Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Baltimore Ravens Cleveland Browns Résumés

Browns – Ravens (15-31) : victoire à la pyrrhus pour Baltimore ?

Baltimore a gagné un treizième match cette saison, mais la franchise a perdu deux stars sur blessures.

Cleveland Browns (6-9) – Baltimore Ravens (13-2) : 15-31

Si les Ravens sont une des équipes les plus impressionnantes de la ligue, le déplacement à Cleveland constitué un vrai défi pour cette équipe. Car si Cleveland est en difficulté en 2019, c’est bien la seule équipe à avoir battu les hommes de Lamar Jackson (20/31, 238 yards et 3 TD, 105 yards à la course) à Baltimore.

Ce match retour était donc une revanche pour les Ravens, qui se battent pour obtenir la première place de la conférence. L’enjeu était un peu différent pour Cleveland, qui souhaitait sauvegarder ses maigres chances d’obtenir une wild card.

Pendant 28 minutes, les Browns vont faire douter Baltimore, avant de s’écrouler complètement par la suite. Mais si les Ravens ont consolidé leur première place avec cette victoire finalement facile, ils ont peut-être perdu gros durant ce match. En effet le coureur star Mark Ingram (91 yards, 1 TD) est sorti sur une blessure, tout comme le précieux tight end Mark Andrews (93 yards, 2 TD), homme du match par ailleurs.

Si les Ravens vont certainement avoir deux semaines pour reposer les organismes, il faudra suivre de prêt l’évolution des blessures, car ils auront du mal à aller loin sans ces deux joueurs à 100%.

Défense(s) royale

Durant l’intégralité de la première mi-temps, les deux équipes vont accumuler les erreurs offensives, les défenses prenant le pas sur les attaques. Lamar Jackson a rarement paru aussi inoffensif, et seul Mark Ingram semble en mesure de réveiller son équipe, avec pour commencer le match une course de 27 yards, finalement sans succès.

Mais c’est bien une mésentente entre les deux stars de Baltimore qui va offrir l’opportunité aux Browns d’ouvrir le score. Après un fumble récupéré par Porter Gustin, Baker Mayfield (20/333, 192 yards, 2 TD, 1 INT) va profiter d’erreurs inhabituelles des Ravens pour se montrer. Après un holding sur 4e tentative et une interférence de passe, le sophomore a trouvé Demetrius Harris pour une réception de 1 yard. Cleveland est devant (6-0).

Mark Andrews, lumière dans la nuit

Le reste de la mi-temps est à l’image du début de match, les équipes jouant à gagne petit et ne parvenant pas à faire la différence. La défense de Cleveland pense réussir l’exploit à mi-parcours de maintenir la meilleure attaque de la ligue à 0 points marqués, mais les deux dernières minutes vont être fatales
En seulement deux actions, les Browns vont craquer. Lamar Jackson trouve enfin son rythme, avec 24 yards pour Mark Ingram et 39 yards pour le touchdown de Mark Andrews. (6-7)

Baltimore s’en sort bien, car ils n’ont absolument rien montré dans cette première mi-temps. Et pourtant ils vont enfoncer le clou avant la mi-temps. En effet Baker Mayfield va concéder un nouveau « three and out » sous les sifflets de son public et redonner la balle à Baltimore. Il reste alors 55 secondes, et les Ravens doivent parcourir 75 yards sans temps-morts. Et c’est ce qu’ils vont réussir à faire.

Lamar Jackson retrouve en effet soudainement son niveau MVP, et distribue 5 passes de plus de 10 yards au meilleur moment. Et c’est encore une fois Mark Andrews qui débloque la situation avec son deuxième touchdown du match. (6-14) La mi-temps est donc sifflée après un incroyable retrournement de situation, où Baltimore a repris le contrôle du match à la vitesse de l’éclair. Cleveland doit se contenter de 111 yards et 6 points, ce que le public ne semble pas apprécier du tout.

Cleveland, la longue nuit

La fin de première mi-temps était un cauchemar pour les Browns, et cela va continuer dès le retour des vestiaires. Sur le premier drive une défense aux abonnés absents va offrir à nouveau l’occasion aux Ravens de briller. 13 actions, 69 yards, et c’est finalement Mark Ingram qui termine le travail avec un touchdown « facile » ? (6-21)

La suite va ressembler à un long calvaire pour les Browns. Nick Chubb (45 yards) va bien tenter de relancer son équipe, avec trois bonnes courses qui vont permettre à Cleveland de réduire le score (9-21). Mais les Browns n’y sont plus, et la défense n’a plus de solution devant l’armada offensive des Ravens. Malgré les blessures en cascade dans cette fin de match (voir ci-dessus), les hommes de John Harbaugh vont réussir à maintenir un écart raisonnable avec un field goal de Justin Tucker (9-24)

Le baroud d’honneur

Au fond du trou, les Browns vont sauver l’honneur sur un drive enfin cohérent. En 9 jeux et 72 yards, c’est le receveur Odell Beckham Jr. (44 yards, 1 TD) qui va réduire le score avec une réception de 3 yards.

Malheureusement pour les joueurs de l’Ohio, la conversion à 2 points est manquée, et les hommes de Freddie Kitchens reste à plus d’un score d’écart (15-24). Mais Baltimore est trop fort, et même sans Ingram les joueurs de Baltimore vont marquer un nouveau touchdown sur un drive exclusivement au sol, avec 69 yards en 6 actions et un touchdown de la victoire de Justice Hill. (15-31)

Alors que Baker Mayfield a une dernière occasion de ramener son équipe, il va lancer une interception affreuse, tuant les derniers espoirs de Cleveland.

 

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu