Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Avant match

[Preview] Semaine 10 : la conquête de l’Ouest

Lundi soir, la NFC Ouest devrait nous livrer l’un des plus beaux matchs de l’année. En attendant, il risque de se passer pas mal de choses ce week-end.

Après un joli duel californien ce jeudi, place au reste de la NFL. On reste d’ailleurs dans l’état le plus à l’ouest des États-Unis, pour un duel qui s’annonce explosif entre deux prétendants dans la NFC : San Francisco et Seattle. On s’intéresse aussi à l’affrontement entre Ezekiel Elliott et Dalvin Cook pour ce Sunday Night Football entre Dallas et Minnesota, ainsi qu’à Frank Reich.

Pour savoir où et quoi regarder, on vous fait un petit tour d’horizon. La conquête de l’ouest, des running backs en feu, le double défenseur de l’année de retour à la maison, les traditionnels duels de division : voici le programme de la semaine 10.

Le match à ne pas manquer :

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 01h15
San Francisco 49ers (8-0) – Seattle Seahawks (7-2)

Aujourd’hui, on commence par la fin. Le match à ne pas manquer sera le dernier de la semaine 10, le Monday Night Football. Un duel entre deux équipes de la NFC Ouest qui déborde d’enjeux. D’abord, cette rencontre nous ramène à un passé, pas si lointain, où ces deux équipes se livraient une bataille féroce au début des années 2010. On se rappelle de Richard Sherman, Michael Crabtree, Jim Harbaugh et surtout de cette finale de conférence en janvier 2014. Sauf que depuis 2014, les deux équipes ne se sont plus affrontées en ayant toutes les deux un bilan positif. Ce sera le cas lundi soir. Les 49ers n’ont toujours pas perdu cette saison, mais Seattle n’a pas abandonné l’idée de remporter la division. Pour l’instant, les Seahawks sont à deux matchs derrière. Ça tombe bien, il leur reste deux rencontres face à San Francisco. La première en Californie dans quelques jours et la seconde lors de la semaine 17 au CenturyLink Field. Pour que ce dernier affrontement ait encore de l’enjeu, il faudra remporter ce « match aller ».

Pete Carroll et Russell Wilson devront d’abord trouver le moyen de contrecarrer cette défense. Si les 49ers en sont là cette saison, c’est avant tout grâce à leur escouade défensive. Elle n’encaisse que 241 yards par rencontre (1er) et 12,8 points par match (2e). Autant dire que l’attaque de Seattle aura du travail. La défense aussi. Pendant longtemps, il était quasiment impossible de lancer face aux Seahawks. Maintenant, tout le monde le fait et avec succès. Il y a deux semaines, Matt Schaub a enregistré 278 yards aériens, et la semaine dernière Jameis Winston s’est fait plaisir avec 335 au compteur. Pas étonnant que la défense des Seahawks soit 28e de la ligue dans ce domaine. Kyle Shanahan pourrait donc s’appuyer un peu moins sur son jeu au sol et faire davantage confiance à son lanceur. Lui qui sort probablement de son meilleur match de la saison face aux Cardinals.

Le duel : Ezekiel Elliott vs. Dalvin Cook

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Dallas Cowboys (5-3) – Minnesota Vikings (6-3)

Si l’affiche précédente est à ne pas manquer, ce match entre Vikings et Cowboys vaudra lui aussi le coup d’œil. Comme souvent quand il s’agit d’un Sunday Night Football. Dans cet affrontement entre deux places fortes de la NFC, un duel retiendra particulièrement notre attention : celui des running backs. D’un côté, il y a Ezekiel Elliott. Celui qui est devenu le coureur le mieux payé de la ligue il y a quelques semaines est toujours aussi performant (158 courses, 741 yards, 6 TDs pour 4,7 yards/course). Il cherchera d’ailleurs son 4e match à plus de 100 yards au sol. De l’autre côté, il y aura le running back le plus prolifique au sol cette saison. Dalvin Cook livre en effet le meilleur exercice de sa jeune carrière (177 courses, 894 yards, 9 TDs pour 5,1 yards/course). Il devrait d’ailleurs devenir le premier coureur à passer la barre des 1 000 yards dans le Minnesota depuis Adrian Peterson en 2015.

Les deux hommes sont nés la même année (1995) et sont certainement là encore pour quelques saisons. En attendant, ils s’affrontent pour la première fois et on est curieux de voir qui prendra le dessus à distance. Face à eux, ils auront deux défenses qui n’ont pas l’habitude de laisser beaucoup de place aux running backs adverses. Dallas n’autorise que 97,3 unités/match (10e de la ligue), pendant que les Vikings font encore mieux avec seulement 95,8 yards/rencontre (8e). Le cadenas sera donc difficile à ouvrir pour Cook et Elliott, mais celui qui y parviendra mettra certainement son équipe en très bonne position pour remporter cette rencontre cruciale.

La stat : 3-14

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New York Jets (1-7) – New York Giants (2-7)

L’idée n’est pas ici de parler du nombre PI. Avec ces deux équipes, ce serait plutôt le nombre pire. C’est en fait le record combiné de ces deux franchises new-yorkaises depuis le début de la saison. C’est le pire total en 14 affrontements entre ces deux formations. L’une comme l’autre vivent une saison très compliquée. Les deux entraîneurs, Adam Gase et Pat Shurmur, commencent à être sur la sellette, et même si la rivalité n’est pas exacerbée entre ces franchises de la même ville, une défaite dimanche ferait tache. Aucune des deux n’a encore quelque chose à jouer cette saison, mais les supporters et dirigeants doivent voir du progrès avant la fin de l’année. À commencer par les deux jeunes quarterbacks. Sam Darnold et Daniel Jones ne sont pas dans les meilleures conditions pour performer, mais ils doivent prouver que leur haute sélection dans la draft (respectivement 3e en 2018 et 6e en 2019) est justifiée. Pour l’instant, les deux ont des flashs, mais aucune constance. Cette rencontre face à une formation en difficulté peut être un bon tremplin, ou à l’inverse, alimenter la spirale négative.

Le joueur : Aaron Donald

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Pittsburgh Steelers (4-4) – Los Angeles Rams (5-3)

L’enfant de Pittsburgh va rejouer à la maison pour la première fois de sa carrière professionnelle. Aaron Donald est en effet né à Pittsburgh en 1991, il y a même fait ses années universitaires à l’University of Pittsburgh. Mais depuis qu’il a été drafté en 2014, il n’y est plus revenu pour jouer. Il a bien affronté les Steelers en 2015, mais c’était à SaintLouis. Pour son retour, il aimerait avoir un impact sur le match. Ce qu’il sait très bien faire d’habitude. Après un début de saison un peu discret, le défenseur est sur une série de trois matchs avec un sack minimum. Il espère la poursuivre. Cela ne sera pas facile, car en face, il aura peut-être la meilleure ligne offensive de la NFL. Les Steelers n’ont autorisé que 8 sacks depuis le début de la saison, le total le plus bas de la ligue. Il faut bien ça pour protéger un Mason Rudolph qui, s’il gère bien le rythme pendant le match, n’est pas Ben Roethlisberger. Les lanceurs seront d’ailleurs en danger dans cette partie, car en face, TJ Watt et Bud Dupree cumulent déjà 13,5 plaquages sur le quarterback. Face aux finalistes, les locaux miseront de nouveau sur leur défense pour enchaîner un quatrième succès consécutif. On notera aussi le duel entre Juju SmithSchuster et Jalen Ramsey qui devrait faire des étincelles.

L’entraîneur : Frank Reich

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Indianapolis Colts (5-3) – Miami Dolphins (1-7)

Aller en playoffs avec son 3e quarterback. C’est peut-être ce que va réussir à faire Frank Reich à Indianapolis. À l’annonce de la retraite d’Andrew Luck, on ne donnait pas cher de la peau des Colts. Pourtant, avec Jacoby Brissett d’abord, cette franchise est toujours en course pour la post-saison. L’équipe n’est qu’à un match derrière Houston dans l’AFC Sud. Sauf que Brissett s’est blessé la semaine dernière et pourrait manquer un ou plusieurs matchs. Frank Reich doit donc composer avec son lanceur numéro 3 : Brian Hoyer. Mais même avec ça, Indianapolis est passé à un field goal manqué de la victoire la semaine dernière. Gagner des matchs commence à être difficile pour les Colts, mais pour l’instant ils sont toujours en position de le faire. Et ce, en grande partie grâce à leur entraîneur, qui ne devrait pas être loin du titre de coach de l’année à la fin de la saison, si cela continue comme ça. Dimanche, les locaux affronteront une équipe de Miami qui reste sur trois bonnes semaines. Surtout, les Dolphins arrivent forts de leur première victoire de la saison. Un succès qui fait du bien au moral et qui pourrait lancer une dynamique positive. L’autre entraîneur, Brian Flores, l’espère. Quoi qu’il arrive, cet ancien de New England connaîtra bien le quarterback adverse puisqu’il a côtoyé Jacoby Brissett et Brian Hoyer dans le Massachusetts.

Les autres duels de division

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cincinnati Bengals (0-8) – Baltimore Ravens (6-2)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Chicago Bears (3-5) – Detroit Lions (3-4-1)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New Orleans Saints (7-1) – Atlanta Falcons (1-7)

Après leur démonstration face aux champions en titre, les Ravens affrontent cette fois un adversaire nettement moins dangereux. Pour rester en tête de l’AFC Nord, Baltimore devra faire le travail face aux Bengals qui sortent d’une semaine de repos. Lors de leur premier affrontement, les hommes de John Harbaugh avaient enregistré 269 yards au sol et devraient en faire de même face à une équipe qui n’a toujours pas de solutions pour gagner un match. Toujours au nord, mais en NFC cette fois, les Lions se déplacent dans l’Illinois pour rencontrer une équipe de Chicago en grandes difficultés. Si on combinait ces deux franchises, on aurait peut-être une équipe titrée à la fin de l’année.

En effet, l’attaque des Lions marche à plein régime pendant que la défense des Bears, malgré une petite baisse de niveau par rapport à l’an dernier, fait toujours partie des meilleures de la ligue. Le problème pour ces deux franchises, c’est l’autre côté du ballon. La défense des Lions est beaucoup trop perméable et l’attaque des Bears n’avance pas. Les hommes de Matt Nagy restent sur quatre défaites consécutives et doivent absolument renverser la vapeur à domicile s’ils veulent maintenir en vie le maigre espoir d’aller en playoffs qu’il leur reste. Enfin, l’une des plus grosses équipes de la NFL affronte l’une des plus mauvaises dans ce match entre New Orleans et Atlanta. Les Saints devraient enregistrer le retour d’Alvin Kamara et continuer leur série de 6 victoires consécutives.

Le reste

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cleveland Browns (2-6) – Buffalo Bills (6-2)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Tennessee Titans (4-5) – Kansas City Chiefs (6-3)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Tampa Bay Buccaneers (2-6) – Arizona Cardinals (3-5-1)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Green Bay Packers (7-2) – Carolina Panthers (5-3)

Dans le reste des matchs du week-end, la plupart se joueront à 19h. Bills et Cardinals espèrent remettre encore un peu plus la tête sous l’eau à leurs adversaires du jour. En effet, Browns et Buccaneers ne sont pas au mieux avec 4 défaites consécutives. Les deux formations n’ont plus gagné depuis le 29 septembre. Une éternité. Pour les Titans, c’est un peu mieux, mais Tennessee reste tout de même sur une vilaine défaite contre les Panthers la semaine dernière. Surtout, les hommes Mike Vrabel pourraient être les victimes du retour de Patrick Mahomes à la tête de l’attaque des Chiefs. À Kansas City on n’a pas encore pris la décision, mais on veut en tout cas rester en tête de l’AFC Ouest.

Enfin, l’un des matchs les plus indécis de la semaine se jouera à 22h25, avec le déplacement de Carolina à Green Bay. Indécis, car ces deux équipes ont énormément de qualités des deux côtés du ballon. Indécis surtout, parce que les Panthers et les Packers sont très inconstants cette saison. Les deux franchises sont capables de sortir de grands matchs, maitrisés de bout en bout, chacun dans leur style, mais aussi de passer complètement à travers (cf. : le déplacement à San Francisco des Panthers et le match à Los Angeles des Packers). Du coup, on ne sait pas trop à quoi s’attendre, même si on a envie de voir Aaron Rodgers face à cette défense de Carolina. En attendant, Cam Newton a été placé sur la liste des blessés et on est sûr que Kyle Allen finira la saison. L’élément essentiel de l’attaque restera donc Christian McCaffrey. Le running black pourrait d’ailleurs de nouveau livrer une grosse performance face à cette escouade défensif du Wisconsin qui a beaucoup de mal au sol (127,7 yards autorisés par rencontre, 24e de la ligue).

Les affiches

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cincinnati Bengals (0-8) – Baltimore Ravens (6-2)
Cleveland Browns (2-6) – Buffalo Bills (6-2)
Chicago Bears (3-5) – Detroit Lions (3-4-1)
New York Jets (1-7) – New York Giants (2-7)
Tennessee Titans (4-5) – Kansas City Chiefs (6-3)
Tampa Bay Buccaneers (2-6) – Arizona Cardinals (3-5-1)
New Orleans Saints (7-1) – Atlanta Falcons (1-7)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Indianapolis Colts (5-3) – Miami Dolphins (1-7)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Pittsburgh Steelers (4-4) – Los Angeles Rams (5-3)
Green Bay Packers (7-2) – Carolina Panthers (5-3)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20
Dallas Cowboys (5-3) – Minnesota Vikings (6-3)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 01h15
San Francisco 49ers (8-0) – Seattle Seahawks (7-2)

Au repos
Denver Broncos (3-6), Houston Texans (6-3), Jacksonville Jaguars (4-5), New England Patriots (8-1), Philadelphia Eagles (5-4), Washington Redskins (1-8).

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
22 Nov à 3:20 HOU 1.42 pariez 2.4 IND
24 Nov à 20:00 ATL 1.38 pariez 2.5 TB
24 Nov à 20:00 BUF 1.38 pariez 2.5 DEN
24 Nov à 20:00 CHI 1.27 pariez 3 NYG

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR