Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

New Orleans Saints Preview 2019

Preview NFL 2019 – New Orleans Saints : enfin la bonne année ?

Après deux sorties traumatisantes en playoffs, Drew Brees, Alvin Kamara et leur équipe ont encore un coup à jouer.

La présentation des équipes pour la saison 2019 se rapproche de la fin. Comme d’habitude, on remonte le classement de la saison précédente. Aujourd’hui, on s’intéresse aux New Orleans Saints. Toutes les fiches publiées sont ici.

Après le Minnesota Miracle en playoffs 2018, voilà que les Saints doivent se relever de l’interférence de passe non sifflée face aux Rams en janvier dernier.

Bonne nouvelle, les armes sont toujours là.

La saison dernière : 13 victoires – 3 défaites, éliminé en finale de conférence NFC

Mouvements à l’intersaison

Pourquoi changer une équipe qui (presque) gagne ? Bien évidemment, l’équipe des Saints est loin d’être parfaite et les dirigeants ont cherché à combler les trous tout en compensant les pertes.

C’est globalement en attaque que l’équipe a perdu de gros éléments. Mark Ingram (Baltimore) et Ben Watson (New England) ne sont plus là et leur présence ne sera pas facile à remplacer, surtout à l’intérieur du vestiaire. Les Saints accueillent Latavius Murray pour remplacer Ingram et Jared Cook au poste de tight end, ce qui va offrir une cible de choix à Drew Brees. Un Brees qui voit sa ligne offensive modifiée avec le départ à la retraite de Max Unger, clé de voute de cette ligne. La lutte promet d’être intense entre Nick Easton et Erik McCoy pour le poste de centre titulaire.

En défense, peu de grosses pertes si ce n’est Alex Okafor, parti à Kansas City. On a cherché à amener du poids dans la ligne avec Malcom Brown et Mario Edwards Jr. Le profil de Marcus Sherels plait énormément au staff louisianais, qui pourra utiliser son nouveau joueur en défense et dans les équipes spéciales. Les sélections à la Draft de Chauncey Gardner-Johnson et de Saquon Hampton pourraient rebattre les cartes dans l’arrière garde des Saints.

Finalement, les dirigeants ont frappé fort en conservant plusieurs joueurs importants voir capitaux. Grosse incertitude sur Teddy Bridgewater, qui était annoncé sur le départ mais va finalement rester une saison supplémentaire. La première grosse prolongation a été signée avec Wil Lutz, le kicker très fiable qui sécurise son avenir pour plusieurs saisons. Puis c’est le capitaine de la défense, Cameron Jordan, qui prolonge à son tour. Le numéro 94 va continuer à persécuter les lignes offensives adverses avec la fleur de lis sur le casque. Après une petite grève d’usage, Michael Thomas a obtenu ce qu’il voulait : un contrat en or massif.

Arrivées : Murray (RB), Cook (TE), Easton (C), Brown (DT), Edwards Jr (DE), Sherels (CB), Kiko Alonso (LB)
Re-signatures : Bridgewater (QB), Thomas (WR), Jordan (DE), Robertson (LB), Crawley (CB), Williams (CB), Banjo (S), Lutz (K)
Draft : McCoy (C), Gardner-Johnson (CB), Hampton (CB), Mack (TE), Elliss (LB)
Pertes notables : Ingram (RB), Meredith (WR), Watson (TE), Unger (C), Bushrod (T), Okafor (DE), Coleman (S)

Le(s) point(s) fort(s)

L’attaque reste LE point fort des Saints. Depuis l’arrivée du duo Brees – Payton en 2006, l’escouade offensive a porté l’équipe match après match, saison après saison. Après avoir battu Peyton Manning dans la catégorie « yards à la passe », Brees vise désormais la catégorie « touchdowns à la passe ». A ses côtés, le monstre à deux têtes devient un trident. Jared Cook rejoint Alvin Kamara et Michael Thomas. Désormais seul titulaire au poste de runing back, le rookie offensif de 2017 va continuer à faire souffrir les défenses tant au sol (1763 yards et 23 touchdowns en 2 saisons) qu’à la réception (1738 yards et 10 touchdowns). La relation si particulière entre Brees et Thomas va se poursuivre et elle sera primordiale pour le bon déroulement de la saison des Saints, tant le numéro 13 est déterminant dans cette attaque.

Un autre point fort est la puissance des deux lignes. En attaque, cette ligne offensive protège Drew Brees comme un trésor dans un coffre fort, avec seulement 24 sacks concédés sur l’ensemble de la saison 2018. Elle sait ouvrir les portes pour ses coureurs, puisque Kamara et Ingram ont eu des boulevards ces dernières saisons, et elle ne baisse guère de niveau quand on fait appel à sa profondeur. De l’autre côté, emmenée par Jordan, elle apporte souvent des maux de tête à ses adversaires. Très bien secondée par des linebackers agressifs et coureurs, la ligne défensive apporte une grosse protection au sol (78,3 yards en moyenne sur toute la saison) et grâce à sa pression constante sur les quarterbacks, l’arrière garde voit sa couverture facilitée.

Le(s) point(s) faible(s)

Pas de gros points faibles mais des points faibles qui n’ont pas permis aux Saints de décrocher une seconde bague lors des deux dernières saisons. S’il évolue à un top niveau, Drew Brees ne rajeunit pas non plus et comme tout le monde, chaque année, il prend une année supplémentaire. La saison dernière, il a été moins performant en fin de saison. Signe du déclin ou seulement un coup de moins bien ? Orphelin de Mark Ingram, comment va se comporter Alvin Kamara ? Parviendra-t-il à être aussi performant et explosif en voyant sa charge de travail augmenter ? Boom est parti, Zoom doit prendre la relève. Ce qui a fait mal la saison dernière est le manque de profondeur au niveau des receveurs. Hormis Michael Thomas, personne n’a réellement contribué. L’arrivée de Cook ainsi qu’une saison pleine de Ginn (sans blessure) et un an d’expérience supplémentaire à Smith et Kirkwood pourront-ils transformer l’attaque des Saints en machine de guerre ?

Défensivement, l’arrière garde ne pourra pas se permettre d’offrir des boulevards aux receveurs adverses comme cela a été le cas la saison dernière. Marshon Lattimore doit retrouver son niveau de son entrée dans la ligue et amener dans son sillage tous ses coéquipiers.

Facteur(s) X : Jared Cook (TE)

Depuis le temps que les supporters des Saints attendaient ce type de joueur ! Pendant 5 saisons, Jimmy Graham a été monstrueux, sans forcément atteindre sa plénitude. Mais depuis son départ à Seattle, les Saints sont orphelins d’un gros pourvoyeur de ballons au poste de tight end. L’expérience Coby Fleener a tourné au fiasco et si des joueurs comme Ben Watson ou bien Josh Hill ont bien contribué, le profil était plus un profil bloqueur qu’offensif. Auteur d’une saison 2018 record avec Oakland (896 yards en 68 réceptions et 6 touchdowns), Jared Cook était la cible numéro 1 pour les Saints dans un marché plutôt pauvre. Son arrivée comble un (gros) trou dans l’attaque de Louisiane. L’alchimie devra bien évidemment se faire avec Drew Brees, mais c’est rare quand cela n’arrive pas.

Cook pourra fixer l’attention des défenseurs et ouvrir des espaces pour les Thomas, Kamara et autres receveurs. Sinon, ce sera lui qui profitera des espaces. En 2011, l’attaque avait été historique autour de Drew Brees, Darren Sproles, Marques Colston et Jimmy Graham. Kamara, Thomas et Cook peuvent-ils reproduire le même type de domination avec Brees en  2019 ?

Le joueur à suivre : Taysom Hill

Le couteau suisse des Saints sait tout faire : faire des passes, courir, recevoir, marquer des touchdowns, plaquer, contrer des coups de pieds. Le voir évoluer en défense et être décisif ne surprendrait personne tant Hill est une boule d’énergie quand il entre sur le terrain. Après une carrière complète en université à BYU marquée par des blessures au genou, Hill peine à trouver ses marques en NFL. Coupé par Green Bay avant le début de la saison 2017, il est recruté par les Saints. Sean Payton a trouvé son bonheur et l’utilise à toutes les sauces. En  2017, il montre des bribes de son talent avant d’exploser en 2018. Quelle prise de tête pour la défense quand en face, vous avez Brees, Hill, Kamara et Thomas ? Que va-t-il se passer ? Tout est alors possible !

Souvent utilisé dans les situations en court gain, Hill n’hésite pas à faire parler sa puissance pour renverser un défenseur et gagner des yards en plus. Parfois désigné comme le successeur de Brees, le quaterback de 29 ans n’a pas du tout le même style mais pourrait encore une fois être une formidable option dans le plan tactique de l’attaque des Saints. De toute façon, seul Sean Payton sait comment il va l’utiliser. Il faut se préparer à toutes les possibilités !

Ah oui, Taysom Hill sait aussi envoyer des bombes au baseball !

Calendrier

Texans, @Rams, @Seahawks, Cowboys, Buccaneers, @Jaguars, @Bears, Cardinals, Bye, Falcons, @Buccaneers, Panthers, @Falcons, 49ers, Colts, @Titans, @Panthers

En résumé

Après Minnesota, il y a eu Los Angeles. Même question que l’an dernier : comment vont-ils se relever ? Même pas sûr que les Saints aient la réponse après ce deuxième échec déchirant. En tout cas, le début de saison sera déterminant avec les Texans, Rams, Seahawks et Cowboys au programme. Si New Orleans ressort en positif de ce premier bloc, la machine pourrait être lancée.

Bien évidemment, New Orleans fait partie des favoris dans la NFC et peut viser un troisième titre d’affilée de la division Sud. Si la qualification en playoffs est validée, il faudra alors se transformer en Ghostbusters et faire appel à la magie vaudou pour revenir à Miami et disputer le Super Bowl. Dix ans plus tard. Même ville, même stade et même résultat ?

Le pronostic :  11 victoires –  5 défaites

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
21 Oct à 2:20 DAL 1.5 pariez 2.2 PHI
22 Oct à 2:15 NYJ 3.75 pariez 1.17 NE
25 Oct à 2:20 MIN 1.04 pariez 6.2 WAS
27 Oct à 19:00 DET 1.23 pariez 3.25 NYG

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR