Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Baltimore Ravens Preview 2019

Preview NFL 2019 – Baltimore Ravens : prêts à larguer Lamar !

Lamar Jackson est le nouveau titulaire indiscutable. Il est temps pour lui de prendre son envol.

C’est parti pour la présentation de la saison 2019 ! Comme d’habitude, on remonte le classement de la saison précédente. Aujourd’hui, on s’intéresse aux Baltimore Ravens. Toutes les fiches publiées sont ici.

C’est officiel : l’ère Lamar Jackson a démarré à Baltimore ! Lancé dans le grand bain à la mi-saison dernière, le rookie de Louisville a joué un rôle précieux dans la qualification des siens pour les playoffs et le titre en AFC Nord.

Malheureusement, une prestation désastreuse en wild card face aux Chargers a quelque peu douché l’enthousiasme locale. Mais avec le départ de Joe Flacco vers Denver, Jackson est bien le nouveau maître à bord et ne demande qu’à progresser avec un casting qui s’annonce aussi explosif qu’intimidant.

La saison dernière : 10 victoires – 6 défaites

Mouvements à l’intersaison

Non, Joe Flacco n’a pas été la seule perte majeure de l’intersaison, à Baltimore. Victime de son succès, la défense a vu des leaders quitter le navire, notamment pour des raisons financières. Avec Eric Weddle, Terrell Suggs, C.J. Mosley, Za’Darius Smith, et dans une moindre mesure, Brent Urban, c’est la moitié de l’escouade de Don Martindale qui doit être recomposée. Pour s’ajuster, John Harbaugh et son nouveau General Manager Eric DeCosta ont fait appel à des vieux briscards. L’ancien de la maison, Pernell McPhee, et le revanchard Shane Ray côté pass rush, ou encore le futur Hall of Famer Earl Thomas dans le backfield défensif.

En attaque, si le jeu au sol a été tonitruant dans la deuxième partie de saison 2018, il pourrait continuer de progresser avec la signature de l’ancien Saint Mark Ingram, auteur de saisons à plus de 1 000 yards en 2016 et 2017. Autre grosse intrigue du printemps, le premier tour de draft Marquise Brown, appelé à devenir la future cible prioritaire de Lamar Jackson, grâce à son impressionnante vivacité.

Arrivées notables : Mark Ingram (RB), Pernell McPhee (OLB), Shane Ray (OLB), Earl Thomas (S), Justin Bethel (CB)
Draft : Marquise Brown (WR), Jaylon Ferguson (OLB), Miles Boykin (WR), Justice Hill (RB), Ben Powers (G), Iman Marshall (CB), Daylon Mack (DT), Trace McSorley (QB).
Pertes notables : Joe Flacco (QB), Michael Crabtree (WR), John Brown (WR), Alex Lewis (G), Brent Urban (DL), C.J. Mosley (LB), Terrell Suggs (OLB), Za’Darius Smith (OLB), Eric Weddle (S)

Marquise Brown, superstar attendue et insaisissable.

Le(s) point(s) fort(s)

Certes, le casting a changé. Mais ne vous y trompez pas, la défense des Ravens restera une valeur sûre. Avec moins de 293 yards concédés en 2018, Baltimore a été l’équipe la moins perméable, encaissant une moyenne de 17,9 points sur toute la saison (seul Chicago a fait légèrement mieux). Pour compenser le départ des cadres, les jeunes loups sont prêts à prendre la suite, à l’image du lineman défensif Chris Wormley, du linebacker Kenny Young ou du pass rusher Tim Williams. Outre Earl Thomas, le backfield défensif devrait avoir fière allure, avec Tony Jefferson en strong safety, Jimmy Smith en shutdown corner et Marlon Humphrey en defensive back physique et auteur de 26 passes défendues en deux ans.

Autre atout principal : l’attaque au sol. Deuxième plus performante l’an passé (152 yards de moyenne, derrière Seattle), elle devrait poursuivre sur sa lancée avec un quarterback mobile comme Lamar Jackson (695 yards, 5 touchdowns à la course en tant que rookie) et un backfield fourni, emmené par Mark Ingram, Gus Edwards, Kenneth Dixon ou le rookie Justice Hill. Les voir de nouveau figurer dans le top 5 au sol n’aurait absolument rien d’une surprise cette saison.

Enfin, on n’oubliera pas de mentionner les botteurs du Maryland. A 37 ans, le punter Sam Koch reste toujours aussi fiable en termes de placement et affiche une moyenne de 45 yards par coup de pompe. Pourtant, il reste dans l’ombre de son kicker, l’un des tous meilleurs, si ce n’est pas le meilleur de la ligue. Trois fois All-Pro, Justin Tucker a d’ailleurs été prolongé par la franchise, pour un deal de quatre ans et de 24 millions. Preuve de son apport indéniable, avec 90% de réussite sur field goal et près de 100% sur extra-point.

Le(s) point(s) faible(s)

A première vue, les failles ne semblent pas nombreuses. Mais elles ne seront pas à sous-estimer, car concernant toutes deux l’aspect offensif. La première clé sera forcément de trouver un receveur numéro 1 d’impact. Le premier tour de draft, Marquise Brown, et dans une moindre mesure, l’autre rookie Miles Boykin, arrivent dans cette optique. Avec Willie Snead, ils seront des prétendants pour franchir la barre des 1 000 yards, seuil qui n’a plus été franchi depuis Mike Wallace en 2016. Mais avec une attaque résolument tournée vers le jeu au sol, pas sûr que le playbook fasse la part belle aux lancers profonds.

L’autre donnée majeure sera la protection de ballon. C’est un fait : l’attaque des Ravens a marché sur la concurrence dans la deuxième moitié de saison 2018. Mais cela ne s’est pas fait sans dommage : 25 fumbles cumulés qui inquiètent, tant les turnovers restent cruciaux dans une ligue aussi compétitive. A lui seul, Lamar Jackson en a commis 12 et doit quitter son jeu un peu trop feu-follet pour une gestion plus étudiée de la pression.

Facteur(s) X

Jackson est d’ailleurs, indéniablement, le facteur X de cette équipe. Son année rookie résume assez bien son côté ambivalent. Mobile, insaisissable, capable de big plays pour mener son équipe sur le bon chemin, il a aussi montré énormément de limites dans le jeu aérien, s’appuyant essentiellement sur ses tight ends, Hayden Hurst et Mark Andrews, pour faire avancer le ballon. Bien que sa responsabilité ne soit pas totalement engagée, sa seule performance en playoffs, face aux Chargers, interroge quant à son plafond technique et mental. D’autant que les coordinateurs défensifs l’auront clairement scouté entre temps. Pour progresser, John Harbaugh lui a assigné Greg Roman, ancien mentor de Colin Kaepernick, comme coordinateur offensif. A l’époque, « Kaep » avait franchi un pallier sur la route des 49ers vers le Super Bowl, en limitant au maximum les erreurs. Lamar fera-t-il aussi bien, voire mieux ?

Matt Judon, prêt à emmener la défense dans son sillage.

Le joueur à suivre : Matt Judon

On l’a dit : Baltimore a perdu pas mal en défense, notamment sur le pass rush. Mais avec Matt Judon, l’escouade a encore de quoi faire trembler les quarterbacks adverses. Modeste cinquième tour de draft, en 2016, l’ancien de Grand Valley State s’est peu à peu fait sa place au milieu d’un pass rush XXL pour atteindre 15 sacks lors des deux dernières campagnes. Désormais edge rusher en chef, il sera le nouveau visage de cette défense aérienne et a les moyens d’afficher un bilan de sacks à deux chiffres en fin de saison. Avec en point d’orgue le Pro Bowl et un titre de All-Pro. Au-delà de son cas personnel, sa façon de tirer avec lui les jeunes pousses du poste, comme Tim Williams, Tyus Bowser ou Jaylon Ferguson, sera capitale.

Calendrier

@ Dolphins, Cardinals, @ Chiefs, Browns, @ Steelers, Bengals, @ Seahawks, Patriots, @ Bengals, Texans, @ Rams, 49ers, @ Bills, Jets, @ Browns, Steelers

En résumé

Très peu de failles, mais un besoin de confirmer dans pas mal de secteurs. Avec une défense renouvelée de moitié, et un quarterback encore en plein développement, Baltimore ne sera sans doute pas la principale force de l’AFC en 2019. Mais personne, absolument personne, n’appréciera les jouer, tant cette équipe s’annonce explosive au sol et intimidante dans les tranchées.

En playoffs l’an passé (et en mesure de se qualifier l’année d’avant, sans une défaite dramatique contre Cincinnati), les Ravens ont le calibre pour obtenir un bilan positif, leur troisième en trois ans. Suffisant pour rejouer en janvier ? Lamar Jackson tient une grande partie de cette réponse entre ses mains. Et ses pieds…

Le pronostic : 9 victoires – 7 défaites

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR

Warning: Use of undefined constant ENV - assumed 'ENV' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/tda/public_html/wp-content/themes/the-league-tda/partials/version-notifier.php on line 1