Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

bannieredecathlonfootus

New Orleans Saints Résumés Tennessee Titans

Titans – Saints (28-38) : l’affaire est dans le sack pour New Orleans

Une défense agressive a remis New Orleans dans le droit chemin, avant qu’un Michael Thomas record ne porte l’attaque vers une douzième victoire cette année.

Tennessee Titans (8-7) – New Orleans Saints (12-3) : 28-38

Les Titans ont débuté idéalement la rencontre avec deux touchdowns longue distance inscrits rapidement pour faire le break. Puis, ils ont connu un sérieux coup de mou qui leur a été fatal. Bien mis sous pression, les hommes de Mike Vrabel se sont contentés d’enchainer les punts, sans solution. Statistiquement, l’attaque n’a pas eu à rougir. L’absence de Derrick Henry, ne s’est pas trop faite ressentir avec 149 yards gagnés au sol. Ryan Tannehill (17/27, 272 yards, 3 touchdowns) a sorti une solide prestation. Mais la Nouvelle-Orleans était un cran au-dessus. Des deux côtés du ballon.

Calmement, ils ont laissé passer la tempête. Portés par une redoutable défense qui a empilé les sacks (5), Drew Brees & compagnie ont répondu avec 24 points consécutifs pour prendre le contrôle dès les premières minutes de la deuxième mi-temps. Derrière, ils ont géré non sans mal la fin de rencontre, laissant Tennessee revenir à 3 points à 2 reprises. Au moment opportun, ils ont réalisé l’action décisive pour récupérer la seule perte de balle de la soirée. Brees s’est offert une sortie prolifique (27/38, 279 yards, 3 touchdowns) et a fait briller Michael Thomas (12 réceptions, 136 yards, 1 touchdown), hauteur d’une nouvelle prestation XXL et désormais détenteur du record de réceptions sur une saison avec 144 unités.

Les Titans démarrent pied au plancher…

Tennessee a encore une chance de jouer les playoffs et New Orleans vise une semaine de repos. Le décor est planté dans cet affrontement inter-conférence. Tennessee démarre de la meilleure des manières avec deux touchdowns sur les trois premières séries pour prendre 14 points d’avance avant la fin du premier quart-temps. Deux drives de plus de 70 yards menés tambour battant. Derrick Henry blessé, Ryan Tannehill se tourne vers la voie aérienne pour faire avancer son équipe. Il trouve Jonnu Smith (3 réceptions,63 yards,1 touchdown) sur une play action pour ouvrir le score, avec une longue course après réception (41 yards). Sur le drive suivant, le receveur chaud du moment à Nashville, A.J Brown (1 réception, 34 yards + 1 course, 49 yards, 1 touchdown), se mue en coureur le temps d’un jeu renversé. Une longue chevauchée de 49 yards pour passer en revue toute la défense adverse et inscrire le second touchdown de la partie, synonyme de break.

Sur un terrain compliqué, les Saints ne pouvaient pas plus mal démarrer. En difficulté, la ligne offensive concède rapidement 2 sacks. New Orleans a du mal à mettre en place son système, pénalisé par son indiscipline avec 9 pénalités concédées. Heureusement Michael Thomas est présent pour gagner les rares yards de son équipe à cet instant. Quatre punts en cinq séries pour démarrer, les seuls points sont inscrits par Wil Lutz sur un field goal en début de deuxième quart-temps. Ce second acte est plus calme, les défenses ayant pris le contrôle des opérations. Mais après un départ canon, l’attaque locale n’avance plus. Bien recadrés, les hommes de Dennis Allen musellent Tannehill et enchainent les sacks (4). Grâce à ce bon travail, New Orleans n’est pas largué au score et bénéficie d’une bonne position de départ pour revenir à 4 points. Piqué au vif, il ne faut beaucoup de temps à Drew Brees pour trouver la solution. Le quadragénaire laisse parler son bras sur première tentative et trouve Jared Cook (3 réceptions, 84 yards, 2 touchdowns) pour un touchdown de 61 yards (14-10). 10 points consécutifs en attaque et une défense qui a semble-t-il pris la mesure de son adversaire, les visiteurs regagnent les vestiaires avec le momentum.

Avant de s’écrouler…

Et la coupure n’a pas cassé l’élan. Au contraire. Les Saints ont tout d’abord pris les commandes pour la première fois de la soirée dès les premières minutes de la seconde mi-temps, avant de creuser l’écart sur la série suivante au terme d’un drive abouti (9 actions, 70 yards). En tête d’affiche, Alvin Kamara (11 courses, 80 yards, 2 touchdowns + 6 réceptions, 30 yards). Après neuf matchs sans touchdown, le running back retrouve son mojo et le chemin de la end-zone par deux fois. Une course de 40 yards sur la gauche du terrain, puis sur courte distance plein centre pour prendre 10 points d’avance (14-24). Niveau défensif, l’escouade continue sur les mêmes bases. Elle maitrise le jeu au sol adverse, maintient la pression sur Tannehill et ajoute un nouveau sack à son total.

Après 5 séries infructueuses et 24 points encaissés d’affilé, Tennessee réagit enfin. Sur une improvisation, Tannehill trouve Tajae Sharpe (5 réceptions, 69 yards, 2 touchdowns) plein centre qui remonte les 36 yards restants jusqu’au touchdown synonyme d’espoir. Espoir de courte durée. 3 minutes exactement. Le temps pour Drew Brees de lancer sa seconde offrande du match pour Jared Cook (21-31). Avec Pittsburgh mené à New York, les locaux croient toujours en la victoire pour le dernier spot en playoffs. Menés par une solide prestation de son quarterback, les Titans recollent une nouvelle fois. Un lancer laser en fond de end-zone pour Sharpe qui maitrise le placement de ses pieds et le contrôle du ballon pour valider le touchdown.

Dans une période moins productive, la Nouvelle Orleans s’en remet alors à sa défense pour clore les débats. Une feinte de punt infructueuse redonne la possession à Tennessee près de la ligne médiane. Mais sur le lancer suivant, Kalif Raymond perd la possession sur un plaquage rugueux. À 4 minutes du terme, Drew Brees offre le record de réception sur une saison à Michael Thomas, fêté quelques secondes plus tard par un touchdown mérité pour l’ensemble de son match (28-38). Fait ultime d’une soirée riche. Tennessee échouant sur quatrième tentative, Brees n’a plus qu’à poser genou à terre pour valider une nouvelle victoire. La douzième de la saison.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR