Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

[Semaine 4] Tous les scores et résumés : débuts terribles pour Dwayne Haskins, Daniel Jones enchaîne

Tout ce qu’il faut retenir des matchs NFL du dimanche 29 septembre 2019.

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20

New Orleans Saints (3-1) – Dallas Cowboys (3-1) : 12-10

Coup d’envoi dimanche à 22h

Los Angeles Rams (3-1) – Tampa Bay Buccaneers (2-2) : 40-55

Denver Broncos (0-4) – Jacksonville Jaguars (2-2) : 24-26

Chicago Bears (3-1) – Minnesota Vikings (2-2) : 16-6

Coup d’envoi dimanche à 19h00

Buffalo Bills (3-1) – New England Patriots (4-0) : 10-16

Detroit Lions (2-1-1) – Kansas City Chiefs (4-0) : 30-34

Baltimore Ravens (2-2) – Cleveland Browns (2-2) : 25-40

Atlanta Falcons (1-3) – Tennessee Titans (2-2) : 10-24

Houston Texans (2-2) – Carolina Panthers (2-2) : 10-16

Coup d’envoi dimanche 22h

Arizona Cardinals (0-3-1) – Seattle Seahawks (3-1) : 10-27

Il n’y aura pas vraiment eu de match entre les deux rivaux de division avec une équipe de Seattle qui a su très vite se mettre à l’abri et a géré son avance par la suite. Pour Arizona, l’an I de Kyler Murray continue à être difficile mais tout n’est pas à jeter.

Première mi-temps très compliquée pour les Cardinals et Kyler Murray (22/32, 241 yards, 1INT ; 4 courses, 27 yards, 1TD). Après avoir vu son attaque rater un field goal et les Seahawks réussir le leur (0-3), le quarterback rookie se troue sur sa deuxième série en envoyant une vilaine passe lobée qui est interceptée et retournée en touchdown (0-10) par Jadeveon Clowney.

La suite n’est pas plus simple pour les Cardinals des deux côtés du ballon… Si l’attaque parvient à rejoindre les vestiaires en ayant au moins mis un field goal (mais en ayant raté un 2e), la défense s’en sort à peine mieux. Sans être à la rue, à l’image d’un Terrell Suggs (1,5 sacks) toujours efficace, les locaux accordent tout de même un touchdown (3-17) à Will Disly (7rec, 57 yards, 1TD) en se trouant sur les consignes et un field goal avant la mi-temps (3-20). +17 en retrant aux vestiaires, il faudra une toute autre équipe des Cardinals pour espérer changer la donne.

Malheureusement ce n’est pas vraiment le cas… Si défensivement les Cardinals répondent présent en forçant les Seahawks à enchaîner les punts, l’attaque a plus de mal. Il faut attendre 10 minutes avant la fin du match pour voir Kyler Murray s’échapper sur un quarterback draw et entrer dans la end zone pour le premier touchdown des locaux (10-20). Un match que Seattle s’offre définitivement à 2 minute de la fin, tout en force avec plusieurs courses de Chris Carson (22 courses, 104 yards), et bouclé lorsque CJ Prosise franchit la ligne d’enbut pour permettre aux siens de mener 27 à 10.

A noter que ce match a vu Larry Fitzgerald atteindre la barre des 1326 réceptions et donc la 2e place dans l’histoire de la ligue !

New York Giants (2-2) – Washington Redskins (0-4) : 24-3

L’entrée en piste de Dwayne Haskins (9/17, 107 yards, 3 int) n’aura pas fait décoller l’attaque des Redskins. Au contraire, c’est même le rookie qui a délivré le coup fatal à son équipe avec une interception retournée pour un touchdown qui a donné l’avantage 24-3 aux Giants à la fin du troisième quart. Et le rookie n’a pas vraiment redressé la barre sur les séries suivantes avec un punt, une nouvelle interception, un punt et une troisième interception.

Haskins est entré au milieu du second quart après une interception et trois punts pour l’attaque sous les ordres de Case Keenum (6/11, 37 yards, 1 int) en début de partie. L’absence de Terry McLaurin, le meilleur receveur de l’équipe, n’a sûrement pas aidé les lanceurs.

New York a commencé sur la tendance inverse, avec des touchdowns de Wayne Gallman (18 courses, 63 yards, 1 TD) sur les deux premiers drives (14-0). Un bon début de match balancé par deux interceptions de Daniel Jones (23/31, 225 yards 1 TD, 2 int) dans la foulée. Après un coup de pied pour chaque équipe, le score était de 17-3 à la pause.

Les Giants ont attaqué la deuxième mi-temps avec deux très longues séries, avec un bon Jones (5 courses, 33 yards), mais rien à la finition. Sur la seconde, un fumble de Jon Hilliman à cinq yards de la ligne a ruiné les beaux efforts de ses coéquipiers. Pas grave, la défense a signé son interception décisive dans la foulée, avant de prolonger la soirée galère d’Haskins.

Indianapolis Colts (2-2) – Oakland Raiders (2-2) : 24-31

Si Jacoby Brissett n’était pas mauvais en ce début de saison, son dernier drive a du faire regretter aux fans la retraite précoce d’Andrew Luck. Car le nouveau quarterback des Colts, avec près de 3 minutes pour aller chercher l’égalisation, s’est planté en envoyant une interception retournée pour un touchdown ! Avec ce pick-6 les Raiders mènent alors 31 à 17 et s’envolent vers une 2e victoire de saison méritée.

Méritée car les Raiders ont su d’entrée de jeu se mettre sur la bonne voie. Eux qui n’ont plus gagné depuis 2001 à Indianapolis, démarrent de la meilleure des manières ce match avec un touchdown d’entrée sur une réception de 18 yards de Darren Waller (7rec, 53 yards) (0-7). Oakland enfonce le clou sur sa série suivante avec un magnifique jeu exécuté et finalisé par Trevor Davis qui surprend la défense des Colts et s’échappe sur 60 yards pour le touchdown (0-14).

Indianapolis, en difficulté offensivement, est relancé par sa défense qui profite d’une mésentente entre Derek Carr (21/31, 189 yards, 2TD) et Josh Jacobs (17 courses, 79 yards) lors d’une transmission pour récupérer la balle sur les 22 yards adverses. Il ne faut que quelques jeux ensuite à Jacoby Brissett (24/46, 265 yards, 3TD, 1INT) pour trouver Jack Doyle dans l’end zone (7-14). Mais encore une fois l’attaque des Raiders répond présent et reprend le large directement après une réception pour touchdown (7-21) de TY Williams. Sur la série suivante les Colts profitent de l’expulsion de Vontaze Burfict pour un plaquage dangereux pour gagner quelques yards et ajouter un field goal (10-21). La fin de mi-temps est d’ailleurs une série d’opportunités manquées pour les locaux avec un fumble de Paris Campbell sur les 15 yards d’Oakland et un field goal raté par Adam Vinatieri avant la mi-temps.

La seconde mi-temps est bien plus fermée avec des attaques en difficulté pendant près de 20 minutes. En dehors d’un field goal (10-24) des Raiders, il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent. Finalement il faut attendre le dernier quart pour voir l’attaque des locaux enfin produire du « jeu ». Sur un superbe drive, les Colts enchaînent 14 jeux et remontent 90 yards pour conclure sur une réception touchdown (17-24) de Chester Rogers. A 5 minutes de la fin, Indianapolis revient à une possession d’écart ! Après un punt forcé par la défense, l’espoir va vite retomber côté Colts. Sur la série pour égaliser, Brissett est intercepté par Harris qui transforme son pick en touchdown (17-31). Malgré cette erreur, les Colts s’offrent un dernier espoir lorsqu’Eric Ebron marque un touchdown (24-31) de 48 yards à 1 minutes et 10 secondes sur une 4&6 ! Mais Oakland parvient à arracher le dernier first down de la victoire.

Miami Dolphins (0-4) – Los Angeles Chargers (2-2) : 10-30

Il n’y avait un peu de mieux pour les Dolphins ce dimanche mais cela reste encore bien trop limité pour espérer quoique ce soit en NFL… Dans un match assez vite à sens unique, les Chargers n’ont pas eu à forcer leur talent, tant mieux pour eux.

Ce n’est pas encore ça pour les Chargers qui se sont fait peur en première mi-temps. Après avoir ouvert le score sur un field goal (0-3), les Chargers ont vu Josh Rosen (17/24, 180 yards, 1TD, 1INT) et son attaque avancer avec chance et conclure leur premier drive sur une réception de 34 yards de DeVante Parker (4rec, 70 yards, 1TD) pour le touchdown (7-3). Si Los Angeles reprend les commandes sur le drive suivant avec un touchdown (7-10) de Troymaine Pope, Miami montre son meilleur visage de la saison avec une nouvelle série concluante et finie sur un field goal (10-10) pour revenir à égalité.

Les locaux auraient même pu prendre l’avantage sans un field goal raté mais finissent par voir leurs adversaires faire la différence juste avant la mi-temps quand Austin Ekeler (18 courses, 60 yards, 5rec, 62 yards, 2TD) transforme sa réception en touchdown (10-17).

En revanche, le second acte est un long fleuve tranquille pour les Chargers. La défense finit par verrouiller complètement l’attaque des Dolphins à l’image de cette interception dans le 4e quart. En attaque ce n’est pas brillant mais cela suffit à remporter le match. Les Chargers imposent notamment leur jeu au sol avec de long drive pour inscrire 13 points sans que les locaux ne puissent répondre. Les points sont marqués sur deux field goals et sur un touchdown d’Austin Ekeler.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
15 Déc à 20:00CAR2.85pariez1.3SEA
15 Déc à 20:00CIN4pariez1.15NE
15 Déc à 20:00DET2.45pariez1.4TB
15 Déc à 20:00GB1.38pariez2.5CHI

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR

Warning: Use of undefined constant ENV - assumed 'ENV' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/tda/public_html/wp-content/themes/the-league-tda/partials/version-notifier.php on line 1