Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Field Advisor Histoire Pro Bowl

Field Advisor : le Camping World Stadium d’Orlando

Coup de projecteur sur l’antre annuel du Pro Bowl.

Nouvelle structure, rénovation, future implantation… qu’importe l’avancée du projet, le stade demeure l’élément de base pour chaque franchise. Il représente à la fois un véritable moyen de pression auprès des municipalités et une extraordinaire machine à cash pour les équipes. Au cours de ce tour d’horizon, TDActu vous propose de découvrir les spécificités de chaque enceinte. La seconde phase vous emmène découvrir les stades actuels accueillant une rencontre occasionnellement.

Place cette semaine au Camping World Stadium d’Orlando.

Retrouvez les autres enceintes en cliquant sur ce lien.

Camping World Stadium, du football au pays de Mickey

Construit à la base pour le football, le stade le plus célèbre d’Orlando n’a jamais vraiment eu de locataire permanent au fil des années. Il a accueilli une douzaine de franchises sportives de ligues alternatives qui ne l’utilisaient que comme résidence temporaire. Aucune n’y a séjourné à long terme, à l’exception de l’université d’UCF qui a finalement quitté les lieux en 2006 pour évoluer dans son propre stade sur son campus.

Le Camping World Stadium est surtout connu pour ses évènements uniques et annuels. Depuis 2017, le Pro Bowl y est organisé au niveau professionnel. Mais ce sont surtout les rencontres universitaires qui occupent la plus grande partie de son activité avec le Citrus Bowl, Camping World Bowl, Florida Classic entre Florida A&M et Bethune-Cookman, et le Camping World Kickoff. En 1994, il était l’un des neuf sites utilisés pour la Coupe du Monde de soccer.

La construction

Le bâtiment est entouré de lacs, et se trouve à 2 kilomètres à l’Ouest du centre-ville d’Orlando, dans le quartier West Lakes. Le même secteur compte l’Amway Center du Magic en NBA, le Dr Phillips Center pour les arts de la scène et l’Orlando City Stadium de la franchise MLS éponyme. Il est idéalement situé avec la possibilité de s’y rendre aussi bien à pied, qu’en transports en commun avec de nombreuses lignes disponibles, ou encore en voiture avec des autoroutes (I-4, SR 408) à quelques pâtés de maison. Propriété de la ville d’Orlando, il a ouvert ses portes en 1936 en tant qu’Orlando Stadium avant de connaître une pléthore d’identité : Tangerine Bowl (1947-1975), Citrus Bowl (1976), Orlando Stadium (1977-1982), Florida Citrus Bowl (1983-2013), Orlando Citrus Bowl (2014-2016) et Camping World Stadium (depuis 2016). Le 1er Janvier 1947, Catawba  a battu Maryville 31 à 6 dans la toute première rencontre de football sur place.

Le Camping World Stadium a vu le jour en tant que modeste site de 8 900 places, en extension du complexe sportif déjà présent, et a été construit à l’Est du terrain de baseball Tinker Field contre 115 000$ de l’époque. Il faisait partie du programme New Deal du président Franklin Roosevelt, qui avait pour but de redynamiser l’économie américaine meurtrie depuis le krach de 1929. Projet de la Works Progress Administration (WPA), qui a fourni des emplois à 8,5 millions de personnes au chômage pendant la Grande Dépression, il était l’un des 116 000 bâtiments édifiés dans le cadre du programme. Depuis sa reconstruction de 2014, il compte 65 194 places réparties sur trois niveaux distincts et entourant une aire de jeu en gazon synthétique AstroTurf GameDay Grass 3D. L’offre VIP comprend 19 780 places dont 972 en loge et 18 808 en sièges haut de gamme. Selon les évènements, la capacité peut être poussée à 70 000 places en ajoutant des sièges temporaires.

Photo : Morton Electric Inc.

Les rénovations

Depuis les quelques milliers de places initialement proposées, l’édifice a connu beaucoup d’évolution pour rester encore debout à ce jour. La capacité a notamment été augmentée au cours des décennies suivantes. 2 000 puis 5 000 sièges supplémentaires ont été ajoutés en 1952 et 1968, avec la création d’un espace réservé à la presse cette année-là, portant la capacité à 17 000 places. D’énormes changements sont intervenus en 1976. Après deux ans de travaux et de réaménagement, la simple cuvette d’origine a laissé place à un édifice composé de deux niveaux pouvant accueillir 51 000 personnes. Seule la partie Nord était laissée ouverte avec une vue dégagée vers le lac Lorna Doone; cette zone pouvait contenir des gradins temporaires en fonction de l’événement organisé. Cependant, cette évolution s’est révélée être un fiasco et un échec architectural dont la partie supérieure était pointée du doigt. La visibilité vers le terrain était également en cause. Au cours du premier match entre les universités de Florida et Miami le 27 novembre 1976, la zone incriminée a présenté des signes inquiétants de fragilité aux yeux des spectateurs présents. Le pont vibrait, les clôtures et balustrades tremblaient chaque fois que la foule se levait pour applaudir. Même son de cloche un mois plus tard lors du Tangerine Bowl entre BYU et Oklahoma State. Trop pour certaines personnes qui ont juré ne plus retourner au stade dans ces conditions. Le déménagement en attente d’UCF en 1979 compliquait encore un peu plus une situation tendue, obligeant les autorités à se pencher sur le sujet. Des évaluations techniques et enquêtes juridiques ont révélé de nombreux faux pas dans la conception du pont supérieur et le respect du code du bâtiment. La ville a reçu un règlement de plus de 900 000$ de la part des ingénieurs, architectes et concepteurs du stade; une somme qui a rapidement été affectée à de nouvelles améliorations dans le démantèlement du tristement célèbre pont en acier en mai 1980.

En 1983, le Florida Department of Citrus a versé la somme de 250 000$ pour devenir sponsor  principal des lieux qui allaient subir un nouveau lifting quelques années plus tard. À compter de 1989, le stade – connu sous le nom de Florida Citrus Bowl – a été soumis à un projet d’agrandissement et de rénovation de 38 millions de dollars. Deux nouveaux niveaux supérieurs massifs ont vu le jour le long de chaque ligne de touche, ainsi que 30 suites privées afin d’accroitre les revenus du site. Chaque pont pouvait contenir 9 000 personnes, portant la capacité à 65 438 sièges disponibles. Ces niveaux supérieurs ont été conçus en béton préfabriqué qui s’imbriquaient parfaitement autour des tribunes existantes, plaçant les spectateurs aussi près que possible du terrain. Quatre tours d’accès ont également été érigées aux quatre coins, lui donnant l’apparence d’un colisée. De part sa hauteur, la tribune Ouest surplombait ainsi le terrain de baseball Tinker Field. Cette configuration a permis au stade de recevoir des rencontres de la Coupe du Monde de soccer en 1994 et des Jeux Olympiques deux ans plus tard. Au début des années 2000, les principales améliorations comprenaient le changement des sièges, l’ajout de deux escaliers mécaniques, d’un nouvel écran géant de 33 mètres ainsi qu’un système audio plus performant.

Photo : Turner Construction.

Les officiels d’Orlando ont commencé à explorer un nouveau projet de rénovation en 2004, lorsqu’ils n’ont pu obtenir l’organisation de la finale du championnat ACC, mais surtout face au refus de la NCAA d’octroyer au Citrus Bowl (Capital One Bowl à l’époque) le statut de Bowl qualificatif pour la finale nationale. La vétusté des installations et le manque cruel de suites de luxe étaient principalement en cause. Un an plus tard, l’université d’UCF et les responsables du gouvernement de la région d’Orlando ont exprimé leur mécontentement face à l’état des installations et au manque de revenus. UCF avait beau être le locataire principal, les recettes liées au football étaient minimes. Cette situation a obligé l’université à faire un choix : déménager ou engager des dépenses considérables pour la mise à niveau des installations à ses propres frais. La décision a été facile à prendre, et la première option choisie. En effet, le Camping World Stadium se trouvait à 16 kilomètres du campus principal et sa capacité était trop importante, ce qui lui donnait l’apparence d’être vide quand bien même les affluences variaient entre 30 et 40 000 personnes. Le président de l’université John Hitt a ainsi décidé de construire un nouveau stade sur le campus, livraison prévue pour le début de la saison 2007. Coup dur pour la ville d’Orlando mais qui a eu le mérite de faire accélérer les choses.

La reconstruction

De peur de plus perdre, le maire d’Orlando Buddy Dyera a annoncé le 29 septembre 2006 la conclusion d’un accord de 175 millions de dollars sur la rénovation du stade. Celui-ci fait partie du « Triple Crown for Downtown », un plan de 1,1 milliard de dollar visant à doter le Magic d’une nouvelle arène de 480 millions de dollar, un nouveau centre des arts de la scène d’une valeur de 375 millions, et les améliorations apportées au stade. Les premières ébauches laissaient entrevoir un bâtiment complètement fermé sur tous les niveaux et l’accord entre la ville et le conté d’Orange County a été validé par le conseil municipal le 6 aout 2007. Cependant, les délais de réalisations ont été repoussés de quelques années face à la crise financière du moment et seule la pelouse naturelle a été remplacée par une surface synthétique AstroTurf Gameday Grass 3D en 2010.

Photo : Wisconsin Badgers.

Les travaux ont finalement démarré juste après la manche de Monster Jam du 29 janvier 2014, la nouvelle estimation des coûts était de 207 millions de dollars. L’objectif était de maintenir la compétitivité de l’enceinte afin de continuer à accueillir les évènements existants, mais aussi postuler pour de nouveaux (rencontres ou bowls universitaire, matchs NFL, concerts…).

« La reconstruction du Florida Citrus Bowl revêt une importance capitale pour la région de la Floride centrale car elle nous permettra de rester compétitifs lors de nos matchs annuels, tout en attirant de nouveaux tels que rencontres universitaire sur terrain neutre, des matchs de pré-saison NFL ou plus encore. Chacun de ces évènements a un impact économique considérable sur notre région », Allen Johnson, directeur exécutif de Orlando Venues.

La transformation du stade s’est achevée en un peu moins d’un an, au cours de laquelle près de 90% de la structure a été démolie et reconstruit, y compris certaines parties originales de 1936. Les sièges du niveau supérieur ont été conservés, mais l’intégralité de la cuvette inférieure a été rasée. Cette seule étape a duré 25 jours. Le groupe Hunt Construction a eu en charge le projet, Turner Construction a géré la construction et HNTB s’est occupé des plans. Au total, 3 687 ouvriers ont été mobilisés, cumulant 860 472 heures de travail.

Parmi les points forts de la reconstruction, un nouveau look extérieur et des points d’entrée, deux larges halls principaux qui font entièrement le tour du bâtiment, 41 000 nouveaux sièges plus larges dans la nouvelle cuvette inférieure, une esplanade de 1 900m2 (Party Deck) dans la zone Nord, plusieurs écrans vidéos géants, de nouvelles installations pour les équipes (vestiaires, salles d’entrainement). Le nombre de places assises a été réduit à 60 219 en raison de la nouvelle répartition, mais des gradins temporaires peuvent encore être ajoutés afin d’augmenter la capacité à 65 194. L’infrastructure a été divisée en quatre parties (Nord-Est, Sud-Est, Sud-Ouest, Nord-Ouest) qui ont chacune un thème décoratif différent, en lien avec la Floride (l’eau, les citronniers, les palmiers, les fleurs).

Le nouveau stade a été inauguré le 19 novembre 2014, trois jours avant la Florida Classic, première rencontre officielle. Ce jour-là, Bethune-Cookman a défait Florida A&M 18-17 après prolongations. Le 14 décembre suivant, des portes ouvertes ont été organisées pour présenter l’enceinte à la communauté. Les finitions ont duré quelques mois encore jusqu’en avril 2015, mais n’ont pas perturbé le bon déroulement des autres évènements programmés. Le 27 avril 2016, Florida Citrus Sports a annoncé la vente des droits du stade -sans divulguer les termes du contrat- à la compagnie Camping World, spécialiste des véhicules de loisirs basé dans le Kentucky. Dans le cadre d’un parrainage pluriannuel qui court jusqu’en 2024, le site est rebaptisé Camping World Stadium. Le Russell Athletic Bowl prend également le nom de ce sponsor, qui s’offre également un match sur terrain neutre, le Camping World Kickoff. Cerise sur le gâteau, le Pro Bowl est désormais organisé chaque année à Orlando depuis 2017.

Encore des améliorations

Malgré les récentes rénovations, le stade fait l’objet de nouvelles améliorations qui n’ont pu être faites en 2014. Les conditions financières de l’époque ont eu pour effet de retirer certaines commodités du projet final. D’un montant de 60 millions de dollars, les mises à niveaux proposées seront intégrées à l’installation d’ici 2020, financées par une taxe de séjour sur les nuits d’hôtels d’établissements installés sur le comté.

« Finissons le travail. Aujourd’hui, nous avons la possibilité de revenir en arrière et d’ajouter ce que nous aurions aimé faire la première fois », Steve Hogan, directeur exécutif de Florida Citrus Sports.

Ces améliorations ont pour but de rendre le stade plus confortable pour les spectateurs, mais surtout d’accroitre les revenus en élargissant la gamme des sièges de qualité supérieure et le nombre de concessions. Les mises à jour les plus visibles consistent à couvrir les différents clubs privés et fixer définitivement le nombre de siège dans la tribune Nord pour ne plus avoir recours aux gradins temporaires.

Photo : Twitter Kent Spencer.

Évènements organisés

. NFL : Pro Bowl depuis 2017. 7 matchs de pré-saison au cours de son histoire.
. Autres ligues : domicile des Orlando Broncos en 1962 et 1963 (Southern Football League), Orlando Panthers entre 1966 et 1970 (Continental Football League), Florida Blazers en 1974 (World Football League), Orlando Americans en 1981 (American Football Association), Orlando Renegades en 1985 (United State Football League), Orlando Thunder en 1991 et 1992 (World League of American Football), Orlando Rage en 2001 (XFL), Florida Tuskers en 2009 et 2010 (United Football League).
. NCAA : Citrus Bowl depuis 1947. Camping World Bowl depuis 2001. Cure Bowl de 2015 à 2018. Finale de la conférence USA en 2005 (Tulsa-UCF) et ACC en 2016 (Clemson-Virginia Tech). East-West Shrine en 2010 et 2011. Domicile de UCF de 1979 à 2006. Florida Classic entre Florida A&M et Bethune-Cookman depuis 1997. Camping World Kickoff. Quelques rencontres de saison régulière.
. Lycée : Finale du championnat d’état de la Florida High School Athletic Association. Domicile de Jones High School jusqu’en 2011. Rollins College de Winter Park a utilisé le stade comme domicile avant et après la Seconde Guerre Mondiale.
. Soccer : plusieurs rencontres de la Coupe du Monde 1994, du tournoi Olympique de 1996 (hommes et femmes) et de la Copa America Centenario en 2016. All-Star Game MLS en 1998. Matchs amicaux internationaux féminins. Domicile des Orlando Sundogs en 1997, Orlando Pride en 2016 (féminines), Orlando City SC de 2013 à 2016 (USL puis MLS).
. Catch : WrestleMania XXIV le 30 mars 2008 (74 635 spectateurs) et XXXIII le 2 avril 2017 (75 245 spectateurs).
. Auto-moto : une manche de Monster Jam et AMA Supercross chaque année.
. Divers : Discours du révérend Billy Graham en 1983. Championnat de Drum Corps International en 1996, 1997, 1998 et 2003. La course Corporate 5K Orlando. Plusieurs concerts.

Comment s’y rendre ?

. En voiture : de l’Interstate I-4 : en direction de l’Est, sortir à Orange Blossom Trail, poursuivre en direction du Nord jusqu’au stade. En direction de l’Ouest, sortir à Colonial Drive/SR 50 et se diriger vers l’Ouest jusqu’à Orange Blossom Trail. Poursuivre en direction du Sud en suivant les panneaux jusqu’au stade.
. De la SR 408 : en direction de l’Est, sortir à Tampa Avenue et suivre les panneaux. En direction de l’Ouest, sortir à Rosalind Avenue et poursuivre vers l’Ouest sur South Street jusqu’au stade.
. Depuis l’aéroport international d’Orlando : prendre la SR 436 North et poursuivre sur la SR 408 West. Sortir à Rosalind Avenue, continuer vers l’Ouest sur South Street jusqu’au stade.
. En transports en commun : les lignes de bus 20, 21 et 54 s’arrêtent près du Camping World Stadium.
. À pied ou en vélo : possible car à proximité du centre-ville d’Orlando.

Fun facts

Le stade a été utilisé comme lieu de tournage pour le film « Waterboy » avec Adalm Sandler en 1998. Des plans de la façade ont été utilisés dans la série Coach.
Lors du Citrus Bowl annuel, des défilés sont organisés partout en ville et aux abords du stade avec les différents protagonistes de l’évènement.
Au niveau culinaire, les offres sont nombreuses et variées, avec des prix relativement corrects pour la région et le type de manifestations organisées.

Sources : Camping World Stadium, Info-Stades, Stadium DB, Stadiums of Pro Football, Stadium Journey, Football Stadium Digest, Football Ballparks, Pro Football Reference, Thrillist, Sports Pro Media, Go Banking Rates.
Visuels : Ben.
Logo : Romain Therasse.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
11 Sep à 2:20KC1.18pariez4HOU
13 Sep à 19:00ATL1.9pariez1.75SEA
13 Sep à 19:00BAL1.23pariez3.6CLE
13 Sep à 19:00BUF1.32pariez3NYJ

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une