Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

New England Patriots Tableau noir

Tableau noir : New England Patriots

Après les Giants, le tableau noir se tourne maintenant vers leurs adversaires de New England. Les Patriots ont peut-être moins attiré l’attention cette saison, mais ils ont toujours répondu présent dans les moments décisifs de leur campagne. Après avoir bouclé la saison régulière sur une fiche de 13-3, ils ont remporté la conférence AFC pour la cinquième fois en onze ans. Zoom sur trois jeux clés de leur saison. Merci à Profootballfocus.com pour le texte et les images.

Semaine 6 : Cowboys @ Patriots (16-20)
Les Patriots ont bien rebondi après s’être inclinés face à Buffalo en semaine 3. A 4-1, ils reçoivent une équipe de Dallas prudente et astucieuse, qui pense pouvoir s’en sortir en limitant au maximum le nombre de possessions de Tom Brady. Cela a fonctionné pendant près de 60 minutes, mais New England a sorti un drive monumental de dix jeux dans les deux dernières minutes, ponctué par cette action…

La situation :
4ème quart-temps, 0:27 à jouer, 2ème & 4.
Sur un tracé profond vers l’arrière de l’endzone, Aaron Hernadez prend l’intérieur de Mike Jenkins et capte la passe de la victoire.

Le jeu :
New England s’aligne dans une formation shotgun avec deux receveurs à droite et son terrible duo de tight ends à gauche. Le ballon est placé sur le marqueur droit du terrain, et Dallas choisit de chargé cette zone courte, où se trouvent Deion Branch et Wes Welker. Il y a quatre défenseurs à gauche, dont DeMarcus Ware, qui doit presser le quarterback.
Le plan de jeu défensif prudent de Dallas est illustré par le peu de joueurs préposés à mettre la pression sur cette action. Ware en fait partie, mais il est vite capté par le tackle gauche Matt Light, bien aidé à l’intérieur par le guard gauche Logan Mankins. De l’autre côté, le defensive end Sean Lissemore ne parvient à rien et du coup, les trois défenseurs chargés de gérer Hernandez et Gronkowski sont dans la panade : ils ne profiteront d’aucune aide susceptible de forcer Tom Brady à accélérer son processus de passe.

Les Cowboys optent pour une couverture homme à homme avec Mike Jenkins sur Aaron Hernandez et une double couverture de Gronkowski par le linebacker Sean Lee et le safety Gerald Sensabaugh. Mais sans pression sur Brady, le tracé de Gronkowski retire deux défenseurs du milieu et ouvre une fenêtre de tir dans l’endzone sur Hernandez.
La couverture de Jenkins est bonne jusqu’au moment où Hernandez pique intérieur et croise avec le tracé de son coéquipier. A ce moment là, le corner n’a plus aucune chance d’intervenir. Il tente désespérément de couper la trajectoire de la passe, mais le tight end est trop solide pour laisser filer ce touchdown. Tom Brady vient une nouvelle fois de mener un excellent retour, en utilisant à merveille son spectaculaire duo de tight ends.

Semaine 17 : Bills @ Patriots (21-49)
A l’occasion de ce dernier match de saison régulière, New England a trois choses en tête. D’abord se venger des Bills pour la défaite en semaine 3. Ensuite, gagner pour s’assurer de jouer à domicile en playoffs. Enfin, prouver à tout le monde que cette défense peut elle aussi porter l’équipe en phase finale. Menés 21-0 dans le premier quart-temps, les Patriots semblent être à côté de leurs pompes. Mais un bel effort en deuxième période les replace en tête, et leur permet d’assurer l’essentiel. A 42-21, le résultat du match ne fait plus de doute. Mais avant d’entrer en playoffs, il est important pour New England de marquer les esprits en jouant bien mieux défensivement.

La situation :
4ème quart-temps, 3:02 à jouer, 1ère & 10.
Sterling Moore court-circuite le tracé extérieur de David Nelson, intercepte la passe de Ryan Fitzpatrick, et ponctue la saison régulière des Patriots avec un retour gagnant.

Le jeu :
Après une nouvelle connexion Brady-Gronkowski, les Bills doivent marquer trois fois en trois minutes pour égaliser. Ils démarrent leur drive sur leurs propres 20 yards. Le match est plié, mais la défense des Patriots a un message à faire passer, après s’être fait copieusement secouée en début de partie. Pour son retour au terrain depuis la semaine 13 à Indianapolis, Sterling Moore se charge de faire passer l’info. Ses deux interceptions dans ce match annoncent la couleur.

Les Pats balancent une pression à quatre joueurs qui s’avère vaine, en dépit du bon boulot du defensive end Mark Anderson, qui essaie de prendre l’extérieur sur Erik Pears. Avec une avance aussi confortable, les Patriots assurent en couverture, ce qui laisse croire à Ryan Fitzpatrick qu’il peut s’en tirer sur un tracé rapide à l’extérieur, qui permettrait d’ailleurs à son receveur de sortir en touche pour arrêter l’horloge. Mais Sterling Moore décide de la jouer agressive pour créer un turnover.
Il sait que ses coéquipiers assurent derrière lui, et se permet donc de prendre un risque sur le tracé de David Nelson, le receveur placé dans le slot à droite. S’il se loupe, le first down des Bills n’aura aucune conséquence. Mais comme un signe annonciateur du renouveau de cette défense, Moore réalise le jeu parfait. Après deux pas de recul, il saute sur le tracé court de Nelson et intercepte facilement la passe de « Fitz ». Personne ne peut ensuite l’empêcher de marquer.

Finale AFC : Ravens @ Patriots (20-23)
De nouveau en tête dans le quatrième quart-temps (23-20), New England est mis sous pression par les Ravens. La défense des Patriots tient le choc et intercepte Joe Flacco sur son premier essai. Mais Baltimore rend rapidement le ballon à son quarterback qui se voit offrir une seconde chance de comeback. Nous sommes juste en dehors de la zone préférentielle de Billy Cundiff pour une égalisation au pied. Sur cette troisième tentative cruciale, Baltimore a le choix : jouer son va-tout et rafler la mise, ou avancer prudemment pour se mettre à portée de field goal. De leur côté, les Patriots n’ont qu’une seule option : réaliser une énorme action défensive.

La situation :
4ème quart-temps, 3:36 à jouer, 3ème & 3
Vince Wilfork bat Ben Grubbs à l’intérieur et punit Ray Rice derrière la ligne de scrimmage. Les Ravens perdent 3 yards, et ne peuvent plus botter à trois points.

Le jeu :
Depuis l’entame des hostilités, les Patriots contrôlent la tranchée et empêchent Baltimore de courir. Mais dans le dernier acte, Ray Rice et Ricky Williams parviennent enfin à dévorer quelques espaces sur deux longs drives. Baltimore espère bien récidiver sur cette troisième tentative, pour s’assurer l’ultime possession du match, et ne laisser aucune chance à Tom Brady de mener un miraculeux comeback.
Le gain à produire est court, et les Patriots chargent le milieu de la ligne sans se soucier de la formation shotgun proposée par Baltimore. Dans cette situation, les Pats sont trop nombreux pour que la ligne offensive adverse puisse suivre. En grande difficulté depuis trois quart-temps face aux linemen de New England, le guard gauche Ben Grubbs (#66) est ici abandonné à une tâche quasi impossible : verrouiller le gap « A » (le trou à gauche du centre, le « B » étant à sa droite) en effectuant un block en mouvement sur Wilfork. Le centre Matt Birk (#77) est lui assigné à un block normal sur sa droite pour remplacer le guard droit Marshall Yanda (#73), en décrochage (« pull ») vers la gauche pour ouvrir la voie à Ray Rice, qui prend le ballon à retardement. Grubbs est en solo sur l’un des meilleurs defensive tackle de la ligue, et dans ce cas cela termine rarement bien. Le joueur a suggéré après le match que c’est une erreur d’assignation qui a conduit à cette improbable combinaison. Sur la troisième image, on voit d’ailleurs le centre sans aucun adversaire à bloquer. Birk aurait été plus inspiré de prêter main forte à son guard.
Grubbs tente de contenir Wilfork mais ne parvient pas à se positionner correctement. Vince Wilfork pilonne droit devant et attrape Ray Rice, qui perd trois yards sur l’action. New England repousse son adversaire en dehors de la portée du kicker, et Baltimore échouera à la passe sur la quatrième tentative qui suit. Les Ravens n’ont pas fait confiance à Cundiff, et la fin de partie leur donnera raison. Mais ce qu’il faut retenir de cette action, c’est qu’en dépit de toutes les critiques qui sont tombées sur la défense de New England, elle reste parfaitement capable de jouer au top niveau quand la situation l’exige. Il ne reste plus qu’à savoir si elle pourra recommencer dimanche…

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
17-Déc à 20:00BUF1.4pariez2.3MIA
17-Déc à 20:00CAR1.52pariez2.05GB
17-Déc à 20:00CLE2.9pariez1.25BAL
17-Déc à 20:00JAX1.12pariez4HOU
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une