Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

bannieredecathlonfootus

Las Vegas Raiders War Room

[Intersaison] War Room – Las Vegas Raiders : une équipe qui a la ligne

Pour les Raiders le temps est venu de rendre vraie la devise de la franchise : Just Win Baby.

La saison 2019-20 est dans le rétroviseur. La free agency ouvrira officiellement ses portes le 18 mars prochain. En attendant, Touchdown Actu en profite pour vous proposer un tour d’horizon des différentes franchises pendant l’intersaison. Quels joueurs garder et couper ? Quel agent libre prolonger ? Quelles recrues observer ? Voici quelques idées, franchise par franchise. 

Pour sa troisième saison à la tête de l’équipe, Jon Gruden peut être ambitieux : sept victoires ont été obtenues en 2019 et l’équipe est passée près d’en connaitre deux supplémentaires. Beaucoup d’argent à dépenser et un manager qui a montré en 2019 qu’il sait utiliser les choix de draft. Le tout dans un stade flambant neuf.

Le bon moment pour avoir une saison avec un bilan positif, chose que les fans n’ont connu que deux fois en dix-huit ans.

Les tauliers

1. Derek Carr
2. Darren Waller
3. Richie Incognito

Plus de 4000 yards lancés, 21 touchdowns pour 8 interceptions, Derek Carr, sans être parmi les meilleurs à sa position est un bon quarterback. Est-il le genre de playmaker que Jon Gruden affectionne ? Pas tout à fait. Mais il a montré en 2019 qu’avec une meilleure ligne offensive, il perd très peu de ballons (1 fumble contre 11 en 2018) et qu’il peut conduire son équipe un peu plus loin que la saison régulière. Beaucoup plus loin ? Là est sans doute sa limite. À lui de le prouver en 2020, car si son contrat couvre également la saison 2021, dans un an la résiliation de son contrat ne coûterait pas grand-chose à la franchise (2,5 millions de dollars).

Darren Waller est la belle histoire des Raiders en 2019. Sa renaissance après des problèmes d’addictions a même été mise en lumière lors de la série Hard Knocks. Quand les dirigeants ont laissé partir Jared Cook à l’intersaison, le doute pouvait s’installer dans l’esprit des fans. C’était sans compter sur Darren Waller qui a signé 1145 yards à la réception (2e total derrière Travis Kelce des Chiefs). Seulement cinq ballons relâchés pour quatre-vingt-dix réceptions, il est un joueur fiable pour Derek Carr.

La ligne offensive dans son ensemble, en ajoutant Kolton Miller, Rodney Hudson, Gabe Jackson et Trent Brown est le point fort de l’équipe : 52 quarterback hits autorisés, soit le plus faible total de la ligue en 2019. Arrivé à l’intersaison, Richie Incognito a cimenté le premier rideau en jouant 100% des jeux offensifs lors de ses 12 matchs disputés. Un seul sack concédé ! En 2019, il joue 742 snaps et son adversaire direct remporte le duel cinq fois seulement ! Il s’agit tout simplement de la meilleure performance pour un lineman offensif ayant joué au moins 500 jeux en 2019 (Zack Martin des Cowboys est 2e dans ce classement). Une performance, et un comportement, lui valant donc un nouveau contrat de deux ans.

Les indésirables

Les joueurs ne répondant pas sur le terrain à leur contrat se trouvent être des agent-libres en 2020. Voir plus bas.

L’homme de l’été

Will Compton, Linebacker

Arrivé en cours de saison pour palier la blessure de Marquel Lee et la suspension de Vontaze Burfict, le linebacker s’est imposé avec 41 plaquages en 9 matchs. 100, 100 et 98% des snaps défensifs joués lors des trois derniers matchs 2019.

« C’est un sacré gars. Il aime le football et c’est pourquoi il a sa place avec nous. Il a fait de belles actions et a eu un impact à une position où nous avions vraiment besoin. », expliquait Jon Gruden à son sujet en conférence de presse.

En fin de contrat, il devrait obtenir un nouveau bail et accompagner l’équipe à Las Vegas.

Les 5 principaux agents libres

1. Vontaze Burfict (LB)
2. Karl Joseph (S)
3. Nathan Peterman (QB)
4. Benson Mayoma (DE)
5. Daniel Carlson (K)

Les autres : Mike Glennon (QB), DeAndre Washington (RB), Daryl Worley (CB), Nevin Lawson (CB), Nicholas Morrow (LB)

On ne reverra plus Vontaze Burfict le dimanche, tant mieux diront certains. La franchise va sans doute signer un cornerback lors du marché et en sélectionner un lors de la Draft. L’avenir de Daryl Worley dépend de ces signatures et du développement estimé du rookie Isaiah Johnson. Karl Joseph, lui, n’a jamais justifié sa sélection lors du premier tour de la draft 2016.

Fort possible que les Raiders choisissent un quarterback à la draft qui se déroulera à domicile : pour avoir un remplaçant de Derek Carr avec un minimum d’avenir, sans écarter la possibilité d’une sensation avec la sélection d’un lanceur au premier tour. Dans les deux éventualités, ni Mike Glennon ni Nathan Peterman ne devraient faire le voyage dans le Nevada.

Benson Mayoma est un joueur de rotation, mais son moteur et ses 7 sacks en 2019 lui vaudront sans doute un nouveau contrat. Le kicker Daniel Carlson a semblé atteint de myopie en 2019 : de près il voit bien et réussit 13 de ses 14 field goals entre 20 et 40 yards. Quand la distance est supérieure à 40 yards, il ne distingue plus les poteaux et effectue un 6 sur 12 qui sera sans doute rédhibitoire pour continuer l’aventure.

Les 5 principaux besoins

1. Linebacker
2. Cornerback
3. Defensive tackle
4. Receveur
5. Kicker

L’escouade de linebackers est la plus faible de l’équipe. Si Lamarcus Joyner est un leader polyvalent et si le rookie Trayvon Mullen a montré quelques promesses, le poste de cornerback se doit aussi d’être amélioré via le marché et la draft. Le retour de Johnathan Abram, bien que safety, fera beaucoup de bien à la ligne arrière.

Si Patrick Junior Hall et Johnathan Hankins seront de retour aux cotés d’un autre « H », du renfort est nécessaire auprès de Maurice Hurst. Enfin, si 99% des mock drafts veulent donner un receveur au 1e tour pour les Raiders, les présences de Tyrell Williams, Zay Jones, Hunter Renfrow (49 réceptions dont 31 donnant une 1e tentative) ainsi que l’apport du tight-end Darren Waller rendent le besoin moins urgent qu’il n’y parait. Un receveur capable d’attaquer le terrain en profondeur, la priorité, devrait être disponible au 3e tour. Ou un peu avant : avec deux choix au premier tour et trois au 3e tour, le manager Mike Mayock pourrait bouger, dans un sens ou l’autre, comme il l’a fait lors de la draft 2019.

La cible

Kyle Van Noy, LB, Patriots

Si on parle beaucoup de Stephon Gilmore ou Dont’a Hightower, à raison, du coté de la défense de Boston, Kyle Van Noy est un joueur tout aussi important. Capable de défendre les coureurs (au sol ou lorsqu’ils captent des passes) comme de mettre la pression sur le quarterback adverse, il est un homme à tout bien faire sur le second rideau. Avec 70 millions de dollars de masse salariale disponible, les Raiders peuvent se permettre de lui offrir un contrat que d’autres équipes ne pourront pas égaler.

D’autres linebackers tels que Joe Schobert (Browns) et Cory Littleton (Rams) représentent des alternatives à l’agent-libre des Patriots.

Le sang neuf

Isaiah Simmons, LB, Clemson

Aucune escouade que celle des linebackers n’est aussi faible dans l’équipe, alors récupérer le meilleur linebacker à sortir des rangs universitaires serait un joli coup. Dans une division AFC Ouest où sévissent des tight-ends de la qualité de Travis Kelce, Hunter Henry et Noah Fant, les qualités de couverture du joueur de Clemson serait plus que bienvenues. Sans omettre que le manager Mike Mayock semble apprécier les joueurs formés dans la vallée de la mort de Caroline (Ferrell, Renfrow, Mullen).

Après sa performance lors de la finale universitaire, en plus de sa saison, sa présence au choix 12 n’est pas garantie.  Dans ce cas, les linebackers Kenneth Murray (Oklahoma) et Patrick Queen (LSU) pourraient être deux options avec le choix numéro 19. Les defensive tackles Derrick Brown (Auburn) et Javon Kinlaw (South Carolina) sont d’autres possibilités avec le tout premier choix de la franchise depuis son déménagement à Las Vegas. Just Vegas Baby !

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
26 Nov à 23:30DAL1.65pariez2.1
29 Nov à 20:00ATL2.25pariez1.57
29 Nov à 20:00BUF1.4pariez2.75LAC
29 Nov à 20:00CIN3pariez1.35NYG

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR