Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Minnesota Vikings New Orleans Saints Résumés

Saints – Vikings (20-26 a.p.) : Kirk Cousins va chercher la victoire en prolongation

Surprise à New Orleans ! Les violets sont venus arracher la victoire au Superdome.

5 janvier 2020 19 h 05 min
vs
20
NO(#3)
26
MIN(#6)

New Orleans Saints (3) – Minnesota Vikings (6) : 20-26 (a.p.)

Kyle Rudolph a inscrit le touchdown de la victoire pour les Vikings sur la première possession de la prolongation pour plonger le stade des Saints dans le silence.

Minnesota a mené pendant toute la deuxième mi-temps de ce match plutôt défensif. Malgré un grand Taysom Hill (50 YDS à la passe, 50 YDS à la course, 25 YDS à la réception et 1 TD), New Orleans n’a jamais réussi à faire la différence, et deux ballons perdus ont fait mal à Drew Brees et ses coéquipiers.

Les Vikings affronteront les 49ers lors du Divisional Week-end.

Le moment clé : la bombe de Kirk Cousins pour Adam Thielen

C’est l’action qui a crucifié New Orleans. Certes, le touchdown de Kyle Rudolph a donné la victoire à Minnesota, mais les Saints perdent la rencontre sur cette bombe de Kirk Cousins pour Adam Thielen lors de la prolongation. Une passe de 43 yards qui a mis les Vikings dans la meilleure des positions pour chercher la qualification.

Le film du match

La rencontre commence de façon idéale pour les Saints, avec un fumble provoqué par le nouvel arrivant Janoris Jenkins sur le tout premier drive des Vikings. Cependant, New Orleans bute sur la défense de Minnesota et doit se contenter de trois points après un sack sur Drew Brees (3-0). Sur le drive suivant, les hommes de Mike Zimmer parviennent à revenir à hauteur de leur adversaire avec un field goal, obtenu en partie grâce aux coureurs Dalvin Cook et Alexander Mattison (3-3).

On assiste ensuite à une succession de punts. Les défenses dominent clairement les attaques, et les deux quarterbacks peinent à trouver de vraies solutions. Il faut attendre une bombe de… Taysom Hill pour le rookie Deonte Harris pour que le match se débloque. Suite à cette passe de 50 yards, Alvin Kamara trouve la end zone (10-3).

Le momentum est alors du côté de New Orleans, mais les Vikings réagissent parfaitement. Et c’est Dalvin Cook qui va donner un coup de boost à son équipe. Au sol comme à la réception, le running back fait mal à la défense des Saints. Grâce à lui, Minnesota avance bien. Certes, les visiteurs sont d’abord limités à un field goal (10-6), mais Cook trouve ensuite la terre promise après une grosse interception d’Anthony Harris et deux réceptions d’Adam Thielen. Les Vikings mènent 10-13 à la pause, profitant également d’un field goal manqué de New Orleans.

Au retour des vestiaires, l’attaque des Saints est au point mort face à une défense de Minnesota qui ne laisse quasiment rien passer. De l’autre côté du ballon par contre, les Vikings profitent d’une passe de 34 yards de Kirk Cousins en direction de Thielen pour se rapprocher de la end zone adverse. Et c’est encore une fois Dalvin Cook qui conclut (10-20). Le Superdome est sonné.

Mais le Superdome va se réveiller au début du quatrième quart-temps. Après un stop défensif autoritaire, les Saints réalisent un gros drive de huit jeux et 85 yards en moins de cinq minutes. Drew Brees trouve enfin son rythme et distribue, avant de se connecter avec Taysom Hill pour le touchdown (17-20). L’équipe de New Orleans est complètement relancée, d’autant plus qu’elle force un punt derrière. On pense alors que le match peut tourner en faveur des locaux, sauf que Brees laisse échapper le ballon sur un sack de Danielle Hunter sur la ligne des 28 yards de Minnesota. Terrible pour NOLA.

Avec environ quatre minutes à jouer, les Saints ont plus que jamais besoin de leur défense. Et elle fait le boulot pour permettre à l’attaque de récupérer le ballon. Deux minutes au chrono, il faut au minimum un field goal. Drew Brees et ses coéquipiers font ce qu’il faut pour se mettre en position d’égaliser, et Wil Lutz ne tremble pas (20-20). Direction la prolongation.

Minnesota remporte la possession. Un touchdown et c’est la qualification. La tension est à son comble. Dans un tel contexte, Kirk Cousins brille, avec d’abord cette passe monumentale de 43 yards pour Adam Thielen. Les Vikings sont tout proches du paradis, mais ils doivent conclure. Cousins ne laisse pas passer cette occasion en or, lui qui trouve Kyle Rudolph dans la end zone après une très légère poussette de ce dernier. Les Vikings l’emportent 20-26 !

Le MVP : Dalvin Cook

Kirk Cousins (19/31 à la passe, 242 YDS, 1 TD) a été phénoménal en fin de match, Adam Thielen a fait beaucoup de dégâts (7 REC, 129 YDS, 1 fumble perdu), Kyle Rudolph a enfilé le costume de héros (4 REC, 31 YDS, 1 TD) et la défense de Minnesota a été remarquable (mention à Danielle Hunter et Everson Griffen, 1,5 sack chacun). Mais Dalvin Cook est celui qui a porté l’attaque des Vikings pendant une bonne partie de la rencontre et mérite ainsi le titre de MVP du match. Auteur de 94 yards au sol avec deux touchdowns, ainsi que 36 yards à la réception, Cook s’est montré très important pour Minnesota, lui qui disputait son tout premier match de Playoffs.

Le flop : l’attaque des Saints

Le duel entre la défense de Minnesota et l’attaque des Saints a clairement été remporté par les Vikings. Si la bande à Drew Brees a trouvé son rythme dans le quatrième quart-temps pour remonter au score, elle a beaucoup galéré pendant la rencontre. Il y a certes eu les coups d’éclat de Taysom Hill mais à part ça, on était loin de la grande attaque des Saints. Brees a souvent été sous pression (26/33, 208 YDS, 1 TD, 1 INT, 1 fumble perdu, 3 sacks) derrière une ligne offensive perméable, Michael Thomas a été limité à sept réceptions pour 70 yards, Alvin Kamara a été très discret (21 YDS au sol et 1 TD, 34 YDS dans les airs), et il y a eu ces deux turnovers qui ont coûté des points.

La stat : 4/11

Cette statistique, elle concerne les troisièmes downs de l’attaque de New Orleans. Elle met bien en avant les difficultés des Saints sur le plan offensif dans ce match. Sur la saison, NOLA était dixième au classement dans la catégorie « conversion sur troisième down » avec un pourcentage de 42,19 %. Les Saints étaient donc un ton en dessous ce dimanche. En face ? Les Vikings ont terminé à 10/18.

La suite

Encore une défaite crève-cœur pour New Orleans en Playoffs. Cela fait maintenant trois années de suite que les Saints échouent prématurément en post-season. Quand on sait que Drew Brees a 41 ans, on se demande si cette équipe arrivera un jour à retourner au Super Bowl.

Pour les Vikings, la prochaine étape se nomme San Francisco. Minnesota va effectivement affronter les 49ers – la meilleure équipe de la NFC en saison régulière – au tour suivant.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR