Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Las Vegas Raiders

Hard Knocks Raiders – Le débrief : Antonio Brown absent mais présent, Johnathan Abram déjà remarqué

La série culte de HBO est de retour. L’occasion pour les fans d’être à l’intérieur du camp d’entrainement des Raiders.

C’est parti pour la quinzième saison de la série de la chaine HBO : Hard Knocks. Au programme, une franchise mythique : les Raiders d’Oakland. Si vous souhaitez voir ce premier épisode sans être spoilé, cet article n’est pas pour vous car en voici les grandes lignes.

Le rookie est déjà un leader

Johnathan Abram, safety choisi au 1e tour en provenance de Mississippi State est un leader dans l’âme.

« Ne m’appelez pas rook’, je n’aime pas ça », dit-il face caméra

S’il fait pourtant ses devoirs de rookie en apportant des friandises à ses coéquipiers, son caractère bien trempé s’exprime déjà sur le terrain d’entrainement et en-dehors. Si Jon Gruden apprécie l’amour du contact de son joueur, il est néanmoins obligé de le reprendre en lui expliquant que sans les protections, il ne doit pas jouer trop physique avec ses coéquipiers.

« Il était tellement frustré de ne pas pouvoir cogner des gens! Il regardait Jon d’une façon signifiant « laisses-moi y aller mec » », explique Mike Mayock en conférence de presse.

Ce premier épisode le montre également avec un autre rookie, Clelin Ferrell, avec qui il partage une chevauchée à cheval. Abram est propriétaire d’un cheval, il connait bien cela au contraire de son coéquipier. Puis invité au restaurant par Derek Carr, sa gouaille est une nouvelle fois mise en évidence. Débutant mais déjà une personnalité importante de l’effectif.

Antonio Brown sur la touche

Sa blessure aux pieds l’empêche de s’entrainer avec l’équipe mais les caméras ne peuvent pas s’écarter de lui : discutant avec l’ancien Raider James Jones ou s’entrainant avec un préparateur personnel, AB est bien là. Évidemment, son arrivée en montgolfière est détaillée.

Autre moment sympathique, lorsque un de ses fils lui demandent « où est Roethlisberger ? »

« Non il joue aux Steelers et je suis aux Raiders désormais. Mon quarterback c’est Derek Carr, il est là-bas avec le numéro 4. »

Jon Gruden en mode patron

L’épisode ne pouvait commencer avec quelqu’un d’autre que le charismatique entraineur. Debout au milieu de joueurs accroupis il donne le ton en leur signifiant qu’avant de rêver au Super Bowl ou au Pro Bowl, il va falloir travailler dur. Dans la salle de réunion, il prononce ces mots.

« Vous pouvez mener la ligue dans la catégorie effort. Cela ne demande aucun talent, ça dépend de vos décisions. On veut gagner et on veut gagner maintenant. »

S’il peut être critique, Jon Gruden se montre bienveillant en valorisant les lancers de son quarterback à l’entrainement. Les deux semblent évoluer sur la même longueur d’onde.

La première coupe

Le defensive tackle Ronald Ollie, non-drafté, tente de se faire une place dans l’effectif. L’ancienne vedette d’une saison de « Last Chance U », ne fait pas tous les efforts nécessaires notamment pour soigner une blessure. Il est coupé.

Lorsque les journalistes demandent à Jon Gruden le pourquoi de cette décision, la réponse est laconique : « On veut être meilleurs et Ollie ne s’est pas donné à fond« . Il est remplacé dans l’effectif par Ethan Westbrooks, qui évoluait avec les Rams l’an passé.

Par ailleurs

Richie Incognito a du talent. Aucun doute, ses quatre sélections au Pro Bowl en attestent. Ses déboires hors-terrain en font forcément un sujet d’attention pour les médias. Les caméras nous le montre tout sourire, riant avec Antonio Brown sur le bord du terrain.

Derek Carr nous donne sa version de ce qu’est une rivalité sportive en parlant avec son jeune fils.

« Tu aimes les Chargers ? Non (le garçon). Et les Chiefs ? Non. Les Broncos ? Non. C’est bien, good boy »

Un Hard Knocks montrant des images du camp d’entrainement mais finalement assez peu, normal sans doute à ce stade de la préparation. Un des moments les plus intéressants est sans doute celui où images d’archive à l’appui, le coach légendaire John Madden vante les vertus du « seven men sled ».

Cet outil d’entrainement a été rangé au placard par certaines des franchises. Pas par les Raiders et un Jon Gruden adepte de « l’ancienne école ». John Madden, en l’an 2000, explique que cet exercice est la base du travail pour jouer au football. Les sept joueurs doivent pousser le matériel au même moment « vous devez entendre un seul boum! Comme si une seule personne le frappait« . La meilleure façon également selon lui de dissiper une éventuelle « gueule de bois » héritée de sorties nocturnes : cet atelier ouvrait chacun de ses entrainements à l’époque.

L’épisode se termine par un repas en famille et avec les anciens : once a Raider, always a Raider. (Raider un jour, Raider toujours).

L’épisode numéro deux sera diffusée mardi 13 aout (14 aout, 4h du matin en France).

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR