Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Petit dej

Le petit dej’ : les Bears ont leur coordinateur offensif, Chris Jones reste incertain

L’essentiel de l’actualité NFL du mardi 14 janvier 2020.

L’actu chaude

TDA Podcast n°338 – Débrief Divisional : pan sur le bec !

Bill O’Brien (Texans) : « Les choses ne vont pas bouger »

Les Vikings veulent de la continuité au poste de coordinateur offensif

Alors que Minnesota a dit adieu à la saison 2019 et à son coordinateur offensif partit coacher les Browns de Cleveland, l’objectif des Vikings est de privilégier la continuité pour Kirk Cousins (QB) et les joueurs de l’attaque violette dans leur quête du remplaçant de Kevin Stefanski. L’équipe devrait « faire tourner le même système » l’an prochain d’après Mike Zimmer (HC).

« J’aime les schémas, j’aime la continuité que nous avons offensivement avec les entraineurs, et je pense que si nous avions quelques pièces supplémentaires et que nous continuons à travailler sur les mêmes appels de jeu, dans le même système, avec les mêmes motions et les choses comme ça, ça aidera énormément les joueurs offensifs, » a dit Zimmer d’après ESPN

La continuité en attaque, le népotisme en défense ? Selon SiriusXM, Adam Zimmer, le fils du coach, donc, serait candidat au poste de coordinateur défensif laissé libre par George Edwards.

Bill O’Brien prévoit le retour de Roméo Crennel

Encaisser 434 yards et 51 points quand on a 24 points d’avance, cela peut faire chavirer une carrière de coordinateur défensif. Les spéculations sur l’avenir de Roméo crennel (DC, Texans) ont commencé sitôt la cinglante défaite consommée face aux Chiefs. Bill O’Brien (HC) a confirmé qu’il prévoit le retour de son assistant pour la prochaine saison.

« Oui, tout à fait, » a dit O’Brien à Aaron Wilson du Houston Chronicle. « Je prévois son retour. Je rencontrerai individuellement chaque membre de l’équipe, pour voir où nous en sommes, mais oui, j’anticipe son retour. »

Coachs, coachs, coachs

– Les Bears ont trouvé leur coordinateur offensif. Selon ESPN, c’est Bill Lazor qui va être embauché. Le technicien de 47 ans a déjà dirigé les attaques des Dolphins (2014-15) et des Bengals (2017-18).

– ESPN précise que c’est un contrat de 5 ans qui a été donné à Kevin Stefanski, le nouveau coach des Browns.

– Les départs s’enchainent chez les Vikings. Après George Edwards (DC) c’est Jerry Gray (DB coach) qui n’est pas retenu par la franchise du Minnesota selon NFL Media. D’après le Minneapolis Star Tribune, Edwards et Gray pourraient rejoindre la nouvelle équipe d’encadrement de Cleveland.

– Matt Rhule (HC, Panthers) recrute lui aussi parmi ses connaissances. Mike Phair (DL coach, Colts) va quitter Indianapolis pour rejoindre Carolina. L’équipe commence à prendre forme puisque Mike Siravo (LB coach, Baylor) devrait bientôt se déclarer pour la NFL et rejoindre la franchise. (ProFootballTalk.com)

– Mike McCarthy (HC, Cowboys) s’entoure de figures connues, puisqu’il a recruté deux assistants des Packers pour son encadrement à Dallas. Scott McCurley entrainera les linebackers, tandis que Jeff Blasko sera assistant de ligne offensive pour l’attaque de Joe Philbin. (ESPN.com)

Andrew Berry (Vice président des opérations de football, Eagles) était pressentit pour le poste de general manager des Browns, et il va pouvoir porter lui-même sa candidature. Berry sera le premier candidat à rencontrer Cleveland, et n’aura aucun mal à trouver ses marques puisqu’il a fait partie de la franchise de 2016 à 2018. Selon Cleveland.com, les Browns doivent également interviewer G.M. George Paton (Assistant GM, Vikings) qui lui connait bien le nouvel entraineur.

– Les Eagles ont refusé un entretien aux Panthers avec ce même Andrew Berry. Cette fois, Philadelphie a le droit, car il ne s’agissait pas d’un poste de manager général.

Blessures

Quinton Jefferson (DL, Seahawks) s’est cassé le pied lors du match perdu contre Green Bay. (ESPN)

Matt Skura (C, Ravens), absent depuis la Semaine 12, a expliqué au Baltimore Sun qu’il souffre d’une blessure très lourde au genou, puisque aurait subi une déchirure du ligament croisé antérieur, du ligament médial collatéral et du ligament croisé postérieur du genou gauche, avec une luxation de la rotule en prime. Il espère tout de même être prêt pour le camp d’entrainement d’août prochain.

– Il n’a pas pu s’échauffer pour le match, ce qui explique son absence sur le terrain pour le tour de division. Toujours touché au mollet, Chris Jones (DT, Chiefs) sera surveillé toute la semaine et sera évalué sur une base quotidienne. (ProFootballTalk.com)

– Centre et capitaine de New England, David Andrews n’a pas pu jouer cette année à cause de caillots sanguins dans les poumons. Pourtant il ne considère pas que son affection mette sa carrière en danger. D’après ESPN il n’en a pas finit avec le football, et a déjà annoncé qu’il prévoit de jouer en 2020.

Par ailleurs

– Accusé de possession de cocaïne, Patrick Chung (S, Patriots) a vu les charges levées lundi grâce à un accord. Il va devoir éviter toute arrestation ou infraction routière pendant deux ans, se soumettre à des tests anti-drogue et réaliser 40 heures de travaux d’intérêt général. (ESPN)

Statistiques

– Dans l’histoire des playoffs, seules six équipes ont réussit à effacer un retard de 20 points ou plus pour remporter la victoire. Andy Reid (HC, Chiefs) a réussit ce week-end à devenir le premier coach à connaitre les deux dénouements. En 2014 les Chiefs ont perdu en Wild Card face aux Colts alors qu’ils avaient 28 points d’avance. Et dimanche les Chiefs ont remonté un déficit de 24 points pour disposer des Texans.

– Avec 182 yards courus en Wild Card et 195 yards de plus engrangés en tour de division, Derrick Henry (RB, Titans) est déjà entré dans les livres de records des playoffs. Ses 377 yards au sol représentent la sixième performance de l’histoire, et il n’a pas encore disputé la finale de conférence.

De bonnes audiences pour les playoffs du samedi

L’affiche AFC de samedi soir a connu un résultat mitigé, mais globalement les scores d’audience des playoffs en match avancés ce week end ont été plutôt bon selon Sports Business Daily.

Le Ravens-Titans a rassemblé 4 millions de téléspectateurs de moins que l’affiche de l’an dernier (Rams-Cowboys), mais a réussit un joli score de 29,4 millions en comparaison des 26,7 millions d’il y a deux ans (Patriots-Titans). Pour le match de l’après midi, le 49ers-Vikings a rassemble 29,4 millions de téléspectateurs marquant une croissance régulière par rapport au Colts-Chiefs de 2019 (29,1 millions) et au Falcons-Eagles de 2018 (27,1 millions).

Marshawn Lynch et Aaron Rodgers, bons camarades

Ils ont passé un an dans la même équipe universitaire à California. Dimanche, Aaron Rodgers (QB, Packers) et Marshawn Lynch (RB, Seahawks) se sont retrouvés face à face. NFL Media rapporte qu’après la rencontre, le coureur de Seattle est même allé dans le vestiaire de Green Bay pour échanger son maillot avec son ancien coéquipier.

Mike Zimmer a cherché les conseils de Bill Parcells

Si Mike Zimmer (HC, Vikings) a réussi à donner un statut de prétendant régulier à Minnesota, il n’est jamais parvenu à passer le cap des playoffs. Qualifié par trois fois en cinq campagnes à la tête des Vikings, il estime avoir sa part dans le succès des violets, mais est conscient que son embauche avait pour but de viser le titre. Frustré par ses résultats en phase finale, il a confirmé qu’il avait cherché lundi des conseils auprès de son mentor, le légendaire Bill Parcells (HC, ex-Giants). Ils ont cherché tous les deux les moyens de « passer le cap » pendant un entretien téléphonique d’une heure.

« Nous sommes allé en finale de conférence, nous avons joué le match de division, nous avons été en Wild Card où nous avons perdu d’un field goal, et nous avons juste essayé de comprendre comment passer l’ornière, de passer au tour d’après, et finalement comment gagner ce truc, » a dit Zimmer selon Courtney Cronin d’ESPN.

Tyrann Mathieu a fait son choix

A la fin du tour de division entre Kansas City et Houston, Tyrann Mathieu (FS, Chiefs) avait l’opportunité de plaquer (durement mais légalement) Deshaun Watson (QB, Texans). Pourtant il n’a pas forcé son coup sur son ancien coéquipier, alors que le match était déjà décidé. Les critiques lui ont reproché d’être un « faux dur », mais Mathieu s’est défendu en expliquant que oui Watson est son ami, mais que non la violence n’est pas toujours nécessaire en football. Il n’y avait plus d’enjeu, et il a choisit de ne pas mettre en danger un collègue plutôt que de réaliser une action inutile. Au final, avec 20 points de déficit, Watson réussit sa passe sur l’action et Houston récupère un first down en zone rouge.

Antonio Brown…

Insultes sur les policiers, sur la mère de ses enfants, devant les enfants en question… Plus vraiment de mots.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu