Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Baltimore Ravens Chicago Bears Dallas Cowboys Oakland Raiders Seattle Seahawks

Voilà les 5 équipes NFL qui vont vous décevoir en 2019

On les imagine réussir leur saison et pourtant elles sont vouées à passer au travers. Voilà pourquoi.

Durant la trêve, toutes les équipes nourrissent de hautes ambitions. Tant que la saison n’a pas commencé tous les espoirs sont permis. Tout le monde y croit, mais ils y aura forcément des contre-performances. Chaque année, environ la moitié des qualifiés en playoffs de l’exercice précédent n’arrivent pas à récidiver.

Qu’elles soient suivies par la hype ou qu’elles aient la nécessite de confirmer leur performance de 2018, beaucoup d’attentes sont placées sur ces formation. Alerte SPOILER : elles vont vous décevoir.

Chicago Bears : un seul être vous manque

La présence des Bears dans ce classement pourrait s’expliquer par un nom : Vic Fangio. Ou du moins par son absence. Le nouvel entraîneur de Denver risque de beaucoup manquer dans l’Illinois. L’an dernier, les Bears étaient l’une des belles surprises de la saison. Ils sont passés de 5 victoires en 2017 à 12 en 2018. La plus grosse progression de la ligue, récompensée par une qualification en playoffs. Cette présence en Wild Card était due, en grande partie, à une défense de fer. Orchestrée par Fangio. Sera-t-elle aussi solide cette année, maintenant que leur cerveau est parti ? On est en droit de se poser la question.

Le talent est toujours là, mais on sait à quel point il est difficile de maintenir une escouade défensive au top niveau sur plusieurs années. Chuck Pagano a donc une mission difficile devant lui. L’an dernier, la franchise n’autorisait que 17,7 points par match. Il faudra faire au moins aussi bien pour espérer les playoffs cette saison. Car au moindre signe de faiblesse de cette défense, Chicago sera en difficulté.

Les Bears n’ont pas encore l’attaque pour prendre les matchs à leur compte. Surtout que cette année, le niveau du calendrier va encore monter d’un cran. La NFC Nord est l’une des plus relevées de la ligue et la première place de l’an dernier oblige les Bears à affronter les Saints et les Rams. Si Chicago ne devrait pas couler, avec un bilan négatif par exemple, il ne serait pas surprenant de les voir manquer les playoffs cette saison.

Baltimore Ravens : l’illusion Lamar Jackson

Avec Lamar Jackson, Baltimore a gagné 6 de ses 7 derniers matchs la saison dernière. Une fin de saison qui laisse augurer de belles choses pour 2019. Malheureusement, il se pourrait que ce soit plus compliqué que prévu cette saison. Le schéma est classique : un quarterback rookie arrive. Il est très mobile et plein de fraîcheur. Il surprend tout le monde et sort une première saison convaincante. Puis les adversaires s’adaptent et la magie n’opère plus, ou beaucoup moins.

Si Lamar Jackson n’a pas bien compris l’histoire, il n’a qu’à demander à Robert Griffin III, son remplaçant. L’ancien lanceur des Redskins en connait quelques détails.

Ce n’est d’ailleurs pas anodin de voir que la défaite des Ravens en playoffs est arrivée face aux Chargers… qui les avaient déjà affrontés quelques semaine plus tôt. Ils ont contenu les courses de Jackson pour l’obliger à passer et cela a fonctionné. Il va falloir s’attendre à ce que tous les adversaires de Baltimore optent pour la même tactique cette saison. Pas sûr que l’ancien lanceur de Louisville soit prêt à amener une équipe NFL en playoffs majoritairement depuis la poche. Avec la montée en puissance des Browns et la présence des Steelers, une place en post-saison va être dure à aller chercher.

Dallas Cowboys : bilan trompeur

L’an dernier, on peut dire que le trade d’Amari Cooper a sauvé la saison des Cowboys. Avec l’ancien receveur des Raiders, l’attaque a beaucoup mieux avancé et Dallas a même gagné un match de playoffs. L’honorable parcours de la franchise texane s’est arrêté au Divisional Round. Mais ce qu’il ne faut pas oublier, c’est que plus de la moitié des matchs de la saison des Cowboys s’est décidée par 7 points ou moins. Dallas a su en gagner 8 tout en n’en perdant que 2.

Malgré 10 victoires au total, les hommes de Jason Garrett n’ont terminé la saison qu’avec un point average de +15. Autant de signes qui montrent que la franchise n’avait que très peu de marge face à ses adversaires. L’an dernier, ils ont su tirer profit des quelques actions décisives. Mais sauront-ils le faire cette année ? Jouer des matchs serrés chaque semaine signifie aussi que la frontière entre un bilan de 10-6 et un bilan de 8-8 ou 7-9 est très fine.

Si vous ajoutez dans l’équation quelques joueurs majeurs perturbés par leur situation contractuelle (Ezekiel Elliott, Dak Prescott…), vous avez une formation qui pourrait se retrouver loin de ce qu’elle était l’an dernier.

Seattle Seahawks : les airs pour se sauver

Cela fait sept saisons consécutives que les Seahawks finissent avec (au moins) 9 victoires. Une régularité impressionnante qui implique aussi de grands espoirs qui reposent sur la franchise chaque saison. On s’attends à ce que Seattle gagne au moins 9 matchs et aille en playoffs. Mais cette année, l’objectif pourrait être difficile à tenir. Les Seahawks sont toujours autant focalisés sur la course et malgré de bonnes statistiques les équipes adverses trouvent des solutions. À l’image de Dallas lors du Wild Cards Round.

Pour s’en sortir, la formation de Pete Carroll doit donner plus d’importance au jeu aérien. Le problème, c’est que dans ce domaine, Russell Wilson reste bien seul. Sa ligne offensive devrait être toujours aussi  poreuse et son groupe de cibles laisse à désirer. Les Seahawks ont perdu pas mal de joueurs importants durant l’intersaison (Doug Baldwin, Earl Thomas, Frank Clark, Justin Coleman…). Ils vont laisser un vide sur le terrain mais aussi et surtout dans le vestiaire.

Orpheline de certain cadres, entêtée sur un style de jeu avec peu de variations, la franchise de l’état de Washington risque d’avoir du mal à réitérer sa belle saison de 2018.

Oakland Raiders : la hype et puis rien

Antonio Brown, Jon Gruden, Hard Knocks, une dernière saison en Californie… Cette année, les Raiders ont tout pour attirer l’attention et les attentes. Même si l’équipe sors d’une saison à seulement 4 victoires, on parie que vous allez jeter un oeil attentif sur les premiers matchs d’Oakland. Mais l’envie pourrait bien vous passer, car on voit mal cette équipe finir avec un bilan positif. Antonio Brown ne pourra pas être l’arbre qui cache la forêt en attaque. Et la défense n’a pas le potentiel pour devenir dominante dès cette saison.

De plus, le calendrier sera un lourd fardeau à porter toute l’année. Si on se base sur les résultats de l’an dernier, les Raiders ont le programme le plus difficile de la NFL. Pas évident quand on essaye de créer une dynamique positive. L’an II de l’ère Jon Gruden devrait être décevante, comme l’a été le précédent exercice.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
25 Oct à 2:20 MIN 1.06 pariez 5.6 WAS
27 Oct à 19:00 ATL 3 pariez 1.27 SEA
27 Oct à 19:00 BUF 1.7 pariez 1.88 PHI
27 Oct à 19:00 CHI 1.38 pariez 2.5 LAC

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR