Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Baltimore Ravens Résumés San Francisco 49ers

Ravens – 49ers (20-17) : Baltimore au buzzer !

Deux mi-temps et deux ambiances. Destructeur dans son style caractéristique, Baltimore a eu plus de mal après la pause. Les Ravens ont profité d’un coup de pied victorieux de Justin Tucker dans les dernières secondes pour s’offrir un dixième succès cette année.

Baltimore Ravens (10-2) – San Francisco 49ers (10-2) : 20-17

Les conditions climatiques exécrables, avec des trombes d’eau de la première à la dernière minute, n’ont pas eu raison de la qualité des débats. Bien au contraire. Les deux formations nous ont offert une superbe rencontre de football, riche en intensité et en rebondissements, que Baltimore a finalement remporté au bout d’un combat épique. Malgré quelques fulgurances, le jeu aérien a été rapidement mis de côté pour 262 yards gagnés en cumulé. Les deux meilleures attaques au sol de la ligue ont alors pilonné pour avancer, avec l’aide précieuse des receveurs, excellents au niveau des blocs. En particuliers George Kittle. Si le tight end n’a pas brillé statistiquement (2 réception,17 yards), son travail de l’ombre pour ouvrir les brèches à ses coureurs a été remarquable.

Une première mi-temps de haut niveau, avec seulement trois points d’avance pour les locaux, à l’issue de débats enflammés. Un véritable combat, où chaque équipe s’est répondue du tac-au-tac avec un jeu au sol omniprésent et des appels de jeux agressifs. Dans deux styles différents. Tout en contrôle et puissance pour Baltimore, à base de longues séries chronophage. Plus en vitesse et verticalité pour des Niners, qui ont affiché un visage conquérant. Un retour des vestiaires plus poussifs, où les défenses ont alors pris le relais avec deux petits field goals inscrits. Baltimore a eu plus de mal à mettre en place son plan de jeu et a perdu la bataille de la possession pendant une bonne partie de ce deuxième acte, avant de se reprendre pour s’offrir un succès important en toute fin de match.

Un gros combat

Les 49ers ont et la première possession et sont rentrés de manière agressive dans la rencontre. Histoire de montrer que leurs résultats ne sont pas le fruit du hasard. Un jeu bien équilibré conduit les californiens jusque dans la moitié de terrain adverse. La défense force une quatrième tentative et Kyle Shanahan décide de la jouer. À bon escient. Plutôt que d’aller chercher une nouvelle série avec une courte distance à parcourir (2 yards), Jimmy Garoppolo (15/21, 165 yards, 1 touchdown) lance en profondeur et trouve les mains de Deebo Samuel (1 réceptions, 20 yards, 1 touchdown) pour le touchdown. Malgré les conditions atmosphériques compliquées, le quarterback n’a pas renié le jeux aérien en réussissant deux passes de plus de 20 yards dans cette entame. Ou du moins dans ce début de rencontre.

 

La suite est plus compliquée. Après une petite série de mise en route, l’attaque locale appuie sur ses basiques et Lamar Jackson (14/23, 105 yards, 1 touchdown, 1 fumble + 16 courses, 101 yards, 1 touchdown) nous gratifie de quelques feintes dont lui seul a le secret. Garoppolo est sacké sur ses 23 yards et perd le contrôle du cuir. Baltimore ne se fait pas priée et profite de l’offrande. Jackson trouve Mark Andrews (3 réceptions, 50 yards, 1 touchdown) pour l’égalisation. Le tight end en profite pour titiller Nick Bosa lors de la célébration, en mimant le fameux planter de drapeau d’Ohio State, ancienne université du defensive end. Le match est lancé et les deux équipes se répondent du tac-au-tac.

 

Baltimore récupère la possession sur ses 16 yards suite à un punt, et remonte progressivement tout le terrain. Une longue progression made in Ravens. Une série en puissance, à base de passes courtes et jeu au sol qui mange plus de 7 minutes à l’horloge,  que le numéro 8 conclut victorieusement sur une courte course d’1 yard. Loin d’être abattus, les Niners ont laissé passer l’orage et reprennent leur marche en avant. Un jeu feinté pour démarrer et bien se positionner dans la partie centrale du terrain. Puis Raheem Mostert (19 portées, 146 yards, 1 touchdown +2 réceptions, 8 yards) signe l’égalisation 4 actions plus tard. Le running back profite des bons blocs de ses receveurs pour s’échapper côté droit et filer 40 yards plus loin pour le touchdown (14-14).

 

Pas le temps de respirer, le attaques mènent un train d’enfer, les défenses ont du mal à stopper leurs adversaires. Les Ravens engloutissent une nouvelle fois plus de 7 minutes, mais échouent en zone rouge adverse. Justin Tucker rentre son field goal et permet à son équipe de reprendre la tête à deux minutes de la pause. C’est avec ces trois points d’avance que les deux formations regagnent les vestiaires (17-14). Malgré une bonne série, San Francisco manque l’égalisation. Robbie Gould rate son coup de pied à la sirène. 30 minutes de grand football, à haute intensité où chaque formation a déjà encaissé quasiment autant yards au sol (119 pour Baltimore, 96 pour San Francisco) que leurs standards habituels cette saison (respectivement 87,7 et 111,1). Et il reste encore une mi-temps où tout peut arriver, la victoire n’ayant pas encore choisie son camp.

Parole à la défense

Après la pause, les locaux reprennent leur récital, mais rate une note au moment de conclure. Sur une feinte de remise à Mark Ingram (15 courses, 59 yards + 2 réceptions, 3 yards), Lamar Jackson s’échappe côté gauche et semble avoir la voie dégagée pour un gros gain. Mais c’était sans compter sur le retour de Marcell Harris. Le safety parvient à arracher le ballon des mains du quarterback, qui perd ainsi son premier fumble de la saison.

 

San Francisco repart en attaque avec la possession sur ses 20 yards et nous gratifie d’une série estampillée du sceau de son adversaire du jour. 14 actions, 66 yards en plus de 8 minutes et Gould remet les deux formations dos-à-dos après son field goal de 32 yards. Avec un soupçon de réussite, les visiteurs ayant bénéficié d’une autre réussite sur quatrième tentative grâce à une pénalité pour interférence de passe. Après ce sprint effréné, le rythme baisse en intensité, laissant les défenses prendre le pas. Les punters s’échangent les amabilités, Baltimore et San Francisco se rendent tour à tour la possession suite à des quatrièmes tentatives infructueuses. Les hommes de John Harbaugh reprennent leurs esprits, avec en ligne de mire un succès qui leur tend les bras. Avec calme, ils remontent 34 yards en mangeant les 6 minutes restantes. Avec 3 secondes à jouer et à 49 yards des poteaux, Tucker ne tremble pas. Le kicker rentre son coup de pied et offre une 10ème victoire aux siens cette saison.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
13 Déc à 3:20BAL1.07pariez5.3NYJ
15 Déc à 20:00CAR2.7pariez1.33SEA
15 Déc à 20:00CIN3.65pariez1.18NE
15 Déc à 20:00DET2.3pariez1.45TB

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une


Warning: Use of undefined constant ENV - assumed 'ENV' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/tda/public_html/wp-content/themes/the-league-tda/partials/version-notifier.php on line 1