Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

New England Patriots

Playoffs NFL 2019 – Patriots : se réinventer encore et toujours

Avec une attaque en difficulté, New England aborde les playoffs avec plus de doutes que ces dernières années.

New England Patriots : 12 victoires – 4 défaites, tête de série numéro 3 en AFC

Pour la première fois depuis 10 ans, les Patriots vont jouer un match de Wild Card. Habitués à regarder ce tour à la télé, ils sont sur le pont dès le premier week-end des playoffs. Un schéma qui leur réussit rarement. Ont-ils encore assez de maîtrise pour aller gagner à Kansas City et/ou à Baltimore pour atteindre un nouveau Super Bowl ? Le premier de cette décennie, le 10e de l’ère Brady-Belichick.

En attendant, il faudra d’abord passer la première étape, ce sera samedi, à domicile, face aux Titans du Tennessee. Et ce n’est pas gagné.

Comment sont-ils arrivés là ?

Et dire qu’on les voyait partis pour une saison sans aucune défaite. Le début de l’exercice 2019 a été parfait pour le champion en titre. La défense jouait à un niveau incroyable et l’attaque semblait de nouveau inarrêtable. Faussée par un calendrier relativement facile en début de saison, cette impression de domination extrême s’est peu à peu effritée. L’escouade offensive a eu beaucoup plus de mal à la fin de l’année. À tel point que beaucoup d’interrogations sont désormais sur Tom Brady et son niveau de jeu.

Le vrai point positif reste l’autre côté du ballon. Portée par un Stephon Gilmore candidat au titre de joueur défensif de l’année, la défense a gardé un niveau de jeu constant qui a permis aux joueurs de garder l’avantage dans la conférence malgré des défaites face aux cadors (Kansas City, Baltimore et Houston). Jusqu’au dernier match, le champion en titre était même parti pour profiter de sa 10e semaine de repos consécutive lors du Wild Card Round.

C’était sans compter cette défaite à domicile face aux Dolphins. Ryan Fitzpatrick a douché les espoirs des Patriots de finir dans les deux premiers de la conférence et ils doivent maintenant passer par le chemin le plus long pour atteindre Miami.

Le joueur clé : Sony Michel

Il aurait été facile de mettre Tom Brady dans cette catégorie. Il est le dépositaire du jeu offensif des Patriots et sans lui à un haut niveau les Patriots n’iront pas très loin. Mais si l’on va un peu plus loin, le running back détient un rôle fondamental dans cette post-saison. De gros matchs du joueur de deuxième année permettraient au quarterback d’être plus tranquille, moins sous pression. Ces derniers temps, Josh McDaniels semble s’être tourné plus vers le jeu au sol, avec plus ou moins de réussite.

Il a compris que son numéro 12 ne peut peut-être plus assumer tout le poids de l’attaque sur ses épaules, surtout avec un groupe de receveurs encore en construction et une ligne qui n’est pas toujours fiable quand il s’agit de protéger sur les jeux de passes. Reste alors le coureur. Celui qui peut créer de l’incertitude dans les défenses, ouvrir des brèches dans le jeu profond et, à l’occasion, manger le chrono. Tom Brady est le baromètre de cette attaque, mais Sony Michel en est le facteur X.

Pourquoi vont-ils aller au bout ?

Meilleure défense sur les yards encaissés. Meilleure défense sur les points encaissés. Le tout dirigé par le génie défensif de Bill Belichick. Si la défense gagne des titres, alors New England est assurément à ranger parmi les favoris. Stephon Gilmore est un candidat au titre de joueur défensif de l’année, mais il n’est pas seul. Devin McCourty, Dont’a Hightower ou Jamie Collins sont autant de talents que les Patriots savent exploiter à la perfection. Il sera très difficile de leur marquer des points.

En attaque, on ne peut pas mettre Tom Brady au placard. Il vieillit, il est moins bien entouré, mais il reste un quarterback qui a gagné 6 titres. Le mois de janvier, il connait par cœur. Mieux que Ryan Tannehill. Mieux que Patrick Mahomes. Mieux que Lamar Jackson. Quand la pression sera à son maximum, il sera à son meilleur.

Pourquoi ils n’iront pas au bout ?

L’attaque peut-elle en faire suffisamment ? Comme il est étrange de se poser une telle question avec New England. Pourtant, avec une 15e place en saison régulière sur les yards gagnés, c’est la première fois depuis 2003 que les Patriots se classent au-delà de la 11e place de cette catégorie statistique. La bonne nouvelle, c’est que rien n’est impossible. Car en 2003, justement, ils avaient remporté le Super Bowl… en battant les Titans lors de leur premier match de playoffs.

Reste que l’impression laissée ces dernières semaines a de quoi inquiéter. Si le coordinateur offensif Josh McDaniels n’arrive pas à établir le jeu au sol, l’entente entre Brady son groupe de receveur pourrait être compliqué, surtout si Julian Edelman, son homme de base, n’est pas en pleine possession de ses moyens. Pas de jeu au sol, des jeunes receveurs qui n’arrivent pas à offrir des solutions, de la pression qui arrive jusqu’au numéro 12. Ce serait le scénario du pire, et probablement d’une élimination.

Joueurs blessés

Quantitativement, New England est plutôt passé entre les gouttes de la pluie de blessés actuelle. Tout de même, qualitativement, certains absents rendent la tâche plus compliquée à Bill Belichick et son staff. Un rapide coup d’œil à la liste des blessés permet de voir que le centre David Andrews et le full back James Develin ont manqué la quasi-totalité de la saison et ne reviendront pas pour les playoffs. Deux joueurs très importants pour le système offensif des Patriots.

Au bout de ce système offensif, il y a le kicker, et là aussi les Patriots ont des soucis. Stephen Gostkowski, l’homme de toutes les campagnes post-Adam Vinatieri, va manquer dans cette attaque. Surtout pendant les moments décisifs.

Enfin, Julian Edelman inquiète. Le receveur qui sort de sa meilleure saison en carrière (100 réceptions, 1 117 yards pour 6 TDs) n’est pas à 100%. La franchise l’a très peu fait jouer durant les trois dernières semaines en espérant qu’il revienne à fond pour les playoffs. À surveiller.

Pronostic

Bien que piégeux, ce match face aux Titans devrait être à l’avantage du champion en titre. Plus expérimentés, plus talentueux et à domicile, les Patriots se doivent de sortir vainqueur samedi. C’est ensuite que les choses risquent de se corser. Au point d’être insurmontables ? Probablement. L’an dernier New England est ressorti vainqueur d’un duel épique à l’Arrowhead. Mais à cette époque-là, il y avait toujours Rob Gronkowski et l’attaque jouait à un niveau bien plus élevé. Cette année, on a du mal à imaginer la formation de Bill Belichick sortir vainqueur d’un match de playoffs face à Patrick Mahomes, Tyreek Hill et consorts.

L’aventure pourrait bien s’arrêter bien plus tôt que l’on en a l’habitude dans le Massachusetts.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
20 Sep à 19:00CHI1.35pariez2.85NYG
20 Sep à 19:00DAL1.4pariez2.65ATL
20 Sep à 19:00GB1.3pariez3.1DET
20 Sep à 19:00IND1.52pariez2.3MIN

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu