Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Buffalo Bills New England Patriots Résumés

Patriots – Bills (24-17) : New England arrache l’AFC Est

Au terme d’un combat rugueux, les Patriots sont allés chercher un 11ème titre de division consécutif.

New England Patriots (12-3) – Buffalo Bills (10-5) : 24-17

Malgré une domination outrageuse, les Patriots n’ont pas réussi à creuser un écart plus conséquent, restant constamment à la portée de valeureux Bills, qui ont laissé passer l’orage avant de répliquer. Buffalo s’est d’abord contenté de quelques miettes, mais est toujours resté au contact. Résultat, ils sont revenus à égalité juste avant la coupure, puis ont pris l’avantage en fin de 3ème quart-temps. Sérieux et appliqués défensivement ne concédant que des field goals, incisifs et réalistes offensivement, ils ont réalisé le match parfait avant de se faire punir par des Patriots plus expérimentés dans les derniers instants. La défense a surtout payé la fatigue accumulée en fin de rencontre avec plus de 38 minutes passées sur le terrain.

Précis, Tom Brady a mis l’intensité nécessaire en début de rencontre pour prendre les devants. Cela lui a permis de revenir à égalité avec Peyton Manning au nombre de passe de touchdown lancées (539). Avec l’expérience, il est allé chercher un succès long à se dessiner, mais au combien mérité (414 yards offensifs, 7/14 sur 3ème tentative et pratiquement 39 minutes de possession). Une victoire validée par sa défense qui a sorti les pressions et les sacks (4 sur le match) aux moments clés.

Buffalo réaliste

Deux des trois meilleures défenses de la ligue face à face, la partie ne pouvait pas démarrer par autre chose qu’un coup d’éclat d’une de ces escouades. Et c’est Buffalo qui s’y colle. Bien lancé par Tom Brady (26/33 , 271 yards, 1 touchdown) sur une passe courte, Rex Burkhead (5 courses, 20 yards, 1 touchdown + 4 réceptions, 77 yards) est repris par l’arrière garde adverse et perd le contrôle du ballon au moment du plaquage. Opportuniste, Micah Hyde récupère et remonte jusqu’aux 31 yards de New England. La première perte de balle des Patriots sur série d’ouverture cette année amène les 3 premiers points du match. Un field goal de Steven Hauschka après un stop en zone rouge. Piqué au vif, Tom Brady orchestre le retour. 11 actions, 75 yards, la moitié du premier quart-temps absorbé, et le quadragénaire trouve Matt Lacosse pour sa 539ème passe de touchdown en carrière. Il égale ainsi Peyton Manning dans cette catégorie.

Les locaux maitrisent globalement le reste de cette mi-temps, Bill Belichick ayant décidé de privilégier l’efficacité et la maitrise du tempo. Son plan de jeu permet de dévorer littéralement l’horloge, avec l’utilisation d’un schéma équilibré entre passes et courses, et très peu de déchet dans les actions. Une option payante, tant dans le temps de possession, que sur le plan statistique (215 yards en 40 actions contre 109 yards en 24 actions pour Buffalo). Mais pas sur le plan comptable, où seul un field goal est rajouté par Nick Folk, ne les laissant pas à l’abris d’un retour (10-3). Inoffensif, Buffalo n’arrive à rien et ne passe que de courtes périodes avec le ballon, laissant ses gros gabarits s’épuiser sur le terrain. Pourtant, les hommes de Sean McDermott ne s’en laissent pas conter et montrent que leurs dix victoires ne sont pas le fruit du hasard. Petit à petit, ils reprennent le fil du match, à l’image d’un Josh Alllen (13/26 , 208 yards, 2 touchdowns) qui trouve ses cibles après un début chaotique. Une longue passe de 34 yards et les voilà sur les 1 yard, une autre plus osée et les voilà à égalité. Allen trouve dans la end-zone son tackle offensif Dion Dawkins en bout de ligne, mais éligible à recevoir une passe. 10 partout à 1 seconde du terme, de quoi laisser présager une seconde mi-temps serrée.

Revenus avec de biens meilleures intentions, les Patriots ne parviennent toujours pas à concrétiser suffisamment leurs temps forts. Une interférence de passe offensive contre Julian Edelman (5 réceptions, 72 yards) annule le touchdown de Ben Watson (3 réceptions, 15 yards) et Folk rajoute trois points supplémentaires. Plus réalistes, Buffalo surfe sur la confiance retrouvée de Josh Allen et capitalise au tableau d’affichage. Le jeune quarterback maitrise la pression défensive et trouve Josh Brown (1 réception, 53 yards, 1 touchdown) pour le touchdown sur sa seule réception du match (13-17).

New England passe en force

Un échange de punts plus tard, New England tente une nouvelle fois de franchir la end-zone adverse. En vain. Ils tombent encore sur une solide défense qui concède du terrain, mais force un autre field goal. Ce n’est que partie remise. Épuisée avec 20 minutes de plus passées sur la pelouse, les solides gaillards finissent par payer tous leurs efforts. 59 yards remontés et Burkhead se rattrape de son fumble en inscrivant un touchdown à 5 minutes du terme. Un touchdown, mélange de finesse et de force. Edelman convertit à 2 points et voilà les locaux en tête avec 7 points d’avance. Logique au vu des efforts consentis et l’écrasante domination statistique.

Dans la peau du chasseur, Buffalo tente à son tour de revenir. Sans réussite. Malgré une bonne progression, ils calent au moment de franchir la ligne. Bien aidé en cela par une défense agressive qui a montré les muscles au moment de conclure et justifié son statut de numéro1 de la ligue. Une victoire synonyme de titre de division pour New England, le 11ème consécutif.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
22 Sep à 2:152.55pariez1.43NO
25 Sep à 2:20JAX1.6pariez2.15MIA
27 Sep à 19:00ATL1.48pariez2.4CHI
27 Sep à 19:00BUF1.6pariez2.15LAR

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une