Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Baltimore Ravens

Playoffs NFL 2019 – Ravens : cours Lamar, cours !

Les Ravens peuvent-ils courir jusqu’au titre suprême ?

Baltimore Ravens : 14 victoires – 2 défaites, premier de l’AFC

Sans aucun doute l’une des surprises de la saison.

Si plusieurs spécialistes voyaient les Ravens capables de se battre pour une place en playoffs, ils étaient en revanche rares à les imaginer finir premiers de l’AFC, avec le meilleur bilan de l’histoire de la franchise et probablement le titre d’équipe la plus « sexy » de la saison.

Comment sont-ils arrivés là ?

S’ils sont arrivés là, les Ravens le doivent en grande partie à leur quarterback Lamar Jacskon. Critiqué et moqué avant le début de la saison, le deuxième année de Baltimore a ébloui la ligue avec une saison de très haute volée : 3 127 yards à la passe, 36 touchdowns lancés (1er), 6 interceptions, 113,3 d’évaluation (3e), auxquels il faut ajouter 1206 yards à la course (record NFL) et 7 touchdowns ! Des chiffres réduits par le fait que Jackson est sorti à de nombreuses reprises au 4e quart, tant les matchs étaient pliés tôt. Avec sa saison de MVP, Lamar Jackson a porté les siens au sommet.

Plus globalement, Baltimore a écrasé la concurrence grâce à son jeu au sol.

Dans les faits, les Ravens ont commencé la saison « timidement » avec 2 victoires et 2 défaites avant de passer la seconde. Voire même la cinquième, avec 12 victoires consécutives, et non des moindres. Entre la semaine 7 et la semaine 14, Baltimore bat les Seahawks, les Patriots, les Texans, les Rams, les 49ers et les Bills. Soit 6 équipes à plus de 50% de victoires (meilleur bilan NFL face à ce « type » d’équipe). Des victoires face aux autres cadors étriquées ? Loin de là, avec un différentiel de +114 points et jamais plus de 20 points encaissés sur cette série de 6 matchs. Impressionnant.

A noter que cette série de victoires, bien que liée à la grande forme offensive des Ravens, doit également à la montée en puissance de la défense de Baltimore à partir de la semaine 7 et l’arrivée de Marcus Peters via un échange.

Le joueur clé : Lamar Jackson

Peut-on donner un autre nom que celui de Lamar Jackson ? Le quarterback rookie avait coulé lors de son premier match de playoffs l’an dernier coûtant sans aucun doute la victoire aux siens.

Mais cette saison, cela pourrait bien être différent. Baltimore a confirmé sa confiance en Lamar en construisant autour de lui une attaque capable de maximiser toutes ses qualités et en limitant ce qui pourrait être parfois vu comme ses faiblesses, comme les lancers en profondeur par exemple.

Si le probable futur MVP maintient son niveau de saison régulière alors il sera l’arme numéro 1 des Ravens pour remporter le titre. En revanche, une nouvelle faillite de sa part dans un match à élimination directe pourrait coûter la défaite aux siens.

Pourquoi vont-ils aller au bout ?

Le jeu de course. Grâce à leur jeu de course, les Ravens iront au bout. On ne parle pas d’une équipe qui court bien, on parle d’une équipe qui est historiquement bonne dans ce secteur.
Baltimore a gagné 3296 yards (record NFL) et 206 yards par match au sol cette saison. Pour donner une idée, la 2e équipe de la ligue dans ce secteur, les 49ers, ont gagné 2305 yards et 144 yards par match… Une domination en mode bulldozer qui doit également beaucoup à l’arrivée de Mark Ingram (1018 yards et 10 touchdowns), au niveau de la ligne offensive et aux choix de jeu du coordinateur offensif Greg Roman. En parvenant à dominer le combat dans les tranchées et à imposer leur rythme, Baltimore ne peut que l’emporter.

Parce que la défense des Ravens et son backfield défensif va continuer sur ce rythme. Avec Earl Thomas, Marlon Humphrey, Marcus Peters, Jimmy Smith et Brandon Carr, les Ravens ont l’escouade anti-aérienne la plus complète de la ligue, permettant aux coachs des Baltimore d’innover et d’imposer également en défense leur marque de fabrique.

Parce que John Harbaugh va vouloir prouver qu’il est le 2e meilleure coach de l’AFC derrière Bill Bellichick.

Parce qu’avec Justin Tucker, les Ravens sont la seule équipe qui n’aura pas peur de jouer la victoire sur un field goal à plus de 50 yards des poteaux.

Pourquoi ils n’iront pas ?

L’accession au titre est souvent un long chemin. Les Ravens en savent d’ailleurs quelque chose, eux qui sous l’ère Joe Flacco ont perdu deux finales AFC en quatre ans, avant de soulever le trophée Lombardi la cinquième année. Gagner un premier match en playoffs pour Lamar Jackson serait donc déjà un apprentissage et perdre face aux Chiefs en finale AFC n’aurait rien d’incohérent.

Lamar Jackson MVP ? Mauvaise nouvelle pour Baltimore : depuis 1999 et Kurt Warner, aucun MVP de la saison régulière n’a soulevé le Lombardi la même saison !

Joueurs blessés

Si les meilleurs joueurs de Baltimore seront de la partie en playoffs, la franchise doit tout de même faire avec les absences de deux très bons joueurs de son équipe : son centre titulaire (Matt Skura) et son strong safety titulaire (Tony Jefferson). En défense, l’absence d’un joueur expérimenté comme Pernell McPhee est également dommageable pour Baltimore.

Pronostic

Cela fait 20 ans qu’un MVP de saison régulière n’a pas remporté le Super Bowl. A l’époque, Kurt Warner permettait aux Rams de l’emporter à la surprise générale et avec l’une des attaques les plus mémorables de l’histoire. 20 ans après, c’est un autre quarterback non « classique », une autre équipe surprise et une autre attaque « mémorable » qui va créer la sensation en remportant le Super Bowl. C’est tout à fait possible.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR