Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

San Francisco 49ers Super Bowl

[Super Bowl LIV] La saison des 49ers : à la conquête du respect

Les tests ? San Francisco les a tous passés avec succès.

« Ce match sera un bon test pour les 49ers. » C’est probablement la phrase qui a été le plus prononcée au fil de la saison avant les rencontres de San Francisco. À tort ou à raison, il a fallu de longues semaines pour que San Francisco soit considéré comme un prétendant légitime au titre.

Des adversaires en début de calendrier. Une fin de saison accrochée. Et au final, des playoffs impressionnants, qui ont confirmé ce qui était finalement là depuis le début : les Niners peuvent gagner contre n’importe qui, et de toutes les manières.

Ce qu’on en pensait avant la saison

Il faut savoir faire amende honorable. Le 5 août 2019, on pronostiquait une saison à 6 victoires pour les Californiens. Les points faibles attendus étaient la couverture aérienne et le centre de la ligne. Le facteur X devait être le jeu de passe. Inutile de dire que ces secteurs ont parfaitement répondu aux interrogations. Le jeu au sol, lui, était attendu et a fonctionné comme prévu.

En fait, San Francisco a devancé les attentes de ce que notre présentation présentait comme le début d’une remontée prometteuse.

Les statistiques (par match)

Points marqués : 29,9 (2e en NFL)
Points encaissés : 19,4 (8e)

Yards gagnés : 381,1 (4e)
Yards à la passe : 237,0 (13e)
Yards au sol : 144,1 (2e)

Yards encaissés : 281,8 (2e)
Yards encaissés à la passe : 169,2 (1ers)
Yards encaissés au sol : 112,6 (17e)

La série : 8

Buccaneers, Bengals, Steelers, Browns, Rams, Redskins, Panthers et Cardinals. Huit victoires en ouverture de la saison. Parfois de manière large (51-13 face aux Panthers). Parfois en défense (9-0 face aux Redskins).

 

Le match clé : victoire sur les Saints (48-46) en Semaine 14

Ce match là a été un test plus que réussi pour les 49ers, et surtout pour Jimmy Garoppolo. Aidé tout au long de l’année par le deuxième jeu au sol de la ligue, le quarterback a souvent été vu comme le potentiel point plus faible de l’attaque. Pouvait-il porter l’attaque dans un grand match offensif ? Oui. Avec une fiche de 26/35 pour 349 yards, 4 touchdowns et une interception, il a relevé le défi.

Souvent vainqueurs grâce à leur défense, les rouges et or ont montré face aux Saints qu’ils peuvent aussi jouer l’attaque. Ils ont cumulé 516 yards, à 8,2 yards par action offensive en moyenne.

L’anomalie : défaite contre les Saints (29-29) en Semaine 15

Décompression après la victoire à New Orleans ? Incapables de déborder une défense des Falcons pourtant à la rue une bonne partie de l’année, battus dans les dernières secondes, le tout à domicile. Une soirée à oublier pour les californiens.

L’action de l’année : George Kittle en mode bulldozer

Pour aller arracher la victoire face aux Saints, il a fallu une volonté incroyable de George Kittle. Trois défenseurs des Saints ont été nécessaires pour l’arrêter, mais c’était déjà trop tard. Les Niners étaient en position pour le field goal de la gagne.

La bonne décision : le transfert pour Emmanuel Sanders

Emmanuel Sanders et un choix du cinquième tour contre un choix du troisième et un choix du quatrième tour. Au moment de l’échange, les Niners semblaient déjà gagnants tant ils avaient besoin d’un receveur expérimenté du profil de Sanders. Le terrain a rapidement confirmé. En 10 matchs, l’ancien Broncos a capté 36 ballons pour 502 yards et 3 touchdowns sous ses nouvelles couleurs.

Le rookie : Nick Bosa

Il sera peut-être rookie défensif de l’année. En tout cas, les dirigeants de San Francisco ne regrettent assurément pas leur second choix de la dernière Draft. Après des années à se chercher un pass rush, le joueur de 22 ans a aidé la défense à prendre son envol. Neuf sacks pour lui, 48 au total pour son escouade, soit onze de plus que les 37 de l’an dernier.

Pour ne rien gâcher, Bosa a aussi apporté une dose de charisme supplémentaire au front seven. Son « planter de drapeau » face aux Browns de Baker Mayfield, une référence à un geste du quarterback à la fac, a notamment été un des moments marquants de l’année.

Leur qualité : les matchs serrés

Les cinq derniers matchs de la saison régulière des 49ers ont été décidés sur la dernière action. Trois victoires et deux défaites. Ils ont battu les Saints, Rams et Seahawks au buzzer. Les Ravens et Falcons les ont battu. Si le Super Bowl est serré, ils évolueront en terrain connu.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR