Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Detroit Lions Preview 2019

Preview NFL 2019 – Detroit Lions : la patte Patricia

Après une intersaison de qualité, Detroit et son entraîneur posent les bases de leur projet. La direction semble être la bonne, mais le chemin est encore long.

C’est parti pour la présentation de la saison 2019 ! Comme d’habitude, on remonte le classement de la saison précédente. Aujourd’hui, on prend la direction de la région des Grands Lacs et le Michigan. Toutes les fiches publiées sont ici.

Après un an à la tête des Lions, le bilan de Matt Patricia n’est pas totalement ridicule. Certes, Detroit n’a gagné que 6 matchs l’an dernier pour une 4e place dans la division, mais ils ont été capables de battre des équipes comme New England ou encore les Packers à deux reprises. L’équipe affichait même 3 victoires pour 3 défaites après 7 semaines. Mais c’est aussi une formation qui a chuté face aux Bills ou aux Jets à domicile. L’inconstance est encore trop présente.

Pour entamer sa deuxième saison, Matt Patricia a clairement mis sa patte sur cette intersaison. Quitte à ce que sa formation ressemble beaucoup aux Patriots qu’il a connus. L’entraîneur au crayon veut dessiner une équipe à sa façon. La plupart des traits sont déjà là, il faut maintenant les affiner.

La saison dernière : 6 victoires – 10 défaites

Mouvements à l’intersaison

Si vous ne connaissiez pas les lacunes de Detroit la saison dernière, il suffit de regarder leur intersaison et vous allez vite les deviner. Les Lions n’ont pas été les plus actifs pendant la trêve, mais ils ont véritablement ciblé leur gros point faible : les airs, des deux côtés du terrain. La première décision a été de mettre le paquet sur Trey Flowers. Matt Patricia cherchait un joueur capable de mettre une pression constante sur le quarterback et il l’a trouvé. Surtout qu’il ne devrait pas y avoir de gros problèmes d’adaptation, car le défenseur connait bien le coach et son système depuis leur époque commune à New England. À ce poste, ils en ont aussi profité pour récupérer l’ancien Packer Mike Daniels, et re-signer Romeo Okwara.

Ensuite, les dirigeants avaient deux priorités : solidifier le groupe de défensives backs et offrir des cibles à Matt Stafford. Pour répondre à la première, Justin Coleman et Rashaan Melvin sont arrivés et Will Harris a été drafté au 3e tour. Pour la seconde, Danny Amendola (WR), Jermaine Kearse (WR), Jesse James (TE) et Logan Thomas (TE) ont été signés pendant que le 8e choix de la draft était utilisé sur le tight end d’Iowa T.J. Hockenson.

Pour le reste, Stafford aura deux nouveaux partenaires dans la salle des quarterbacks (Tom Savage et David Fales) pendant que Kerryon Johnson accueillera C.J. Anderson dans le back field. L’ancien coordinateur offensif des Seahawks, Darrell Bevell, sera lui en charge de toute cette attaque puisqu’il a été nommé à la place de Jim Bob Cooter en janvier.

Dans le sens des départs, beaucoup étaient prévus (Ezekiel Ansah, T.J. Lang, Nevin Kawson, Théo Riddick…) et peu sont surprenants. On notera tout de même l’annonce du départ à la retraite de Glover Quin. Le safety pourrait laisser un gros vide sur les lignes arrières et plus globalement dans le vestiaire.

Arrivées notables : Trey Flowers (DE), Jesse James (TE), Justin Coleman (CB), Danny Amendola (WR), C.J. Anderson (RB), Jermaine Kearse (WR), Tom Savage (QB), David Fales (QB), Mike Daniels (DE), Rashaan Melvin (CB), Logan Thomas (TE), Oday Aboushi (G).
Re-signatures : Romeo Okwara (DE), Taylor Decker (LT), Don Muhlbach (LS), Charles Washington (CB), Marcus Cooper (CB), Andrew Donnal (G), Joe Dahl (G), Zach Zenner (RB).
Draft : T.J. Hockenson (TE), JahlaniTavai (LB), Will Harris (S), Austin Bryant (DE), Amani Oruwariye (CB), Travis Fulgham (WR), Ty Johnson (RB), Isaac Nauta (TE), P.J. Johnson (DT).
Pertes notables : Ezekiel Ansah (DE), Glover Quin (FS), Nicholas Grigsby (ILB), T.J. Lang (G), Nevin Kawson (CB), Trevor Bates (ILB), Bruce Ellington (WR), David Jones (CB), Theo Riddick (RB), Connor Cook (QB).

Le(s) point(s) fort(s)

Sur la ligne défensive, les Lions commencent à avoir de la gueule. D’abord parce qu’il est très difficile de courir face à cette équipe depuis l’acquisition de Damon Harrison en milieu de saison dernière. L’ancien Giant est l’un des meilleurs stoppeurs de running back de la ligue au milieu de la défense. Mais il n’était pas seul. À’Shawn Robinson, Da’Shawn Hand ou encore Romeo Okwara ont fait un gros boulot l’an dernier dans la tranchée. Ensuite, parce que Detroit a fait en sorte de combler ses lacunes dans le pass-rush en signant Trey Flowers et Mike Daniels. Matt Patricia peut être rassuré.

On n’y pense pas souvent, mais les Lions ont un très bon kicker. L’un des meilleurs de la ligue : Matt Prater. Pour l’instant, il n’a qu’une importance relative, car les Lions ne sont pas dans la course aux playoffs. Toutefois, s’ils étaient amenés à jouer des matchs couperets et serrés, ils savent qu’ils peuvent faire confiance à leur botteur. L’an dernier, il n’a manqué aucune conversion et a fini avec un bilan de 28/32 au niveau des field goals. Impressionnant.

Le(s) point(s) faible(s)

S’ils ont probablement réglé une grande partie de leurs problèmes aériens défensifs, l’attaque à la passe ne paraît pas s’être améliorée. L’an dernier, les Lions ne se sont jamais remis du départ de Golden Tate. Avec lui, c’était 24,4 points/match et 14 touchdowns pour Stafford en 7 rencontres. Sans lui, la moyenne descend à 17 unités par semaine et le lanceur n’a cumulé que 7 passes dans la end-zone lors des 9 derniers matchs. La différence est trop significative pour que cela soit une coïncidence. Il fallait donc le remplacer à tout prix dans son rôle de cible polyvalente capable d’enlever la pression au quarterback. Le choix des dirigeants s’est porté sur Danny Amendola, mais on a du mal à imaginer le receveur de 33 ans abattre le même travail que Tate dans le Michigan.

Pour le reste des cibles, Kenny Golladay est certainement l’avenir de la franchise à ce poste et le retour de blessure de Marvin Jones va faire du bien. Mais cela reste encore trop juste pour pouvoir compter sur cet atout durant toute une saison. Surtout face à de grosses défenses comme va devoir affronter Detroit cette année.

Le calendrier est d’ailleurs un élément qui risque de rendre la tâche difficile aux Lions en 2019. La franchise du Michigan pourrait se retrouver dans l’une des divisions les plus difficiles de la ligue. Chicago va certainement rester dans la lignée de sa saison précédente, Minnesota s’est bien renforcé et atteint les playoffs une année sur deux depuis quatre ans, et enfin, on doute que Green Bay et Aaron Rodgers terminent avec un bilan négatif pour une troisième saison consécutive. Ajoutez à cela un enchaînement très compliqué entre la semaine 2 et la semaine 7 (Chargers, @Eagles, Chiefs, Repos, @Packers, Vikings, Giants) et il se peut que tous les espoirs de Matt Patricia et les siens soient douchés dès le milieu de la saison.

Facteur(s) X

Depuis quelques années, l’attaque au sol des Lions est une catastrophe. Certains diraient même que cela remonte à la retraite de Barry Sanders en 1999. Mais cette année, Detroit a peut-être les moyens de faire quelque chose dans ce secteur. Non pas qu’ils possèdent le nouveau phénomène au sol comme l’était le numéro 20, mais il y a du potentiel. Kerryon Johnson a montré beaucoup de qualités lors des 10 premiers matchs de sa carrière NFL avant de se blesser l’an passé. En 2019, il devrait de nouveau progresser et surtout être secondé par C.J. Anderson. La saison dernière, on a vu l’ancien Bronco vivre une deuxième jeunesse à l’approche des playoffs avec les Rams. Le coureur en a encore sous la semelle, à l’inverse d’un LeGarette Blount qui semblait cramé dans le Michigan l’an passé.

De plus, T.J. Hockenson, le tight end choisit avec le 8e choix lors de la draft, peut apporter beaucoup dans ce secteur. S’il devrait lui falloir une année ou deux pour être une vraie cible dans les airs, ses talents de bloqueur pourraient se montrer dès cette saison. Dans ce domaine, les comparaisons avec Rob Gronkowski sont nombreuses.

Tout cela est encore au conditionnel et on ne peut pas avoir la certitude que le jeu au sol des Lions explose cette année. Mais il pourrait en tout cas faire beaucoup de bien à une attaque qui n’aurait pas à se reposer sur le bras de Stafford et un jeu aérien qui manque encore de constance.

Le joueur à suivre : Jarrad Davis

Comme beaucoup de techniciens défensifs, Matt Patricia aime s’appuyer sur des linebackers polyvalents au cœur du jeu pour construire sa défense. Pendant longtemps à New England cela a été Dont’a Hightower et il lui faut maintenant en trouver un à Motor City. Jarrad Davis devrait être l’heureux élu. Drafté au premier tour en 2017, le linebacker n’a pas encore répondu à toutes les attentes placées en lui. Joueur à l’explosivité rare et aux qualités physiques impressionnantes, il a encore du mal à lire le jeu avec discernement et constance. C’est là que Matt Patricia entre en scène. Pour sa deuxième année à Detroit, le technicien peut en faire l’un des 5 meilleurs joueurs à ce poste en NFL.

Calendrier

@Cardinals, Chargers, @Eagles, Chiefs, Repos, @Packers, Vikings, Giants, @Raiders, @Bears, Cowboys, @Redskins, Bears, @Vikings, Buccaneers, @Broncos, Packers.

En résumé

Qu’il réussisse ou qu’il échoue, Matt Patricia le fera avec ses idées. Avec un peu de recul, l’intersaison semble intelligente et les Lions devraient progresser par rapport à l’année dernière. Il paraît toutefois difficilement envisageable de les voir se mêler à la bataille des playoffs à la fin du mois de décembre.

Le calendrier est trop compliqué et l’effectif manque de talent pur. L’ancien coordinateur offensif a encore besoin de temps pour véritablement mettre sa patte sur les Lions. Malheureusement, en NFL, le temps est une denrée rare.

Le pronostic :  8 victoires – 8 défaites, pas de playoffs

Advertisement
tdabanniereunibet
Parier en ligne avec
6 Sep à 2:20 CHI 1.48 pariez 2.25 GB
8 Sep à 19:00 CAR 2.1 pariez 1.55 LAR
8 Sep à 19:00 CLE 1.33 pariez 2.7 TEN
8 Sep à 19:00 JAX 2.45 pariez 1.4 KC

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR