Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Cincinnati Bengals New England Patriots Résumés

Bengals – Patriots (13-34) : Cinq turnovers et une qualification pour New England

La défense anti-aérienne de Boston a martyrisé Cincinnati et assuré le succès qui qualifie les Patriots en playoffs

Cincinnati Bengals (1-13) – New England Patriots (11-3): 13-34

Le champion en titre venait rendre visite au dernier du classement. En délicatesse offensive, New England espérait bien retrouver ses habituelles sensations de fin de saison face à une piètre équipe de Cincinnati en route vers le premier choix de la prochaine draft.

Les questions offensives ne sont peut être pas réglées, mais une nouvelle fois la défense a été décisive et a marqué la rencontre de son empreinte. Avec cinq turnovers dont quatre interceptions d’Andy Dalton en seconde mi-temps, l’escouade défensive a bien maîtrisé les débats. Cette performance de haute volée a permis à l’attaque de livrer une rencontre moyenne et qui ne résout rien à l’approche des playoffs. Le jeu aérien est en manque de rythme, et New England a souffert sur les conversions de troisièmes tentatives.

Pourtant le plus important a été assuré. Un revers face aux Bengals aurait lancé un signal d’alarme à travers tout le Massachussetts. Désormais la qualification en post saison est assurée, peut importe la manière. Car les choses sérieuses commencent, et ça c’est le business des Patriots.

Des Patriots dans la tourmente

New England commence la partie en essayant d’impliquer immédiatement ses playmakers mais peine à installer son jeu de passe. Si Sony Michel (RB, 19 courses, 89 yards ; 1 rec, 14 yards) a immédiatement du succès face au front seven tigré, Tom Brady (QB, 15/29, 128 yards, 2 TD) a du mal à trouver ses receveurs écartés ce qui a tendance à écourter les séries et à coûter des points. Le quarterback rend une copie de 10/21 pour 95 yards en première période, illustrant à peine les difficultés du jeu aérien comme un touchdown raté sur un Mohammed Sanu (WR, 2 rec, 13 yards) largement démarqué. Malgré tout dès le premier drive James White (RB, 3 courses, 13 yards ; 3 rec, 49 yards, 1 TD) trouve la peinture sur une petite passe latérale qui se transforme en touchdown de 24 yards.

De son côté Cincinnati axe son jeu sur la course et insiste au sol. Joe Mixon (RB, 25 copurses, 136 yards ; 3 rec, 20 yards) et Giovani Bernard (RB, 5 courses, 27 yards ; 2 rec, 10 yards) trouvent les espaces d’entrée de jeu et profitent d’une défense terrestre un peu poreuse. Cela permet à Andy Dalton (QB, 17/31, 151 yards, 1 TD, 4 INT) d’alerter Cethan Carter (TE, 2 rec, 13 yards, 1 TD) dans l’en but pour l’égalisation, puis de rajouter trois points pour prendre l’avantage.

Défensivement les Bengals sont disciplinés et savent mettre la pression. Ils profitent des problèmes de réglages aériens des Bostoniens pour pratiquer un football réaliste. Forçant des troisièmes tentatives de mi-distance, les tigres réussissent à obliger New England à passer, ce qui ne marche pas à chaque fois comme le prouve leur taux de conversion de 2/7. Ainsi les Pats se trouvent arrêtés sur leurs deuxième et troisième séries avant de pouvoir recoller au score grâce à un field goal de 40 yards en fin de second quart. Celui-ci est suivi d’un second de 46 yards juste avant le coup de sifflet suite à un fumble d’Alex Erickson (WR) à l’entrée de la zone rouge sur relance de punt – occasion inespérée. New England en profite pour rentrer aux vestiaires avec 3 points d’avance, mais le champion n’a pas de quoi être serein. 10-13.

La défense anti-aérienne fait le boulot

Pourtant le match continue de fournir des opportunités à New England tandis que Cincinnati poursuit sa tradition de s’écrouler en seconde période. A l’image de la saison, c’est la défense anti-aérienne du Massachussetts qui va prendre les choses et le ballon en main. Dès le retour sur le terrain, Stephon Gilmore (CB, 2 TKL, 4 PD, 1 TD) intercepte Dalton dans sa partie de terrain, ce qui permet à Brady de trouver tranquillement N’Keal Harry (WR, 2 rec, 15 yards, 1 TD) dans l’en-but pour le break.

Puis rebelotte, l’escouade défensive punit les tigres pour le coup de matraque. Gilmore coupe de nouveau une passe de Dalton vers Tyler Boyd (WR, 3 rec, 26 yards) et cette fois-ci ramène le cuir 64 yards dans l’en-but. 10-27, en moins de 10 minutes les Patriots ont marqué 20 points et forcé trois turnovers. Puis un quatrième lorsque J.C. Jackson (CB, 3 TKL, 3 PD, 2 INT) vole encore une fois une balle à destination d’Erickson.

Les jeux sont faits alors qu’il reste un quart temps à jouer. New England ne force plus son talent en attaque en enchaîne les doucement les séries. A l’agonie, Cincinnati va chercher 3 points grâce à un field goal de 46 yards mais les espoirs se sont évanouis. D’autant que les Patriots continuent de dérouler. Ils se sortent bien d’un fumble perdu qui est annulé sur pénalité, et Rex Burkhead (RB, 6 courses, 53 yards, 1 TD) alourdit même le score sur une échappée de 33 yards. J.C. Jackson clot les débats avec une quatrième interception de Dalton qui cherchait la profondeur. L’attaque des champions en titre a toujours des difficultés à réussir des performances, mais la défense a une nouvelle fois montré qu’elle est une force majeure de cette franchise. Prochain arrêt : les playoffs !

 

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu