Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

bannieredecathlonfootus

Avant match

[Preview] Wild Card week-end : à chaque jour sa conférence

Après 17 semaines de compétition, les playoffs sont enfin de retour. Et ça commence samedi !

2020 n’en est encore qu’à ses prémisses, mais les playoffs sont déjà là. Pendant que 4 équipes attendront tranquillement à la maison leur adversaire pour la semaine prochaine (Baltimore, Kansas City, San Francisco et Green Bay), huit autres formations commencent le long chemin vers Miami.

Chose rare cette année, la NFL n’a pas respecté l’alternance des conférences. Le samedi sera dédié à l’AFC. Houston accueillera Buffalo à partir de 22h30 avant que le champion en titre entre en piste en prime time face aux Titans. Le lendemain, place à la NFC. Les matchs commenceront plus tôt, 19h pour les SaintsVikings pour terminer ce Wild Card Round par un EaglesSeahawks.

Coup d’envoi samedi à 22h35
Houston Texans (4) – Buffalo Bills (5)

Comme l’an dernier, le premier match des playoffs nous amène à Houston. Leader de l’AFC Sud, les Texans reçoivent cette fois les Bills de Buffalo. Une occasion pour Deshaun Watson (3 852 yards, 26 TDs + 413 yards à la course et 7 TDs) de remporter son premier match de post-saison. Il y a un an, Houston avait chuté à la maison face aux Colts (7-21) dans un match à sens unique. Cette fois, ils se doivent de l’emporter. Pour cela, ils vont pouvoir enregistrer le retour d’un de leur meilleur joueur : J.J. Watt. Le défensive end qui n’a plus joué depuis octobre à cause d’une rupture du muscle pectoral sera sur le terrain samedi. Une très bonne nouvelle pour cette défense qui devra contenir Josh Allen (3 089 yards, 30 TDs + 510 yards à la course et 9 TDs).

En face, les Bills, eux, sont à la recherche de leur première victoire en playoffs depuis 24 ans. En effet, la dernière remonte au 30 décembre 1995 face à Miami. Seuls Detroit et Cincinnati font pire. Pour gagner le droit de jouer le week-end prochain, les Bills vont surtout miser sur leur défense. Ils ont la 3e meilleure escouade en termes de yards autorisés (298,3/match) et la 2e au nombre de points encaissés (16,2/match). Ils tenteront donc de prendre le score rapidement avant de tout miser sur leur escouade défensive.

Coup d’envoi dans la nuit de samedi à dimanche à 2h15
New England Patriots (3) – Tennessee Titans (6)

Il y a bien longtemps que l’on n’avait pas vu les Patriots à ce niveau de compétition. 10 ans exactement. La dernière fois, c’était face aux Ravens, et ce n’est pas vraiment un bon souvenir pour Tom Brady et les siens. Les Patriots vont devoir réapprendre à jouer un match dès la première semaine des playoffs. Cette fois, ils accueilleront les Titans. Une équipe qu’ils connaissent bien. Déjà parce que beaucoup d’anciens de la maison Pats seront en face, à commencer par l’entraîneur, Mike Vrabel, ancien linebacker de New England avec qui il a gagné trois Super Bowl. Si les Titans sont la tête de série numéro 6, il ne faudra pas les prendre à la légère pour les locaux. Tennessee est l’une des équipes les plus en forme actuellement.

Pour se qualifier, ils ont gagné 7 de leurs 10 derniers matchs. Ils s’appuient surtout sur une attaque de folie depuis que Ryan Tannehill a pris la tête de l’escouade. Entre la semaine 7 et la semaine 17, ils ont enregistré en moyenne 406,2 yards/match (3e de la ligue derrière Dallas et Tampa Bay). Leur quarterback a la meilleure évaluation de la ligue (117,5), leur running back, Derrick Henry, est le coureur le plus prolifique de la NFL (1 540 yards cette année) et A.J. Brown, le receveur, gagne en moyenne 20,2 yards par réception (2e de la ligue). La défense de New England, considérée comme l’une des meilleures de la ligue, aura donc fort à faire. Et le match devrait se jouer de ce côté du terrain.

Coup d’envoi dimanche à 19h05
New Orleans Saints (3) – Minnesota Vikings (6)

C’est peut-être le plus beau match du week-end. Une opposition New OrleansMinnesota risque de rappeler beaucoup de souvenirs aux fans des deux équipes. Les plus récents nous ramènent il y a deux ans quand les Vikings avaient brisé le cœur des Saints après une action qui restera désormais dans la légende. C’était le Miracle de Minneapolis. Cette fois, le match se jouera en Louisiane. Un avantage pour les locaux qui n’ont chuté que face aux Falcons et aux 49ers à domicile cette saison. Si l’on ne devait sortir qu’un seul duel dans ce match qui regorge de talent, ce serait peut-être l’opposition entre les deux running backs Dalvin CookAlvin Kamara. Les deux hommes ont été draftés la même année (2017) et sont très similaires dans leur style de jeu et leur influence sur leur équipe.

Le premier a livré des statistiques impressionnantes cette saison (250 courses, 1 135 yards, 13 TDs + 53 réceptions et 519 yards) avant de se blesser à l’épaule. Il a ainsi manqué les deux derniers matchs de son équipe qui espère le retrouver à 100%. Le second affiche des statistiques en baisse par rapport à ses deux premières saisons dans la ligue (171 courses, 797 yards, 5 TDs + 81 réceptions, 533 yards et 1 TD). Mais lui aussi a fait un passage à l’infirmerie à cause de blessures au genou et à la cheville. Cook et Kamara devraient toutefois être à 100% dans ce match de playoffs au plus grand bonheur de Mike Zimmer et Sean Payton. Les Vikings pourront d’ailleurs compter sur toutes leurs armes offensives puisque Adam Thielen sera lui aussi de retour.


Coup d’envoi dimanche à 22h40
Philadelphia Eagles (4) – Seattle Seahawks (5)

Enfin, ce week-end de playoffs se terminera en Pennsylvanie, à Philadelphie exactement. Là-bas, les Eagles vont recevoir une équipe de Seattle qui a pourtant un meilleur bilan. Mais le champion 2017 a terminé premier de sa division, la NFC Est, et aura l’avantage de recevoir. Pour les Seahawks, c’est peut-être mieux. En effet, à l’inverse de ces dernières années, les coéquipiers de Russell Wilson ont eu beaucoup plus de mal à domicile qu’à l’extérieur. Ils ont chuté à 4 reprises au CenturyLink Field (4-4), alors qu’à l’extérieur leur parcours est quasiment immaculé (7-1) ne s’inclinant qu’à Los Angeles face aux Rams. Le problème pour les Seahawks c’est que la dynamique n’est pas très bonne en ce moment. Ils abordent en effet les playoffs sur une série de deux défaites consécutives (face aux Cardinals et aux 49ers) et avec pas mal de blessés, notamment au poste de running back.

À l’inverse, en face, les Eagles vivent la meilleure période de leur saison. C’est simple, ils jouent des matchs couperets depuis un mois. Une défaite les aurait éliminés de la course à la post-saison. Résultat : 4 victoires sur les 4 derniers matchs (face aux Giants deux fois, aux Redskins et aux Cowboys). Ils arrivent donc pleins de confiance pour ce match. Mais la confiance ne sera pas la seule chose pleine pour les Eagles, l’infirmerie aussi. Chaque semaine, il semble que Philadelphia perd un titulaire. En semaine 17, la franchise a joué sans 7 titulaires en attaque, s’appuyant sur 5 joueurs du practice squad (Boston Scott, Josh Perkins, Greg Ward, Deontay Burnett et Robert Davis). Doug Pederson attend encore de savoir si Zach Ertz et Lane Johnson seront de retour sur le terrain dimanche. Mais quoi qu’il arrive, le staff sera obligé de composer.

Les affiches

Coup d’envoi samedi à 22h35
Houston Texans (4) – Buffalo Bills (5)
Coup d’envoi dans la nuit de samedi à dimanche à 2h15
New England Patriots (3) – Tennessee Titans (6)
Coup d’envoi dimanche à 19h05
New Orleans Saints (3) – Minnesota Vikings (6)
Coup d’envoi dimanche à 22h40
Philadelphia Eagles (4) – Seattle Seahawks (5)

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR