Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Kansas City Chiefs Preview 2019

Preview NFL 2019 – Kansas City Chiefs : confirmation demandée

Dans la foulée d’un titre de MVP pour Patrick Mahomes et d’une année exceptionnelle pour les Chiefs, Kansas City est de nouveau favori cette saison. Mais le plus dur reste à faire : confirmer.

C’est parti pour la présentation de la saison 2019 ! Comme d’habitude, on remonte le classement de la saison précédente. Aujourd’hui, on c’est au tour de l’équipe qui possède le MVP de la saison dernière. Toutes les fiches publiées sont ici.

L’an dernier, les Chiefs sont passés à un hors-jeu de jouer le Super Bowl. Un détail qui coute cher, mais qui ne doit pas éclipser la superbe saison d’Andy Reid et ses hommes. Longtemps ils ont été l’équipe à abattre en AFC. L’attaque était inarrêtable, portée par celui qui a réussi l’exploit de devenir MVP pour sa première saison en tant que titulaire, Patrick Mahomes.

Un an plus tard, l’ambition est toujours la même : être champion. Kansas City en a les moyens et fait partie des favoris en 2019. Pour cela la défense doit s’améliorer et l’attaque doit continuer de carburer.

La saison dernière :  12 victoires – 4 défaites

Mouvements à l’intersaison

Le grand chantier de cette intersaison dans le Missouri était la défense. Le coordinateur défensif Bob Sutton a été remercié, et c’est Steve Spagnuolo qui a la lourde tâche d’améliorer cette escouade. D’abord, il va procéder à un changement de schéma. Les Chiefs, en 3-4 l’an dernier, évolueront désormais en 4-3. Les recrues ont ainsi été recherchées dans ce sens. Alors que Dee Ford a été échangé et Justin Houston coupé, les dirigeants les ont remplacés par Frank Clark et Alex Okafor. Deux joueurs à l’aise dans ce système.

Du côté des arrières défensifs aussi quelques recrues sont arrivées. La plus notable étant Tyrann Mathieu, signé pour compenser le départ d’un Eric Berry lui aussi coupé. Autre choix, plus intriguant cette fois, Bashaud Breeland a été attiré depuis Green Bay alors que Steven Nelson et Orlando Scandrick ont décidé de partir en Pennsylvanie, le premier à Pittsburgh, le second à Philadelphie.

De l’autre côté du ballon, les changements ont été faits à la marge. Il a d’abord fallu trouver un coureur de plus après les départs de Spencer Ware et Charcandrick West. Andy Reid a donc choisi Carlos Hyde pour épauler Damien Williams. E.J. Manuel est devenu la doublure de Patrick Mahomes avant d’annoncer sa retraite et d’être remplacé dans ce rôle par Matt Moore. Et enfin, Kelvin Benjamin et Chris Conley n’ont pas été conservés pour faire de la place au nouveau joujou du MVP 2018 : Mecole Hardman. L’ancien receveur de Georgia a été sélectionné au 2e tour de la dernière draft.

Arrivées notables : Alex Okafor (DE), Tyrann Mathieu (S), Frank Clark (DE), Carlos Hyde (RB), Bashaud Breeland (CB), Damien Wilson (ILB), Sammie Coattes (WR), Matt Moore (QB), Neal Sterling (TE).
Re-signatures : Xavier Williams (DT), Anthony Sherman (FB).
Draft : Mecole Hardman (WR), Juan Thornhill (S), Khalen Saunders (DT), Rashad Fenton (CB), Darwin Thompson (RB), Nick Allegretti (G).
Pertes notables : Dee Ford (DE), Justin Houston (FR), Eric Berry (S), Mitch Mosrse (C), Allen Bailey (DE), Kelvin Benjamin (WR), Chris Conley (WR), Demetrius Harris (TE), Steven Nelson (CB), Orlando Scandrick (CB), Spencer Ware (RB), Charcandrick West (RB), Ron Parker (S).

Le(s) point(s) fort(s)

Forcément, quand on a le MVP de la ligue a un poste, celui-ci devient un point fort. Mais ce terme peut-être élargi au jeu aérien en général. Patrick Mahomes est en effet un phénomène, mais il peut s’appuyer sur des joueurs de grand talent pour exprimer son potentiel. Alors que certains événements extrasportifs ont laissé le doute sur l’entière participation de Tyreek Hill à cette saison, le receveur sera bien là. Il est l’un des meilleurs joueurs à son poste et apporte une solution de luxe à son quarterback. Tout comme Travis Kelce qui, depuis la retraite de Rob Gronkowski, peut légitimement postuler pour le titre officieux de meilleur tight end de la ligue.

Tout ce beau monde est mis en valeur grâce à un coaching excellent. Andy Reid possède l’un des schémas offensifs les plus huilés et variés de toute la NFL. Les jeux en options (RPO) seront de nouveau une arme qui convient parfaitement à tout ce personnel. On l’a vu encore l’an dernier, pour aller loin en NFL, c’est avant tout une bonne équipe, mais aussi un grand coach. Andy Reid est de ceux-là.

En défense, les groupes de qualités ne sont pas légion, mais il faut tout de même noter que la ligne défensive, malgré ces multiples changements, devrait être dangereuse. Frank Clark risque de faire beaucoup de dégâts chez les adversaires, ce qui peut aider Alex Okafor de l’autre côté à avoir plus d’espace pour manœuvrer. À l’intérieur de la ligne, le patron s’appelle Chris Jones. Avec 15,5 sacks l’an dernier, il se place juste derrière Aaron Donald dans la hiérarchie des tackles défensifs. Avec cet effectif, les Chiefs peuvent être à la fois efficaces contre la course, mais aussi quand il s’agira de mettre la pression sur le quarterback adverse.

Le(s) point(s) faible(s)

Malgré quelques changements, la défense semble toujours être le gros point noir pour les Chiefs. En particulier chez les linebackers et sur les lignes arrières. Pas sûr que le changement de schéma aide beaucoup à renforcer le milieu du terrain. Reggie Ragland n’a pas encore montré le potentiel que l’on attend d’un joueur drafté au deuxième tour et Anthony Hitchens est pour l’instant loin de valoir ses 45 millions sur 5 ans signés l’an dernier. Peu sont les joueurs polyvalents dans ce groupe de linebackers.

Tyrann Mathieu, lui, en revanche, est peut-être l’un des défensifs backs les plus polyvalents de la NFL. Mais il ne pourra pas tout faire tout seul à Kansas City et malheureusement, rares sont les joueurs autour de lui qui seront capables d’élever leur niveau de jeu. Probablement Kendall Fuller dans le slot. Pour le reste, l’effectif n’est pas très excitant sur ces postes. Les Chiefs sont même allés chercher Bashaud Breeland lors de la free agency pour l’aligner à l’opposée de Fuller. Et les Redskins ou les Packers peuvent en témoigner, le cornerback ne représente pas vraiment pas l’assurance tout risques ces dernières années.

Facteur(s) X : Patrick Mahomes, encore plus fort ?

Difficile de faire mieux quand on a posté une fiche de statistiques de 5 097 yards et 50 touchdowns en une saison. Pourtant, Patrick Mahomes semble encore avoir une marge de progression. En même temps, c’est normal, il n’a qu’un an dans les pattes et dans les bras en tant que titulaire. Que deviendrait cette équipe, si le lanceur de 23 ans venait à s’améliorer ? Les adversaires n’osent même pas l’imaginer. En tout cas, pour les Chiefs, le quarterback ne doit pas baiser le pied. Si l’attaque est bien équilibrée, il reste le fer de lance d’Andy Reid, la clé de voute de son attaque.

Surtout qu’on ne cesse de le répéter, mais la défense de Kansas City ne ressemble pas à l’escouade d’un favori. Patrick Mahomes doit donc continuer de produire des points pour amener sa franchise jusqu’au bout. Le phénomène en est capable et il pourrait, pourquoi pas, enchaîner avec un deuxième titre de meilleur joueur de la saison consécutif. Un exploit qui n’a plus été réalisé depuis 10 ans maintenant et un certain Peyton Manning (2008 et 2009).

Le joueur à suivre : Damien Williams

Quand les Chiefs ont coupé Kareem Hunt, ils ont perdu gros. Si on ne parle que terrain, le running back apportait une dimension supérieure à cette attaque, avec tous ses joueurs en forme (Hunt, Hill, Mahomes, Kelce…) elle devenait inarrêtable. Sauf que le coureur n’est plus là, et il faut désormais le remplacer. La saison dernière, Damien Williams s’est chargé de la tâche. Et malgré l’arrivée de Carlos Hyde, il devrait rester le titulaire au poste.

L’ancien Dolphins doit être un point de fixation au sol. La saison dernière, il a prouvé qu’il pouvait le faire en playoffs avec une performance à 129 yards et 1 touchdown dans la victoire des Chiefs face aux Colts lors du Divisional Round. Il doit aussi beaucoup apporter dans les airs. C’est essentiel pour Andy Reid et son schéma offensif. S’il ne sera jamais Kareem Hunt dans ce secteur, le numéro 26 semble progresser à grande vitesse en tant que cible de Patrick Mahomes. Il pourrait bien être la bonne surprise de cette attaque cette saison. En présaison déjà, il a inscrit un touchdown de 62 yards à la réception. Oui, on sait, ce n’est que la présaison. Mais…

Calendrier

@Jaguars, @Raiders, Ravens, @Lions, Colts, Texans, @Broncos, Packers, Vikings, @Titans, @Chargers  (au Mexique), Repos, Raiders, @Patriots, Broncos, @Bears, Chargers.

En résumé

Au sortir de leur année 2018 exceptionnelle, les Chiefs seront attendus au tournant cette saison. Mais les coéquipiers de Patrick Mahomes semblent prêts à assumer leur statut et à confirmer. Atouts et lacunes seront les mêmes que l’an passé, pour un résultat qui ne devrait donc pas bouger. Du moins en saison régulière.

Andy Reid et les siens seront jugés en playoffs.

Le pronostic :  12 victoires – 4 défaites

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
8 Déc à 20:00ATL1.42pariez2.4CAR
8 Déc à 20:00BUF2.85pariez1.3BAL
8 Déc à 20:00CLE1.25pariez3.1CIN
8 Déc à 20:00GB1.08pariez5.1WAS

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR

Warning: Use of undefined constant ENV - assumed 'ENV' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/tda/public_html/wp-content/themes/the-league-tda/partials/version-notifier.php on line 1