Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Arizona Cardinals War Room

[Intersaison] War Room – Arizona Cardinals : raid aérien dans le désert

Et si le bilan de 5-10-1 n’était que le début d’une nouvelle période dominante de la franchise ?

La saison 2019-20 est dans le rétroviseur. La free agency ouvrira officiellement ses portes le 18 mars prochain. En attendant, Touchdown Actu en profite pour vous proposer un tour d’horizon des différentes franchises pendant l’intersaison. Quels joueurs garder et couper ? Quel agent libre prolonger ? Quelles recrues observer ? Voici quelques idées, franchise par franchise. 

En 2019, la franchise du désert a entamé sa reconstruction : nouvel entraineur, nouveau quarterback. Un jeu séduisant mais encore insuffisant, notamment en défense, pour lutter avec ses concurrents directs en NFC Ouest.

Place désormais à la phase 2.  Fort d’un quarterback talentueux (Kyler Murray) et d’un défenseur parmi les meilleurs (Chandler Jones), une amélioration de l’effectif pourrait leur permettre de prétendre à un bilan positif, chose que la franchise n’a plus connu depuis la saison 2015 et une finale de conférence NFC.

Les Tauliers

1. Chandler Jones
2. Larry Fitzgerald
3. Budda Baker

Le pass rusher a terminé l’exercice 2019 fort de 19 sacks. Il a forcé 8 fumbles (3 recouverts) et défendu 5 passes. Autour de lui ? Pas grand-chose : les Cardinals sont l’équipe qui a encaissé le plus de yards avec 402 par match. Si Chandler Jones est une terreur, autour c’est bien le désert.

Larry Fitzgerald et ses 17 000 yards en carrière. L’homme aux 120 touchdowns est la figure emblématique de la franchise depuis 16 saisons et il sera de retour en 2020. S’il ne sort pas de sa meilleure saison, il reste un joueur d’impact sur le terrain et dans un vestiaire.

Petit mais costaud. Bishard Budda Baker, du haut de son mètre soixante dix-huit, plaque 147 fois un adversaire en 2019. En seulement trois saisons, son activité incessante et son enthousiasme contagieux en font un leader en défense.

« Si tout le monde jouait comme Budda Baker, nous ne perdrions aucun match », expliquait son coordinateur défensif Vance Joseph à AZcentral.

Les indésirables

1. Andy Lee (P)
2. David Johnson (RB)

À 38 ans, Andy Lee est encore un punter efficace, mais faut-il attendre son déclin avant de changer ? Plus rien n’est désormais garanti sur son contrat et une résiliation permettrait aux Cardinals d’économiser deux millions de dollars et de repartir avec des jambes plus fraiches. Ryan Winslow, qui a joué deux matchs en 2019, pourrait être son successeur.

Le coureur David Johnson entre dans cette catégorie depuis l’arrivée de Kenyan Drake et la progression du jeune Chase Edmonds.  Mais en raison de son contrat, une coupe n’est pas envisageable et un échange parait improbable. Quelle équipe serait prête à miser sur lui et dépenser un choix de draft ? Son talent est indéniable, sa santé moins et son contrat est important (10 millions en 2020).

L’homme de l’été

Dan Arnold (TE)

Arrivé dans l’anonymat le plus complet après sa coupe de l’effectif des Saints, Dan Arnold a joué trois matchs et signé deux touchdowns. Avec le départ probable de Charles Clay, l’option numéro 1 au poste se nomme Maxx Williams. L’ancien des Ravens est un joueur correct mais il y a de la place à ses cotés pour celui qui a évolué en division 3 au niveau universitaire (Wisconsin-Platteville).

Les 5 principaux free-agents

1. Kenyan Drake (RB)
2. DJ Humphries (OT)
3. Marcus Gilbert (OT)
4. AQ Shipley (C)
5. Zane Gonzalez (K)

Les autres : Charles Clay (TE), Cassius Marsh (OLB), Justin Murray (OT), Rodney Gunter (DE), Brooks Reed (OLB), Joe Walker (ILB)

Transféré en cours de saison, Kenyan Drake avec les Cardinals c’est 8 touchdowns en 8 matchs. La franchise de Phoenix est déjà dotée de deux coureurs en David Johnson et Chase Edmonds donc tout dépendra de l’importance du contrat réclamé par le joueur. Si ce dernier est estimé raisonnable par les dirigeants, il n’y aurait aucune raison de ne pas signer l’ancien d’Alabama.

En 2019, DJ Humphries a enfin joué 16 matchs (9 en 2018, 5 en 2017). Si peu de sacks ont été concédés depuis son coté gauche, il a commis neuf pénalités. Si son niveau de jeu semble enfin correspondre à son statut de choix du premier tour de la draft, ses difficultés à rester actif toute une saison rendent un contrat longue durée risqué. Il a le profil idéal pour recevoir un franchise tag (contrat d’un an avec un salaire fixé par barème).

Marcus Gilbert n’a pu jouer en raison d’une blessure et son contrat ne devrait pas être reconduit. Son historique de blessures ainsi que les possibilités d’aligner deux joueurs plus jeunes à son poste seront sans doute privilégiées : Justin Murray et Joshua Miles. Le centre AQ Shipley pourrait ne pas être prolongé en raison de la présence des jeunes Mason Cole et Lamond Gaillard, il a cependant effectué une bonne saison 2019, notamment en protection, et pour une équipe dont un des besoins majeurs se trouve sur la ligne offensive, la reconduite de son contrat pourrait aider.

Dans une ligue où les kickers semblent avoir de moins en moins de succès, lorsqu’une équipe en tient un de bon elle se doit de le conserver. Avec 31 field goals sur 35, 2 sur 2 à plus de 50 yards, et un presque parfait 34 sur 35 en point de transformation, Zane Gonzalez ne devrait pas égaler le contrat de Justin Tucker mais les Cardinals feront ce qu’il faut pour le conserver.

Zane Gonzalez a rapporté 127 points à son équipe en 2019.

Les 5 principaux besoins

1. Ligne offensive
2. Linebacker (couverture)
3. Ligne défensive
4. Défense contre la passe
5. Receveur

Si la ligne offensive a permis à Kliff Kingsbury de conduire la 10e attaque au sol de la ligue en 2019, la protection de Kyler Murray s’est montré insuffisante : 50 sacks concédés sur la saison dont 48 sur Murray. Certes, comme un rookie, il porte parfois trop longtemps le ballon. Certes, comme un joueur dynamique, il croit en sa possibilité d’improviser et de toujours trouver une solution. Parfois ça fonctionne, parfois non. Cependant, la ligne offensive ne l’a pas toujours aidé et le manager Steve Keim répondra à ce besoin d’une manière ou d’une autre (draft ou free agency).

La signature du linebacker Jordan Hicks s’est révélée payante pour les Cards mais la défense a besoin d’un joueur à ses cotés avec des qualités de couverture. Hasson Reddick, qui jouait à l’extérieur au niveau universitaire, peine à trouver sa place à l’intérieur du second rideau. S’il a beaucoup joué en première partie de saison 2019, sa présence sur le terrain a diminué drastiquement par la suite. Perdre sa place au profit de Joe Walker n’est pas bon signe.

Qu’il est loin le temps de Darnell Dockett ou de Calais Campbell… Le front office a besoin d’injecter du talent sur cette ligne défensive. 120 yards en moyenne par match encaissés au sol (24e en NFL). L’ancien d’Atlanta Corey Peters a été solide en 2019 mais il aura 33 ans au début de la saison. Le premier rideau est donc un chantier prioritaire.

Seuls les Lions de Detroit ont encaissé plus de yards à la passe que la défense d’Arizona, et ce malgré l’excellent travail de pression du quarterback par Chandler Jones. Le retour de Robert Alford devrait faire du bien ainsi que la progression espérée de Byron Murphy pour sa seconde année. Un renfort n’est pas à exclure au poste de cornerback, plus encore si Patrick Peterson venait à être échangé. Et, comme couverture et pression sont imbriquées pour rendre efficace une défense aérienne, un pass-rusher à aligner à l’opposé de Jones semble une priorité.

Si les Cardinals ont sélectionné trois receveurs à la draft 2019, le système agressif avec des formations à multiples cibles de Kliff Kingsbury nécessite d’avoir encore et toujours plus de possibilités à ce poste.

La cible

Michael Brockers, DT, L.A Rams

Comme évoqué ci-dessus, les rouges d’Arizona se doivent d’améliorer la ligne défensive. Michael Brockers s’est montré performant (43 plaquages et 3 sacks de moyenne) et fiable (5 matchs ratés en 8 saisons). Sa venue ferait d’une pierre-deux coups : renforcer l’équipe tout en affaiblissant un concurrent direct. Dans la même optique, la signature du linebacker Corey Littleton (Rams) et ses capacités en couverture est également une possibilité séduisante.

Le sang neuf

Cedarian Lamb, WR, Oklahoma

Oui les Cardinals ont concédé 50 sacks. Oui les Cardinals ont sélectionné trois receveurs à la draft 2019. Oui mais. En 2019, Arizona a joué 950 jeux offensifs. Sur 376 d’entre-eux, Kliff Kingsbury a aligné 3 receveurs (40%) et sur 326 d’entre-eux, quatre receveurs étaient au départ de l’action (34%). Si l’entraineur a quelque peu ajusté son appétence pour le jeu aérien en cours de saison avec davantage de courses, son attaque est essentiellement basée sur le jeu de passe.

CeeDee Lamb est un receveur avec des mains sûres et dôté d’un physique lui permettant de gagner des yards après le contact. Il présente l’avantage d’avoir joué avec Kyler Murray, pour qui il a gagné 1158 yards en 2018. Le niveau de jeu ainsi que le système utilisé sera différent mais que les deux aient déjà quelques automatismes est un plus : l’un sachant où le receveur aime recevoir ses ballons, l’autre sachant comment se déplacer par rapport au lanceur. Et si Lamb est évalué comme un possible futur crack en NFL, apprendre une année aux cotés de Larry Fitzgerald ne serait que bénéfique pour son développement.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu