Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

[Semaine 10] Tous les scores et résumés : Ryan Tannehill s’offre les Chiefs

Tout ce qu’il faut retenir des matchs NFL du dimanche 10 octobre 2019.

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20

Dallas Cowboys (5-4) – Minnesota Vikings (7-3) : 24-28

Coup d’envoi dimanche à 22 heures

Pittsburgh Steelers (5-4) – Los Angeles Rams (5-4) : 17-12

Coup d’envoi dimanche à 19h00

Cincinnati Bengals (0-9) – Baltimore Ravens (7-2) : 13-49

Cleveland Browns (3-6) – Buffalo Bills (6-3) : 19-16

Chicago Bears (4-5) – Detroit Lions (3-5-1) : 20-13

New York Jets (2-7) – New York Giants (2-8) : 27-34

New Orleans Saints (7-2) – Atlanta Falcons (2-7) : 9-26

Coup d’envoi à 19 heures

Tennessee Titans (5-5) – Kansas City Chiefs (6-4) : 32-27

Patrick Mahomes (36/50, 446 yards, 3 TDs) et son attaque n’ont pas le droit à la moindre faiblesse. Car leur défense s’est encore montrée trop faible. Les Titans ont récupéré le ballon à 1mn21 de la fin avec 61 yards à parcourir suite à un field goal raté des Chiefs. Ryan Tannehill (13/19, 181 yards, 2 TDs) n’a alors eu besoin que de quatre actions pour envoyer Adam Humphries (1 rec, 23 yards, 1 TD) dans la end zone pour le touchdown de la victoire. Exemplaire dans l’attitude, le quarterback de Tennessee a ensuite enfoncé le ballon lui-même dans la end zone pour la conversion à deux points.

Les Chiefs remontent alors 28 yards en 20 secondes, mais le coup de pied d’Harrison Butker pour l’égalisation, à 52 yards, est contré.

Les Titans ont eu le mérite de ne jamais lâcher. Rapidement menés 10-0, ils repassent devant grâce à un touchdown de Kalif Raymond, puis un autre du défenseur Rashaan Evans suite à un fumble arraché. Lorsque Kansas City reprend le large (13-19) grâce à Tyreek Hill (11 rec, 157 yards, 1 TD), Derrick Henry (23 courses, 188 yards, 2 TDs) répond immédiatement avec un touchdown de 68 yards (20-19). Les Chiefs remettent dix points (20-29), mais Henry, encore lui, réduit l’écart (27-29). Après un nouveau field goal (27-32) et un stop défensif, les rouges semblent avoir match gagné avec 1mn48 à jouer.

Mais une dernière fois, Tennessee s’accroche, avec un stop rapide et le touchdown de la gagne.

Tampa Bay Buccaneers (3-6) – Arizona Cardinals (3-6-1) : 30-27

Match fou et plein d’attaque, avec 874 yards cumulés pour les deux équipes. Les Buccaneers ont encore perdu trois ballons, mais cette fois, ils s’en sortent, notamment parce que leur défense a aussi su en voler deux.

Kyler Murray (27/44, 324 yards, 3 TDs, 1 int) et Arizona semblaient avoir l’occasion de tuer le match lorsqu’ils ont récupéré le ballon avec l’avantage 27-23 sur leurs 44 yards après un fumble de Ronald Jones (11 courses, 29 yards, 1 TD). Il reste alors 6mn38 à jouer. L’attaque enlève quasiment trois minutes du chrono, mais Murray est intercepté. Cette fois, Jameis Winston (30/48, 358 yards, 1 TD, 2 int) ne tremble pas. Son escouade remonte 92 yards en un peu moins de deux minutes. Peyton Barber (11 courses, 43 yards, 1 TD) termine la séquence avec une course pour le touchdown qui redonne l’avantage à Tampa (30-27).

Et la défense suit ! Il reste 1mn43, mais Murray est bien neutralisé. Sa dernière passe désespérée ne trouve pas la cible. Le receveur était, de toute façon, trop loin de la end zone.

Les Buccaneers ont encore commis des erreurs et autorisé des points, mais ils ont assuré l’essentiel : limiter Arizona à 1/10 sur les troisièmes tentatives, mais aussi courir 118 yards et garder le ballon 36 minutes. Il a fallu un fake punt magnifique aux Cardinals pour se maintenir en vie et repasser devant au milieu du quatrième quart. Mais le jeu au sol était trop absent. Dur pour Christian Kirk (6 rec, 138 yards, 3 TDs), auteur d’un match énorme.

Coup d’envoi dimanche à 22h05

Indianapolis Colts (5-4) – Miami Dolphins (2-7) : 12-16

Et de deux de suite ! Alors qu’ils étaient au fin fond de la ligue et annoncé comme des « tankers », les Dolphins sont allés arracher une 2e victoire de suite notamment grâce à une défense opportuniste (3 interceptions) qui a bloqué les Colts sur une 4&10 dans ses 15 yards pour l’emporter.

Le début de match est placé sous le signe de la maladresse avec un fumble des Dolphins pour commencer et une interception lancée par Brian Hoyer (18/39, 204 yards, 1TD, 3INT). Ce turnover permet d’ailleurs aux Dolphins de s’avancer et de mettre les premiers points du match avec un field goal (0-3). Miami rate même l’opportunité de creuser l’écart avec une 4&goal ratée sur les 4 yards des Colts sur sa série suivante.

La fin de mi-temps est marquée par le niveau très moyen d’Hoyer à la fois incapable d’aller chercher une 4&2 toute faite et auteur d’une nouvelle vilaine interception lancée. Le turnover forcé par Bobby McCain permet aux siens de repartir sur les 12 yards adverses. Quelques actions après, Ryan Fitzpatrick (21/33, 169 yards, 1TD au sol, 1INT) fait parler sa magie, et surtout sa folie, en allant chercher un touchdown (0-10) à la course.

Au retour des vestiaires, les Colts renversent complètement la tendance. D’abord en parvenant enfin à marquer leurs premiers points avec deux field goals (6-10) d’Adam Vinatieri. Puis en forçant Fitzpatrick à la faute avec une interception de Darius Leonard dans le camp des Dolphins. Un turnover qui permet aux locaux de repartir des 20 yards de Miami et d’enchaîner avec un touchdown à la réception de Jack Doyle. On est au début du dernier quart, et les Colts mènent pour la 1ere fois du match (12-10, extra-point raté).

Mais ces Dolphins ont du coeur et le prouvent une nouvelle fois dans le dernier quart avec un field goal pour reprendre les commandes au score (12-13). Mieux la défense intercepte une nouvelle fois Hoyer dans son propre camp et permet à son attaque d’ajouter un nouveau field goal quelques jeux après (12-16) à cinq minutes de la fin. La défense confirmer en bloquant la tentative du quarterback des Colts sur une 4&10 à 50 secondes de la fin.

Pour les Colts c’est la 2e défaite de suite avec Brian Hoyer au poste de quarterback… Si l’équipe ne veut pas voir tout gâcher dans sa tentative d’aller en playoffs, il faudrait que Jacoby Brissett et TY Hilton reviennent vite.

Green Bay Packers (8-2) – Carolina Panthers (5-4) : 24-16

Fin de match à suspense du côté de Green Bay et sous une neige battante !

Les Packers pensent l’emporter sur une 4&1 stoppée par leur défense à 10 secondes de la fin et dans leurs 10 yards. Mais les arbitres sifflent une faute défensive et Carolina a deux actions supplémentaires pour tenter de revenir à égalité. En toute logique, les Panthers remettent leur destin entre les mains de Christian McCafrrey (20 courses, 108 yards, 1TD, 1 fumble + 6rec, 33 yards) pour une course. Mais le coureur butte sur un défenseur adverse à quelques centimètres de l’enbut. Les Packers l’emportent donc 24 à 16 dans un match qu’ils ont globalement dominé.

Ce sont les Panthers qui avaient frappé en premier avec une passe de Kyle Allen (28/43, 307 yards, 1TD, 1INT) pour Curtis Samuel pour le touchdown du 0-7. Mais les locaux répondent sur le drive suivant avec un Aaron Rodgers (117/29, 233 yards) qui fait avancer les siens et un Aaron Jones (13 courses, 93 yards, 3TD) à la finition (7-7).

Si les Panthers ajoutent un field goal (7-10), Green Bay prend les commandes en forçant Kyle Allen a une perte de balle et en enchaînant avec un nouveau touchdown de Jones (14-10). Green Bay pourra tout de même regretter sa fin de première mi-temps avec un drive « clinique » où l’équipe remonte 92 yards en cinq minutes mais qui fini sur une tentative de course peu inspirée, et un joli plaquage de Gerald McCoy, en goal line à 2 secondes de la mi-temps. Echec et donc les locaux rejoignent les vestiaires sur le score de 14 à 10.

En revanche les Packers ne se ratent pas sur leur série de début de 2e mi-temps. Porté par le trio Rodgers-Adams (7rec, 118 yards)-Jones, Green Bay avance de nouveau en attaque et ajoute un touchdown par l’intermédiaire de Jones (21-10). Les Panthers sont KO debout et prennent un nouveau coup sur la tête sur la série qui suit quand le quarterback voit une de ses passes déviée et interceptée dans l’endzone des Packers. Un turnover payé « cash » puisque Green Bay ajoute un field goal pour mener 24 à 10.

Il faut attendre le dernier quart pour voir les Panthers enfin répondre offensivement. Après une série de 10 actions, c’est comme souvent Christian McCaffrey qui est à la conclusion avec le touchdown (24-16, suite à une conversion à 2 point non réussie). Après plusieurs punts, les Panthers récupèrent le cuir et ont une dernière série pour aller chercher l’égalisation. Carolina remonte bien le terrain et réussie même deux 4e tentatives pour continuer à y croire. Et puis la star de l’équipe sera bloquée devant l’endzone, offrant ainsi la victoire aux locaux.

Après un match « sans » la semaine passée, les Packers se sont remis dans le bon sens. Carolina n’a pas démérité mais est tombée face à une attaque au sol des Packers très physique et bien trop efficace (163 yards gagnés avec une moyenne de 6 yards/portées).

Résumés par Raphaël Masmejean et Alain Mattei

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
8 Déc à 20:00ATL1.42pariez2.4CAR
8 Déc à 20:00BUF2.85pariez1.3BAL
8 Déc à 20:00CLE1.25pariez3.1CIN
8 Déc à 20:00GB1.08pariez5.1WAS

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu


Warning: Use of undefined constant ENV - assumed 'ENV' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/tda/public_html/wp-content/themes/the-league-tda/partials/version-notifier.php on line 1