Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

[Semaine 5] Tous les scores et résumés : Teddy Bridgewater régale, première pour les Cardinals

Tout ce qu’il faut retenir des matchs NFL du dimanche 06 octobre 2019.

Coup d’envoi à 2h20

Kansas City Chiefs (4-1) – Indianapolis Colts (3-2) : 13-19

Coup d’envoi à 22 heures

Dallas Cowboys (3-2) – Green Bay Packers (4-1) : 24-34

Coup d’envoi dimanche à 19h00

Cincinnati Bengals (0-5) – Arizona Cardinals (1-3-1) : 23-26

Oakland Raiders (3-2) – Chicago Bears (3-2) : 24-21

New York Giants (2-3) – Minnesota Vikings (3-2) : 10-28

Philadelphia Eagles (3-2) – New York Jets (0-4) : 31-6

Houston Texans (3-2) – Atlanta Falcons (1-4) : 53-32

Coup d’envoi à 22 heures

Los Angeles Chargers (2-3) – Denver Broncos (1-4) : 17-20

Les dernières semaines avaient montré du mieux en attaque côté Denver et cela s’est confirmé rapidement dans ce match. Les Broncos ont en effet marqué sur trois de leur quatre drive lors de la première mi-temps, et les Chargers ne s’en sont jamais vraiment relevés. Los Angeles a marqué son seul touchdown du match sur un retour de punt, avant d’ajouter deux field goals. Sauf qu’après le dernier, la tentative d’onside kick a échouée, et Denver n’a plus eu qu’à poser le genou au sol.

D’abord c’est par le sol qu’est venu l’ouverture du score avec un touchdown de Philip Lindsay (15 courses, 114 yards, 1 TD) sur une course plein centre (7-0). Ensuite, Joe Flacco (14/20, 182 yards, 1 TD, 1 int) a fait parler son bras en trouvant Cortland Sutton pour une réception et un touchdown de 70 yards ! (14-0). Denver ajoute même un field goal sur son 4e drive (17-0), seule ombre au tableau ce fumble sur sack dans les 21 yards des Chargers.

De leur côté, les Chargers sont KO debout… Incapables de répondre avec une défense en souffrance contre la course, ou en attaque. Philip Rivers (32/48, 211 yards, 2 int) et les siens doivent attendre leur quatrième série pour atteindre la zone de vérité. Mais le temps presse et Los Angeles échoue sur une 4e tentative à 1 yard de l’enbut. Mi-temps et surprise à Denver avec une équipe des Broncos solides en tout point.

Après la pause, les punts et les interceptions s’enchaînent, jusqu’à ce que Desmond King relance enfin la machine Chargers avec un retour de 68 yards (17-7). Puis un coup de pied (17-10). Les Broncos n’avancent plus mais réussissent tout de même à se mettre à l’abris au pied (20-10). Les derniers assauts n’y changeront rien, Denver tient son premier succès.

Coup d’envoi à 19 heures

Tennessee Titans (2-3) – Buffalo Bills (4-1) : 7-14

Si vous n’aimez que l’attaque dans le football, ce match n’était pas fait pour vous. En effet, il a d’abord fallu attendre les 3 dernières minutes du premier acte pour voir une des deux équipes atteindre la Red Zone. Ce sont donc les Bills qui ont trouvé la faille en premier en marquant un touchdown (0-7) par l’intermédiaire de Lee Smith sur une passe de Josh Allen (23/32, 219 yards, 2TD, 1INT).

Entre temps, les équipes se sont échangé les punts (7) et les Titans ont trouvé le moyen de gâcher leurs rares avancées avec deux fields goals ratés…

En seconde mi-temps c’est une nouvelle fois les défenses qui forcent le changement. Celle des Titans intercepte Josh Allen sur une 3e tentative peu inspirée… La sanction est immédiate derrière avec un Derrick Henry (20 courses, 78 yards, 1TD) qui s’engouffre dans la end zone (7-7). Tennessee pense même pouvoir prendre l’avantage sur sa série suivante mais se rate une nouvelle fois sur field goal…

Dommage pour eux, d’autant plus que les Bills leur répondent avec un drive de 77 yards qui voit Josh Allen trouver Williams pour le touchdown (7-14). Un avantage au score que les Titans ne pourront remonter, surtout en gâchant une nouvelle fois un field goal (4 ce dimanche)…

New Orleans Saints (4-1) – Tampa Bay Buccaneers (2-3) : 31-24

Cela aura pris un peu de temps, mais ça y’est ! Teddy Bridgewater semble capable de mener l’attaque des Saints. Précis, bon en lecture, le quarterback des Saint a réalisé sa meilleure performance sous le maillot de New Orleans avec une fiche de 26/34, 314 yards et 4 touchdowns. Une prestation qui a permis aux Saints de l’emporter face au rival de division et d’affirmer un peu plus leur première place en NFC Sud.

Pourtant les attaques ont mis du temps à se lancer dans ce match à cause du bon niveau des défenses adverses, mais aussi de quelques imprécisions, à l’image de cette interception lancée par Teddy Bridgewater dans son propre camps.

C’est d’ailleurs ce turnover qui permet aux Buccaneers de marquer le premier touchdown du match (3-7) avec une réception de l’homme en forme côté Tampa, Chris Goodwin (7 rec, 125 yards, 2 TD). Une avance de courte durée puisque sur le drive suivant le quarterback des Saints trouve Michael Thomas (11rec, 182 yards, 2TD) pour repasser devant (10-7) et parvient également à se connecter avec Jared Cook avant la mi-temps (17-10). Entre temps, les visiteurs n’avaient su répondre que par un field goal.

Le quarterback remplaçant des Saints donne un peu plus d’avance aux siens au retour des vestiaires en envoyant Ted Ginn au touchdown (24-10). Les visiteurs n’abandonnent pas tout espoir en revenant à une longueur d’écart (24-17) sur un touchdown de Barber.

Après un échange de punt, Teddy Bridgewater vient mettre ce qui semble être le coup de massue dans ce match avec une série de 13 jeux, 91 yards et 7 minutes de possession ponctuée d’un touchdown (31-17) de Thomas. Les visiteurs ajouteront un touchdown par Godwin en fin de match (31-24).

Pittsburgh Steelers (1-4) – Baltimore Ravens (3-2) : 23-26

Si toute la ligue se plaint d’avoir des kickers incapables de faire la différence, ce n’est certainement pas le cas des Ravens. Avec le field goal de l’égalisation pour aller en prolongation puis celui de la victoire, Justin Tucker a prouvé qu’investir sur un kicker cela peut être intelligent.

Les Ravens prennent d’abord l’avantage sur un field goal (0-3) puis sur un touchdown (0-10) au sol de Mark Ingram (19 courses, 44 yards, 1TD) consécutif à une interception réalisée par sa défense. Mais Baltimore voit revenir les locaux sur la série suivante avec Mason Rudolph (13/20, 131 yards, 1TD) qui trouve Juju Smith-Schuster (7rec, 75 yards, 1TD) et voit son numéro 1 réussir un joli raffut pour entrer dans la end zone (7-10).

Malheureusement pour Pittsburgh, l’attaque de Baltimore sort son meilleur drive à la suite avec près de 7 minutes de possession et 13 actions jouées. In fine c’est le rookie Marquise Brown qui vient conclure au touchdown (7-17) cette série. Mais les Steelers parviennent à rester accrochés à leur adversaire, que ce soit en défense (1 interception en 1ere mi-temps) ou en attaque, avec deux field goals qui leurs permettent de rentrer aux vestiaires sur le score de 13 à 17.

Le deuxième acte débute difficilement des deux côtés. Lamar Jackson (19/28, 161 yards, 1TD, 3INT) est intercepté sur son premier drive et surtout les Steelers perdent leur quarterback. En effet, Mason Rudolph subit une charge violente d’Earl Thomas et s’effondre au sol. Le joueur mettra beaucoup de temps à s’en relever, on a même cru qu’il aurait besoin d’un massage cardiaque… Un moment à oublier.

Malgré ce moment, les Steelers et leur nouveau quarterback, Devlin Hodges, n’abdiquent pas et prennent même les devant sur un touchdown (20-17) de James Conner. Une avance de courte durée car les Ravens répondent directement avec un field goal de Justin Tucker (20-20).

A un peu moins de trois minutes de la fin, ce sont les Steelers qui repassent devant avec un nouveau field goal (20-23). Lamar Jackson fait suffisamment avancer les siens pour permettre à Justin Tucker de réussir son field goal de l’égalisation et envoyer les deux équipes en prolongation sur le score de 23 à 23.

En prolongation, les Steelers se tirent une balle dans le pied lorsque Smith-Schuster se fait piquer le ballon par Marlon Humphrey dans son propre camps. Derrière, les Ravens se contentent d’avancer de quelques yards au sol pour donner le coup de pied de la victoire à Justin Tucker. A 46 yards, le meilleur kicker de la ligue ne tremble pas et réussit son coup pour permettre à Baltimore de l’emporter 26 à 23. Que ce fut dur…

Washington Redskins (0-5) – New England Patriots (5-0) : 7-33

Si le score est fleuve et laisse penser à une victoire facile des Patriots, cela n’a pas forcément été le cas. Au moins en première mi-temps.

Car les Patriots peuvent encore remercier leur défense ce soir. Après avoir concédé un touchdown de 65 yards (7-0) par Steven Sims, celle-ci a totalement verrouillé son adversaire en le forçant à 4 punts et lui faisant perdre deux ballons (un fumble forcé et une interception) lors du premier acte.

Tant mieux car Tom Brady (28/42, 348 yards, 3TD, 1INT) et son attaque ont bien été muselés toute la première mi-temps par une bonne défense des Redskins. Avec 1 interception et un petit 19/31 à la passe, Tom Brady n’a pas beaucoup fait avancer les siens si ce n’est sur cette passe de touchdown (7-6) pour Julian Edelman (8rec, 110 yards, 1TD) et sur deux séries finies en field goal (7-12). Il faut dire que le jeu au sol des Patriots semble porté disparu avec seulement 19 yards en 1ere mi-temps.

La seconde mi-temps correspondra plus aux attentes d’avant match. La défense des Patriots continue de verrouiller l’attaque des Redskins toute la mi-temps alors que l’attaque de New England trouve enfin le bon carburant. Les Patriots marquent trois touchdowns sur cinq séries avec Bolden et Izzo à la réception et Sony Michel au sol. Cela fait donc 33 à 7 en faveur des champions en titre.

Carolina Panthers (3-2) – Jacksonville Jaguars (2-3) : 34-27

Les Panthers continuent d’enchaîner les victoires sous les commandes de Kyle Allen (17/30, 180 yards, 1TD), même si une nouvelle fois le grand artisan de cette victoire est Christian McCaffrey (19 courses, 176 yards, 2TD ; 6rec, 61 yards, 1TD). Côté Jaguars, Gardner Minshew (26/44, 374 yards, 2TD, 3 fumbles) a eu par deux fois l’occasion de ramener au score son équipe en fin de match. Mais la première fois il perd la balle dans le camps adverse et la seconde il ne parvient pas à gagner les yards suffisants pour rejoindre la zone d’enbut.

Gros début de match avec un touchdown de chaque côté d’entrée de jeu. Pour les Panthers c’est l’inévitable Christian McCaffrey qui ouvre la marque sur une courte passe qu’il transforme en touchdown (7-0). Côté Jaguars, sur la série suivante, Gardner Minshew se connecte avec DJ Chark (8rec, 164 yards, 2TD) pour le touchdown (7-7).

Ensuite, les locaux vont prendre le large en profitant de deux fumbles du quarterback des Jaguars. Le premier permet aux Panthers de repartir dans le camps adverse et de voir quelques jeux après McCaffrey battre Myles Jack sur la couverture (14-7). Le second est directement récupéré par Burns qui s’enfuit jusque dans la end zone adverse avec (21-7).

Mais les Jaguars de Minshew ont du mental à l’image de leur jeune quarterback. Bien que largement menés, Jacksonville reprend la bonne direction des deux côtés du ballon en multipliant les stops défensifs, à l’image du field goal bloqué par Calais Campbell, et en marquant deux fois : d’abord sur une nouvelle passe pour Chark (21-14) puis sur field goal (21-17) avant la mi-temps.

Le second acte voit les deux équipes se rendre coup pour coup. D’abord l’inévitable McCaffrey allume une nouvelle mèche avec une course de 84 yards pour le touchdown (28-17). Une « ouverture » du score à laquelle répondent les Jaguars par l’intermédiaire de Leonard Fournette sur une course (28-24).

La défense des Jaguars permet aux siens de se rapprocher au score en bloquant un field goal et forçant une 4e tentative ratée par Carolina. Des occasions ratées que les Jaguars bonifient en attaque avec un field goal pour revenir à 28-27.

Un retour que le coureur Bonnafon s’applique à « casser » en parcourant 59 yards à la course pour filer vers la zone d’enbut (34-27). Un avantage qui sera suffisant pour permettre aux Panthers de l’emporter après les deux derniers drives ratés de Minshew : un fumble et pas d’égalisation à la fin.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
8 Déc à 20:00ATL1.45pariez2.3CAR
8 Déc à 20:00BUF2.85pariez1.3BAL
8 Déc à 20:00CLE1.25pariez3.1CIN
8 Déc à 20:00GB1.08pariez5.1WAS

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une


Warning: Use of undefined constant ENV - assumed 'ENV' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/tda/public_html/wp-content/themes/the-league-tda/partials/version-notifier.php on line 1