Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Seattle Seahawks

Playoffs NFL 2019 – Seahawks : à bout de souffle ?

Russell Wilson est là pour porter les Seahawks, mais il va falloir que la défense se réveille.

Seattle Seahawks : 11 victoires – 5 défaites, tête de série numéro 5 en NFC

Il était temps que les playoffs arrivent. Entre blessures, erreurs de coaching et mesquineries d’arbitrage, les Seahawks ont perdu trois de leurs quatre derniers matchs de la saison régulière.

Les hommes de Pete Carroll en ont-ils encore suffisamment sous le pied ?

Comment sont-ils arrivés là?

Grâce à Russell Wilson. Ou presque. Comme l’an dernier, l’effectif des Seahawks semblait un peu juste au début de l’année, mais Pete Carroll a su en tirer le meilleur. L’attaque a été à la base de tout. Wilson a été étincelant. Avec Tyler Lockett, DK Metcalf et Jacob Hollister, il dispose d’un vrai groupe de cibles de qualité qu’il tire vers le haut. Mais le jeu au sol n’a pas été oublié. Les coureurs restent essentiels à cette équipe. Avec 137,5 yards par rencontre, Seattle a terminé la saison régulière avec la quatrième attaque à la course.

Perméable sur les yards autorisés, la défense a eu le mérite d’être opportuniste. Avec 32 ballons volés, elle est troisième en NFL.

Le joueur clé : Jadeveon Clowney

Les Seahawks n’ont réussi que 28 sacks cette saison. Les Dolphins sont les seuls à avoir fait pire. Ce n’est évidemment pas suffisant pour affronter sereinement Drew Brees ou Aaron Rodgers au mois de janvier. Attendu comme une phénomène à sa sélection en première position de la Draft 2014 par les Texans, Clowney n’a jamais dépassé les 10 sacks sur une saison.

Cette année, il n’a mis le lanceur adverse au sol qu’à trois reprises. Gêné par les blessures, il n’a pas réussi un seul sack depuis le 11 novembre. Pourtant, Seattle aura besoin de lui pour donner le ton et espérer relancer le pass rush.

Pourquoi vont-ils aller au bout ?

Quand on a un candidat au titre de MVP à la tête de l’attaque, on a toujours une chance en NFL. Russell Wilson est désormais fermement entré dans le club des meilleurs quarterbacks de la NFL. Il est probablement le meilleur quarterback de la NFC dans ces playoffs. Seul Drew Brees peut prétendre lui disputer cet honneur. Même sans une ligne en béton, Wilson tire le meilleur de ses receveurs, et il sait trouver des solutions dans les moments chauds.

Mine de rien, malgré les blessures, cette équipe était à une erreur de coaching et une décision arbitrale litigieuse de faire tomber les 49ers lors de la dernière journée. Si Pete Carroll se laisse parfois déborder dans les moments chauds, il a aussi une expérience précieuse. Il a déjà mené deux fois Seattle au Super Bowl, avec une victoire. Wilson était déjà là. L’expérience vaut de l’or en playoffs. Alors il ne faudra jamais les oublier.

Pourquoi ils n’iront pas au bout ?

Il est loin le temps où les Seahawks terrorisaient la NFC avec leur défense. Cette saison, Seattle est 26e sur les yards encaissés et 22e sur les points autorisés. Il y a des talents capables de forcer des grosses actions avec Bobby Wagner, Jarran Reed ou Quandre Diggs (3 interceptions en 5 matchs). Il y a aussi l’éternel Jadeveon Clowney, jamais dominant mais toujours capable de fulgurances.

Mais jamais cette défense n’impose vraiment sa volonté à l’adversaire. Elle n’inspire pas la crainte. On l’a dit, elle met très peu de pression sur le lanceur adverse. En playoffs, c’est rédhibitoire.

La litanie de blessures au sol pourrait aussi coûter cher à Seattle au moment de maitriser le tempo du match. Encore une fois, il ne faut pas oublier que les Seahawks se sont basés sur la quatrième attaque au sol de la ligue pour en arriver là.

Joueurs blessés

Si le retour de Marshawn Lynch est une belle opération marketing, ce n’était pas vraiment le plan de Seattle. En moins de trois semaines, la franchise a perdu ses trois principaux coureurs. Rashaad Penny (genou), puis C.J. Prosise (bras) et C.J. Prosise (hanche) sont tous tombés en décembre. L’attaque avait aussi souffert des pertes de Justin Britt (C, genou), Will Dissly (TE, tendon d’Achille) et Ed Dickson (TE, genou) au fil des semaines.

En défense, les problèmes ont commencé ces derniers jours. Mychal Kendricks, auteur de 71 plaquages, 3 sacks et une interception, ne jouera pas les playoffs, à cause d’une déchirure du ligament croisé antérieur.

Chez les blessés plus légers et incertains pour la rencontre face aux Eagles, on retrouve des joueurs importants comme Duane Brown (OT, ménisque) et Quandre Diggs (DB, cheville). Pas facile.

Pronostic

Un quarterback calibre MVP et de l’expérience à revendre. Ce seront les deux atouts principaux des Seahawks en playoffs. C’est énorme. Mais suffisant ? Sans un coup de chaud de la défense, gagner trois ou quatre matchs de suite semble une mission très compliqué face à des équipes plus complètes. Ajoutez à cela les blessures, et Seattle risque d’avoir le souffle court.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR