Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

bannieredecathlonfootus

Voilà les 5 équipes NFL qui vont vous surprendre en 2019

Oubliées, déjà blessées, éclipsées par la hype d’autres équipes ? Voilà cinq équipes qui auront pourtant leur mot à dire.

Avec trente-deux équipes en NFL, certaines sortent parfois des radars. Les Browns, Chiefs ou même les Buccaneers ont été souvent au coeur de l’actualité ces derniers. Des transferts retentissants ou un nouveau coach ambitieux ont placé leur nom parmi ceux des potentielles surprises de la campagne 2019.

Mais d’autres, en faisant moins de bruit, pourraient bondir sur les favoris.

Detroit Lions : les oubliés du Nord

C’est un euphémisme de dire que Matt Patricia n’a pas fait forte impression pour sa première saison à Detroit. Et les Lions sont un peu tombés dans l’oubli, au coeur d’une division ultra-relevée où les Bears, Packers et Vikings font tous office de potentiel vainqueur.

Cela ne veut pas dire que Detroit n’est pas une équipe talentueuse. Si Matthew Stafford a longtemps été l’âme du jeu local avec des campagnes très aériennes, voilà que les bleus pourraient devenir plus rugueux. Damon Harrison va encore être difficile à passer pour les coureurs adverses, tandis que des jeunes linebackers puniront ceux qui passeront la ligne. Et dans l’autre sens, Kerryon Johnson et C.J. Anderson vont pilonner. Cela devrait permettre à Stafford de trouver Kenny Golladay et Marvin Jones, mais aussi le tight end rookie T.J. Hockenson.

Tout va dépendre du coach. Mais Patricia a les ingrédients pour faire bonne figure, et pourquoi pas mener une des surprises de l’année.

New York Jets : une Bell aventure ?

Leur banc de touche est une bombe à retardement. Adam Gase, Dowell Loggains et Gregg Williams forment un drôle de groupe d’hommes à la recherche d’une énième dernière chance. Et si tout ça tient debout pendant un an ?

Sam Darnold va désormais avoir Le’Veon Bell à ses côtés, ce qui change totalement la physionomie de l’attaque. Le reste de l’escouade manque d’armes aériennes, mais une progression de Darnold alliée à une bonne saison de Bell pourraient déjà faire passer un sacré cap aux verts.

D’autant que la défense devrait leur rendre pas mal de bons ballons. Quinnen Williams et C.J. Mosley arrivent pour resserrer les boulons contre le sol. Leonard Williams et Jamal Adams sont toujours là pour aider et hausser le niveau des joueurs qui les entourent.

Comme toutes les équipes de ce classement, les Jets ne croulent pas sous les solutions, et les choses se compliqueront vite si les blessures frappent. Mais si tout va dans le bon sens, ne soyez pas étonnés de les voir se mêler à la course pour les dernières places de playoffs dans une AFC très ouverte.

San Francisco 49ers : on est encore là

La hype a quitté San Francisco pour Cleveland. Pourtant, la promesse est un peu la même que l’an dernier dans la Bay Area. Jimmy Garoppolo doit revenir de blessure pour faire passer la vitesse supérieure à une attaque déjà prometteuse. La même histoire, mais en un peu mieux. Car entre-temps, George Kittle a émergé comme un des meilleurs tight ends de la ligue. Il y a toujours plus de coureurs à disposition de Kyle Shanahan, dont la révélation Matt Breida. Plusieurs jeunes receveurs sont arrivés.

En défense, le duo Dee Ford – Nick Bosa promet énormément. Évidemment, il y a des doutes derrière, au niveau de la couverture, mais aucune équipe n’est parfaite. Surtout, on ne parle pas de titre, mais de se joindre à la course aux playoffs. C’était discuté l’an dernier. Pourquoi pas avec un an de retard ?

Indianapolis Colts : pour l’honneur

C’est fini. Andrew Luck est parti. Ils sont morts. Voilà à peu près l’ambiance. Et pourtant.

Luck est parti, oui. Mais la bonne ligne construite trop tard pour lui est désormais en place. Elle n’a concédé que 18 sacks l’an dernier. T.Y. Hilton, Eric Ebron, Devin Funchess et le prometteur Paris Campbell sont toujours là. Darius Leonard est toujours le rookie défensif de l’année en titre. Justin Houston est arrivé en renfort. Malik Hooker et Pierre Desir sont là en couverture. Frank Reich est toujours sur le banc après une première saison impressionnante.

Il y a encore des faiblesses. Cette équipe n’était pas assurée d’aller au bout avec Luck. Ce sera encore plus dur sans lui. Mais l’effectif est loin d’être aussi vide qu’à Miami ou Arizona. Oui, Jacoby Brissett n’est pas un quarterback qui a fait ses preuves au plus haut niveau. Mais en AFC Sud, des équipes comme Houston ou Jacksonville ont montré qu’il est possible d’accrocher les playoffs sans un lanceur de classe mondiale.

Les Colts iront-ils en playoffs ? Probablement pas. Auront-ils le premier choix de la Draft ? Non. Cela méritait d’être rappelé.

Washington Redskins : Browns 2.0 ?

Attention, il va falloir un tout petit peu d’imagination, mais laissez vous aller. Un coach en danger qui opte pour le quarterback vétéran. Un lanceur rookie qui attend. Une défense qui se défend. Et si Washington était, toute proportion gardée, le Cleveland de 2019 ?

Après quelques semaines et autant de défaites, Jay Gruden prend la porte. Case Keenum et Colt McCoy sont placés dans le placard pour faire place à Dwayne Haskins. Bien épaulé par un gros jeu au sol et une défense agressive, le débutant donne un coup de fouet à l’attaque et arrache quelques victoires. Il prouve qu’il est l’avenir des Redskins. Ce serait déjà une belle saison, même avec 7 ou 8 victoires au bout.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR