Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Cincinnati Bengals Cleveland Browns Résumés

Browns – Bengals (27-19) : Cleveland remporte la première manche de la bataille de l’Ohio

Les Browns ont surmonté deux pertes de balles tôt dans la rencontre pour patiemment construire leur succès.

Cleveland Browns (6-7) – Cincinnati Bengals (1-12) : 27-19

Bataille de l’Ohio, première partie. Annoncés comme favoris face à la pire équipe de la ligue, les Browns se devaient de gagner pour maintenir leurs espoirs de playoffs. L’armada brune a remplit son contrat, et de belle manière, mais s’est laissé surprendre en début de partie et à failli laisser filer le match à cause de deux pertes de balle en première période. Mais c’était sans compter sur l’inefficacité des Bengals.

Encore une fois Cincinnati se sera battu et aura gardé le match à portée longtemps dans la rencontre. La faiblesse globale de l’effectif, l’inefficacité et l’indiscipline auront eu raison des nombreuses occasions qui se sont présentées. Pour Cleveland, la course aux wild card continue, et si on enlève les deux turnovers du bilan de la partie, la performance a été de qualité même si le volume de jeu n’a pas été très élevé. Tout en alternance. Car si la première mi-temps a tourné autour de la passe, c’est le jeu au sol qui a emporté la décision en seconde période.

Opportunités manquées contre réalisme

La première mi-temps est un festival d’opportunités ratées pour Cincinnati. La finition n’est pas au niveau de toutes les occasions que les Bengals se sont procurés et de leur domination du chronomètre. Avec Joe Mixon (RB, 23 courses, 146 yards, 1 TD ; 3 rec, 40 yards) et Tyler Boyd (WR, 5 rec, 75 yards) immédiatement impliqués, les tigres trouvent une bonne efficacité offensive pour remonter le terrain mais calent toujours dans la zone rouge. Les premières et troisièmes séries se concluent par des coups de pieds, qui certes rapportent des points, mais sont insuffisants pour mettre les tigres à l’abri. A l’abri de quoi ? D’eux même en premier lieu. Alors que Nick Vigil (LB, 4 tkl, 2 PD) avait volé le ballon à David Njoku (TE, 1 rec, 4 yards) pour offrir une balle de break aux tigres, Andy Dalton (QB, 22/38, 262 yards, 1 INT) manque sa cible et lance le cuir dans les mains d’un Denzel Ward (CB, 5tkl, 2 PD) qui relance jusqu’au touchdown. En quelques secondes, Cleveland mène.

Pourtant les Bengals ont une certaine forme de réussite puisqu’ils enchaînent les opportunités. Ils ont complètement cueillit les Browns à froid et finissent par en récolter les fruits. Jessie Bates (FS, 2 tkl, 3 PD) surgit pour capter un ballon dévié qui jouait au flipper dans le backfield et coupe une nouvel fois l’élan offensif de Cleveland. Cincinnati repart en avant et cette fois-ci est capable de conclure. Mixon rentre dans la peinture sur une petite course et redonne l’avantage aux tigres, 13-7.

Côté Cleveland, les turnovers gâchent le bon travail offensif. Face à une défense peu réputée, l’attaque brune se montre efficace et trouve les intervalles. Le jeu est clairement tourné vers la passe, avec Jarvis Landry (WR, 4 rc, 76 yards) et Odell Beckham Jr (WR, 2 rec, 39 yards) qui trouvent rapidement les faiblesses de Cincinnati. Lorsqu’elle ne perd pas la balle, cette attaque est tout à fait capable de gros jeux et de marquer contre la défensive tigrée. Ainsi Baker Mayfield (QB, 11/24, 192 yards, 2 INT) mène une série de 75 yards et score lui-même sur une échappée au sol pour reprendre la tête au tableau d’affichage. Et comme les Bengals continuent de pourrir leurs occasions par des pénalités en cascade et une inefficacité sur troisième tentative (1/7), Cleveland rentre aux vestiaires avec un point d’avance en n’ayant eu la balle que 12 minutes et en ayant avancé 100 yards de moins que son adversaire.

Changement de philosophie qui sourit

Dès l’entame de la seconde période les Browns redémarrent sur des bases solides. Même si de manière étonnante ils inversent leur playbook. Désormais le jeu est orienté au sol. Nick Chubb (RB, 15 courses, 106 yards) déchire la ligne et cavale 57 yards pour placer Karem Hunt (RB, 9 courses, 28 yards ; 2 rec, 40 yards) en bonne position pour le touchdown. Puis l’escouade s’approche assez des poteaux pour marquer 3 points. La défense plie mais ne rompt pas et arrête Cincinnati sur la ligne après un long drive de 16 jeux et 76 yards provoquant un nouveau field goal en zone rouge pour les tigres. A 24-16 le break est fait.

Alors qu’ils ont perdu six rencontres par moins d’un score cette saison, les Bengals s’accrochent et jouent leur chance. A leur manière. Ils construisent de nouveau une long drive de 16 actions, mais échouent en quatrième tentative à quelques yards de l’en-but et rendent la balle à Cleveland. C’est le virage du match. Méticuleusement les Browns vont progresser, conserver la balle et faire tourner l’horloge. Avec une minute au compteur ils ajoutent 3 points pour rendre le match hors d’atteinte. Première manche Cleveland.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu