Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

bannieredecathlonfootus

Baltimore Ravens Cincinnati Bengals Résumés

Bengals – Ravens (13-49) : Baltimore tutoie la perfection

Un Lamar Jackson parfait au sol et dans les airs a mené une charge sauvage contre de pauvres Bengals à l’agonie.

Cincinnati Bengals (0-9) –  Baltimore Ravens (7-2): 13-49

Auréolés de leur victoire contre les Patriots, armés de leur jeu au sol létal, les Ravens sont l’équipe chaude du moment. Ils se déplaçaient chez leur adversaire de division en très mauvaise position, puisque que classés derniers de la ligue. Des Bengals qui ont officiellement enclenché leur reconstruction depuis qu’ils ont décidé de titulariser Ryan Finley en lieu et place d’Andy Dalton.

Le suspens a été tué très rapidement puisque Baltimore s’est montré parfait des deux côtés du ballon. Un Lamar Jackson au sommet, décisif au sol et à la passe, une défense qui vole des balles et qui marque deux fois, les Ravens ont confirmé leur statut de la plus belle des façons face à un faible adversaire qui a été complètement dominé. Le plan était simple et a été exécuté à la lettre. Foncer, marquer, gagner, la recette est efficace.

Une réussite immédiate

Baltimore ne perd pas de temps pour prendre l’avantage, dès la première série, et va aller crescendo tout le match. Sur la première action de la partie Lamar Jackson (QB, 15/17, 223, 3 TD ; 7 courses, 65 yards, 1 TD) trouve Marquise Brown (WR, 4 rec, 80 yards, 1 TD) pour 49 yards et quelques actions plus tard conclu le drive éclair par une passe de touchdown pour Mark Andrews (TE, 6 rec, 53 yards, 2 TD). Puis après s’être connecté avec Nick Boyle (TE, 4 rec, 78 yards) sur 35 yards il laisse Mark Ingram (RB, 9 courses, 34 yards, 1 TD) aggraver le score. Run Pass Options, options, bootlegs, même Robert Griffin (QB remplaçant, 3/5, 20 yards, 1 int ; 9 yards au sol) utilisé sur des jeux surprises, Baltimore déploie toute la panoplie. Jackson joue parfaitement, comme l’indique son rating de 158,3. Il réussit ses onze premières passes, les Ravens progressent et marquent inlassablement. Mark Andrews est de nouveau à la réception d’un touchdown et les corneilles s’échappent au score en marquant sur tous leurs drives offensifs de la mi-temps.

 

De son côté Ryan Finley (QB, 16/30, 167 yards, 1 TD, 1 int) se montre fébrile pour ses premiers pas dans la ligue. Il met deux séries à réussir une passe, écope d’un délai de jeu, mais s’illustre par une mobilité intéressante. Même si son jeu s’améliore au fur et à mesure de la rencontre ce n’est pas suffisant pour maintenir les tigres dans la partie et arracher plus qu’un field goal de 44 yards et un touchdown tardif. D’autant que la défense violette est au diapason de l’attaque. Marcus Peters (CB, 6 tkl) relance une interception pour un pick six de 89 yards qui assomme les tigres. Le seul secteur qui semble fonctionner pour Cincinnati est le jeu de course avec un Joe Mixon (RB, 30 courses, 114 yards) qui trouve une certaine efficacité au sol alors que le jeu aérien est très heurté. Tyler Eifert (TE, 2 rec, 20 yards, 1 TD) trouve le coin de la zone d’en-but dans les dernières secondes de la mi-temps pour adoucir l’addition, mais le score de 28-10 est sans pitié lors du retour aux vestiaires.

Une longue mise à mort

La seconde période se déroule dans la continuité de la première. Baltimore profite d’un fumble de Giovanni Bernard (RB, 4 courses, 8 yards) pour immédiatement marquer grâce à une échappée folle et tourbillonnante sur 47 yards de Jackson. Avant que celui-ci ne décoche une flèche de 20 yards dans la peinture pour Hollywood Brown. Déjà assurés du résultat, les Ravens jouent fun et libéré, les points s’accumulent. A peine quelques actions et Patrick Ricard (FB/LB, 4 tkl, 1 sack) arrache le cuir des mains de Finley. Tyus Bowser (LB, 3 tkl, 1 PD) ramasse la balle et la ramène dans l’en-but. 49-10 à la fin du troisième quart, la démonstration est impressionnante des deux côtés du ballon. Au point que c’est Griffin qui joue le dernier quart pour les violets, Jackson ayant largement rempli son contrat.

La dernière période vire évidemment à la gestion et à l’anecdotique. Jessie Bates (FS, 8 tkl, 1 PD) coupe une passe de Griffin et rend la balle aux Bengals, pour mieux voir Tyler Boyd (WR, 6 rec, 62 yards) se blesser. Humiliation finale, Zac Taylor (HC, Bengals) choisit de botter un field goal de plutôt que de jouer une quatrième tentative et 14 yards dans le terrain des Ravens. Ultime aveu d’impuissance pour Cincinnati, confirmation tonitruante pour Baltimore.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu