Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Houston Texans War Room

[Intersaison] War Room – Houston Texans : il faut aider le soldat Watson

Les Texans ont encore décroché les playoffs, mais la route vers le titre sera longue.

La saison 2019-20 est dans le rétroviseur. La free agency ouvrira officiellement ses portes le 18 mars prochain. En attendant, Touchdown Actu en profite pour vous proposer un tour d’horizon des différentes franchises pendant l’intersaison. Quels joueurs garder et couper ? Quel agent libre prolonger ? Quelles recrues observer ? Voici quelques idées, franchise par franchise.

Si près, si loin. Les Texans se sont qualifiés en playoffs pour la quatrième fois en cinq saisons, atteignant même les matches de division. Mais le fossé qui sépare Houston des monstres de l’AFC est encore profond, comme l’a démontré le match contre les Chiefs.

Si les Texans possèdent des armes pour se battre en playoffs, il va falloir réussir une intersaison solide pour rattraper les adversaires directs de la conférence. La franchise ne possède pas de premier tour de draft, mais au moins 8 choix potentiels (en attente de confirmation des choix compensatoires), et le marché des agents libres sera une opportunité pour accueillir des joueurs de haut calibre dès 2020.

Les tauliers

1. J.J. Watt (DL)
2. Deshaun Watson (QB)
3. DeAndre Hopkins (WR)

Il y a peu (voir pas) de joueur non-quarterback plus médiatiquement reconnu que J.J. Watt. Le triple meilleur défenseur de la ligue a pourtant connu une nouvelle saison galère, avec une blessure qui lui a couté 8 matches. Mais son retour à prouvé son importance, redynamisant la défense et menant la révolte en playoffs dans un match où les Texans étaient menés de 16 points. Il sera encore le mentor des jeunes défenseurs, et son importance hors terrain ne doit pas être négligée.

Si Watt est le leader défensif, Deshaun Watson est sans conteste le leader offensif. Bien qu’étant très peu aidé par sa ligne, il a encore réussi une saison de haut niveau, menant son équipe en playoffs à bout de bras, en slalomant entre les défenseurs toute la saison. Les phases finales ont montré les progrès que doit encore faire Watson, notamment dans une conservation parfois trop importante du ballon, prenant des sacks parfois inutiles.

Si Watson n’a pas une ligne exceptionnelle à sa disposition, il a un des meilleurs receveurs de la ligue. Même si la saison 2019 de DeAndre Hopkins est un peu en deçà de ses standards, avec 1 165 yards et 7 touchdowns, il reste un joueur indispensable à la réussite de la franchise.

Les indésirables

1. Vernon Hargreaves (CB)
2. Angelo Blackson (DE)

Cela va être le fil rouge de cette analyse, le poste de cornerback est en chantier pour Houston. Et l’avenir de Vernon Hargreaves ne s’inscrira  pas du côté du Texas. L’ancien premier tour de draft a été récupéré en milieu de saison, et le conserver aurait coûter 10 millions de dollars, un prix énorme pour un joueur irrégulier. Vu les agents libres à re-signer, Hargreaves a été logiquement libéré.

Si la défense des Texans a sous-performé au cours de la saison écoulée, il y a un homme qui se détache du lot. En 15 titularisations, Angelo Blackson n’a réussi que 20 plaquages et aucun sack ni fumble forcés. Catastrophique. Cerise sur le gâteau, les Texans peuvent économiser 4 millions en le coupant, ce qui devrait être très rapidement fait.

L’homme de l’été

Zach Cunningham (ILB)

Si la défense contient des joueurs de talent, comme D.J. Reader et Whitney Mercilus, c’est bien Zach Cunningham qui a explosé en 2019. En progression constante depuis sa draft en 2017, il s’est imposé comme une pièce maîtresse de la défense texane. Auteur de 137 plaquages, il est devenu un joueur indispensable au bon fonctionnement de la défense.

La saison prochaine doit lui permettre de confirmer qu’il peut être un leader sur le long terme, et que Houston possède un pilier de sa défense au centre de la deuxième ligne. L’expérience accumulée ces trois dernières années devrait l’aider à passer ce cap. À lui de travailler cette été pour exploiter au maximum son potentiel.

Mandatory Credit: Jim Dedmon-USA TODAY Sports

Les 5 principaux agents libres

1. Bradley Roby (CB)
2. Lamar Miller (RB)
3. Ka’imi Fairbairn (K)
4. Johnathan Joseph (CB)
5. Carlos Hyde (RB)

Le poste de cornerback est le souci numéro 1 des Texans. Les deux titulaires, Bradley Roby et Johnathan Joseph, sont en fin de contrat et les remplacer ne sera pas facile en cas de départ. Si les agents libres et la draft peuvent aider, le retour d’un des deux pourrait permettre de garder une sécurité dans une position fondamentale de la NFL d’aujourd’hui.

Le poste de coureur est également une grande question. Lamar Miller et Carlos Hyde sont agents libres, et Duke Johnson est plus un couteau suisse qu’un vrai coureur titulaire. Le choix se pose donc de garder un des deux joueurs, ou de profiter d’une draft très profonde au poste pour faire un pari sur un jeune prospect.

Le poste de kicker est toujours un sujet sensible, un coup de pied manqué pouvant faire louper les playoffs ou une qualification au Super Bowl. Ka’imi Fairbain est un joueur très fiable, qui a tourné à 83,7% sur ses trois premières saisons. Il est difficile d’imaginer les Texans ne pas le conserver.

Le top 5 des besoins

1. Cornerback
2. Ligne offensive
3.Tight end
4. Ligne défensive
5. Running back

Pour permettre à un quarterback de performer, il est préférable de bien le protéger. Malgré l’arrivée de Laremy Tunsil en tackle gauche, le reste de la ligne est défaillant. Le centre Nick Martin ne partira pas vu sa prolongation de contrat, mais les trois autres joueurs peuvent perdre leur place. Les guards Zach Fulton et Max Scharping, ainsi que les tackle Tytus Howard et Chris Clark ne sont pas des solutions à long terme, et un recrutement peut-être espéré pour renforcer la position. Watson a pris 44 sacks au cours de la dernière campagne, ce qui est mieux que 2018 mais encore beaucoup trop important.

Si l’escouade de receveurs est plutôt séduisante, le poste de tight end n’est pas dans le même état. Le titulaire est Darren Fells a 33 ans, et Houston ne possède pas de titulaire solide. Dans une draft très faible, il faudra être agressif sur le marché pour trouver une cible fiable de sécurité pour Watson.

La ligne défensive devra être renforcée, le nose tackle D.J. Reader étant la seule certitude. J.J Watt est fragile, et l’effectif n’est pas profond au poste.

La cible

Byron Jones (CB, Cowboys)

Dans une défense en recherche de leaders, le recrutement de Byron Jones pourrait apporter une vraie plus-value dans le dernier rideau défensif. Joueur efficace, il pourrait être laissé libre par une équipe des Cowboys qui doit déjà gérer les signatures de Dak Prescott et d’Amari Cooper.

Vu l’état actuel de l’effectif, il serait automatiquement le cornerback numéro 1, capable de défendre sur les tout meilleurs receveurs de la ligue. Une amélioration appréciable lorsqu’il faudra affronter les prétendants au titre AFC.

Le sang neuf

Cam Akers (RB, Florida State)

La quantité de coureurs cette année est incroyable, et cela pourrait permettre à Houston de récupérer un très bon joueur malgré un premier choix en fin de second tour (57e). S’il est probable que le trio magique (D’Andre Swift, J.K. Dobbins, Jonathan Taylor) ne soit plus disponible, Cam Akers pourrait être un choix possible.

S’il n’a pas pu s’exprimer pleinement dans une attaque très faible, sa vision de jeu et son physique solide font de lui un joueur potentiellement redoutable en NFL.

Autres choix crédibles : , Jaylon Johnson (CB, Utah), Kenny Willekes (EDGE, Michigan State), Netane Muti (IOL, Fresno State)

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR