, A.J. Bouye et D.J. Hayden dans le slot est parmi l’un des meilleurs groupes de la NFL à ces postes. Là encore, les quarterbacks adverses vont en faire des cauchemars.

Côté équipe spéciale, s’ils restent dans la lignée de l’année dernière, les Floridiens pourraient bien avoir de bonnes surprises. L’an dernier, ils étaient plutôt bons sur les punts et les kickoffs des deux côtés du ballon.

Le(s) point(s) faible(s)

Jacksonville a peut-être enfin trouvé son quarterback. L’arrivée de Nick Foles donne de l’espoir. Mais le joueur est lanceur, pas magicien. Or quand on regarde l’attaque autour de lui, on se dit que des talents de prestidigitateurs ne feraient pas de mal, car ils sont peu à pouvoir aider le numéro 7.  D’emblée, on pense au coureur Leonard Fournette. Mais le joueur drafté en 2017 passe beaucoup de temps à l’infirmerie ces dernières semaines. En deux ans, il n’a joué que 21 rencontres avec les Jaguars. Doug Marrone et son staff ont bien tenté de ramener du sang neuf derrière leur coureur titulaire pour assurer le coup en cas de nouvelles blessures, mais les signatures (Alfred Blue, Thomas Rawls,…) ne font pas vraiment rêver. Dommage, quand on sait que l’attaque est construite en priorité pour la course.

C’est d’ailleurs l’autre problème que pourraient avoir les Jaguars. Une attaque faite pour courir et un (nouveau) coordinateur offensif qui n’a pas l’air d’aimer le sol. Certes, John DeFilippo va retrouver Nick Foles, qu’il a connu lors de l’année victorieuse avec les Eagles, mais il va devoir aussi prouver que son aversion soupçonnée pour le jeu au sol n’est qu’une légende. Cela lui a tout de même coûté son poste aux Vikings.

Toute façon, il pourra forcer dans les airs tant qu’il voudra, il risque vite de se rendre compte que, dans ce secteur, les options ne sont pas légion. Il manque par exemple un vrai receveur numéro 1. Dede Westbrook n’a pas encore maximisé tout son potentiel. Marqise Lee revient d’une blessure qui l’a tenu écarté des terrains toute la saison dernière. Et Chris Conley et Terrelle Pryor sont seulement des joueurs de complément. Ajoutez à cela l’incertitude au poste de tight end, avec la draft de Josh Oliver et la signature de Geoff Swaim, et vous avez un groupe de cibles parmi les plus faibles de la ligue.

Facteur(s) X

Cet hiver, les Jaguars ont signé un quarterback ancien MVP du Super Bowl. Un joueur capable, par exemple, de lancer 7 touchdowns dans un même match. Durant cette même intersaison, ils ont aussi signé un quarterback qui affiche lui des statistiques parfois inquiétantes, comme en 2015, où il avait fini la saison avec une évaluation à 69 avec seulement 56,4% de passes complétées, 7 touchdowns pour 10 interceptions. Là où cela devient problématique pour Jacksonville, c’est que ces deux quarterbacks sont en fait la même personne : Nick Foles.

Vous l’aurez compris, Nick Foles a de nombreuses qualités, mais la constance n’en fait pas vraiment partie. Et pourtant, beaucoup de choses reposent sur ses épaules, ou plutôt son bras. Il est toujours un peu facile de mettre un quarterback en facteur X à l’approche d’une saison. Il est forcément le joueur le plus important. Mais cela devient évident quand, depuis plusieurs années, un bon lanceur est le seul élément manquant pour devenir un réel favori. Jacksonville n’en est toujours pas un, mais pourrait bien le devenir si Nick Foles livre la meilleure version de lui-même en 2019. Dans le cas contraire, l’équipe vivra probablement la même saison que l’an dernier.

Le joueur à suivre : Myles Jack

Sur les trois niveaux de la défense, deux sont des valeurs sûres pour cette année en Floride : la ligne et les défensives backs. En revanche, celui du milieu, des linebackers, est en plein chamboulement. Telvin Smith, le meilleur plaqueur de la franchise depuis deux ans, a décidé de s’arrêter. En plus d’être un très bon joueur, il était aussi et surtout un leader pour cette équipe. Les Jaguars ont donc besoin de quelqu’un pour prendre sa place au milieu de cette défense.

Le costume semble taillé sur mesure pour Myles Jack. Le joueur drafté en 2017 va entamer sa troisième année. En deux saisons, il a déjà prouvé qu’il est l’un des meilleurs jeunes à son poste et qu’il a le potentiel pour rentrer dans le top des linebackers de la NFL. Jacksonville aura certainement besoin de ça cette saison. Myles Jack doit encore passer un cap, notamment dans le leadership. Reste maintenant à savoir si Doug Marrone va décider de le basculer du côté faible, où était Telvin Smith, ou s’il restera le middle linebacker de cette équipe. Une chose est sûre, on risque de beaucoup le voir cette année.

Calendrier

Chiefs, @Texans, Titans, @Broncos, @Panthers, Saints, @Bengals, Jets, Texans, Repos, @Colts, @Titans, Buccaneers, Chargers, @Raiders, @Falcons, Colts.

En résumé

Une défense solide et une attaque qui pose encore quelques questions. Cette année, les Jaguars ont tenté le tout pour le tout avec l’arrivée de Nick Foles. Ce choix pourrait s’avérer payant et personne ne serait surpris de les voir retourner en finale de conférence, voire plus. À l’inverse, cela ne choquerait personne que cette équipe finisse avec un bilan négatif et une 4e place dans sa division.

En résumé ? S’il est difficile de prévoir quoi que ce soit en NFL, avec les Jaguars cela devient quasiment impossible.

Le pronostic :  8 victoires – 8 défaites, pas de playoffs

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
22 Sep à 19:00 BUF 1.3 pariez 2.85 CIN
22 Sep à 19:00 DAL 1.01 pariez 7.5 MIA
22 Sep à 19:00 GB 1.22 pariez 3.35 DEN
22 Sep à 19:00 IND 1.7 pariez 1.88 ATL

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR