Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Pittsburgh Steelers Preview 2019

Preview NFL 2019 – Pittsburgh Steelers : reculer pour mieux sauter

Antonio Brown et Le’Veon Bell ne sont officiellement plus des Steelers. De lourdes pertes qui pourraient finalement avoir des effets bénéfiques.

C’est parti pour la présentation de la saison 2019 ! Comme d’habitude, on remonte le classement de la saison précédente. Aujourd’hui, on s’intéresse à l’une des franchises de Pennsylvanie, celle en AFC. Toutes les fiches publiées sont ici.

Peu importe l’ordre, on peut affirmer sans trop se tromper qu’Antonio Brown fait partie des 5 meilleurs receveurs de la ligue, pendant que Le’Veon Bell est parmi les 5 meilleurs coureurs de la NFL. Sauf qu’en une intersaison, les Steelers les ont perdus tous les deux. Peu d’équipes se relèveraient d’un tel scénario. Pourtant, Pittsburgh ne semble pas destiné à s’écrouler.

D’abord parce que Le’Veon Bell n’a pas joué l’année dernière et que les Steelers ont su le remplacer. Ensuite parce que la perte d’Antonio Brown pourrait amener plus de sérénité dans le vestiaire. Enfin, parce que la formation entraînée par Mike Tomlin regorge de talent des deux côtés du ballon.

La saison dernière :  9 victoires – 6 défaites – 1 nul

Mouvements à l’intersaison

On l’a dit, les deux évènements principaux de cette trêve en Pennsylvanie sont le trade d’Antonio Brown et la perte de Le’Veon Bell via la free agency. Pour le reste, les dirigeants ont décidé de miser sur la stabilité. Quelques décisions sont tout de même intéressantes à noter. La plus marquante a été de monter dans la draft. Initialement prévus en 20e position, les Steelers ont échangé certains de leurs choix pour monter de 10 places. Là, ils ont choisi le linebacker Devin Bush. Depuis la grave blessure de Ryan Shazier, le manque était criant à ce poste et Pittsburgh a décidé de remplir le vide grâce à un rookie à très fort potentiel.

Toujours au milieu de la défense, les Jaunes et Noirs sont aussi allés chercher Mark Barron chez les Rams pour densifier le poste de linebacker. À part ça, peu de recrues de renom durant la free agency, et seules les arrivées de Steven Nelson du côté des cornerbacks et Donte Moncrief chez les receveurs vont apporter un peu de nouveauté.

Un peu plus de mouvements en revanche dans le sens des départs. D’abord, la franchise a monté un autre échange qui a permis d’envoyer un Marcus Gilbert trop souvent blessé dans l’Arizona. Jesse James, L.J. Fort et Coty Sensabaugh n’ont pour leur part pas été re-signés et sont allés chercher les dollars ailleurs. Et enfin, dans un ultime effort pour libérer de la place dans la masse salariale, Morgan Burnett et Jon Bostic ont été coupés.

Les Steelers ont donc utilisé les quelques deniers qu’ils avaient à leur disposition pour faire signer un nouveau contrat à plusieurs joueurs qui étaient déjà là, comme Eli Rodgers, Ramon Foster ou encore Dan McCullers.

Arrivées notables : Steven Nelson (CB), Donte Moncrief (WR), Mark Barron (LB)
Re-signatures : Eli Rodgers (WR), Ramon Foster (OT), Jordan Berry (P), Anthony Chickillo (LB), Daniel McCullers (DT).
Draft : Devin Bush (ILB), Diontae Johnson (WR), Justin Layne (CB), Benny Snell (RB), Zach Gentry (TE), Sutton Smith (OLB), Isaiah Buggs (DE), Ulysees Gilbert III (ILB), Derwin Gray (OT).
Pertes notables : Le’Veon Bell (RB), Antonio Brown (WR), Marcus Gilbert (OT), Jesse James (TE), L.J. Fort (LB), Jon Bostic (ILB), Morgan Burnett (CB), Coty Sensabaugh (CB).

Le(s) point(s) fort(s)

Les lignes des Steelers sont parmi les meilleures de la NFL. En attaque ou en défense, elles sont physiques, intelligentes et surtout pleines de talent. En attaque, le quarterback qui se met derrière cette muraille peut se sentir rassuré. Déjà parce que 4 des 5 titulaires en 2019 l’étaient déjà l’an dernier. Seul Marcus Gilbert, habitué de l’infirmerie, a été échangé, et sera remplacé par un Matt Feiler qui a déjà très bien assuré l’interim en 2018. Que ce soit à l’intérieur ou sur les extrémités, la ligne est imperméable, avec en prime un Alejandro Villanueva, en charge du côté aveugle de Ben Roethlisberger, qui est l’un des meilleurs tackles gauches de la ligue.

De l’autre côté du ballon, la ligne n’a rien à envier à son homologue offensif. Face à la course avec Cameron Heyward et Stephon Tuitt notamment, ou pour aller mettre la pression sur le quarterback adverse grâce à T.J. Watt ou Bud Dupree, les Steelers semblent toujours avoir une solution. Le talent est indéniable et la profondeur de banc satisfaisante.

À la position la plus importante de la NFL, Pittsburgh n’a pas trop de souci à se faire non plus. Du moins pour cette année. Si Ben Roethlisberger n’est pas toujours exempt de tous reproches en-dehors du terrain, sur les pelouses il reste parmi les 10 meilleurs à son poste. Et comme c’est la mode en ce moment, il semble s’améliorer au fil de l’âge. L’an dernier, à 36 ans, il a livré la meilleure saison de sa carrière. Il est devenu le 7e quarterback de l’histoire à dépasser les 5 000 yards sur une année et a amélioré le record de la franchise du nombre de touchdowns sur une saison (34). On peut donc s’attendre à de nouvelles belles performances de Big Ben cette année.

Le(s) point(s) faible(s)

La saison dernière, si les statistiques défensives dans les airs n’étaient pas catastrophiques (10e avec 231 yards encaissés par match), c’était en grande partie grâce aux 7 joueurs de devant. Car les lignes arrières à Pittsburgh ne sont pas une assurance tout risque. Et comme il n’y a pas eu de changements majeurs, le phénomène pourrait se répéter. Joe Haden, le cornerback numéro 1, sort d’une bonne saison, mais derrière lui, difficile de voir quelqu’un émerger. Les dirigeants ont recruté Steven Nelson pour l’aligner à l’opposé, mais l’ancien Chief a déjà montré quelques lacunes à Kansas City. Artie Burns, drafté en 2016, est lui officiellement une déception et Justin Layne, le rookie choisi au troisième tour cette année, doit faire ses preuves.

Si le calendrier des Steelers ne semble pas être des plus compliqué, il va falloir batailler dur dans l’AFC Nord cette saison. En playoffs l’an dernier, les Ravens semblent pouvoir prétendre de nouveau à la post-saison. Une rivalité Pittsburgh-Baltimore à laquelle Cleveland aimerait bien se mêler pour jouer un match à élimination directe pour la première fois depuis… 2002 face aux Steelers. Bien malin celui qui pourra prédire le champion de la division.

Facteur(s) X

A 22 ans, JuJu Smith-Schuster est l’une des étoiles montantes de la NFL. Il n’y a qu’à voir ses statistiques lors de ce qui était seulement sa 2e saison dans la grande ligue : 111 réceptions, 1 497 yards et 7 touchdowns. Le problème est qu’il a fait tout cela avec Antonio Brown sur le terrain. Sans enlever de mérite au jeune joueur, c’est toujours plus facile quand il y a l’un des meilleurs joueurs de la ligue à l’opposée pour attirer un peu l’attention.

Désormais, ce sera lui le numéro 1 de l’équipe, avec tout ce que cela implique. C’est à dire probablement plus de ballon par match, mais aussi une attention beaucoup plus accrue sur ses moindres faits et gestes. Sans parler des prises à deux qui vont devenir quasiment automatiques. À lui de s’y adapter et d’être aussi productif. Voire plus. Il en va du bon fonctionnement de l’attaque des Steelers.

Le joueur à suivre : James Conner

On l’a découvert, presque par hasard, l’an dernier. L’absence imprévu de Le’Veon Bell l’a poussé sur le devant de la scène sans sommation. Force est de constater que le joueur drafté au 3e tour en 2017 n’a pas été ébloui par les feux de la rampe pour sa première saison pleine (215 courses, 973 yards, 12 TDs + 55 réceptions, 497 yards et 1 TDs). Maintenant que l’ombre de Bell s’est définitivement envolée vers New York, il peut s’installer en tant que titulaire de cette équipe et plus seulement par intérim.

Derrière une des meilleures lignes de la ligue, et avec un quarterback qui peut prendre la pression sur ses (larges) épaules si nécessaire, James Conner pourrait passer un cap supplémentaire cette saison. Dépasser les 1 000 yards à la course ainsi que les 500 dans les airs devra être un objectif pour lui. Pour information, Le’Veon Bell l’a réalisé trois fois en Pennsylvanie, avec à chaque fois un titre de division à la clé.

Calendrier

@Patriots, Seahawks, @49ers, Bengals, Ravens, @Chargers, Repos, Dolphins, Colts, Rams, @Browns, @Bengals, Browns, @Cardinals, Bills, @Jets, @Ravens.

En résumé

S’il est facile d’éliminer les Steelers de la course au Super Bowl sur le simple fait des pertes de Brown et Bell, Pittsburgh a bien plus de ressources que cela. Avec un effectif plein de talent et un groupe libéré de quelques tensions, les hommes de Mike Tomlin restent très dangereux.

Ils ne sont peut-être pas dans le peloton des favoris, mais ils sont très certainement à l’affût juste derrière, dans celui des outsiders.

Le pronostic :  11 victoires – 5 défaites

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
22 Nov à 3:20 HOU 1.42 pariez 2.4 IND
24 Nov à 20:00 ATL 1.38 pariez 2.5 TB
24 Nov à 20:00 BUF 1.38 pariez 2.5 DEN
24 Nov à 20:00 CHI 1.27 pariez 3 NYG

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu