Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Indianapolis Colts Pittsburgh Steelers Résumés

Steelers – Colts (26-24) : Adam Vinatieri et Indianapolis ratent le coche

Les Colts ont perdu plus qu’une rencontre avec la sortie sur blessure de Jacoby Brissett en première mi-temps.

Pittsburgh Steelers (4-4) – Indianapolis Colts (5-3) : 26-24

Pittsburgh a gagné, mais Pittsburgh a eu chaud. Les hommes de Mike Tomlin peuvent remercier Adam Vinatieri, auteur d’un incroyable loupé à 1 minute 17 du terme de la rencontre. Ils auraient pu payer cher leur inefficacité en zone rouge (1 touchdown en 4 tentatives), mais ont su rester au contact grâce à une défense agressive, qui a su produire les jeux décisifs au bon moment. Une troisième victoire consécutive qui fait du bien au moral et vient récompenser tous leurs efforts. Un match marqué par de nombreuses pertes de balle (5 au total), pénalités (12) et un manque d’efficacité sur troisième tentative (9/25 en cumulée).

Indianapolis peut s’en vouloir. Plus réaliste et appliqué en première mi-temps, avec deux touchdowns et un field goal en quatre possessions, les Colts ont lâché après la pause, victime d’erreurs et pertes de balle. Ils ont aussi perdu leur quarterback titulaire Jacoby Brissett (4/5, 59 yards) tôt dans le match, touché à la cheville et au genou suite à un choc avec Quenton Nelson. Derrière Brian Hoyer (17/26, 168 yards, 3 touchdowns, 1 interception) a fait le travail, mais Adam Viantieri n’était encore pas un grand soir (1 extra-point et un field goal loupé). Le dernier loupé du kicker offre nouveau succès à Pittsburgh sur ses terres face à Indianapolis, le 15 ème en 17 rencontres dans l’histoire de ces confrontations. De gros regrets, alors qu’ils avaient mis les ingrédients pour réussir.

Indianapolis tout en maitrise

Une entame qui démarre sur un bon niveau de football, avec deux équipes désireuses de jouer. Le terrain est gagné de part et d’autre, la zone rouge atteinte rapidement. Mais la finition n’est pas au rendez-vous. Les deux kickers sont de sortie, et se répondent coup sur coup pour laisser les deux équipes à égalité à l’issue des 15 premières minutes (3-3). À noter au cours de la série inaugurale, l’interception de Kenny Moore côté Colts. Le cornerback récupère le cuir qui a glissé entre les mains de Juju Smith-Schuster et remonte le terrain jusqu’au 35 yards adverses.

Le deuxième acte est marqué du sceau d’Indianapolis, qui est passé par toute les émotions. La peur tout d’abord, lorsque Quenton Nelson écrase la cheville et le genou de Jacoby Brissett. Le quarterback est alors escorté sur le bord de touche par les médecins, remplacé par Brian Hoyer. La joie ensuite. Le vétéran trouve Jack Doyle (3 réceptions, 22 yards, 1 touchdown) sur sa première passe tentée pour le touchdown. L’inquiétude par la suite. Ce même Hoyer voit sa série suivante stoppée par Minkah Fitzpatrick qui remonte 96 yards pour l’égalisation. Indianapolis était au milieu d’un temps fort. Ils ont stoppé une quatrième et deux yards à parcourir sur leurs propres 35 yards, avant de parcourir tout le terrain et perdre la balle. La délivrance enfin. Un drive décisif de 75 yards dans les deux dernières minutes, qui se conclue victorieusement dans les mains de Zach Pascal (5 réceptions, 76 yards, 1 touchdown) pour le second touchdown dans les airs des visiteurs. Chris Boswell inscrit un nouveau field goal à la sirène, et les deux formations regagnent les vestiaires avec un avantage de 3 points pour les Colts (13-16). Trois points et non quatre, Adam Vinatieri ratant son extra-point lors de sa seconde tentative. Avantage logique, les Colts ayant scoré sur 3 de leurs 4 séries en première mi-temps. Mais tout reste à faire, tant les deux équipes sont proches au niveau des statistiques et de la possession.

Festival de pertes de balle et d’erreurs

La magie met du temps à opérer au retour de la pause. Sacké à deux reprises, Hoyer perd le contrôle du ballon, qui termine sa course dans les mains des Steelers et Bud Dupree. Une perte de balle qui a regonflé les hommes d’acier, bien décidés à enfin concrétiser un temps fort pour prendre l’avantage. 11 actions, 54 yards et 5 minutes plus tard, leurs efforts et ceux de Mason Rudolph (26/35, 191 yards, 1 touchdown, 1 interception) sont récompensés. Le quarterback trouve Vance McDonald (5 réceptions, 30 yards, 1 touchdown) pour un touchdown de 7 yards. Touchdown qui permet aux locaux de prendre l’avantage pour la première fois de la rencontre (20-16).

La défense surfe sur la même dynamique et stoppe Indianapolis, contraint de dégager. Un coup de pied qui accule Rudolph contre sa zone d’en-but. Sacké par Justin Houston, l’ancien d’Oklahoma State perd la possession du ballon. Le tackle offensif Alejandro Villanueva se jette dessus et concède un safety. Un coup dur, mais les hommes de Mike Tomlin n’ont pas le temps de gamberger. Sur le punt consécutif à cette action, Chester Rodgers perd à son tour le cuir sur le plaquage, et Pittsburgh récupère la possession à 17 yards de la terre promise. Une position idéale dont ils n’arrivent pas à tirer profit, se contentant d’un field goal pour prendre 5 points d’avance à l’entame du dernier quart-temps (18-23).

Un dernier acte qui permet aux visiteurs de reprendre la tête. D’un tout petit point. Jaylen Samuels commet un nouveau fumble sur ses 30 yards, et Indianapolis en profite. Rodgers (3 réceptions, 22 yards) se rachète en captant la passe de Hoyer en fond de end-zone. La tentative à deux points n’a rien donné et ce faible écart nous offre une fin de match à rebondissements. Chris Boswell redonne l’avantage aux Steelers sur un nouveau field goal (26-24). Les punters s’échangent les amabilités, avec un peu plus de deux minutes à jouer pour décider du sort de la rencontre. Dans un premier temps, Indianapolis a son destin entre les mains de Brian Hoyer. Le vétéran fait avancer son équipe et bénéficie de la réception décisive de Zach Pascal du bout des doigts pour être à distance de tir raisonnable. Les visiteurs égrènent les dernières secondes en martelant au sol, Adam Vinatieri rentre sur le terrain pour exécuter la sentence. Comme il l’a fait des dizaines et dizaines de fois. Mais, à l’image de sa saison, le quadragénaire se troue complètement et envoie le ballon largement sur la gauche des poteaux. Un nouvel échec qui offre une victoire précieuse à Pittsburgh dans la course à une éventuelle place en playoffs.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR

Warning: Use of undefined constant ENV - assumed 'ENV' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/tda/public_html/wp-content/themes/the-league-tda/partials/version-notifier.php on line 1