Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

New Orleans Saints

Playoffs NFL 2019 – Saints : enfin la bonne tentative ?

La mission Miami 2.0 est lancée, le décollage est imminent pour les joueurs à la fleur de lys

New Orleans Saints : 13 victoires – 3 défaites, n°3 de la NFC

Contre vents et marées, ils sont toujours là. Après deux défaites douloureuses lors des deux derniers playoffs, la bête du Bayou a toujours faim.

Pour fêter dignement les 10 ans de son Super Bowl, pourquoi ne pas revenir les fêter à Miami ?

Comment sont-ils arrivés là ?

Les Saints ont, au fil des années, bâti un effectif plus que complet pour atteindre le Super Bowl, à coup de drafts réussies et de recrutements bien ciblés. Mais tout ceci s’est abattu comme un château de cartes lors du deuxième match et le déplacement à Los Angeles. Drew Brees se blesse au pouce. Saison terminée ? Non, seulement 5 matchs d’absence. Teddy Bridgewater assure un intérim de champion avec un bilan de 5 victoires et 0 défaite.

La machine est lancée, portée par ses stars en attaque et en défense. Le retour d’un patron frais permet à l’équipe de décrocher un 3e titre de division Sud de suite mais échoue à valider une place parmi les deux premiers de la conférence malgré un bilan de 13-3. Depuis 1990, 2 autres équipes (sur 67) ont connu pareille mésaventure en gagnant 13 victoires ou plus : les Titans en 1999 et … les Saints en 2011.

Le joueur clé : Michael Thomas

En signant un contrat XXL, beaucoup de joueurs ont perdu la tête. Pas lui. L’alchimie est parfaite entre Michael Thomas et Drew Brees mais en sera-t-il de même pendant l’intérim de Teddy Bridgewater ? « Ah bon, on a changé de quarterback ? J’avais pas remarqué ! », pourrait dire le numéro 13 des Saints. Thomas a réalisé une saison historique, à ranger dans les livres d’histoire. Le record de réceptions de Marvin Harrison est tombé 17 ans plus tard et il est désormais en possession du meilleur receveur de la ligue actuellement. 16 matchs, 149 réceptions, 1725 yards et 9 touchdowns. Que dire de plus ? Can’t Guard Mike !

Pourquoi vont-ils aller au bout ?

La blessure de Brees en début de saison va avoir un effet bénéfique. La saison dernière, il a terminé fatigué et un peu moins performant. Un an plus tard, l’attaque est montée en puissance depuis environ un mois et généralement, à la Nouvelle-Orléans, quand l’attaque va, tout va. Jared Cook trouve sa place match après match aux côtés d’un Michael Thomas stratosphérique tandis qu’Alvin Kamara est sorti de sa boite lors des deux dernières rencontres. Sans oublier une défense qui fait le boulot, tractée par Cameron Jordan, Demario Davis et Marshon Lattimore.

Certes, les Saints vont devoir jouer un, voire deux, matchs à l’extérieur. Mais ils ont montré en saison régulière qu’ils savent gagner sur la route. Le bilan des deux dernières saisons l’indique : 14 victoires – 2 défaites.

Il y a aussi une histoire de destinée accrochée à cette franchise. Comme il y a 10 ans, le Super Bowl a lieu à Miami et tous les supporters des Saints veulent revoir la même célébration entre Drew et Baylen Brees mais avec 10 ans d’écart. Et puis, durant ces playoffs, ce sera aussi l’occasion de partir à la chasse aux fantômes. D’abord avec Minnesota puis avec peut être San Francisco et à cette occasion d’effacer deux défaites douloureuses : celle de la saison régulière et celle de janvier 2012.

Pourquoi ils n’iront pas ?

Les blessures commencent à s’accumuler en défense et notamment sur la ligne défensive avec les pertes de Sheldon Rankins et Marcus Davenport. Il va falloir réussir à mettre de la pression sur le quarterback adverse sinon la ligne arrière va être en grande souffrance comme face à San Francisco. Les 49ers, comme d’autres, savent où sont les points faibles des Saints : la défense face aux tight ends et la défense à l’opposé de Lattimore.

Il va falloir aussi s’extirper d’une NFC plus que dense avec San Francisco, Green Bay, Seattle et Minnesota, chaque équipe étant à plus de 10 victoires cette saison. Sans oublier Philadelphie qui pourrait jouer les troubles-fêtes, comme l’avait fait Seattle il y a 9 ans en éliminant … les Saints, alors champions en titre.

Les deux dernières éliminations en playoffs risquent de trotter dans la tête des Saints à un moment donné, si le match est serré. Les fantômes sont toujours là, prêts à sortir du placard.

Joueurs blessés

Peu de grosses blessures à signaler du côté de la Nouvelle-Orléans. Rapidement, dans la saison, la défense a perdu Alex Anzalone (LB) mais Kiko Alonzo a été recruté de Miami et il forme un dangereux trio avec Demario Davis et AJ Klein. Par contre, perdre simultanément Sheldon Rankins (DT) et Marcus Davenport (DE) fait mal à la ligne défensive des Saints. Si pour le moment, c’est passé sans trop de dommages en saison régulière, ne pas avoir ces deux joueurs risque de peser au moment d’attaquer les playoffs.

En attaque, tout le monde est sur le pont, l’équipe récupérant lors de la dernière journée Andrus Peat et Larry Warford, les deux guards titulaires de la ligne offensive.

Pronostic

L’objectif est simple : ramener le Vince Lombardi Trophy en Louisiane. Mais le chemin s’annonce plus tortueux qu’il y a dix ans. L’équipe a déjà vécu deux énormes désillusions en 2 ans et ne veut pas en revivre une troisième. A chaque fois, certains annoncent que l’équipe ne va pas se relever mais à chaque fois, elle se relève. Les Saints arrivent à pleine vitesse pour ces playoffs et une seule équipe peut les battre : eux-mêmes.

La meute de loups affamés est partie en chasse. Demario Davis le dit avant chaque match : « It’s time to hunt : we prowl, we kill, we eat (c’est l’heure de chasser : on rôde, on tue, on mange)« .

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu