Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Houston Texans Kansas City Chiefs Résumés

Chiefs – Texans (51-31) : Patrick Mahomes et Travis Kelce massacrent Houston

Houston a cru à l’exploit pendant un quart-temps. Ensuite, ils ont été balayés par une tornade offensive.

12 janvier 2020 21 h 05 min
vs
51
KC(#2)
31
HOU(#4)

Kansas City Chiefs (2) – Houston Texans (4) : 51-31

Un match fou. Les Texans ont mené 0-24 dans le deuxième quart-temps. Ensuite ? Kansas City a marqué 28 points dans le second quart pour mener 28-24 à la pause, puis 41-24 dans le troisième et 48-31 au début de la dernière période. Au total, Patrick Mahomes et son attaque ont marqué sept touchdowns en sept séries offensives consécutives pendant que Houston se décomposait.

Travis Kelce a mis ses adversaires au supplice. Deshaun Watson (31/52 à la passe, 388 YDS, 2 TD, 37 YDS à la course, 1 TD) s’est de plus en plus souvent trouvé à la recherche de solutions. Au final, si les rouges ont connu une grosse frayeur en début de match, leur formidable machine offensive a su remettre les choses au point.

Le moment clé : le fake punt raté des Texans

On aurait pu souligner le gros retour de kickoff du joueur des Chiefs Mecole Hardman, quand l’équipe de Kansas City était menée 0-24. Cette action a clairement aidé les locaux à sortir la tête de l’eau. Mais le big play qui représente le tournant du match, c’est sans doute ce fake punt des Texans dans leur propre camp dans le deuxième quart-temps, alors qu’ils menaient 7-24. Le pari de Bill O’Brien n’a pas marché, et cela a définitivement relancé les Chiefs.

Le film du match

Dans un Arrowhead Stadium comme d’habitude très bruyant, les Texans plombent l’ambiance très vite. Sur leur premier drive, Deshaun Watson trouve Kenny Stills (3 REC, 80 YDS, 1 TD) pour un touchdown de 54 yards. 0-7 Houston, début de match idéal pour la bande à Bill O’Brien.

Les hommes d’Andy Reid tentent de réagir, mais ils vont s’enfoncer de façon spectaculaire. Offensivement, ils enchaînent les drops et les équipes spéciales vont concéder deux big plays terribles. D’abord, le punter des Chiefs se fait contrer par Barkevious Mingo, ce qui permet à Lonnie Johnson d’atteindre la end zone (0-14). Ensuite, c’est Tyreek Hill qui se rate sur une réception de punt. La sanction est immédiate, avec Watson qui trouve Darren Fells pour le touchdown (0-21). Scénario catastrophe pour Kansas City.

Au fond du trou, les Chiefs ont plus que jamais besoin d’un déclic. Et il arrive au début du deuxième quart-temps. Après avoir encaissé un field goal (0-24), Kansas City peut compter sur un gros retour de kickoff de Mecole Hardman. Cette action réveille tout le monde et deux jeux plus tard, les Chiefs débloquent leur compteur sur une passe de Patrick Mahomes pour Damien Williams (12 courses, 47 YDS, 2 TD, 2 REC, 21 YDS, 1 TD) (7-24).

Les locaux sont relancés et la défense stoppe rapidement les Texans. C’est alors que Bill O’Brien tente un coup de poker avec un fake punt, mais ça se retourne contre Houston. Daniel Sorensen réalise un plaquage très important et permet à son équipe de récupérer le ballon en excellente position. Derrière, Mahomes ne laisse pas passer l’occasion. Il trouve en effet Travis Kelce pour le touchdown suite à une grosse pénalité défensive (14-24).

Le match a complètement changé de physionomie, et ça continue. Parce que sur le kickoff qui suit, ce diable de Sorensen force un fumble. Le ballon atterrit dans les mains du joueur de Kansas City Darwin Thompson. Incroyable. Et encore une fois, Mahomes et Kelce font la différence pour un troisième touchdown en un peu plus de trois minutes (21-24).

Les Texans sont évidemment sonnés. Ils ne parviennent pas à reprendre le contrôle de la partie, bien au contraire. Houston rend le ballon à Kansas City avec un punt, et les Chiefs enchaînent. 90 yards en huit jeux, un Mahomes qui fait mal avec ses jambes, un Kelce en feu, et un nouveau touchdown pour l’exceptionnel duo offensif (28-24). Ça fait donc un 28-3 pour KC dans le deuxième quart, avec quatre touchdowns du quarterback des Chiefs, dont trois pour le tight end. Le score ne bouge plus jusqu’à la mi-temps malgré une dernière tentative de field goal des Texans.

Au retour des vestiaires, Kansas City est toujours aussi inarrêtable et creuse l’écart. Sur le premier drive de la deuxième mi-temps, Patrick Mahomes trouve Sammy Watkins (2 REC, 76 YDS) pour 48 yards, puis Damien Williams atteint la zone de vérité (34-24 après un extra point manqué). Quelques minutes plus tard, ce même Williams marque un nouveau touchdown pour conclure un drive de six jeux et 77 yards, durant lequel Mahomes et Kelce ont encore fait mal à la défense adverse (41-24).

Il faut attendre la fin du troisième quart-temps pour voir Houston arrêter l’hémorragie. Deshaun Watson s’appuie sur DeAndre Hopkins (9 REC, 118 YDS) et Will Fuller V (5 REC, 89 YDS) pour faire avancer son équipe, avant de conclure par lui-même (41-31). Malheureusement pour les visiteurs, la défense est juste incapable de ralentir l’explosive attaque de Kansas City. Le trio Mahomes – Watkins – Kelce fait des dégâts dans les airs, et Blake Bell marque à son tour (48-31).

Avec un quart-temps à jouer, Houston prend forcément des risques pour essayer de revenir, mais les Texans partent de trop loin. Deshaun Watson et ses coéquipiers ne parviennent pas à recoller à la marque, et c’est même Kansas City qui ajoute trois points au compteur (51-31). C’est sur ce score que s’achève cette rencontre complètement folle.

Le MVP : Patrick Mahomes

Patrick Mahomes, forcément. Après un début de match compliqué, Mahomes a survolé la rencontre en jouant à un incroyable niveau. Que ce soit avec son bras ou ses jambes, il a pulvérisé la défense de Houston. 23/35 à la passe, 321 yards, 5 touchdowns, et 53 yards à la course. Un vrai récital. Mention également pour Travis Kelce, sa cible préférée, qui a terminé avec 10 réceptions pour 134 yards et 3 touchdowns.

Le flop : Bill O’Brien

Difficile de ne pas pointer du doigt le coach des Texans Bill O’Brien après cette prise de risque inutile dans le deuxième quart-temps. Houston menait 7-24, et ce fake punt raté a donné un énorme coup de boost aux Chiefs, qui ont ensuite marché sur les Texans. C’est l’un des gros tournants du match, et O’Brien ne peut s’en prendre qu’à lui-même. Le pire, c’est que sur le drive précédent, il n’a pas voulu tenter un quatrième down avec un petit yard à parcourir dans la zone rouge de Kansas City, privilégiant un field goal. La logique Bill O’Brien.

La stat : 7

Menés 0-24 en début de rencontre, les Chiefs ont ensuite marqué un touchdown sur sept drives consécutifs, un record NFL en Playoffs. Sept touchdowns, cinq à la passe, deux à la course. Une véritable avalanche qui a permis à Kansas City de mener 48-31.

La suite

Avec cette victoire, les Chiefs ont gagné le droit d’accueillir la finale de la Conférence AFC. La semaine prochaine, Kansas City va affronter la surprise Tennessee pour une place au prochain Super Bowl. Ça annonce une belle opposition de styles.

Pour les Texans, la saison s’achève de façon décevante. L’équipe de Houston était très bien partie dans cette rencontre, avant de craquer. Il y a de quoi avoir quelques regrets pendant les mois qui viennent.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR