Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

bannieredecathlonfootus

Houston Texans Résumés Tennessee Titans

Titans – Texans (21-24) : Houston maîtrise son rodéo

Réaliste dans les moments décisifs, Houston s’est fait peur mais s’offre un succès important dans l’optique du titre de division.

Tennessee Titans (8-6) – Houston Texans (9-5) : 21-24

Crispés et menés de 14 points en première mi-temps, les Titans ont profité de la pause pour reprendre leurs esprits et le contrôle de la partie. À sens unique, le troisième quart-temps leur a permis de revenir au score. Un gros effort qu’ils ont payé par la suite en calant au mauvais moment. Un second acte de haute volée où les acteurs ont pris conscience de l’importance de la rencontre pour nous offrir un avant-goût de playoffs. Avec une victoire la semaine prochaine, Houston gagnera la division. Sinon, l’affrontement final entre ces deux protagonistes décidera du sort de cette AFC Sud où tout reste ouvert.

L’opposition entre Derrick Henry et la défense contre la course de Houston était la clé du match et les visiteurs ont tenu bon. Un premier acte compliqué offensivement pour Tennessee qui n’est pas parvenu à mettre en place son jeu au sol, avec seulement 68 yards au total. Moins précis qu’à l’accoutumé, Ryan Tannehill (7/16) n’a pas trouvé ses cibles, empêchant son équipe d’avancer. Et les Titans ont vu leurs rares bonnes positions annihilées au moment de conclure avec un field goal contré et une interception à deux yards de l’en-but. Plus à l’aise après la coupure, ils ont laissé beaucoup de forces pour recoller et ont payé cela en fin de match.

Houston s’est fait peur en perdant son avance. Plus réaliste sur l’ensemble de la partie grâce à deux rushs de 14 puis 10 points consécutifs, ils ont su trouver les ressources nécessaires en s’appuyant une nouvelle fois sur un DeAndre Hopkins omniprésent dans les moments chauds (6 réceptions, 119 yards). Le receveur prolonge ainsi sa série à 17 matchs consécutifs avec au moins 5 réceptions, et permet à son équipe d’entrevoir un nouveau titre d’AFC Sud à deux rencontres de la fin. Même s’il a laissé Kenny Stills (3 réceptions, 35 yards, 2 touchdowns) lui voler la vedette au moment de conclure.

Houston réaliste

Le début de match est marqué par des erreurs et des ratés de part et d’autre. Beaucoup de nervosité traduisant l’importance de la rencontre. Après une première mi-temps loupée face à Denver, Houston ne démarre pas de la meilleure des manières. Malgré une solide progression de plus de 5 minutes, Deshaun Watson (19/27, 243 yards, 2 touchdowns, 2 interceptions) bafouille au moment de conclure et ne voit pas le retour de Kenny Vaccaro qui intercepte le cuir dans la end-zone. Le raté sera pour les Titans et Ryan Succop, dont le field goal est contré par la main d’un défenseur. Ryan Tannehill (22/36, 279 yards, 2 touchdowns, 1 interception + 3 courses, 10 yards, 1 touchdown) a tout de même pu se dégourdir le bras avec une bombe de 60 yards en direction d’A.J Brown (8 réceptions, 114 yards, 1 touchdown), son receveur chaud du moment. Ce 63ème big play de la saison permet à Tennessee de devenir leader de la ligue dans cette catégorie statistique.

Mais cela a été l’un d’un rare moment de réussite de cette attaque au cours de la première mi-temps, n’ayant pu capitaliser que 135 yards supplémentaires. Ces quelques largesses ont été les seules d’un premier quart-temps défensif, où le jeu au sol n’a pas avancé. Les punts s’enchainent et aucune formation ne trouve la faille dans des défenses bien resserrées. Celle de Houston frappe à son tour et revient à égalité au niveau des interceptions. À 5 yards de l’en-but, Tanehill croit débloquer la situation mais son tight end Anthony Firkser perd le contrôle de la balle sur le plaquage au moment de la réception. Bien placé, Whitney Mercilus saisit la balle au vol et remonte 86 yards pour placer idéalement les siens. Sur les 12 yards adverse, Watson ne fait pas prier et trouve Kenny Stills en fond de end-zone pour l’ouverture du score.

La série suivante permet une nouvelle fois à ce duo de briller, et monter l’écart à 14 points à 3 minutes de la pause. Cette remontée de 72 yards, essentiellement portée par la voie terrestre, se termine par une offrande de 16 yards pour le receveur, qui double ainsi son total de touchdowns cette saison (14-0). Un break logique concrétisant les temps forts des visiteurs. Avant le retour aux vestiaires, les locaux tentent tout de même un coup de poker en essayant de surprendre leurs rivaux sur quatrième tentative. Une feinte de dégagement qui n’abuse pas l’arrière garde texane, la passe de Brett Kern est détournée par Lonnie Johnson Jr. Les visiteurs récupère une ultime fois la balle avant la pause, mais n’en feront rien. 30 premières minutes âpres qui ont vu Houston se détacher en s’appuyant sur une bonne défense qui a su réaliser les jeux importants au bon moment.

Tennessee reprend espoir dans le 3ème quart-temps

Une pause qui a semble-t-il été bénéfique pour des Titans revigorés. Un très long drive de près de 10 minutes et 15 actions leur permet de recoller au score grâce à Tannehill, qui s’en va inscrire le touchdown de l’espoir. Une série bien maitrisée, très bien exécutée qui vient enfin récompenser tous les efforts consentis jusqu’à présent. La défense entre à son tour en action dans les ultimes secondes du troisième quart-temps. Les hommes de Dean Pees concèdent du terrain mais se montrent décisif en zone rouge. Pour la seconde fois de la soirée, Deshaun Watson voit sa tentative échouer dans les mains adverses. Sa passe hasardeuse plein axe est détournée par le premier rideau, avant que Jayon Brown ne s’en saisisse au-dessus de la mêlée.

Surfant sur cet élan, Tennessee parvient à trouver la brèche dans les tranchées. Il a le gabarit de Derrick Henry, la même puissance, mais ce n’est pas le running back. Jonnu Smith (1 courses, 57 yards + 5 réceptions, 60 yards) profite des blocs de sa ligne et s’échappe côté droit pour gagner 57 yards. Le tight end est peut-être passé à côté d’une carrière de coureur. Ce gain positionne les Titans dans la zone rouge et Tannehill trouve les mains d’A.J Brown pour l’égalisation (14-14).

Un coup derrière la tête qui ne déstabilise pas pour autant Houston. Après l’échec du drive précédent, les visiteurs restent plus terre-à-terre et remontent 75 yards en 3 minutes. Carlos Hyde (26 courses, 104 yards, 1 touchdown) inscrit le touchdown qui replace les siens devant et passe par la même occasion la barre des 1000 yards au sol en 2019. Les Titans calent au mauvais moment et ne parviennent pas à revenir dans la partie. Au contraire, des hommes de Bill O’Brien qui comptent bien enfoncer le clou. Watson maitrise l’horloge et parvient à manger 5 minutes. Une bonne progression de 80 yards qui ne rapporte que 3 points supplémentaires. Mais les Titans ont du cœur, et le montrent en recollant à 3 points. Derrick Henry (21 courses, 86 yards) gêné par une blessure, Ryan Tannehill pousse dans les airs pour atteindre rapidement la zone rouge adverse. Dion Lewis (3 courses, 10 yards, 1 touchdown) prend la relève et applique la sentence sur une course de 11 yards (21-24). Trop tard. Malgré un stop défensif et acculé contre son en-but, Tennessee s’embourbe dans les dernières secondes et laisse filer le chronomètre. Maître de ce rodéo, Houston s’offre la première manche et n’est plus qu’à une victoire du titre et des playoffs.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR