Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Baltimore Ravens Résumés Tennessee Titans

Ravens – Titans (12-28) : un pavé dans Lamar !

Énorme surprise en AFC. Tennessee a totalement dominé les Ravens d’un Lamar Jackson frustré et poussé à la faute.

12 janvier 2020 2 h 15 min
vs
12
BAL(#1)
28
TEN(#6)

Baltimore Ravens (1) – Tennessee Titans (6) : 12-28

Menés de bout en bout, les Ravens n’ont jamais été capables d’inquiéter les Titans. Avec un jeu au sol porté par un Derrick Henry (30 courses, 195 yards) toujours aussi monstrueux, un Ryan Tannehill (7/14, 88 yards, 2 TDs) efficace, beaucoup d’audace et une défense alliant discipline et opportunisme, Tennessee a livré une partition de haut vol.

Avec un Mark Ingram (6 courses, 22 yards) probablement limité par son mollet et Lamar Jackson (31/59, 365 yards, 1 TD, 2 int) qui a perdu trois ballons, Baltimore est envoyé en vacances sur un revers cinglant. Au-delà des déboires de leur quarterback, les Ravens ont aussi été dominés dans les tranchées. L’intersaison va leur sembler bien longue.

Le moment clé : Derrick Henry se transforme en quarterback

Techniquement, c’est probablement Ryan Tannehill qui a tué le match avec le touchdown du 28-6 en fin de troisième quart-temps. Mais l’audace des Titans quelques minutes plus tôt a sûrement porté un coup moral d’une violence terrible à leurs adversaires.

Sur une 3e tentative à 3 yards de la end zone, Ryan Tannehill sort du terrain. Marcus Mariota entre. Il y a du mouvement. Le snap arrive dans les mains de Derrick Henry, qui temporise, puis passe à Corey Davis. Ce n’est pas très académique, mais ça marche, touchdown ! 21-6 pour les visiteurs, qui enfoncent le clou.

Le film du match

Après un punt en ouverture, les Titans lancent leur match avec la défense. Kevin Byard intercepte un ballon mal négocié par Mark Andrews (4 rec, 39 yards). Frustré, Lamar Jackson attrape le défenseur par le col et se faire pénaliser. La ligne se met en marche pour ouvrir la route de Derrick Henry, et Ryan Tannehill trouve Jonnu Smith (2 rec, 12 yards, 1 TD) pour le touchdown de 12 yards (0-7). Un bijou de réception à une main.

Les Ravens répondent avec de l’audace en tentant une 4e et 1 yard sur leurs propre 45 yards, mais Jackson est bien contenu au sol en ce début de match. La sanction tombe sur l’action suivante quand Tannehill envoie directement Kalif Raymond dans la end zone 45 yards plus loin (0-14).

La défense de Tennessee réussit un nouveau stop, mais l’attaque cale et se contente de deux punts avant la pause. Ca va un peu mieux pour les locaux. Les receveurs relâchent encore des ballons, mais l’attaque va chercher un field goal (3-14), puis un autre juste avant la pause (6-14) suite à une grosse réception de Marquise Brown (7 rec, 126 yards). 14-6 pour les visiteurs à la pause. La surprise est en marche.

Au retour des vestiaires, l’histoire se répète. Les Ravens sont stoppés sur 4e et 1 yard, cette fois sur les 18 de Tennessee. Henry enchaîne avec une course de 66 yards. Son équipe est devant la end zone et sort Ryan Tannehill du terrain, le ballon est snappé à Henry qui… passe à Corey Davis (1 rec, 3 yards, 1 TD) dans la end zone ! Touchdown ! Sur le banc, Jackson s’agace.

Le déluge continue pour Baltimore dès l’action suivante. Jurrell Casey arrache le ballon des mains de Jackson, et Jeffery Simmons recouvre. Le quarterback a été bien trop imprudent.

Quelques actions plus tard, Ryan Tannehill y va lui même au sol pour un touchdown d’un yard. L’écart passe à 28-6. Et Jackson est encore intercepté sur la série suivante ! Cette fois, Tennessee ne sanctionne pas et punt.

Il reste à peine 11 minutes à jouer quand les Ravens trouvent enfin la end zone sur une passe de Jackson pour Hayden Hurst (12-28, conversion à 2 pts manquée). Les Titans grattent plus de 4 minutes de chrono mais rendent le cuir. Jackson multiplie les courses pour essayer d’amorcer un miracle. Mais sur 4e et 5, Mark Andrews est bien défendu. Le ballon tombe au sol. Encore quelques minutes pour les Titans, et nouveau ballon rendu à Baltimore. Jackson distille des ballons hasardeux. Nouvel échec sur 4e tentative. C’est terminé.

Le MVP : le Derrick Henry

Quel boulot. Quel moteur. Quel monstre. Les défenses ont beau savoir ce qui les attend, Derrick Henry continue de punir. Course après course, l’ancien Heisman Trophy a fait mal à Baltimore. Earl Thomas, qui chambrait les Patriots il y a quelques jours, n’a pas pu faire mieux, lui aussi bousculé par l’ogre de Nashville. Il ne faut pas oublier de saluer le travail de la ligne, qui a formidablement ouvert le chemin.

Et comme si le sol ne lui suffisait pas, le numéro 22 a aussi conquis les airs, avec une passe de touchdown décisive.

Le flop : Lamar Jackson

On en attendait forcément beaucoup plus de celui qui devrait être élu MVP dans quelques semaines. Laissé seul par un Mark Ingram blessé, mais surtout obligé de lancer pour courir après le score, Jackson est a semblé nerveux. Dès sa première interception, à mettre plutôt sur le compte des doigts de son receveur, il a fauté en s’accrochant au dos du défenseur. Agacé sur le banc après le touchdown à la passe d’Henry, il est fautif de ne pas protéger le ballon dans une pluie de défenseurs.

Les statistiques sont honorables grâce au dernier quart. Il s’est débattu comme un fou au sol. Mais il a clairement manqué la rigueur.

La stat : 0/4

Les Ravens ont gagné 530 yards en attaque, contre 300 aux Titans. Baltimore a aussi eu le ballon 32 minutes. Mais il a manque l’efficacité dans les moments cruciaux. Un 0/4 sur les quatrièmes tentatives. 1/4 dans la zone rouge. 3 ballons perdus. Intolérable à ce niveau de la compétition.

La défense des Titans a su fermer les brèches dans les moments chauds.

La suite

La saison régulière a été exceptionnelle, mais les Ravens partent un peu en vacances de la même manière que l’an dernier, sans avoir confirmé en playoffs. Cette fois, il n’y a plus de doutes sur la capacité de Lamar Jackson à mener l’équipe. Mais les mois vont être longs en attendant de pouvoir venir remettre les choses en ordre. D’autant que la saison régulière 2020 ne sera pas suffisante. Ils seront désormais attendus en janvier.

Les Titans, eux, sont en train d’écrire une des belles histoires de ces playoffs. Avec un coureur inarrêtable, une défense opportuniste, un quarterback dans la forme de sa vie et des coachs solides, cette équipe est désormais l’épouvantail des playoffs. Ils viennent de sortir les Patriots et les Ravens. Tout le monde devrait les craindre.


PS : merci à @Monsieur_Win

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
20 Sep à 19:00CHI1.35pariez2.85NYG
20 Sep à 19:00DAL1.4pariez2.65ATL
20 Sep à 19:00GB1.3pariez3.1DET
20 Sep à 19:00IND1.52pariez2.3MIN

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu