Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Kansas City Chiefs Super Bowl

[Super Bowl LIV] La saison des Chiefs : tout vient à point qui sait attendre

Attendus au tournant, les Chiefs ont su répondre

Avec une première saison sur les terrains en 2018, un jeu spectaculaire de la semaine 1 à 16, un titre de MVP et une finale AFC, tout est presque allait trop vite pour Patrick Mahomes et les Chiefs l’an dernier. Trop vite, au point d’échouer aux portes du Graal face aux Patriots, en finale AFC.

Comme un symbole, cette saison les Chiefs ont « ralenti » en attaque, connu des pépins physiques… A la mi-saison, ils avaient même un bilan de 6 victoire pour 4 défaites. En faisant preuve de patience, Kansas City a fini par se remettre sur les bons rails pour finir en trombe et atteindre le Super Bowl. Cette fois, le petit calage de mi-saison semble avoir fait du bien à l’équipe.

Et si c’était enfin la bonne pour un Andy Reid, qui attend ça depuis si longtemps ?

Ce qu’on en pensait avant la saison

Sans grande surprise avec un MVP en titre et une finale AFC en 2018, les Chiefs étaient attendus de pied ferme par notre rédaction. Les ajouts intéressants à certains postes durant l’intersaison nous avaient conduits à imaginer les Chiefs avec un bilan de 12 victoires et 4 défaites et une qualification facile en playoffs. Bingo !

Si la saison n’a peut-être pas été aussi spectaculaire que l’an passé, on avait mentionné que ces Chiefs seraient jugés sur leurs playoffs. et force est de constater qu’ils ont passé le test.

Les statistiques (par match)

Points marqués : 28,2 (5e en NFL)
Points encaissés : 19,2 (7e)

Yards gagnés : 379,2 (6e)
Yards à la passe : 281.1 (5e)
Yards au sol : 98.1 (23e)

Yards encaissés : 349,6 (17e)
Yards encaissés à la passe : 221,4 (8e)
Yards encaissés au sol : 128,2 (26e)

La série :  6

Kansas City a fini sa saison par six victoires consécutive, lui permettant de finir à la 2e place de l’AFC. Durant cette série, l’attaque revient à des standards plus proche de ceux de l’an dernier, avec 27,8 points marqués par matchs.

Mais plus que cette bonne forme offensive, cette série est marquée par les performances de la défense de Kansas City. Plutôt secteur « faible » de l’équipe, celle-ci n’encaisse en moyenne que 11,5 points sur cette série de 6 matchs ! Si toutes les attaques affrontées n’étaient pas impressionnantes, une telle moyenne reste une performance en NFL. Etc c’est probablement cette dynamique offensive ET défensive qui a fait la différence pour les Chiefs cette année.

Le match clé : la victoire 23 à 16 à New-England en semaine 14

Dans un match « revanche » de la finale AFC de la saison passée, les Chiefs confirment leur bonne dynamique en remportant une victoire à l’extérieur face à l’autre grand favori pour le titre de la conférence.

Au-delà de la victoire psychologique, elle a surtout permis aux Chiefs de rester à portée de tir des Patriots à ce moment là et surtout d’avoir un tie breaker en cas de fiche égale en fin de saison. Et c’est ce qui s’est passé avec la défaite surprise des Patriots en semaine 17 face aux Dolphins.

Avec ce tie breaker, les Chiefs finissent alors 2e en AFC et ont l’avantage de jouer tous les matchs de playoffs à la maison.

L’anomalie : la défaite 19-13 contre les Colts en semaine 5

Perdre en NFL n’a rien d’anormal. Encore plus à ce moment là face à une bonne équipe des Colts qui était sur sa courbe de progression entamée en 2018. En revanche c’est la manière qui a surpris tout le monde.

Car pour la première fois depuis sa titularisation en 2018, Patrick Mahomes n’a pas su mener les siens à plus de 20 points en attaque. Pour être plus précis, c’est même la première fois que Kansas City marquait moins de 24 points (!) en étant guidé par son quarterback…

Rassurez vous, depuis cela n’est plus jamais arrivé et les Chiefs ont de nouveau toujours dépassé la barre des 20 points inscrits

L’action de l’année : Patrick Mahomes toujours plus

Après avoir été menés de 24 points en match de division, les Chiefs avaient su renverser la vapeur face aux Texans. Une semaine après, rebelote face aux Titans, qui mènent tout au long de la première période.

Mais à 30 secondes de la mi-temps, le quarterback enfile sa cape de super-héros et réussit une sublime course pour donner l’avantage aux siens pour la première fois du match. Un avantage que KC ne relâchera pas. Une course qui donne aussi l’impression que rien ne pourra arriver à Mahomes cette année.

La bonne décision : la signature de Tyrann Mathieu

En grande difficulté en défense aérienne l’an dernier, les Chiefs ont misé sur Tyrann Mathieu pour les aider dans ce secteur. Et ce pari est plus que réussi avec la sélection du joueur dans l’équipe All-Pro de la saison.

Au delà des stats (12 passes défendues, 4 interceptions, 2 sacks), Mathieu a apporté du leadership à cette défense et une vraie capacité de playmaker. Il faut également insister sur sa polyvalence sur le terrain, lui permettant d’être positionné à divers endroits et face à tout type de joueurs. Un aspect qui a grandement aidé les Chiefs cette saison. Auteur d’un match XXL en finale AFC, Mathieu a transformé cette défense et pourrait bien mériter quelques voix pour le titre de défenseur de l’année.

Le rookie : Juan Thornhill

S’il n’est pas sur le terrain depuis le début des playoffs, le 2e tour des Chiefs mérite néanmoins une mention après une belle première saison en NFL.

Très solide en couverture, Thornill a fait la paire avec Tyran Mathieu. Leur association est forcément à relier avec la progression des Chiefs en couverture aérienne. Le rookie s’est notamment illustré sur sa couverture du terrain en profondeur en n’autorisant qu’une seule passe de plus de 20 yards et en participant à limiter les adversaires des Chiefs à une évaluation de 40 quand ceux-ci lancés des passes de +20 yards, faisant de KC la 3e équipe dans ce secteur.

Si rater le run au Super Bowl devrait l’attrister, Thornhill aura quand même sa part dans cette réussite et son avenir s’annonce radieux.

Mention à Mecole Hardman, sélectionné dans la seconde All-Team Pro comme retourneur, mais pas assez utilisé en cours de saison pour voler la place de son coéquipier.

Leur qualité : la vitesse

Ne cherchez pas plus loin, Kansas City est l’équipe la plus rapide de la ligue. Le plus incroyable avec eux c’est que cette vitesse vient avant tout de son escouade de receveurs avec Tyreek Hill, Sammy Watkins et Mecole Hardman. 5 des 15 courses les plus rapides de la saison le sont par ces 3 hommes selon la NFL !

Une rapidité qui fait la force de l’attaque de Kansas City car les receveurs exploitent au mieux la puissance du bras de Mahomes. De plus, ce trio, par la menace qu’il représente dans le jeu long, étire les défenses adverses dans la longueur du terrain et c’est donc Travis Kelce qui en profite en enchaînant des réceptions sur des zones mi-terrain désertées, ou Mahomes qui l’utilise pour s’échapper de sa poche.

La vitesse d’exécution des Chiefs face à la puissance défensive des 49ers, cela promet.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR