Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Green Bay Packers Résumés San Francisco 49ers

49ers – Packers (37-8) : la défense de San Francisco en démonstration, l’attaque explosive

Aaron Rodgers pouvait avoir la tête des mauvais jour. Les 49ers l’ont rudement accueilli en Californie.

San Francisco 49ers (10-1) – Green Bay Packers (8-3) : 37-8

Il n’y a pas eu de suspense ce dimanche à Santa Clara. Dès la première série, la défense des 49ers a donné le ton en arrachant le ballon des mains d’Aaron Rodgers (20/33, 104 yards, 1 TD) juste devant sa propre end zone. Sur l’action suivante, Tevin Coleman (11 courses, 39 yards, 1 TD) marquait le premier touchdown du match (7-0).

Le début d’une galère pour les Packers, limités à 198 yards au total. Rodgers a été sacké 5 fois, et il n’a pas réussi à convertir une seule troisième tentative (0/14) avant de sortir du terrain à 5 minutes de la fin. Car Green Bay a tellement pris le bouillon qu’il n’était plus nécessaire de mettre l’ancien MVP en danger une fois que le score avait atteint 37-8. Rodgers n’a pas non plus réussi la moindre passe de plus de 10 yards.

Pendant ce temps, San Francisco a réussi quelques superbes actions offensives pour s’envoler.

Rodgers impuissant

Fumble, donc. Puis punt, punt, punt, échec sur 4e et 1, punt, punt et punt. Voilà le résumé de la première mi-temps de Green Bay. La faute notamment à Arik Armstead (2 sacks, 4 QB hits), Nick Bosa (1 sack) et Fred Warner (11 plaquages). Les Niners sont devant grâce à leur touchdown précoce, mais ils mettent un petit peu de temps à démarrer aussi, mais ils finissent par avoir des résultats.

Le jeu au sol sert de base. On gratte d’abord deux field goals (13-0). Puis Jimmy Garoppolo (14/20, 253 yards, 2 TDs) plante une banderille de 42 yards vers Deebo Samuel (2 rec, 50 yards, 1 TD) pour le touchdown du 20-0. Avec un field goal de plus, cela fait 23-0 à la mi-temps.

Garoppolo impeccable

Au retour des vestiaires, Green Bay sort enfin un drive de 13 actions pour 65 yards, plus de 8 minutes, et surtout un touchdown de Davante Adams (7 rec, 43 yards, 1 TD) (23-7). Mais l’espoir est de courte durée. Il ne faut que 57 secondes aux 49ers pour transpercer la défense adverse. Une passe de 14 yards, puis un lancer plein champ de 61 yards pour George Kittle (6 rec, 129 yards, 1 TD), qui personne n’attrape avant la end zone (30-8).

Et la défense rouge en remet une couche, en sackant Rodgers sur quatrième tentative. L’attaque passe en mode rouleau-compresseur : huit courses, deux passes, et voilà le touchdown du K.O par Raheem Mostert (37-8). Circulez, il n’y a rien à voir.

Face à une attaque des Packers étouffée, San Francisco a été exemplaire. Le jeu au sol pour établir le rythme, et un Garoppolo impeccable sur passes explosives. Le quarterback californien rend une fiche de 6/6 pour 176 yards et 2 touchdowns sur les passes de plus de 10 yards.

Malgré un calendrier qui s’intensifie, les Niners continuent de confirmer. Les Packers, eux, confirment leur irrégularité.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu