Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

[Semaine 13] Tous les scores et résumés : enfin les Bengals ! Les Browns se ratent encore

Tout ce qu’il faut retenir des matchs NFL du dimanche 1er décembre 2019.

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20

Houston Texans (8-4) – New England Patriots (10-2) : 28-22

Coup d’envoi dimanche à 22 heures

Arizona Cardinals (3-8-1) – Los Angeles Rams (7-5) : 7-34

Kansas City Chiefs (8-4) – Oakland Raiders (6-6) : 40-9

Coup d’envoi à 22 heures

Denver Broncos (4-8) – Los Angeles Chargers (4-8) : 23-20

Coup d’envoi dimanche à 19h00

Baltimore Ravens (10-2) – San Francisco 49ers (10-2) : 20-17

Miami Dolphins (3-9) – Philadelphia Eagles (5-7) : 37-31

Pittsburgh Steelers (7-5) – Cleveland Browns (5-7) : 20-13

New York Giants (2-10) – Green Bay Packers (9-3) : 13-31

Coup d’envoi à 19 heures

Cincinnati Bengals (1-11) – New York Jets (4-8) : 22-6

Les Bengals tiennent leur première victoire de la saison ! Guidés par un Andy Dalton appliqué, une défense solide et aidés par des Jets méconnaissable (quoique…), Cincinnati ne finira donc pas la saison sans victoire. C’est déjà ça de pris.

New York commence plutôt bien son match avec une série de 13 actions, mais la conclusion est manquée et les visiteurs doivent se contenter d’un field goal (0-3). Après un échange de punts, les Bengals prennent les commandes sur une passe du revenant Andy Dalton (22/37, 243, 1TD) pour Tyler Boyd (5rec, 59 yards, 1TD)(7-3). Cincinnati accentue même son avance sur ses deux séries suivantes avec un field goal (10-3) puis un touchdown (17-3) sur une course de 5 yards de Joe Mixon (19 courses, 44 yards, 1TD) après un jolie drive de 95 yards ! Les Jets stoppent l’hémorragie en toute fin de première mi-temps avec un field goal pour revenir à 17-6.

Au retour des vestiaires, les Bengals continuent leur marche en avant, malgré un field goal raté, en forçant les Jets au safety (19-6), puis en ajoutant un field goal (22-6) sur la série suivante. La défense des Bengals baisse le rideau et parvient à limiter les attaques des Jets jusqu’à la fin du match, gagnant ainsi sa première victoire de la saison. Côté Jets, les belles choses montrées les semaines passées sont déjà oubliées et Sam Darnold (28/48, 239 yards) a semblé bien perdu ce dimanche.

Indianapolis Colts (6-6) – Tennessee Titans (7-5) : 17-31

Dans un match serré jusqu’à 6 minutes de la fin, les Titans ont fait la différence en trois minutes avec trois actions de « classe » sur les 3 phases du jeu. D’abord en bloquant un field goal pour un touchdown (24-17), puis en interceptant Jacoby Brissett (25/40, 319 yards, 1TD, 2INT) juste après, et enfin en voyant Ryan Tannehill (17/22, 182 yards, 2TD) réussir une passe de touchdown de 40 yards sur la série suivante. En 3 minutes les Titans passent de 17-17 à 17-31 et s’envolent vers la victoire. Encore une fois, la phase de coup de pied (1 raté, 2 bloqués) aura été fatale aux Colts cette saison…

La première mi-temps est placée sous le signe de la maladresse. D’abord avec Derrick Henry auteur d’un fumble sur la toute première action du match. Un turnover qui permet aux Colts de repartir des 34 yards adverses et de marquer un touchdown (7-0) quelques jeux après sur une passe de Jacoby Brisett pour Jack Doyle (6rec, 73 yards, 1TD). Si les Titans répondent sur leur série suivante avec une réception pour touchdown (7-7) d’Adam Humphries, ils auront surtout de la chance de voir les Colts être maladroits. En effet, Indianapolis rate coup sur coup deux field goals (l’un bloqué) mais parvient tout de même à en ajouter un (10-7) dans le second quart.

Les Colts confirment leur avance à la reprise avec un touchdown (17-7) de Nyheim Hines sur une série de 75 yards. Un touchdown auquel les Titans répondent également par un touchdown (17-14) de Derrick Henry (26 courses, 149 yards, 1TD, 1 fumble) sur une « audacieuse » course de 13 yards jouée en situation de 4&1 sur les 13 yards des Colts. C’est la défense des Titans et Kevin Byard qui permettent ensuite aux Titans de revenir au score avec une interception sur Brissett remontée jusqu’aux 17 yards des locaux. Derrière, Tennessee rate un peu le coche avec « juste » un field goal (17-17).

Après plusieurs punts, ce sont les Titans qui repassent devant dans le dernier quart à 5 minutes de la fin. Encore une fois, cela se joue sur un field goal des Colts… Alors que les Colts doivent tenter un coup de pied de 46 yards, celui-ci est de nouveau bloqué, mais cette fois, il est carrément retourné pour un touchdown (17-24). Derrière, le match bascule avec cet enchainement interception-touchdown (17-31) en faveur des Titans à 3 minutes de la fin du match. L’attaque des Colts se troue une nouvelle fois avec une 3e perte de balle dans le camps adverse. Tennessee n’a plus qu’à faire descendre le chrono pour l’emporter et se repositionner pour la tête de la division.

Jacksonville Jaguars (4-8) – Tampa Bay Buccaneers (5-7) : 11-28

Dans un duel où la suprématie floridienne était à peu près le seul enjeu, il n’y aura finalement jamais eu match entre ces deux équipes. Il n’a fallu qu’une mi-temps aux Buccaneers pour plier la partie et même Gardner Minshew, rentré en deuxième période, n’a rien pu faire. C’est dire.

Dès le premier drive, Nick Foles (7/14, 93 yards, 1 INT et 2 fumble perdus) comprend que ce n’est pas son jour quand sa troisième passe de la journée termine dans les mains de Devin White (7 plaquages, 1 plaquage pour perte), le linebacker adverse. Le début du calvaire pour les Jaguars. L’interception est bonifiée par un touchdown de 15 yards à la course de Peyton Barber (7-0) et Devin White revient aux affaires. Quelques minutes plus tard, le 5e choix de la dernière draft inscrit lui-même le deuxième touchdown de la soirée. Un fumble de Nick Foles, provoqué par un sack de Shaquil Barrett (2 sacks, 1 plaquage pour perte, 3 plaquages), que White récupère tranquillement avant de se diriger vers la end-zone sans opposition (15-0). Et puisque le cauchemar de Foles n’est pas terminé, le quarterback va de nouveau perdre un fumble sur le drive suivant. Pendant ce temps-là, Jameis Winston (21/33, 268 yards, 0 TD et 0 INT), lui, tente de rester efficace en évitant les erreurs qui font d’habitude tant de mal à sa formation. Le lanceur s’appuie sur ses cibles préférées, Mike Evans (4 réceptions et 53 yards) et Chris Godwin (4 réceptions et 50 yards), mais pas que puisque Breshad Perriman (5 réceptions et 87 yards) et O.J. Howard (5 réceptions et 61 yards) se régalent aussi. Ce qui n’est pas le cas de Leonard Fournett (14 courses, 38 yards + 9 réceptions et 53 yards) par exemple.

Résultat, Tampa Bay traverse de nouveau tout le terrain et laisse le soin à Peyton Barber (17 courses, 44 yards, 2 TDs) de terminer le travail une fois de plus grâce à une course d’un yard (22-0). Ajoutez, un field goal en toute fin de mi-temps et vous avez un score qui donne toute l’ampleur de la souffrance des locaux. Pour Doug Marrone c’en est trop, Nick Foles ne reverra pas le terrain et Gardner Minshew (16/27, 147 yards, 1 TD et 1 INT) est choisi pour diriger l’attaque en seconde période. Le lanceur tente bien de mener un comeback qui ajouterait encore un peu plus à la légende de sa moustache, mais c’est trop tard pour Jacksonville. Le touchdown de 3 yards lancé à Westbrook (5 réceptions, 60 yards et 1 TD) ainsi que la conversion à deux points (25-11) perdent toute leur valeur quelques minutes plus tard quand il voit l’un de ses ballons atterrir dans les mains du rookie Sean Murphy-Bunting dans la end-zone. Une fois n’est pas coutume, les Buccaneers viennent de gagner le match en défense. Gardner Minshew, lui, a peut-être (re)gagner sa place.

Carolina Panthers (5-7) – Washington Redskins (3-9) : 21-29

Sur le papier, l’opposition était très déséquilibrée. Sur le terrain, elle l’a beaucoup moins été. Au point de voir les Redskins s’imposer chez les Panthers.

Dès les deux premiers drives, Carolina affiche sa force offensive et expose surtout les lacunes de cette équipe qui n’a gagné que deux rencontres cette saison. Kyle Allen (27/46, 278 yards, 2 TDs, 1 INT + 4 courses, 22 yards et 1 TD) trouve Curtis Samuel (4 réceptions, 65 yards et 1 TD) puis DJ Moore (6 réceptions, 75 yards et 1 TD) sur 4 et 13 yards pour les deux premiers touchdowns de la partie (14-0). On se dit alors que les Panthers, à domicile, ont fait le plus dur et qu’ils ne leur restent plus qu’à dérouler. On se trompe. Il faut en fait attendre les deux dernières minutes du match pour voir les locaux inscrire de nouveau des points.

Entre les deux, ils enchaînent les punts (8). Surtout, ils permettent à Washington de faire son retard petit à petit. Toujours en difficultés pour faire gonfler le tableau d’affichage en première mi-temps, les Redskins se contentent d’abords de field goals. Et puisque l’attaque de Dwayne Haskins (13/25, 147 yards, 0 TD et 0 INT) n’arrive pas à trouver la zone d’en-but, la défense va l’y aider. Une interception de Fabian Moreau qui retourne le ballon jusqu’au un yard adverse. Derrius Guice ne se fait pas prier et marque son premier touchdown de la saison. À ce moment-là, les visiteurs sont devant au score (14-15) et vont accentuer leur avance. À croire que ce touchdown débloque enfin leur attaque.

Sans Dontari Poe, ni Gerald McCoy, sorti en cours de match, les Panthers vont beaucoup souffrir au sol, laissant Derrius Guice (10 courses, 129 yards, 2 TDs) et Adrian Peterson (13 courses, 99 yards et 1 TD) s’amuser en Caroline. Ce sont d’ailleurs ces deux joueurs qui vont aggraver le score en seconde période respectivement par des courses de 1 puis 12 yards (14-29). Kyle Allen, harassé tout le match par la ligne défensive des Redskins (7 sacks), tente bien d’inverser la tendance dans les dernières minutes. C’est lui qui remets sont équipe dans le bon sens avec un touchdown de 12 yards à la course (21-29). Dans la foulée, Carolina récupère l’onside-kick et a la possibilité d’aller égaliser. Mais ni Christian McCaffrey (14 courses, 44 yards + 7 réceptions et 58 yards), ni le quarterback ne trouvent la solution. Washington tient le choc et remporte une deuxième victoire consécutive.

Résumés par Lucas Vola et Raphaël Masmejean

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
13 Déc à 3:20BAL1.07pariez5.3NYJ
15 Déc à 20:00CAR2.7pariez1.33SEA
15 Déc à 20:00CIN3.65pariez1.18NE
15 Déc à 20:00DET2.3pariez1.45TB

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu


Warning: Use of undefined constant ENV - assumed 'ENV' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/tda/public_html/wp-content/themes/the-league-tda/partials/version-notifier.php on line 1