Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Power rankings

Power Ranking – Les défenses NFL : les Bears posent leurs griffes sur le classement

Envie de savoir quelles équipes regarder pour voir des quarterbacks écrasés et des receveurs humiliés ? Éléments de réponse

Si les attaques font lever les foules, ce sont les défenses qui font remporter les titres. C’est en tout cas ce que dit le proverbe. Si c’est le cas, quelles sont les équipes les mieux armées à l’aube de la campagne 2019 ?

Dans le cadre de notre semaine des Power Ranking, voici le classement des 32 défenses NFL.

1. Chicago Bears

Si le départ de Vic Fangio peut inquiéter, son remplaçant, Chuck Pagano, ne devrait pas avoir de mal à faire de bonnes choses avec une des défenses les plus talentueuses de la ligue, qui dispose de joueurs de niveau All-Pro sur chaque ligne. Une des défenses les plus opportunistes, aussi : 17 fumbles forcés, 50 sacks et 27 interceptions en 2018.

Meilleure défense de la ligue en 2018 avec 17,7 points encaissés par match, les Bears ont toutes les armes pour reprendre leur trône en 2019.

2. Minnesota Vikings

La NFC Nord sera décidément peu accueillante pour les attaques… Habitués au top 10 défensif depuis l’arrivée de Mike Zimmer, les Vikings devraient faire mieux qu’en 2018.

Avec des joueurs revanchards et du talent plein les lignes, les Vikings ont de solides bases : meilleur pourcentage de stop sur 3e tentative, shutdown corner avec Xavier Rhodes… De quoi se positionner encore une fois comme une escouade redoutable.

3. Jacksonville Jaguars

Pour compléter le podium, on tente un petit pari avec les Jaguars. Décevants en 2018 alors qu’ils étaient tout de même la 4e meilleure défense en points encaissés par match, les Jaguars ont le potentiel pour rebondir.

L’effectif est rempli de talent, avec la meilleure paire de cornerback (Jalen Ramsey – AJ Bouye) ou encore le duo d’edge rushers  explosif formé par Calais Campbell et Yannick Ngakoue, sans oublier le rookie Josh Allen, qui pourrait apporter encore plus de danger pour les quarterbacks adverses. Les Jaguars ont le potentiel de refaire ce qu’ils ont fait en 2017, lorsqu’ils étaient la meilleure défense de la ligue. Surtout s’ils sentent que l’attaque avec Nick Foles peut ne pas faire perdre l’équipe.

4. Philadelphia Eagles

Avec des joueurs de talent sur toutes les lignes et une ligne défensive de très haut niveau, les Eagles seront encore bien compliqués à manœuvrer en défense.

Parmi les meilleures défenses de la ligue en 2018 (Top 10 en point par match et stop sur 3e tentative…), les Eagles comptent surtout retrouver leurs cornerbacks pour faire encore mieux en 2019. La franchise avait fini la saison dernière avec ses des joueurs qui n’étaient que quatrième ou cinquième option propulsés titulaires sur les postes de cornerbacks. Il y a fort à parier que leur retour va solidifier la défense.

5. New England Patriots

Oui, les Patriots ont perdu leur coordinateur défensif Brian Flores, mais aussi Trey Flowers, dont l’impact pourrait se faire ressentir contre la course et les airs. Oui, les Patriots ne vont pas toujours jusqu’au bout en terme de pression (30 sacks en 2018) mais…

C’est une escouade habituée au Top 10 ces dernières saisons. Une escouade extrêmement bien coaché par Bill Bellichick. Une défense qui ne rompt jamais vraiment (seulement 20 points encaissés par match en 2018). Des talents (Stephen Gilmore en tête). Et surtout, comment ne pas faire confiance à la défense qui a limité les Rams à 3 points au Super Bowl ?

6. Baltimore Ravens

Certains vont plisser les yeux en voyant Baltimore à cette place. Sans grande star dans le front seven, les Ravens sortent pourtant d’une saison 2018 très convaincante en défense : 17,9 points encaissés par match (2e), 80,6 d’évaluation accordée au quarterback adverse (2e), 4e en yards encaissés à la course… Les statistiques sont nombreuses pour illustrer la force de cette défense. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les Ravens ont réussi à aller en playoffs avec un quarterback rookie.

En 2019, la plupart des jeunes auront une année de plus et surtout l’équipe s’est offert Earl Thomas au poste de safety. À 100 %, Thomas renforcera encore un peu plus un backfield défensif, probablement le meilleur de la ligue.

7. Buffalo Bills

Des défenses capables de porter leur équipe vers la victoire, il n’y en a pas énormément. Celle des Bills en fait partie.

Excellente contre la passe (1er en yards accordés, 2e rating accordé, 7e en interception) en 2018 avec un des meilleurs backfields de la ligue (Tre’Davious White, Micah Hyde et Jordan Poyer) la défense des Bills devrait encore progresser en 2019.

La draft du defensive tackle Ed Oliver et le probable progrès de Tremaine Edmunds (2e année) devraient permettre à cette défense de combler sa petite faiblesse au sol (16e de la ligue en yards encaissés). Reste la question du pass-rush. Avec seulement 36 sacks en 2018 (25e), les Bills devront faire mieux s’ils veulent rattraper les défenses devant eux.

8. Los Angeles Chargers

Classée dans le top 10 dans la plupart des statistiques défensives (yards encaissés, points encaissés…), la défense des Chargers sera encore un point fort de la franchise en 2019.

Renforcée par l’arrivée du vétéran Thomas Davis et les progrès attendus des jeunes talents de l’équipe (Derwin James, Joey Bosa, etc.), Los Angeles n’aura aucun mal à se placer une fois de plus parmi les meilleures défenses de la ligue. Il faudra tout de même compenser la blessure de James pendant plusieurs semaines, mais à son retour, il devrait de nouveau briller.

9. Dallas Cowboys

5e en points accordés, 5e contre la course et 12e contre la passe (yards accordés), la défense de Dallas a sorti une nouvelle saison de bonne facture en 2018.

Portée par le pass-rusher star Demarcus Lawrence, mais surtout les jeunes pousses Leighton Vander Esch, Jaylon Smith et Byron Jones, la défense des Cowboys doit pouvoir encore élever son niveau de jeu en 2019. Bien coachée par Rod Marinelli, la défense des Cowboys devrait encore une fois imposer son jeu physique aux attaques de la ligue.

10. Tennessee Titans

Solide, mais pas flashy, cette image qui colle tant à la peau des Titans, colle aussi à celle de sa défense. Une image également liée au peu de grosses actions réalisées par les Titans : 11 interceptions (30e), 39 sacks (17e) et 12 fumbles forcés (21e).

Pourtant, la défense est composée de joueurs talentueux, à l’instar de Jurell Casey et Kevin Byard. Au-delà, le reste de l’effectif est solide et a permis à la défense de Tennessee de se classer 3e en nombre de points accordés (18,9) ou encore 6e en nombre de yards accordés à la passe (216,9 yards). Avec peu de changements, la défense de Tennessee devrait donc continuer sur cette ligne en 2019.

Von Miller en mission pour faire des Broncos une top 10 défense

11. Denver Broncos

Après la saison 2018, la 11e place peut paraître haute pour la défense des Broncos. Moyenne dans la plupart des secteurs, l’escouade de Denver a pourtant des arguments à faire valoir en 2019.

Elle pourra s’appuyer sur l’un des meilleurs duo d’edge rushers avec Von Miller et Bradley Chubb, sur l’excellent Shelby Harris (DT) ou sur Chris Harris (CB le plus régulier de ces dernières années). Du talent à tous les étages donc. La défense comptera également sur les arrivées de Vic Fangio comme coach et de joueurs solides comme Kareem Jackson et Bryce Callahan dans le backfield.

Des éléments qui font penser que la défense de Denver pourrait sans problème s’affirmer comme une des meilleures de la saison à venir.

12. Washington Redskins

Redoutable pour provoquer des big plays avec 46 sacks (7e), 15 interceptions (9e) et 19 fumbles forcés (4e), la défense des Redskins est un poison pour l’attaque adverse.

Avec un front seven plutôt chargé, Washington aura encore des bases solides pour défendre correctement, que ce soit la passe ou la course. En revanche l’incertitude autour du cornerback numéro 2, les fais un peu redescendre dans notre hiérarchie.

13. Pittsburgh Steelers

Des joueurs solides (Cameron Hayward, TJ Watt, Joe Haden), une capacité à mettre le lanceur adverse sur les fesses (52 sacks infligés en 2018) et une défense contre la course efficace (96,1 yards pris par match, 6e de la ligue), les arguments sont nombreux pour faire des Steelers une défense solide de la ligue.

Avec les arrivées de Steven Nelson et Mike Hilton, la franchise pourrait même s’être renforcée dans les airs après la déception qu’a représenté le rookie Artie Burns en 2018.

14. Indianapolis Colts

Défense “surprise” de la saison 2018 en se plaçant parmi les 10 meilleures unités de la ligue dans plusieurs domaines (points encaissés, yards/match…), l’escouade des Colts voudra prouver que cela n’était pas que de la chance.

Coachée par Matt Eberflus, qui a su tirer le meilleur de ses joueurs, la défense des Colts a enregistré quelques renforts intéressants (Justin Houston, les rookies Ya-Sin Rock et Ben Banogu) pour continuer sa progression.

Reste le manque de profondeur au poste de cornerback et un pass-rush en question qui font que les Colts ne passent pas encore un palier dans le classement.

15. Houston Texans

Statistiquement, les Texans auraient pu être mieux classés. 3e contre la course (yards/match), 5e en nombre de points encaissés (19,8 points), 9e en interception… La défense des Texans a été très solide et pourra encore compter sur des joueurs de talent en 2019.

Mais l’an dernier, déjà, une petite faille a été repérée dans la défense aérienne. Les Texans encaissaient 260,4 yards par match, soit le 5e pire total de la ligue. Et en 2019, pas dit que cela soit mieux… Le quatuor titulaire compte deux nouveaux joueurs avec Tashaun Gipson et Bradley Roby. Ils doivent faire leurs preuves.

De plus, Jadeveon Clowney est parti … Si le top 10 aurait pu être logique, on craint une régression côté texan.

16. Green Bay Packers

Avec 25 points pris par match, la défense des Packers n’a pas toujours rassuré en 2018, malgré des améliorations perceptibles sous la houlette de Mike Pettine.

2019 doit ouvrir une nouvelle ère avec les renforts de Za’Darius Smith et Preston Smith pour le pass-rush et Adrian Amos en couverture. Ces arrivées devraient permettre aux Packers de se stabiliser dans la moyenne des défenses de la ligue. Voire mieux, si la sauce prend.

17. Detroit Lions

En 2018, la défense des Lions n’a pas particulièrement impressionné : 30e dans l’évaluation accordée au quarterback, 30e en interception, dans le ventre mou en point pris match…

Mais en 2019, les choses pourraient changer. Detroit va pouvoir se reposer sur une excellente ligne défensive, notamment contre la course (10e l’an dernier), avec le meilleur stoppeur de course (Damon Harrison) et la venue de Trey Flowers, excellent contre la course et pour le pass-rush.

Les dirigeants ont également renforcé l’escouade des défensives backs. L’an 2 sous Matt Patricia pourrait donc permettre aux Lions de se rapprocher des bonnes défenses de la ligue.

18. Los Angeles Rams

Difficile de classer les finalistes en titre. Sur le papier, cette défense a le meilleur défenseur de la ligue, des joueurs de niveau all pro (Michael Brockers, Aqib Talib, Eric Weddle, …) et sait créer des turnovers (3e en interception).

Mais de l’autre côté, ses stars sont vieillissantes et la défense a été nulle contre la course avec le 22e rang en yards subis par match et le 32e rang en yards encaissés par course (5,1). Il faudra donc compter sur la progression des jeunes linebackers dans ce secteur.

L’équipe a besoin du rebond de joueurs talentueux comme Dante Fowler et Marcus Peters. Si ces éléments reprennent les bons rails, la défense des Rams pourrait même atteindre le Top 10.

19. New York Jets

Avec 126 yards encaissés à la course par match, les Jets étaient en difficulté dans ce secteur. Mais les arrivées de CJ Mosley et Avery Williamson (malheureusement blessé pour la saison…) au poste de linebacker et de Quinnen Williams sur la ligne défensive devrait changer la donne en 2019. Avec en plus des joueurs qui ne cessent de progresser comme Jamal Adams (S), cela semble prometteur.

En revanche, les échos de blessure autour de Trumaine Johnson et le manque d’un deuxième cornerback font penser que les Jets auront quelques difficultés contre la passe.

20. Carolina Panthers

En baisse statistiquement dans la plupart des secteurs en 2018, la défense des Panthers n’en reste pas moins dotée d’atouts. Si l’on regarde son front seven, elle pourrait même être mieux classée. Pour cela, il faut que les arrivées de Gerald McCoy et Bruce Irvin donnent un second souffle à cette escouade.

Et surtout, il va falloir surveiller les conerbacks. Porté par les jeunes Donte Jackson (2e année) et James Bradberry (3e année), le secteur anti-aérien devra élever son niveau de jeu pour faire mieux qu’en 2018 et surtout stabiliser la défense de Carolina.

21. Cleveland Browns

Porté par les jeunes Myles Garrett et Denzel Ward, l’effectif des Browns a de nombreux talent. Cleveland s’est également fait remarquer pour sa capacité à réaliser des big plays avec 17 interceptions (5e) et 18 fumbles forcés (6e).

Mais l’équipe a encore beaucoup à prouver. Dans les 10 derniers de la ligue en termes de yards par match contre la passe (257,8) et la course (135,2), la défense des Browns a tendance à se laisser trop dominer. Pour franchir un cap, elle va devoir devenir plus solide et cela pourrait passer par le coaching staff. Steve Wilks arrive cette saison au poste de coordinateur. La pression est sur lui.

22. Seattle Seahawks

Initialement nous avions les Seahawks plus bas. En crainte, une ligne défensvie qui nous inquiètait avec la perte de Frank Clark et la suspension de Jarran Reed. Et un backfield qui doit « rebondir ». Shaquill Griffin et Tre Flowers ont été médiocres l’an dernier et ils devront faire bien mieux pour donner une chance à cette défense.

Mais l’arrivée de Jadeveon Clowney vient renforcer la ligne défensive aussi bien contre la course que contre la passe. De plus, la défense peut rester solide, comme elle l’a prouvée en 2018 avec 21,7 points encaissés (11e) ou le 5e meilleur pourcentage de stop sur 3e tentative et peut compter sur son coaching et l’excellent Bobby Wagner pour ne pas être trop bas.

23. Arizona Cardinals

Des bases solides, il y en a du côté d’Arizona : capacité à mettre le quarterback adverse au sol (49 sacks, 5e) avec Chandler Jones (13 sacks) et une défense correcte contre la passe.

Mais Arizona a également quelques lacunes : sa défense au sol (32e l’an dernier en yards/match) ne rassure pas et l’absence de Patrick Peterson pour six matchs à de quoi inquiéter.

24. Atlanta Falcons

Sur les chiffres 2018, les Falcons pourraient être plus bas (25e contre la course et 27e contre la passe). Néanmoins, la saison 2019 ne devrait pas ressembler à celle de 2018. Les Falcons vont enregistrer le retour de nombreux joueurs blessés l’an passé : Deion Jones, Keanu Neal ou encore Ricardo Allen.

Si l’on ajoute à ça que Dan Quinn a repris l’appel des jeux défensifs, il n’est pas évident de savoir ce que sera le niveau défensif d’Atlanta en 2019. Mais sur le papier, les Falcons doivent faire mieux qu’en 2018.

25. New Orleans Saints

Si les Saints n’avaient qu’à défendre contre la course, l’équipe aurait pu faire partie de notre top 5. En 2018, New-Orleans était excellente contre la course avec 80,2 yards pris par match (2e) et 3,6 yards par course autorisés (2e). Cela ne devrait pas changer en 2019.

Le souci vient de la défense contre la passe… En 2018, les Saints accordaient : 268,9 yards/match (29e), 8,1 yards/passe (29e) et une évaluation de 100,3 (27e) à ses adversaires. Le secteur doit donc progresser, mais les Saints n’ont pu compter sur aucune recrue majeure et vont devoir espérer des progrès internes. Pas impossible mais inquiétant pour débuter 2019.

26. Kansas City Chiefs

En 2018, la défense des Chiefs avait un double visage : beaucoup de yards encaissés (405,5 yards, 31e) mais une réelle capacité à mettre la pression sur le quarterback adverse (52 sacks) et à créer des turnovers (23 fumbles forcés et 15 interceptions) .

En 2019, son visage sera tout aussi dur à décrypter. Nouveau coordinateur défensif, nouveaux venus (Franck Clark, Tyran Mathieu, Alex Okafor) … La défense devrait avoir une meilleure allure. Mais il faut que cela prenne et cette incertitude empêche de classer les Chiefs plus haut.

27. San Francisco 49ers

Une ligne défensive intéressante, une bonne base contre la course et des recrues prometteuses permettent aux 49ers d’entamer 2019 avec quelques espoirs.

Mais certains points semblent rédhibitoires, comme ce backfield défensif qui apparaît comme l’un des plus faibles de la ligue et cette incapacité à réaliser de grosses actions (2 interceptions) … Ceci dit, la position des 49ers n’est pas alarmiste et la défense pourrait bien surprendre avec ses nouvelles recrues et un peu plus de chance.

28. Tampa Bay Buccaneers

Les arrivées de Todd Bowles (coordinateur défensif) et de joueurs comme Ndamukong Suh et Devin White sont prometteuses.

Mais Tampa Bay a encore beaucoup de lacunes, notamment contre la passe (32e sur l’évaluation accordé aux quarterback adverses et en moyenne yards/passe). Dans une division avec Matt Ryan, Drew Brees et Cam Newton et ce backfield défensif, cela ne passera pas.

29. Cincinnati Bengals

La défense des Bengals a des joueurs de talent, mais ils sont vieillissants. Elle a été catastrophique dans tous les secteurs de jeux l’an dernier : 30e en points encaissés, 32e et 29e en yards encaissés à la passe et au sol…

Avec un nouveau coordinateur défensif inexpérimenté et aucune recrue notable en défense, on ne voit pas bien ce qui devrait fondamentalement changer cette année.

30. New York Giants

Les Giants ne doivent leur 30e place qu’à la faiblesse des autres. Car l’effectif est faible en terme de talent « confirmé » et seule la ligne défensive semble pouvoir apporter de la solidité.

Avec 6 à 7 nouveaux titulaires en défense et un effectif jeune, James Bettcher aura fort à faire pour faire prendre la sauce et faire progresser ses jeunes pousses.

31. Miami Dolphins

En difficulté contre la course (31e en yards/match) et sur le pass-rush en 2018 (31 sacks, 29e), la défense des Dolphins manque de joueurs de haut niveau, excepté Xavien Howard.

Pour débuter 2019, il est quand même difficile de voir les Dolphins squatter autre chose que le bas de tableau. À moins que Brian Flores, ancien coordinateur défensif des Patriots et nouveau coach des Dolphins, puisse transformer cette défense en 2019 ?

32. Oakland Raiders

Oakland sort d’une saison horrible en tout point en défense (11 sacks, 5 fumbles, 29e défense au sol…). Et on ne voit pas bien ce qui va redresser la barre en 2019. Peu de recrues notables et des doutes sur la Draft.

L’équipe semble également encore sous-équipée sur toutes les lignes de la défense (edge rusher, linebacker, cornerback…). Beaucoup trop de lacunes pour ne pas être dernier.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
18 Oct à 2:20 DEN 2.3 pariez 1.45 KC
20 Oct à 19:00 ATL 2.1 pariez 1.55 LAR
20 Oct à 19:00 BUF 1.04 pariez 6.2 MIA
20 Oct à 19:00 CIN 2.25 pariez 1.48 JAX

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR